AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782919755455
400 pages
Éditeur : Scrineo (18/05/2012)

Note moyenne : 4.03/5 (sur 513 notes)
Résumé :
Trois hommes se réveillent dans les débris d'un chariot accidenté en pleine montagne. Aucun d'eux n'a le moindre souvenir de son nom, de son passé, de la raison pour laquelle il se trouve là, en haillons, dans un pays inconnu. Sur leurs traces, une horde de guerriers, venus de l'autre bout du monde, mettra le royaume à feu et à sang pour les retrouver.
Fugitifs, mis à prix, impitoyablement traqués pour une raison mystérieuse, ils vont devoir survivre dans un ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (192) Voir plus Ajouter une critique
Eric76
  03 avril 2018
Trois inconnus dans leurs propres corps. Trois hommes vierges, sans mémoire et sans passé qui vont se donner, à défaut d'autres choses, des noms d'emprunt : Nils, Karib, Olen. Comme les enfants, ils doivent désormais apprendre en marchant. Et ils ont intérêt à apprendre vite, et à marcher encore plus vite, car toute une floppée de gens, et pas parmi les plus sympathiques, sont à leur trousse. Pourquoi ? C'est la question qu'ils ne cessent de se poser tandis qu'ils se terrent et inventent toutes sortes de stratagèmes pour échapper à leurs poursuivants. Face au péril, nos trois compères retrouvent au hasard des chemins des gestes et des aptitudes qui étaient les leurs. Bien vite, ils savent que dans leurs vies disparues, ils étaient des chiens de guerre comparables, sinon pires, à ceux qui les poursuivent inlassablement…
Un roman de fantasy moyenâgeuse avec tous les ingrédients du genre : une quête, des héros au caractère bien trempé, des ruelles sombres et malodorantes, de la magie qui transpire sur tous les murs, des forêts lugubres où hurlent les loups, un pouvoir complètement fou et le péril qui rôde jusqu'au foyer des chaumières. Avec toutefois un plus non négligeable qui le distingue de beaucoup d'autres : l'humour. Les impensables gamineries de nos trois compères m'ont beaucoup fait rire. Je ne suis pas prêt d'oublier l'escarmouche de la Haie des sources, ni les dépits amoureux d'Olen, l'histoire des feuilles séchées, ou la mort inattendue du mercenaire le plus célèbre du royaume d'Hélion. Et puis, il y a cette amitié inébranlable qui les transcende, les rend invulnérables, et leur permet de contourner tous les dangers, bien plus que leurs dons retrouvés ou leur talent dans le maniement des armes.
Un premier tome que j'ai adoré, autant que mon amie Siabelle avec qui j'ai fait cette lecture commune. D'ailleurs, il est prévu que nous repartions à l'aventure avec nos trois compères. On ne peut quand même pas laisser Karib, Nils et Olen se jeter seuls dans la gueule du loup…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          9213
BazaR
  28 février 2015
XIII en pays de fantasy.
C'est ce qui décrit le mieux cette histoire je trouve. Trois types se réveillent. Ils sont amnésiques. Ils sont poursuivis par une bande d'autres types qui en veulent à leur peau. Ils s'aperçoivent vite qu'ils ont de sacrés talents pour la bagarre. Ils fuient tout en cherchant des infos sur leur passé et ce qui les a amenés là. Ces recherches indiquent qu'ils sont mêlés à des complots politiques. L'un d'entre eux est un tombeur, un autre est froid en apparence.
Si ce n'est pas XIII divisé en trois bonhommes, je mange mon chapeau.
Allez, je veux bien accorder aussi une proximité avec Jason Bourne (et dans une certaine mesure avec Corwin du début des Princes d'Ambre).
Bon, tout ça ne vous dit pas si j'ai aimé ou pas.
Je me suis régalé.
C'est fluide, léger, l'ambiance entre les trois gaillard est amicale, blagueuse, on se charrie. Cela me rappelle les relations entre les protagonistes du sublime « Aube de Fer » ou des héros de « La Guerre de la Faille ». Ce n'est pas sombre et ça, par moments, ça fait du bien. Gabriel Katz a de plus du talent pour décrire les combats. C'est très expressif. On a l'impression de voir le film se dérouler sous nos yeux. L'histoire tient la route et son lecteur en haleine. Les amnésiques ça marche toujours.
Bon, il manque de petites choses pour en faire un livre parfait selon mon goût subjectif. Son « worldbuilding » - pour emprunter un mot cher à Alfaric ;-) – est un peu léger : l'histoire des pays protagonistes, leurs religions ne sont guère développées. Il manque une carte pour la géographie. Je me suis demandé aussi comment le royaume d'Hélion pouvait maintenir son style de vie plutôt cool – la cour a carrément perdu le sens des réalités - avec une armée si minable pour le protéger de ses voisins. Mécaniquement ça ne me semble pas très solide. Enfin je ne suis pas très fan des changements multiples de point de vue, plusieurs fois par chapitre.
Mais tout ça surligne un peu trop les détails d'imperfection (selon moi). Gardez plutôt à l'esprit que c'est vraiment très agréable à lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          6222
lyoko
  08 février 2016
C'est tout simplement en ayant vu l'avis de certains de mes amis Babelionautes (Relax, Dixie et Aelinel) que j'ai eu envie de lire ce roman. Pour ceux qui me connaissent, il ne faut pas grand chose pour titiller ma curiosité... alors 3 critiques, vous imaginez !
Mais en plus d'une aventure "livresque", j'en ai vécu aussi une autre.
Très sereinement, je me suis avalée les 80 premières pages et là, oh frustration ! Pas de fin de chapitre 7 et pas de chapitre 8...me voilà retournée au chapitre 6. Tiens, comme c'est bizarre ! J'ai eu beau retourner le livre dans tous les sens il me manquait un chapitre et demi. Mais ce livre m'avait déjà alpagué...
Alors, j'ai pris contact avec la maison d'édition (la frustration ce n'est pas bon !)
Et je tenais a féliciter et remercier très chaleureusement les éditions Scrinéo pour leur réactivité et leur professionnalisme puisque deux jours plus tard j'avais un nouvel exemplaire avec une pagination parfaite dans ma boite aux lettres, et je pouvais enfin reprendre ma lecture en toute sérénité.
Alors, au final, je ne regrette aucunement d'avoir poursuivit l'aventure. Je confirme l'idée que nos trois héros sont des XIII (BD) dans un monde de fantasy.
J'ai adoré ces trois personnages qui ont chacun des caractéristiques bien à eux et qui paraissent sympa aux lecteurs. de plus des auréoles de mystères les entourent.
Des scènes de combats bien batties avec juste ce qu'il faut, sans trop de sang , ni trop peu.
La seule chose , peut être , qui n'est pas suffisamment équilibrée à mon goût danc ce roman est le monde politique, qui semble un tantinet insouciant, voir utopiste... mais n'oublions pas que nous sommes dans une trilogie... alors peut être que...
Une chose est sûre c'est que Gabriel Katz va revenir assez souvent me faire partager les aventures de ses personnages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5017
Millencolin
  07 janvier 2019
Première lecture de l'année, et franchement malgré une fluidité narrative, un ton léger et un enchainement ininterrompu d'actions, de touches d'humour et de rebondissements, je dois avouer n'avoir jamais été réellement pris dans cette histoire.
Ce fut un peu comme tous ces films ou séries TV pour lesquels on est curieux de connaitre le dénouement tant qu'on est devant l'écran, mais dont on se fiche finalement complètement à la moindre pause. Il m'a donc fallu un certain temps pour venir à bout de ce tome pourtant très court. La fin n'en est pas une, ce qui est le propre d'un premier tome d'une trilogie déjà intégralement écrite, mais je n'irai pas plus loin dans l'aventure, car honnêtement je me suis continuellement trouvé indifférent aux déboires des trois héros.
J'en conclue que je ne suis pas le public idéal pour de la Fantasy young adult. Tout me paraissait relativement niais, trop facile malgré quelques morts sanglantes inattendues et du coup bien venues. L'intrigue générale est pourtant sympathique. le coup des amnésiques traqués cherchant à comprendre la raison, ça me plait beaucoup. Mais subitement, en plein milieu du bouquin, on nous annonce la raison, comme ça, d'une façon toute anodine, au gré d'un dialogue, et on n'assiste même pas à la réaction des trois héros lorsqu'ils apprennent la chose. C'est un peu comme si au milieu d'un roman policier, il y avait une conversation du type :
" Au fait, il faudrait prévoir des renforts pour capturer Mr X puisque c'est lui qui a tué le Colonel Moutarde.
- Oui, on va prendre les mesures nécessaires !"
Hein !? pardon, bon et bien l'histoire devient juste une simple poursuite. On perd le côté mystérieux du pourquoi du comment. Trop de révélations, rapides, faciles, amenées de la même façon que si on nous annonce que tel personnage a mal dormi et est du coup de mauvaise humeur.
Enfin bref, je m'enlise dans mon propos.
C'est un gentil petit bouquin, visuellement c'est bien décrit, les personnages sont charismatiques et bien heureusement car c'est là la principale réussite de l'auteur. Mais personnellement, je trouve que le tout manque d'enjeu, de suspense et de mystère.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          464
Dixie39
  06 mai 2015
Je ne pensais pas en lisant il y a peu "le seigneur des anneaux" que j'allais ouvrir subrepticement une brèche dans ce monde de la Fantasy auquel je ne connais, si ce n'est rien, du moins que l'ombre d'un "pas grand chose"... à savoir, certains auteurs et titres qui depuis vingt ans font chauffer ma carte bleue pour approvisionner les hottes de Noël et les bougies des "Happy Birthday" d'un bon nombre de lecteurs de mon entourage, amateurs du genre.
Mais voilà, je continue mon petit bonhomme de chemin, guidée par les listes et critiques des uns et des autres sur Babelio. Et me voilà ramenant fièrement à la maison les 3 tomes du "Puits des mémoires" dont on me demande, avec grand renfort de regards envieux, pour qui ils sont ?
- "Bah, pour moi. Pardis !"
Entre stupeurs et coups d'oeil en coin, je ne me laisse pas impressionnée (démontée ?) par ces ricanements sous cape, qui attendent, patients, que je leur cède mon butin, parce que figurez vous, Gabriel Katz, et bien ils ne l'ont pas lu, "celui-là" et que cela les titille un tantinet, de le faire rappliquer sur les rayonnages de leur propre biblio ! Les infâmes ! Je veux parler de mes deux enfants qui pouffaient déjà en douce me voyant le nez collé sur les listes "Fantasy"!
Tout cela pour vous dire que la critique qui suit ne sera pas de grande valeur pour les spécialistes du genre, mais je tiens quand même à apporter mon eau au moulin, si modeste soit-elle.
Dans le premier tome, nous ne sommes qu'aux prémisses de l'histoire et déjà, je n'ai qu'une envie, finir mon babillage ici présent pour entamer le tome 2 ! (Vous n'allez pas tarder à être libérés...)
Donc, une fois ne sera pas coutume, je vais la faire courte :
On assiste au réveil de trois hommes, qui se découvrent amnésiques, suite à un accident qui les laisse seuls sur les routes (où ils étaient escortés sous bonne garde) d'une contrée que l'on va découvrir petit à petit. Enfin seuls (pas pour bien longtemps, puisque tout ce que ce "Royaume" compte de soldats, mercenaires et guerriers en tout genre sont à leurs trousses) ils vont essayer de percer le mystère de leur identité. Une prime est offerte à qui les ramènera vivants. Qui sont-ils pour déchaîner une telle quête ? Traqués, ils essaient de sauver leur peau et pour cela, il leur faut découvrir pourquoi ils sont au centre de tant d'intérêts... Car au bout du compte, qui sont-ils ? Karib, un mage "guerrier" qui ferme les yeux de dégout quand il doit achevé un homme blessé, Nils un lanceur de couteau, ami des chevaux et taiseux à ses heures et Olen, charmeur et beau parleur, opportuniste dont on peine à imaginer un passé de tueur... nous embarquent du début à la fin.
J'ai dévoré ce premier tome. L'histoire se tient, l'écriture est fluide et ponctuée de bons mots et situations qui font se dégourdir nos zygomatiques, tout en gardant la tension du récit... C'est bien écrit et je me fais violence pour ne pas inonder Babelio des petites phrases bien tournées que j'ai mises de côté. (Je me soigne. J'essaie. Mais c'est pas gagné. Je sais !)
Beaucoup les comparent à XIII ou Jason Bourne ! C'est tout à fait cela ! Avec de l'humour et une certaine décontraction en plus qui ne gâchent rien, loin de là !
Que dire d'autre ? Si ce n'est que le tome 2 m'attend et que je file me replonger dans la suite de l'histoire avant de me faire "spoiler" par un des deux voraces qui m'a déjà chipé le tome 1 !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4119


critiques presse (2)
Ricochet   11 septembre 2013
Surtout, ne pas se priver de la lecture de cette excellente trilogie cent pour cent française (ce qui n’est pas si fréquent), qui a du souffle, du panache, de l’élégance et de l’humour.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Elbakin.net   28 mai 2012
Cette fin ne propose pas de coup de théâtre de dernière minute et ne se veut pas grandiloquente pour un sou. Pourtant, elle conclut La Traque de façon satisfaisante et le lecteur d’attendre de découvrir la suite, prévue pour le mois d’octobre, avec une certaine impatience malgré tout. Les questions sans réponse restent en tout cas nombreuses. A l’auteur de bien les négocier en perspective.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (58) Voir plus Ajouter une citation
Eric76Eric76   15 mars 2018
Nils n'aimait pas trop cette dernière ruelle, trop vide, trop isolée, trop propice à un guet-apens. Son regard allait d'un coin sombre à une fenêtre entrouverte, d'un tas d'ordures à une cabane de planches. Sur des cordes à linge tendues d'une maison à l'autre planaient des loques grisâtres, comme des fantômes décharnés sur ce qui restait de ciel. Le vent les gonflait puis les laissait retomber, inertes. La lumière se faufilait comme elle pouvait, il n'en restait plus que de petites taches changeantes au sol.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
BazaRBazaR   01 mars 2015
-- C'est le type qui nous a ridiculisés dans les ruines, non?
-- Mais bien sûr que non, espèce d'âne! Qu'est-ce qu'il foutrait ici? Cette histoire remonte à des semaines!
-- Je... Je l'ai vu approcher tout doucement... avec son arme... je me suis dit qu'il avait dû nous suivre... C'est un pisteur... et c'est bien le genre à nous suivre à la trace et à attendre que...
-- Quel genre? Qu'est-ce que tu y connais à son genre? Tu l'as vu au moins, le type dans les ruines?
-- Non, mais...
-- Mais rien! Tu ne sais même pas à quoi il ressemble... et tu massacres n'importe qui en le prenant pour quelqu'un que tu n'as jamais vu?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          222
Eric76Eric76   31 mars 2018
Cent paires de bottes transformèrent un pré en champs labouré, tandis qu'au loin les contours des chaumières de la Haie des sources se précisaient. La rosée sur l'herbe étincelait comme un miroir. Nils remarqua avec amusement qu'un escargot venait d'échapper par miracle au troupeau sauvage qui faisait gronder la terre. Lui-même avait fait un petit écart pour ne pas l'écraser, et derrière il n'y avait plus rien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
lyokolyoko   08 février 2016
" Il déteste ça, chuchota Oranie à l'oreille d'Olen avant de lui mordiller le lobe. (le roi)
-Quoi donc ?
- Boire ! Sa Majesté digère très mal le vin. Il ne boit que de la bière et de l'eau. Ce soir, il vomira ses tripes
-C'est un dur métier"
Commenter  J’apprécie          260
SioSio   04 novembre 2012
Ils ne m'échapperont pas longtemps, fit le Pirate, ignorant le sarcasme. Je les ai traqués, j'ai trouvé le village où ils se terraient. Et pourtant, je peux vous dire qu'ils étaient enterrés au fin fond de nulle part! Nous les avons manqués de quelques heures, peut-être même de quelques minutes. Ils n'iront pas loin, je connais le pays comme ma poche.
- Tu as de grandes poches, mercenaire. Trois semaines pour retrouver leur trace dans un pays qui se traverse en une journée de cheval...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120

Videos de Gabriel Katz (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gabriel Katz
Christophe Arleston vous présente les trois premiers titres de Drakoo, la maison d'édition de bandes dessinées dédiée aux genres de l'Imaginaire. Seconde partie : La Pierre du chaos, le récit de Dark Fantasy scénarisé par Gabriel Katz, dessiné par Stéphane Créty et colorisé par Leonardo Paciarotti Plus d'infos : bit.ly/PierreDuChaosBD
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1566 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre