AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2362315797
Éditeur : Castelmore (10/04/2019)

Note moyenne : 4.19/5 (sur 8 notes)
Résumé :
« Ils étaient sept.
Sept chevaliers sous un ciel d’orage. »

Morgien et Cynon, deux jeunes chevaliers, la tête pleine de rêves de gloire et de hauts faits, n’ont qu’une hâte : prouver leur valeur. Ils n’hésitent pas un instant lorsque le seigneur Edwin de Gore leur propose d’entrer à son service dans les Hautes Terres. Des landes arides et occupées par une bande armée. Sans hommes ni moyens, les deux chevaliers devront faire face à l’adversité ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Aelynah
  05 mai 2019
Bragelonne nous offre là l'un des premiers titres de sa nouvelle collection Young adult : BigBang. Pour certains, comme les vénérables du Book-en-stock (blog), le fait que le premier des deux titres à sortir soit du Gabriel Katz annonçait une excitation encore plus intense. Pour ma part j'avoue que le résumé m'a plus que tentée. Mais une petite appréhension faisait quand même son apparition n'ayant pas particulièrement accroché au seul titre lu de l'auteur.
Mais voilà, outre ce résumé, la couverture est magnifique et le prologue ... nous pousse à nous jeter dedans pour en savoir plus.
Alors si je devais résumer ce roman en quelques mots ce serait : malédiction funeste et mort, courage et trahison, humour et dérision.
Le côté sombre de ce récit, les personnages avides de reconnaissance, les sentiments exacerbés (courage, traitrise, jalousie, amour même) dans une ambiance tendue sur le fil du rasoir ont été des ingrédients vraiment magiques dans ma lecture.
Morgien et Cynon sont jeunes, rebelles, un peu idéalistes aussi. Ils vont se retrouver chevaliers d'un seigneur fier et rude pour qui les champs de bataille sont plus accueillants qu'un salon de courtisans. Un chevalier qui vient de gagner sa terre et compte en faire un fief digne de sa dame.
Hélas, l'accueil n'est pas celui escompté.
Le climat est comme ce nouveau chevalier, rude.
s paysages, le château même ne sont pas plus accueillants.
Et comme si cela ne suffisait pas « il plane en ces lieux une atmosphère sombre et malsaine »(dixit le résumé tout à fait avec à propos).
Je ne sais pas vous mais moi tout ça m'a plutôt bien enthousiasmée. Bon il faut dire que dans mon fauteuil, au chaud devant un bon feu de bois je ne ressentais pas les affres du froid et de la pluie des Hautes Terres. Pourtant cela a changé au fil des pages. Car ce que l'on peut dire c'est que de l'eau il y en a dans ce roman. Déjà dans le titre mais aussi dans ses pages : pluie, océan, pleurs parfois. Elle revêt ce récit d'un manteau funeste et froid.
La plume de Gabriel Katz m'a pris dans ses rets et le climat lourd, sombre et tendu a commencé à peser sur mes épaules. Je me suis prise à rigoler toute seule dans des moments où la tension était telle que la nervosité m'y a poussée.
Malédiction ? Fantômes ? Diable ? Ennemis impitoyables ? Qui serait assez fous pour rester dans cette région alors que tout cela semble frappé à la porte ?

Edwin de Gore est rude je l'ai déjà dit. Il est fier aussi. Mais surtout il a bataillé sa vie durant pour un fief à lui. Il est surtout honnête et droit. Profondément croyant en la justice divine, il ne veut pas laisser les superstitions l'empêcher de prendre en main ce qui lui appartient.
D'autres chevaliers viendront rejoindre les pages de ce roman. Chacun avec ses bagages personnels, maîtrise, bravoure, haine, sauvagerie. Chacun va nous faire expérimenter des sentiments particuliers de façon à ce que l'on en vienne à choisir son camp.
Alors quand le final se rapproche, qu'une bataille se profile à l'horizon, le lecteur tend le dos. L'anticipation le fait frissonner. La peur le rend balbutiant dans sa lecture : lire ou attendre pour ne pas le finir trop vite ?
Mais surtout cette fin, mes aïeux !! Elle vous rend à la fois euphorique et totalement hystérique. Bon sang que cela va être dur d'attendre la suite ! Mais que cela promet d'être bon !
Après mon avis mitigé sur la nuit des cannibales, je l'avoue, là je suis comblée et convaincue. de la belle fantasy sombre et glaçante, téméraire et pleine d'espoir! Merci Gabriel Katz pour ce moment de pur délice.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ReveursEtMangeursDePapier
  19 mai 2019
Morgien et Cynon se présentent au Tirocinium, le tournoi des chevaliers débutants qui a lieu une fois par an dans la ville de Creed. Ce jour-là, ils sont repérés par le chevalier Edwin de Gore, qui est à la recherche d'hommes prêts à rejoindre le Royaume des Hautes Terres, prêts à y protéger son fief, prêts à se battre à ses côtés. Les deux jeunes hommes, qui rêvent de gloire, acceptent. Direction le domaine d'Hollow Grave et ses ruines ...

Après un mystérieux prologue dont je tairais les détails, l'auteur nous immerge dans un décor médiéval en quelques chapitres. Il est question de chevaliers et de conquête et rapidement, on s'implique dans l'aventure. Nos héros n'ont rien à perdre, ils ne savent pas où ils mettent réellement les pieds et de notre côté, on se laisse embarquer bien volontiers. En découvrant Hollow Grave, on réalise que nos personnages partent clairement de rien. Tout est à construire. Comment faire de cette petite terre un puissant domaine respecté? C'est un aspect du récit que j'ai trouvé passionnant et l'auteur nous offre suffisamment de détails sans pour autant négliger l'aventure.

L'ambiance de la lecture n'est pas en reste. Parce que dans sa brume, Hollow Grave dégage quelque chose qui file parfois des frissons. le temps passé au domaine nous laisse peu à peu un sentiment étrange. Il y a quelque choses d'assez sombre qui émane de ces terres et on commence clairement à se poser des questions. Si la région a déjà mauvaise réputation, les accidents, les morts soudaines qui surviennent ne semblent pas être dû à une quelconque malchance. S'agirait-il d'un funeste présage, d'une malédiction? L'auteur nous laisse songer à ces différents évènements qui pourraient être de simples cas isolés dans d'autres circonstances. On repense alors au prologue, encore et encore...

Ce premier tome est assez introductif et nous dévoile un univers des plus prometteurs. On met les pieds à Hollow Grave et malgré tout ce qui s'y passe, on ne veut absolument pas en repartir. Mention spéciale pour Cynon et Morgien qui m'ont totalement convaincus, qui ont fait leurs preuves. Ils sont jeunes et honnêtes, ils sont braves, ils sont loyaux et ils nous donnent envie de nous battre à leur côtés. Si la part de fantasy reste encore très discrète dans ce premier tome, elle s'est immiscée entre les lignes. le mystère reste bel et bien entier et il nous obsède. Je n'ai plus qu'une chose à dire : à suivre...

Lien : https://revesurpapier.blog4e..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
djihane
  26 avril 2019
Gabriel Katz développe un univers médiéval intéressant où la chevalerie occupe une place primordiale. Encré dans un contexte historique réaliste parce que l'histoire se passe, non pas dans un monde inventé de toute pièce, mais en Anglia, l'ancien nom de l'Angleterre. Les personnages doivent faire également face à un ennemi envahisseur avec un terrible chef de guerre. Ce qui correspond parfaitement à l'époque.
J'ai bien aimé cette lecture, même si je m'attendais à autre chose: de la magie et une quête qui tournerait autour de ces sept chevaliers. de ce fait, j'ai trouvé que ce premier tome introduisait l'univers de la série le serment de l'orage. Quelques éléments parsemés ici et là dans le récit et la fin de ce tome ont titillé ma curiosité et j'espère que la suite de cette saga nous en apprendra plus sur ces sept chevaliers, entre autres.
Lien : https://lesinstantsvolesalav..
Commenter  J’apprécie          20
Acaniel
  16 avril 2019
Une épopée fantastique intense qui ne laisse aucun répit du début à la fin !
Enfin ! Je l'attendais ce nouvel ouvrage de Gabriel Katz, mon auteur favori ! Évidemment, il ne m'aura pas fallu très longtemps pour en venir à bout. Je suis tellement heureux, mais à la fois déçu que tout se soit passé aussi vite. Maintenant, la patience est de mise. Et dans les quelques paragraphes ci-dessous, peut-être trouverez vous aussi l'envie de chevaucher parmi les chevaliers et de partir à l'aventure dans les Hautes Terres !
Lien : https://www.acaniel.fr/le-se..
Commenter  J’apprécie          30
Phooka
  23 avril 2019
Le Serment de l'Orage permet de retrouver Gabriel Katz au sommet de son talent. Il nous propose un roman haletant, des héros attachants. L'atmosphère est extraordinaire, prenante et frissonnante. Une sacrée réussite en tout cas. Coup de coeur sans hésitation!

Lire la chronique sur le blog:
Lien : https://bookenstock.blogspot..
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   19 mai 2019
— Vous me direz des nouvelles de la frontière des Hautes Terres ; il paraît que c’est un endroit charmant. On y meurt beaucoup mais quand on n’y meurt pas, on adore.
Commenter  J’apprécie          20
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   19 mai 2019
Roulé en boule, les mains sur la tête, il attendit. Il attendit que la lame le frappe dans le dos. Mais rien ne venait. Lorsqu’il osa se retourner, de longues minutes plus tard, il n’y avait rien derrière lui. Rien que les arbres, les rochers, le vent, et les ténèbres.
Commenter  J’apprécie          00
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   19 mai 2019
La milice de Hollow Grave ressemblait à Hollow Grave. Une poignée de miséreux au cœur noble, que le premier soldat venu écrabouillerait d’un coup de talon. Combien de temps tiendraient-ils contre une armée de métier ?
Commenter  J’apprécie          00
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   19 mai 2019
Ces chevaliers sans suite, sans écuyers et sans bannières étaient comme des fantômes, revenus d’entre les morts pour célébrer la tempête.
Commenter  J’apprécie          00
SioSio   23 avril 2019
Un brouillard à couper au couteau s'était installé sur la mer, effaçant l'horizon. Il fallut un moment à la foule sur le port pour distinguer enfin, dans une lumière presque blanche, la silhouette imposante du vaisseau ducal. Trois mâts. Deux ponts. Une énorme figure de proue en tête de dragon. Cent hommes d'équipage, une écurie, une salle d'armes. Ce bâtiment avait été construit pour le duc, et même s'il pouvait transporter cinq cent âmes, il n'emportait que son maître, accompagné de sa garde rapprochée. A mesure qu'il naviguait vers la côte, on pouvait apercevoir le blason de Westlingshire sur la grand-voile gonflée par le vent.
Une demi-heure durant, la foule silencieuse le regarda se rapprocher.
Le brouillard s'intensifiait au loin, comme si leur terre d'origine disparaissait aux yeux du monde. Certains y virent un symbole - l'Eirin n'était plus rien sans le duc -, d'autres un présage. Car le navire semblait sortir du néant pour guider les hommes vers la victoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Gabriel Katz (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gabriel Katz
Bande annonce du film Au bout des doigts, adaptation du roman de Gabriel KAtz
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1312 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre