AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Aurora Squad tome 2 sur 3
EAN : 9782203196827
528 pages
Casterman (03/02/2021)
4.42/5   176 notes
Résumé :
Ils ne mourront pas sans combattre. Enfin, on espère !
La moitié de la galaxie est aux trousses du désormais célèbre escadron 312 accusé de terrorisme galactique aggravé. Tous ne veulent qu'une chose - ou plutôt qu'une personne : Aurora, qui attire la convoitise des escouades gouvernementales autant que des groupuscules les plus extrémistes de l'espace parmi lesquels le pire d'entre eux, le Tueur d'Etoiles...
sans oublier la propre sœur de Kal et son a... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (54) Voir plus Ajouter une critique
4,42

sur 176 notes
5
34 avis
4
14 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
1 avis
Avec la parution proche du tome trois en France, je me suis dit qu'il était temps de poursuivre ma lecture d'Aurora Squad. J'avais adoré le premier volume de la trilogie, alors que la science-fiction n'est pas forcément mon dada, mais ayant eu vent que la fin d'Aurora Burning était intense, je ne voulais pas être dans l'expectative trop longtemps. Et j'avoue que je suis à deux doigts de livre Aurora Ends en anglais, car septembre me semble bien loin maintenant ! Donc vous l'aurez compris, la suite a été une lecture tout aussi passionnante que j'ai savouré avec plaisir.

Nous retrouvons donc nos héros quelque temps après les derniers événements d'Aurora Squad. Malgré la perte de Cat, la révélation concernant la mission d'Aurora, et le fait que l'escadron 312 soit maintenant considéré par la galaxie entière comme des terroristes, nos jeunes héros restent droits dans leurs baskets, et décident de poursuivre coûte que coûte leur mission, à savoir sauver tous ceux qui veulent les voir dans une cellule. Oui, Auri, Kal, Scar, Ty, Zyla et Fin sont magnanimes, que voulez-vous !

Les tomes deux sont toujours des lectures à quitte ou double. Vous connaissez tous la malédiction du tome 2... Ici, avec Aurora Burning, aucun faux pas. Il y a certes quelques petits éléments que j'ai moyennement appréciés (j'y reviendrais plus tard), mais sinon, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde et les deux auteurs parviennent à maintenir notre curiosité et notre attention tout du long du récit. C'est assez rare pour être notifié. Il faut dire que l'escadron 312 n'a pas vraiment le temps de chômer. Ils essayent d'échapper à leur ennemi, aux Terriens, et aux Syldrathis dont le fameux Tueur d'étoiles, tout en essayant de comprendre un peu plus la mission d'Aurora et de sauver le monde. Adrénaline à 100% durant tout le roman. Alors oui, parfois, j'aurais aimé voir nos héros pouvoir souffler, penser leurs plaies, se retrouver un peu... C'est en quelque sorte épuisant pour le lecteur comme pour les personnages, mais on ressent aussi les mêmes émotions qu'eux, et pour s'imprégner, c'est l'idéal.

Il faut dire que depuis le premier tome, je me suis énormément attachée à nos héros. Ce n'est pas un secret, j'adore les romans où l'on retrouve un groupe de personnages soudés qui forme une famille. Et j'adore également le travail de Amie Kaufman et Jay Kristoff concernant la construction de leurs protagonistes. Une psychologie bien présente, un passif exploité et un dynamisme qui évolue en même temps que nos héros. Les petits moments où l'on peut les voir dans des situations intimes sont, pour moi, tout un aboutissement et la preuve d'un roman réussi. C'est le genre de chose que l'on ne peut pas truquer. Soit le lecteur ressent son authenticité, soit les auteurs passent à côté et perdre en crédibilité.

Concernant l'intrigue, là encore, je n'ai rien à redire. Amie Kaufman et Jay Kristoff nous donnent de quoi assouvir un petit peu notre curiosité en développant tout ce qui tourne autour de la mission d'Aurora, mais ils laissent aussi planer des indices assez mystérieux. Disons que je pense qu'il n'y a pas que l'espace qui est en jeu, mais que le temps a aussi une place très importante dans la trilogie. C'est toujours un peu délicat de s'attaquer au temps, mais cela peut aussi donner quelque chose de très intéressant quand son traitement est maîtrisé. J'attends donc, avec impatience, de voir ce que cela va donner. Il y a aussi un travail sur les ennemis et les alliés. Nos héros vont devoir faire des choix au niveau de leurs alliances, parfois pour le meilleur, parfois pour le pire. Mais j'ai surtout trouvé qu'il y avait un but plus vaste derrière leurs choix. Les auteurs veulent que leur univers change, que des prises de conscience aient lieu, et pas seulement au niveau de l'escadron 312. Apprendre du passé pour construire un futur plus juste. Avec de petits éléments, Amie Kaufman et Jay Kristoff montrent que le monde change, que l'on ne peut pas rester sur des idées toutes faites. J'aime cette façon discrète de faire évoluer tout un univers.

Venons-en maintenant au gros point noir d'Aurora Burning. Une révélation, que j'avais vue venir dès le premier tome, éclate enfin au grand jour. La réaction de nos héros m'a beaucoup agacé au point que j'ai stoppé ma lecture. Ils se montrent puérils et hypocrites faisant voler en éclats leurs beaux principes. Leur colère est compréhensible, mais la façon dont ils ont géré la situation, non. C'est un ressenti qui m'est propre, car c'est quelque chose que je déteste en règle générale. Cela vous fera, peut-être, ni chaud, ni froid, mais moi… grrr… Sans compter que la suite des événements était ensuite assez prévisible. J'aurais aimé plus de maturité surtout après tout ce que nos héros ont vécu… mais entre le stress, l'imminence d'une catastrophe sans nom, les pertes et leurs jeunesses… même si cette réaction était excessive, je peux la « comprendre » (mais pas l'approuver pour autant, j'entends bien). Il y a aussi pas mal de répétitions dans le texte. Je ne sais pas si c'est dû à la traduction ou bien un choix des auteurs, mais franchement, voir une information répétée quatre à cinq fois... c'est un peu lourd.

Mis à part cela, Aurora Burning est un excellent tome. Des personnages qui évoluent et construits avec brio, attachants à souhait avec leurs failles comme leurs forces. Un univers qui continue à évoluer et à nous révéler pas mal de secrets. Un complot bien plus dense que l'on pourrait croire au premier abord. de l'adrénaline à gogo, de l'humour et du sarcasme comme je les aime, une touche d'angoisse, une pincée de prise de tête (oui, il faut faire réfléchir son lectorat) et une amitié mise à rude épreuve, mais qui finira, je l'espère, par vaincre.
Commenter  J’apprécie          412
Si le premier tome avait été une excellente lecture, je suis un peu plus dubitative pour celui-ci.

Nous retrouvons l'escadron 312 pourchassé par la galaxie tout entière, affaibli par la perte de Cat, ils restent déterminés à poursuivre leur mission. Entre révélations, alliés inattendus et trahisons, Tyler, Finn, Scarlet, Zila, Aurora et Kal ne sont pas au bout de leurs peines !

J'ai mis énormément de temps à lire ce deuxième tome, mes partiels n'ont pas aidés c'est un fait indéniable, mais je dois avouer que j'étais moins dans l'histoire aussi. L'action est certes présente dès les premières pages, mais c'est beaucoup plus lent que dans le premier tome. J'entends par là que les véritables enjeux se déroulent plus dans la dernière partie, ce qui nous laisse un laps de temps assez long avant que les choses s'accélèrent réellement.
J'ai toutefois adoré le développement des personnages, qui à mon sens est le point fort de cette saga, que ce soit par la manière dont le groupe fonctionne ou leurs relations. Chacun détient sa place, ils sont complémentaires, et le fait qu'ils deviennent une véritable famille est ce qui me plait le plus. J'étais également ravie que Zila soit davantage mise en avant, elle fait désormais parti de mes préférés, son évolution est remarquable. Tyler connait lui aussi une évolution que j'ai beaucoup appréciée et sa relation ennemy to lover s'est avérée aussi imprévisible que palpitante. Les ennemis de l'escadron tel que le Tueur d'étoiles ou l'intégration de Saedii dans le récit ont apporté un véritable relief au roman, ce n'est en rien de « méchants » caricaturaux. L'univers est tout aussi bien travaillé que la psychologie des personnages, je dirais même qu'il gagne en profondeur notamment avec les nombreuses révélations qui sont apportées dans ce tome. Les auteurs y apportent un soin particulier et ça se ressent. le fil conducteur et les intrigues qui sont disséminés dans le récit nous tiennent en haleine et ne manquent pas de surprendre. L'écriture reste quant à elle dans la même veine que le premier tome, la plume est immersive, mais je regrette cet humour parfois un peu lourd comme je l'avais déjà évoquée dans ma précédente chronique.

En revanche, j'ai été nettement moins séduite par la romance entre Kal et Aurora, je ne sais pas pour quelle raison, mais je n'arrive pas à y adhérer. Autant dans le premier tome, j'étais plutôt conquise par les prémices de cette relation, autant là, je trouvais ça redondant, ça a perdu toute sa saveur. Il manquait une certaine alchimie entre eux, ce sentiment s'est confirmé à la suite de la réaction absurde d'Aurora après une révélation. Son rôle m'a agacée au plus haut point au fur et à mesure que l'on approchait de la fin, son changement n'a pas été une réussite pour moi. Mon agacement ne s'est pas focalisé que sur elle, à la suite de cette fameuse révélation, c'est la réaction de TOUS les membres de l'escadron que je déplore. J'étais sidérée par cette démesure et incohérence par rapport à tous les messages de tolérance et de compréhension qu'on nous véhicule depuis le début. Et cette scène déclenche des évènements qui se sont avérés déplaisants, j'ai dû interrompre ma lecture tant je n'aimais pas la tournure que prenait l'histoire. Certains retournements de situations ne m'ont pas du tout convaincue (tel personnage à un lien avec un autre, etc…) ce qui déclenche des tensions à mon goût peu intéressantes, c'est malheureusement vu et revu dans ce genre littéraire.

Une lecture en demie teinte pour ce deuxième tome qui n'a pas été à la hauteur de mes attentes. Néanmoins, même si quelques aspects m'ont déçue, les qualités de cette saga prennent le dessus que ce soit par ses personnages, les rebondissements ou encore un fil conducteur qui se tient plus que bien. Je poursuivrais donc ma lecture afin de connaître le fin mot de cette trilogie et l'évolution des relations entre certains membres.
Commenter  J’apprécie          83
Kristoff Kaufman. Aurora Squad. Tome 2. Casterman. 2,5 étoiles.
Un ouvrage à oublier. D'ailleurs j'ai tout oublié de ce récit. Parce qu'il est de piètre qualité par rapport au tome 1 que je vous conseille de lire : c'est de la bonne SF.
Rien n'est resté de ce tome 2 donc et voici mes notes de l'époque.
Les 100 1ères pages soit ne sont pas nécessaires soit buttent sur des incohérences.
Détails :
p. 55 : la crise » Auri » qui « plie les vaisseaux garés, les rampes d'accès,… tue une partie des humains mais pas tous : ccela n'a pas de sens sans expliquer mieux/pourquoi/comment cette force agit. On est bien dans un ouvrage de SCIENCE fiction… ? Alors il faut respecter les codes établis par des générations d'écrivains depuis plus de 100 ans…
p. 58 : le code Adams : est ce que cela a un sens. Expliquer. Une description de la cachette manque.
p.66 : incohérence. le team est recherché et les aitorités manquent à les retrouver…Et les cam de surveillance et la reconnaissance faciale automatique (contrôle social) alors ? Pourquoi ces dysfonctions. Expliquer, sinon c'est incohérent, sinon, il manque quelque chose. La SF c'est logique, scientifique au départ. Après on apporte des forces sunaturelles et on fait ce qu'on fait mais au départ, on respecte les codes.
p. 80. Si Adams connaissait l'avenir, pourquoi ne pas avoir mis en place ce qui permettait d'éviter les catastrophes ? Pourquoi ne pas avoir pu éviter tout ce qui fait le récit du tome 1 ? C'est une quastion de logique. Si l'auteur n'explique pas, ce récit est un illogisme. Il devrait être repéré par l'éditeur. Et l'auteur devrait corriger / expliquer…
p. 82 : la rencontre avec les Plouc ? Un peu too much… 😊
p. 425 : Cette notion physique de contraction de l'univers est dépassée par les recherches et les observations de Hubble : l'univers mourra par dissolution et non par contraction. Ce récit doit être lu par des jeunes adultes. La S.F. est une forme de littérateur qui apporte des connaissances scientifiques du moment, de la logique, un esprit de déduction, et bien sûr des aventures…Mais tout doit se 3tenir » et ce qui ne se « tient pas « doit être explicité par l'auteur (la création d'une force inconnue ? un effet paraphysique non expliqué ? qu'importe : on peut tout en S.F. mais il faut rester logique).
Un roman de SF réussi c'est un récit qui se tient. Un mauvais roman de SF sort l'amateur confirmé du momentum de lecture du genre SF qui repère immédiatement (cela devient un réflexe) les incohérences, les illogismes dans le même tome ou mêmes entre tomes.
Ces erreurs deviennent de lus en plus fréquentes en SF « moderne » par rapport aux auteurs « anciens » dont les récits se tiennent, ENCORE AUJOURD'HUI 888 Alors pourquoi les auteurs d'aujourd'hui n'arrivent-ils pas à faire aussi bien ? Pourquoi le marketing créé-t-il l'illusion de la grandeur d'un récit, d'un écrivain alors qu'en réalité il est juste médiocre…Pourquoi créer un goût faussé ?
Si tout le monde vous dit que c'est bon, même si vous trouvez que c'est mauvais, vous allez dire comme la majorité : cela a été prouvé. Donc les éditeurs aujourd'hui participent pour la plupart à une grosse arnaque. Faire passer des tomes de piètre qualité pour des ouvrages de SF majeurs. Ils détruisent l'esprit critique individuel, perturbent le mental pour le rendre plus « perméable » aux injonctions quotidiennes…Alors que la SF a une aura rebelle, de création de monde différent, meilleur,…Elle montre comment une évolution technologique débridée créerait une humanité aux ordres,…Elle décrit la guerre des étoiles, comment une société peut être drirgée par des femmes et les hommes au foyer (Norman Spinrad : la guerre des roses et des bleurs),…Elle est extraordinaire. Et vous en faites un produit de consommation de qualité burger US de m…
S'il vous plaît : chers auteurs nouveaux qui vous essayez à la SF, respectez vos aînés qui ont créé le « code », respectez les connaissances de l'univers (physiques, logique,…), soyez didactique, faites un effort : entourez-vous d'amateurs de SF « ancienne » pour tester vos récits avant édition, ne faites pas confiance à un éditeur chevronné en SF qui n'y connaîtra rien mais qui vendra vos ouvrages via un marketing manipulateur…Ce qui finalement vous apportera un discrédit que vous n'imaginez même pas. En agissant ainsi, vous trahissez la VIE car vous trahissez les REVES.
Lire mes critiques des ouvrages de Kauffmann, et Scalzi : certains excellent d'autres moins que bien (c'est quelquefois du grugeage de lecteur – ex. : Scalzi « le vieil homme et la guerre tome 4 : « Zoé ») …c'est à n'en pas croire ses yeux. Un tome est mauvais, exprimez-vous auprès de l'éditeur et n'achetez pas le suivant. Votre seul pouvoir est le "pouvoir d'achat": le que que les "boss" respectent.
Lecteurs avertis de SF: soyez percutant dans vos critiques, c'est sauver le genre. Repérez les illogismes, ne laissez rien passer. On en reparle quand vous voulez…Ceci explique la cote que j'applique: la cote globale étant scandaleusement surévaluée...(c'est sur cette cote que je me basais pour acheter !).
Merci de votre écoute.









Commenter  J’apprécie          10
Important à savoir, tous les livres de Jay Kristoff sont des romans incroyables et Illuminae du même duo d'auteurs est ma saga de sci-fi préférée.

Aurora Squad épisode_02 envoie clairement du lourd, ce tome est presque meilleur que le premier. Ce que j'ai particulièrement apprécié est l'évolution de la relation de Kal et Aurora que j'ai trouvée au-dessus du fantastique.

-Tu es l'incendie dans lequel je rêve de me consumer, lui dis-je.

Les auteurs approfondissent particulièrement ces deux protagonistes pour rendre leur relation plus crédible et puissante.

-Tu es incroyable.
-Aurora...

On en apprend beaucoup plus sur Kaliis qui était resté assez mystérieux dans le premier tome, pour mon plus grand bonheur.

«Montre-leur qui tu es, Kaliis. Montre leur ce que tu es.»

Et ce dont je suis le plus fan chez le Syldrathis, est son langage qui est beaucoup plus poétique que les autres membres de la Squad.

«L'amour n'est qu'une goutte d'eau dans l'océan des sentiments que je nourris pour elle. Un astre perdu dans un fond de ciel constellé d'étoiles.»

J'aime ce duo d'auteurs parce que dans un seul livre ils nous font ressentir un tas d'émotions contradictoires, la haine, l'amour, la tristesse et l'humour qui est toujours très présent dans cette saga. C'est d'ailleurs une bouffée d'air frais après l'angoisse de chaque rebondissement.

«Le carillon est suivi de la voix de Scar à l'interphone.
- Bonjour à vous, magnifiques créatures. Il est 8 heures à l'heure du vaisseau : nous arriverons à destination d'ici soixante minutes. Au plaisir de vous retrouver sur le pont quand vous serez réveillés et que vous vous serez fait encore plus beau que vous ne l'êtes déjà. En imaginant que ce soit possible…»

J'ai du mal à imaginer que la suite ne sort qu'en 2022, Jay Kristoff et Amie Kaufman ont le don de faire des fins frustrantes.

Bref, je le conseille à TOUS les lecteurs, même ceux qui ne sont pas forcément adeptes de science-fiction parce que je ne le suis pas moi-même, et pourtant j'ai dévoré ce livre en 2 soirées, on ne voit pas défiler les pages, le vocabulaire de la SF reste léger, puis Kal quoi...
Commenter  J’apprécie          60
J'ai découvert l'escadron 312 dans Aurora Squad l'année dernière et j'ai eu un énorme coup de coeur pour le premier tome de cette série de science fiction. Autant dire que j'attendais le second tome avec impatience. Et ma patience a été récompensée car ce deuxième opus s'est révélé aussi fou, drôle, puissant et dingue que le précédent.

Le moins que l'on puisse dire c'est que l'escadron 312 a un don : celui de toujours se mettre dans les pires embrouilles. Et les voici pourchassés par la moitié de la galaxie, escouades gouvernementales et groupuscules extrémistes inclus. Leur dernier espoir c'est qu'Aurora réussisse à maîtriser enfin ses étranges pouvoirs. Mais pour cela tout le monde va devoir faire des sacrifices, car rien n'est jamais facile pour l'escadron 312 qui a déjà tellement perdu.

Je suis définitivement toujours aussi fan de cette série même si ce second tome à bien failli avoir raison de mon coeur à de nombreuses reprises. J'y ai retrouvé tout ce que j'ai aimé dans le premier tome de la saga à savoir une bonne dose d'adrénaline couplée à une grosse louche d'humour et une capacité presque surnaturelle des auteurs à nous maintenir sur le fil du rasoir en permanence, le tout porté par des personnages aussi fous qu'attachants.

Parlons un peu des personnages. Même si malheureusement l'équipe n'est plus au complet et que chaque mention de Cat nous arrache un peu le coeur j'ai retrouvé avec joie les membres restant de l'escadron 312. Il y a également de nouveaux personnages notamment la très impressionnante et un peu flippante Saedi ou encore le tueur d'étoile. Mais les vraies stars de ce roman ce sont bien entendus les membres de l'escadron 312 que l'on connait à présent tellement bien qu'on a l'impression de faire partie de l'équipe nous aussi.

De tous les personnages, mon préféré reste sans aucun doute Scarlett, la soeur jumelle de Tyler et négociatrice de l'escadron, dotée d'un sens de la répartie à toute épreuve et d'une personnalité géniale. le reste de l'équipe est à égalité : Tyler, le chef d'escadron, un peu dépassé mais courageux ; Finn, le mécano à l'humour douteux et à la langue acerbe ; Zila, la scientifique inadaptée socialement et un peu flippante ; Kal, les gros bras du groupe, un alien aussi étrange qu'inquiétant. Et enfin bien sûr Aurora, l'adolescent décryogénisée par le sauvetage de Tyler qui essaye de comprendre ce qui se passe autant que les autres et révèle des pouvoirs franchement angoissants. J'ai aimé les retrouver et prendre conscience de combien les épreuves qu'ils ont traversées les ont bouleversés et changés.

Une fois encore l'escadron est entrainé et nous avec dans une suite de péripéties et de rebondissements tous plus dangereux et inattendus les uns que les autres. le récit ne nous laisse aucune minute de répit et bien souvent notre rythme cardiaque augmente dangereusement quand nous ne retenons pas notre souffle en priant pour que tout s'arrange. Et lorsque l'on croit enfin être parvenu au bout de nos surprises les héros n'hésitent pas à nous sortir une ou deux révélations supplémentaires de leur manche de combinaison, achevant de nous surprendre, pour le meilleur mais aussi pour le pire.

Et bien sûr il y a l'univers de ce roman dans lequel le duo d'auteurs nous prolonge un peu plus loin encore. S'il est toujours question d'une foultitude d'extraterrestres, on en apprend aussi d'avantage sur la genèse de certains conflits. Mais ce second tome soulève des questions un peu plus métaphysiques, mais aussi de physique quantique, qui nous rappelle que science et croyance sont bien plus liées que l'on ne l'imagine. Et si certains mystères sont résolus dans le roman d'autres restent encore à éclaircir.

Comme le premier tome ce second opus a été un véritable coup de coeur bien qu'il ait été plus sombre que le précédent. Toujours plus attachée à l'escadron 312 j'ai souffert avec lui, tremblé pour lui par moment et j'ai littéralement eu le souffle coupé par la toute fin de l'histoire. Je vais donc à présent prétendre que je n'ai jamais lu ce livre ce qui devrait me permettre de contenir mon impatience jusqu'à la parution du tome 3 annoncé pour 2022.
Lien : http://mabibliothequerose.bl..
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
Nous sommes des frères de sang désormais. Nous formons une véritable famille. Inséparable et invincible.
Commenter  J’apprécie          00
Des abdos pareils aspirent à être libres.
Commenter  J’apprécie          00
- Je te répète que je n’ai jamais de mauvaises idées ! je réplique avant d’ouvrir une porte d’un grand coup de pied.
- Vraiment ? fait Scar en tirant une rafale sur nos poursuivants.
- Oui ! (Je la traîne à l’intérieur du bâtiment.) C’est juste que certaines sont moins géniales que d’autres !
Commenter  J’apprécie          100
- Je t'avais dit que c'était une mauvaise idée ! gronde Scarlett, hors d'haleine.
- Je te répète que je n'ai jamais de mauvaises idées ! je réplique avant d'ouvrir la porte d'un grand coup de pied.
- Vraiment ? fait Scar en tirant une rafale sur nos poursuivants.
- Oui ! (je la traîne à l'intérieur du bâtiment.) C'est juste que certaines sont moins géniales que d'autres !
Commenter  J’apprécie          70
(Pieres O’Shae. Ex-petit copain no 30. Points forts : grand, riche, beau gosse. Points faibles : Ne. La. Ferme. Jamais.)
Commenter  J’apprécie          130

Videos de Amie Kaufman (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Amie Kaufman
Découvrez Illuminae tome 1 - Dossier Alexander par Amie Kaufman et Jay Kristoff. Emails, documents confidentiels hackés, dossiers militaires, fausses pages wikipedia... Plongez dans une expérience de lecture unique !
En librairie le 14 septembre 2016.
Survivre d'abord. Raconter ensuite.
2575, la planète d'Ezra et Kady est attaquée par une entreprise interstellaire sans foi ni loi. Obligés de fuir, ils embarquent chacun sur un vaisseau différent. Très vite Kady soupçonne les autorités de leur cacher la vérité. Avec l'aide d'Ezra, avec qui elle communique secrètement, elle va va pirater le réseau informatique de leur flotte pour essayer d'en savoir plus. Qui ment ? Qui dit la vérité ? Quels dangers mortels les attendent dans l'immensité glacial de l'espace ?
+ Lire la suite
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus




Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4354 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre