AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811208488
Éditeur : Milady (21/09/2012)

Note moyenne : 3.49/5 (sur 85 notes)
Résumé :
Quand Leilani Trusdale, pâtissière émérite, se réfugie sur la petite île de Sugarberry, dans le sud des États-Unis, elle pense laisser derrière elle son passé new yorkais. C’est alors que son ancien chef et mentor, Baxter Dunne, débarque sans crier gare pour tourner une émission culinaire dans sa boutique de cupcakes.
Avec son regard de braise, il a le don de faire rougir l’adorable pâtissière… Ces deux-là ne partagent-ils pas davantage que leur goût immodéré... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (37) Voir plus Ajouter une critique
Myiuki
  26 décembre 2012
Si j'ai lu ce roman, c'est principalement à cause de sa couverture alléchante - une gourmande comme moi qui adore les cupcakes ne résiste pas - mais aussi pour le titre, évocateur, "Baiser Sucré", c'est tout un programme ! Ensuite, j'ai zyeuté le résumé et je me suis dit que ça allait être une lecture légère et acidulée, de quoi passer un bon moment sans prise de tête. Voilà un point sur lequel je ne me suis pas trompée ... quant à mon enthousiasme du départ disons qu'il a un peu souffert pour sa part. Je m'explique.
D'abord, je dois dire que je suis fan du concept du Cupcake Club, l'auteur a eu là une idée sympathique et très "féminine", qui m'a tout de suite embarquée dans cette histoire somme toute banale par de nombreux aspects. Suivre la vie d'une pâtissière de talent qui largue tout pour revenir dans la ville natale - et perdue - de sa mère afin de s'occuper de son père malade, au début, on peut se dire que c'est un peu cliché, c'est clair. Et puis, survient l'élément qui ressurgit du passé et vient bouleverser son présent tout en hypothéquant son avenir, prévisible me direz-vous, et vous n'auriez pas tort ! Alors, où est l'originalité là-dedans ? Vous ne la trouverez pas dans la trame de fond du scénario, c'est sûr, vous la trouverez plus dans les personnages, attachants, profondément humains, peut-être un peu aussi, dans la romance. J'ai remarqué que beaucoup de livres de ce genre sont synonymes de "seconde chance", et qu'est-ce qui se passerait si ... ? Ici, tout en est question, de repartir à zéro, d'essayer d'oublier, de se reconstruire, de poursuivre ses rêves, voilà des sujets bien philosophiques mais qui nous parlent, nous interpellent, on se reconnaît dans les occasions manquées, dans les non-dits qui auraient pu faire changer les choses. J'ai bien aimé ce côté justement très réaliste de l'ensemble, on a ses repères, on intègre rapidement ce qui se passe, parce que c'est simple à suivre, sans trop de fioritures, en bref, même si tout cela paraît clairement trop beau pour être vrai, justement, on a ce sentiment d'un possible, d'une éventualité, que cela puisse se produire. L'auteur arrive très bien à rendre quelque chose de pas vraiment palpitant ou intéressant captivant, parce qu'elle y ajoute des petites touches imprévisibles, comme ce fameux Cupcake Club, une sorte de réunion de femmes qui se rassemblent pour échanger conseils et potins tout en cuisinant. Ce qui scelle le roman, c'est cet esprit de communauté que l'auteur y apporte, sans cela, c'est assez fade ... Au final, on plonge dans la vie d'un minuscule microcosme de quelques habitants sur une petite île perdue en Géorgie, rien de passionnant là-dedans ! La vie de Leilani, notre héroïne, est plutôt pépère, ce qui va arriver à accrocher le lecteur, c'est le bouleversement qu'elle va rencontrer, mais, même là, ça reste assez plat. Disons qu'il y a des hauts et des bas dans ce roman, il m'a certainement manqué l'étincelle qui m'aurait justement fait penser que ce conte de fées moderne valait la peine. L'ambivalence que j'ai ressenti m'a perdue ... trop simple et trop extrême, tiraillée entre ces deux visions du roman, je n'ai pas réussi à l'apprécier plus que ça.
Après, il y a la romance entre Leilani et son ancien chef, Baxter Dunne, qui débarque à l'improviste dans sa pâtisserie pour lui remémorer leur passé commun. Bien sûr, cliché à mort, Leilani était - est - folle amoureuse de Baxter et ça ne prend pas deux secondes pour qu'on nous le rappelle, même s'il ne s'était rien passé entre eux auparavant. Là où ça devient, disons, intéressant, c'est que Leilani a - un peu, mais alors, juste un peu - changé, et que Baxter va se retrouver confronter à quelqu'un d'autre, de quoi donner un peu de piment à leur relation que Baxter souhaite faire évoluer. J'avoue, j'ai trouvé ça mignon, c'est vrai, comment résister à un chef pâtissier comme Baxter Dunne ? Impossible ! Craquant comme pas permis, il nous embarque dans la conquête de la femme idéale, c'est romantique à souhait et on a envie de se laisser porter par ces sentiments. Maintenant, je ne sais pas, j'ai eu du mal, autant avec lui qu'avec elle d'ailleurs. L'auteur les fait s'encombrer de discours à rallonge et pour le moins inutiles qui m'ont saoulée, je dois dire, ils se justifient en permanence, "je fais ci parce que", "je dis ça parce que", pfff, ça fait un peu trop "amours collégiennes" par moments et ça m'agace. Par contre, ils ont un côté justement "ado" qui m'a plu à certains moments, c'est mignon de se les imaginer ensemble, de penser que finalement l'amour triomphe de tout, etc. Oui, cette romance apporte de la légèreté au texte tout en y incorporant une bonne dose de gourmandise et de tentation, mais elle manque par instants de texture, de profondeur, alors qu'on en aperçoit quelques résidus, rien ne m'a réellement touchée. Pourtant, il y a des moments "forts" qui sont évoqués ou mis en place, mais, tout m'a paru un peu trop facile - alors que l'auteur nous répète que c'est compliqué en permanence ! -, un peu trop "soudain". Je ne sais comment vous l'expliquer sans tout vous révéler, cependant, tout va trop vite, comme si cela devenait une urgence d'être ensemble. J'ai eu l'impression que ces deux personnages qui sont censés s'aimer faisaient des barrières qui les séparaient des sortes de montagnes infranchissables ... pour des riens, ça m'a énervée parce que, du coup, je n'ai pas trouvé leurs inquiétudes crédibles, ce qui teintait l'ensemble de l'histoire d'une couche d'insensibilité notoire. Malgré tout, je me suis laissée emporter par le charme de Baxter, par son sourire, par les répliques piquantes de Leilani quand elle l'envoie bouler, ils ont un potentiel intéressant que j'ai trouvé mal exploité. L'humour, la joie, la tendresse, de leur relation passent trop vite au second plan et nous renvoie vers des considérations ... barbantes, c'est dommage !
Le personnage qui m'a le plus plu dans ce roman, c'est Alva, l'octogénaire de Sugarberry, véritable magazine people sur pattes, présidente et fondatrice du club de poker de l'île qui ne vit que pour cancaner et emmerder le monde, en gros, une vraie tornade rose à cheveux violets ! Vraiment, cette mamie est pleine d'énergie et c'est une véritable bouffée d'air frais et de bonne humeur dans ce livre. Elle est toujours en train de manigancer un coup tordu, d'interférer dans les affaires des uns et des autres, impossible de garder un secret avec elle, mais elle vous fait fondre dès le premier instant. On l'imagine avec ses grands yeux de cocker mouillés et on craque ! Elle est forte, vive, il n'y a pas intérêt à l'avoir dans le camp d'en face et toute l'énergie qu'elle arrive à distiller à chacune de ses apparitions est un vrai régal ! Autour de Lani, il y aussi, Charlotte, sa meilleure amie qui vit toujours à New-York pâtissière elle aussi, et qui, bien qu'à distance, tente de la conseiller comme elle peut en matière de relations amoureuses tout en la soutenant dans ses projets de reconversion. J'ai trouvé qu'elle apportait aussi pas mal de "boost" dans la vie de Lani, qu'elle essayait de la bousculer un peu tout en la réconfortant, c'est le pendant "actif" de leur amitié. Un bon complément en somme ! Ensuite, il y a Dree, l'étudiante-assistante de Lani, un peu timide au départ, on pourrait l'imaginer réservée, mais, très vite, elle trouve sa place dans le club et commence à s'ouvrir un peu. C'est dommage qu'elle n'aie pas pu jouir d'une dimension plus grande dans le texte, je pense qu'elle avait aussi beaucoup à y apporter. En dehors de ces membres du club, il y a le père de Lani, attendrissant, et les amis qui gravitant autour de Charlotte et Lani, dont Franco et Carlo. Tout ce monde forme une bande joyeuse et imaginative, ils sont tous attachants à leur manière et on suit leurs aventures avec plaisir. Cependant, j'ai remarqué, comme c'est le cas dans beaucoup de romans d'ailleurs, que, sans ces personnages secondaires, la magie du livre en elle-même s'envolait. Ils forment le ciment qui maintient le couple central en place et lui donne l'énergie nécessaire pour porter le texte, sans eux, tout serait plus terne, plus morne. Même si j'ai beaucoup aimé Baxter et Lani, je pense que, seuls, ils ne m'auraient pas donné envie de finir le bouquin ! Il me fallait une touche d'excentricité, d'amitié, un grain de folie, pour que j'aille jusqu'au bout, ce sont ces personnages de second plan qui me l'ont apporté. Petit bémol là-dessus, la transition au tome 2 avec l'apparition "miraculeuse" de Riley ... franchement, l'auteur aurait pu faire nettement mieux que ça ! Ca nous tombe dessus comme une cheveu sur la soupe, pas top !
Parlons un peu du style de l'auteur, comme je le disais, l'ensemble est très simple, voir, trop, par moments. le tout se lit vite, sans prise de tête. C'est un mélange entre humour léger et émotions tendres, savamment dosé la plupart du temps. Disons que c'est un roman tout doux. Je comptais me jeter dessus comme une affamée (oui, oui, j'ai bien préciser que j'étais gourmande), au final, j'ai été refrénée. Aussi parce que, j'ai remarqué, l'auteur usait beaucoup de redondances ou de digressions qui m'ont ennuyée. Elle aurait pu faire plus court et plus efficace. Il y a beaucoup de développements, pas forcément inutiles, mais de moindre importance qui auraient pu être zappés je pense sans que ça entache le récit. C'est plaisant à lire, je veux dire, l'histoire en elle-même est sympathique, les personnages vont donnent envie de les connaître, mais ça n'est pas pour autant que vous allez être subjugués par cette lecture. Il ne faut pas s'attendre à un coup de coeur assuré, loin de là. Ca se lit, quoi ! Je m'attendais à quelque chose de plus gourmand, de plus intense, à part deux-trois scènes qui m'ont vraiment touchée, le reste du temps, j'ai souri en survolant le livre mais sans vraiment ressentir quelque chose. C'est une jolie histoire, de princesse si j'ose dire, de celle qui nous fait rêver ... sans justement y arriver ! Tout le dilemme est là. Quand on pose l'ensemble sur le papier, ça semble pouvoir vous emporter facilement dans le rêve, je n'y suis pas arriver. Je suis restée tout du long les deux pieds bien ancrer sur Terre, à mon grand regret. On ne se laisse pas abuser par les tours de l'auteur qui sont éculés, ce qui est dommage parce que, une fois encore, le potentiel est là. Un personnage comme Baxter Dunne, qui fait tomber toute femme dans son sillage à moins de 5 mètres, en pâmoison, devrait vous électriser dès son apparition et vous captiver jusqu'au bout ... défi pas totalement relevé. Une héroïne comme Lani, vous devez pouvoir vous y identifier, voir les émotions la traverser pour vous atteindre, vivre sa vie à travers elle ... là aussi, défi pas totalement relevé. Je pense sincèrement qu'il manque la petite touche de folie supplémentaire qui m'aurait permis d'être totalement absorbée par cette histoire qui est loin d'être déplaisante. On reste au final dans le basique malgré l'idée originale de placer le tout sur fond de cours de cuisine et de cupcakes à tomber ! Hum, je croyais que j'aurais faim en lisant ce livre et qu'arrivée à la toute dernière ligne, je serais rassasiée ... j'en suis loin ! C'est triste, je m'attendais à plus en fin de compte et, même si ce fut un agréable moment de lecture, je n'ai pas eu de réponse à mes attentes. Dans le tome 2, peut-être !
Pour conclure, voilà un roman qui s'annonçait gourmand et pétillant mais auquel il a manqué un fond plus solide et une forme plus déjantée encore, pour arriver à me faire succomber à la tentation du Cupcake Club. Cela dit, pour qui veut passer un agréable moment de détente sans prise de tête, avec des personnages drôles, attachants et une petite romance allégée comme cerise sur le gâteau, n'hésitez pas, ce livre est fait pour vous !
Lien : http://coeurdelibraire.over-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
kreen78
  21 décembre 2013
Ce roman est une grosse déception. Je me suis fait une idée totalement fausse sur ce petit bouquin. La couverture est tellement alléchante… que l'on croirait s'immerger dans de la pure gourmandise, avec une réelle histoire, bien entendu. Et le résumé, malgré les codes propres à Milady (humour, sentiments, sexy), semblait proposer une histoire bien plus riche que ce que j'ai lu. Il est bien question de retrouvailles assez corsées, de querelles puis de folie amoureuse, mais sur un fond de pâtisserie de plus en plus estompé. Je pensais que les cupcakes, et surtout le « Cupcake Club » serait prédominant et que l'histoire d'amour était en parallèle. Mais ce que Donna Kauffman nous livre c'est : la première moitié du livre remplie de blabla barbant et inutile (on tourne en rond), un tout petit intérêt se profile avec l'émission qui se déroulera bel et bien dans la pâtisserie de notre héroïne, mais qui s'évanouira très vite avec encore du blabla entre Lani et Baxter (que j'ai détesté pendant les trois quarts de l'histoire). Et d'un coup, tout change et… c'est le drame. Hop hop ils se retrouvent dans le même lit et j'ai eu l'impression de ne plus être avec les mêmes personnages. Ils se montraient tellement différents de ce qu'ils semblaient être jusque là ! Comme si le sexe leur avait ouvert les yeux. Je n'ai pas du tout aimé cette approche. C'était vraiment particulier… J'ai trouvé la psychologie des personnages quasi nulle (et pourtant ils en développent des choses en s'énervant l'un et l'autre) mais tout ce blabla n'aboutit à rien.
Baxter, je l'ai trouvé d'un égoïsme en arrivant comme un cheveu sur la soupe dans la vie de son ex-collègue Lani ! Elle avait enfin réussi à se trouver une belle vie et lui vient la perturber avec son émission et ses caméras, sans lui en avoir parlé au préalable. Oui, il voulait lui mettre le grappin dessus, il s'était rendu compte qu'il n'était rien sans elle. Mais il lui a manqué de respect et il n'a pensé qu'à sa petite personne. Et c'est une chose que je ne supporte pas. S'il avait été en face de moi, il se serait pris quelque chose dans la figure. Ca commençait déjà très mal, cette lecture…
Lani est une femme que j'ai beaucoup appréciée, même si elle a beaucoup parlé et que c'était long et fatigant… Mais elle n'a pas réussi à sauver cette histoire de la médiocrité.
Aucune inventivité, du blabla à s'en arracher les cheveux (bon sang, quand va-t-il se passer quelque chose ???), une histoire bâclée (100/200 pages de plus en nous racontant l'émission avec humour, plus de situations spéciales entre les personnages auraient été bienvenues et auraient enrichi cette pauvre histoire), le Club qui est très peu cité et qui, clairement, ne sert strictement à rien ici, voilà beaucoup de points qui rendent la lecture décevante et bien loin de mes espérances (je voulais plus de cupcakes, plus de club, plus de cette émission télévisée, plus de folie mais pas de folie sexuelle, ça on s'en fout). J'ai tout de même espoir que les autres tomes soient légèrement plus évolués… Pourvu… Car je les lirai quand même, cet espoir en tête.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
WeeCrow
  05 juin 2015
Avant de parler du livre en lui-même, je dois l'avouer. Lire ce roman a été une torture. Je n'ai pas su résister et il a plu des cupcakes chez moi... ^_^
Mais parlons de ce qui nous intéresse ici: le tome 1 du Cupcake Club.
Quelle fille ou même femme ne se retrouverait pas en la personne de Leilani? Je pense qu'elles sont assez rares. Mais celles dont ce n'est pas le cas peuvent très bien s'identifier à elle tout de même. Un peu morose, elle passe son temps à faire des pâtisseries dans sa petite boutique de Sugarberry pour oublier son passé, oublier celui qu'elle aime et soigner son coeur blessé. En même temps, la vie New-Yorkaise et la pression de la ville et des caméras lui pesaient. Perdue sur la petite île, Leilani essaie de se construire une nouvelle vie.
Bien évidemment, rien ne se passe comme elle l'avait prévu et lorsque Baxter Dunne apparaît, Leilani est désemparée. de quiproquos en quiproquos, ces deux personnages ne manquent pas de piquant! La relation homme/femme en prend un coup: les deux sexes ne se comprennent vraiment pas! Entre sentiments inavoués et rancoeurs inutiles, nous évoluons avec les deux chefs pâtissiers, rions à leurs aventures et jeux et désespérons de les voir se déchirer. J'ai vraiment eu envie de les secouer des fois!! Les tabliers excentriques de Leilani et son manque de confiance apportent beaucoup de charme à la lecture (quoique ce dernier point agace un peu à la longue). le personnage de Baxter est classique: un mec qui ne comprend rien à rien aux femmes mais qui est sexy en diable et on n'a pas envie de ne croquer que les cupcakes!
L'écriture de Donna Kauffman n'est pas de la grande littérature mais elle a le mérite d'être simple, fluide et très accessible. L'histoire se lit vite et j'ai passé un très bon moment. J'ai dévoré le livre presque autant pour les pâtisseries que pour l'histoire! On ne réfléchit pas trop, c'est une lecture reposante et gourmande (comment ça, je me répète?!).
En tout cas, dès que l'occasion se présentera, j'en reprendrais bien un autre tome! En espérant que l'effet suite ne gâche rien...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Milka2b
  23 juillet 2013
Une bouffée de fraicheur en lisant cette romance contemporaine au gout très sucré.
Une lecture agréable qui nous fait découvrir une petite ile du nom de Sugarberry, pour nous raconter un amour impossible entre une chef pâtissière et son ancien "patron", venu conquérir son coeur avec comme excuse pour la revoir, une émission télévisuelle culinaire.
On s'attache très vite aux 2 principaux protagoniste, mais les amis gravitant autour de Leilani font de cette charmante histoire d'amour une jolie petite comédie romanesque.
Un petit plus pour cette chère Alva, octogénaire de 80 ans et fouineuse professionnelle adorant les ragots du village, ainsi que la thérapie culinaire de Charlotte et Lani, finissant en Cupcake Club ;-)
Je le recommande vivement, surtout en lecture estivale, pour s'aéré l'esprit, avec de l'amour, une touche d'humour et surtout beaucoup de sucrerie non calorique (enfin j'ai du prendre quelques grammes rien qu'a l'idée de manger tout ces délicieux cupcake)
Ah oui j'oubliai...la touche finale avec les recettes des cupcakes à la fin du livre, une très agréable surprise...miam !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Tsukihime
  16 décembre 2012
Plus attirée par la couverture que par l'histoire elle-même, j'ai mis un certain temps à lire ce court bouquin. Dans la lignée des collection Milady, Baiser Sucré se veut féminin et romantique au possible. Je dirais un peu niais même.
L'intrigue est très simple, une femme bien dans sa peau qui sait ce qu'elle veut et qui s'est battu pour l'avoir malgré les difficultés, se retrouve complètement perdue quand ses sentiments reviennent au galop. Vint alors le doute, la remise en question et le déni.
Personnellement, si l'omniprésence des petits gâteaux m'a donné envie de me mettre aussi derrière les fourneaux, l'histoire de Leilani ne m'a pas emballé. Elle nous permet certes d'en apprendre plus sur comment se déroule un tournage, et ce qu'il entraîne dans son sillage, mais le but premier de l'histoire d'amour m'est passé au dessus de la tête.
Après l'écriture en soi n'est pas lassante, mais pas entraînante non plus. Ça se laisse lire gentiment sans se presser.
Donc pour résumé, je dirais que si vous pouvez l'emprunter à la bibliothèque ou chez une amie, faite vous plaisir, sinon l'intérêt est quelconque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Milka2bMilka2b   23 juillet 2013
- Tu vivrais avec un mec, dit Charlotte. En permanence.
- Ouais, acquiesça Lani. Il laisserait trainer toutes ses affaires de mec un peu partout.
- En plus, les mecs puent, renchérit Charlotte, et elles firent la grimace.
- Mais il y a le sexe, dit Lani.
- C'est vrai, reconnu Charlotte.
- Je suis certaine que ce serait génial.
- Et ca vaut presque la peine de supporter l'odeur.
- Ouais ! s'exclama Lani en finissant son deuxième verre de vin avant de se tourner vers son amie. Je suis sure que Baxter vaut la peine de son odeur, il est tellement bien foutu, murmura-t-elle avant d'éclater de rire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
TsukihimeTsukihime   15 mars 2013
Si Lani était toujours restée calme et concentrée, elle n’en était cependant pas sortie indemne. Elle repensa à toutes les séances de thérapie culinaire qu’elles avaient organisées avec Charlotte à l’époque, le plus souvent aux aurores. Ces séances n’avaient rien à voir avec leurs postes respectifs.
C’était une question de salut.
Commenter  J’apprécie          30
Milka2bMilka2b   22 juillet 2013
Je n'arrive pas à imaginer qu'il puisse faire quelque chose d'aussi...
- Cruel ? ajouta Franco.
- Sadique ? Compléta Charlotte.
- Inconsidéré, conclut Lani.
Commenter  J’apprécie          50
EstherJulesEstherJules   17 juin 2017
— Montre-moi ton monde, Leilani, ton nouveau monde. J’adorais t’avoir dans le mien. J’ai toujours été émerveillé par la facilité avec laquelle tu es entrée dans ma vie, avec laquelle tu l’as bouleversée et en as fait quelque chose de complètement nouveau. Je ne devrais sans doute pas être surpris que tu aies choisi un chemin que je n’aurais jamais pensé te voir prendre. Tu as toujours fait tes propres choix. Je ne te connais peut-être pas aussi bien que je le croyais, Leilani, mais je suis complètement fasciné par toutes les facettes de ta personnalité que j’ai eu la chance de découvrir. Je suis certain que tu vas réussir à me surprendre de nouveau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SNT59SNT59   07 août 2013
Lani et Alva s'étaient décidées pour des moelleux renversés. Ces cupcakes allaient à l'encontre de toutes les lois limitant la quantité de chocolat dans un petit gâteau. Ils représentaient la version personnelle qu'avait Lani du délice ultime: un cœur moelleux de cacao amer légèrement épicé, et une ganache au chocolat crémeuse et brillantes. Selon Alva, ils étaient à mourir de plaisir.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : patisserieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3495 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre