AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2732457507
Éditeur : La Martinière Jeunesse (03/10/2013)

Note moyenne : 3.63/5 (sur 35 notes)
Résumé :
C'est une nuit semblable aux autres à bord de l'Icarus. Puis une catastrophe survient : le massif et luxueux spaceliner est tiré de l'hyper-espace et s'écrase sur la planète la plus proche. Lilac LaRoux et Tarver Merendsen survivent. Et ils semblent être seuls.

Lilac est la fille de l'homme le plus riche de l'univers. Tarvers vient de rien, un jeune héros de guerre qui a appris que les filles comme Lilac causent plus d'ennui qu'elles ne le valent. Mai... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
alucine
  02 janvier 2014
Le richissime M. LaRoux, concepteur et dirigeant des industries LaRoux, est l'homme le plus puissant et le plus craint de la galaxie, aussi lorsque son unique fille et héritière Lilac LaRoux se voit offrir pour son anniversaire une croisière à bord de l'Icare – le plus grand vaisseau spatial qu'il n'ait jamais construit. Il prend d'immenses précautions pour garantir la sécurité de sa fille. Ses espions sont partout surveillant en permanence les faits et gestes de Lilac. La jeune femme ne peut donc commettre aucun impaires, même lorsqu'elle croise le regard du jeune commandant Tarver. Un jeune homme dont elle ne reste pas indifférente malgré le niveau social qui les oppose. Elle doit se contenir, surveiller ses propos et surtout le tenir à distance, pour ne pas alerter son père mais principalement pour ne pas créer de problèmes à Tarver. Jusqu'à ce qu'une tragédie épouvantable les rassemble subitement : ils se retrouvent seuls au monde sur une planète inconnue, mystérieuse et inhabitée. Et à ce moment là s'épauler et se rapprocher ne sera plus seulement une question d'honneur mais de survie…
Le passage à bord du l'Icare est assez bref puisque très vite la catastrophe survient. (Une perturbation très brève elle aussi car rapidement nos héros prennent le large…) J'ai trouvé ce passage peut-être un peu trop hâtif, j'aurai aimé un peu plus de difficultés à cette étape de l'histoire. Tarver tombe par pur coïncidence sur Lilac au moment des « vibrations anormales » de l'appareil, c'était un peu trop facile !! J'aurai apprécié – que comprenant que quelque chose d'horrible allait arriver- qu'il se mette à la chercher avec ardeur… (un peu comme Jack et Rose dans Titanic *soupirs*). D'ailleurs avec toutes ces histoires de classes sociales et de niveaux (pont inférieur pour les pauvres, supérieur pour les plus aisés etc…) le début de cette histoire m'a vraiment fait penser au film de James Cameron !
Nous alternons les chapitres entre les points de vue de Tarver et Lilac. Ce qui est très intéressant car malgré leur attirance physique mutuelle, les deux jeunes gens s'insupportent au début de leur périple et réagissent très différemment à la situation qui les entoure. Entre les chapitres nous avons droit à quelques extraits d'un interrogatoire que subi Tarver dans le futur. Qui est ce personnage extérieur ? Que lui veut-il ? Pourquoi l'interroge-t-il ? Tarver est-il le seul à sortir indemne de cette aventure ? Ces courts passages de dialogue apportent également beaucoup à l'histoire et notamment au dénouement.
Lilac et Tarver sont deux tempéraments forts, lui, outrageusement pauvre et jeune commandant décoré pour ses récents actes héroïques au combat, et elle, héritière pourrie gâtée, rebelle, très intelligente et surtout bien déterminée à survivre et prouver de quoi elle est capable. Très vite des éléments surnaturels interviennent (les tout premiers m'ont donné la chair de poule !!!), et des dizaines de questions assaillent nos héros qui dérivent entre doute et folie. Chacun à leur tour ils vont se prouver leur courage et leur détermination. Ils vont s'entraider, se sauver et au fil du temps un lien puissant va consolider leur duo. Un binôme que nous allons suivre et apprendre à aimer au fur et à mesure de leur aventure. La passion qui les anime est belle et la peur de l'inconnu menace chacun de leur pas, l'étrangéité et l'horreur de ce qui les entoure ne laisse pas indifférent. L'histoire prend des tournants improbables, j'ai eu très peur, j'ai été dans la confusion et j'ai adoré !!
Une once de Jack et Rose par là, un peu de Lost par ici, le tout sur fond de science fiction avec vaisseaux spatiaux, vitesse lumière et compagnie !!! Ce livre est aussi invraisemblable que succulent et j'ai vraiment passé un excellent moment avec Tarver et Lilac, deux jeunes gens que tout oppose mais que la force, la passion et le courage vont rassembler pour le pire… mais aussi pour le meilleur…
Merci à la masse critique de Babelio et aux Editions La Martinière Jeunesse pour cette Romance intergalactique !!!!
Lien : http://www.a-lu-cine.fr/vert..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Nono19
  23 décembre 2013
Lors d'un vol dans l'espace à bord de l'Icare, le vaisseau crée par l'entreprise de son père, Lilac fait la rencontre du commandant Tarver, jeune militaire ayant été gradé suite à ses actes héroiques contre les rebelles.
Ils se plaisent mais Lilac l'humilie rapidement afin qu'il ne s'attache pas. Elle sait que son père, un espèce de dictateur puissant et sans remords, finira par les séparer.
Mais lors de ce vol, le vaisseau sort de sa trajectoire et finit par s'écraser sur une planète qui semble inoccupée. Lilac et Tarver qui se sont retrouvés dans la même capsule d'évacuation, vont devoir apprendre à survivre (surtout Lilac) ,à se supporter et à s'entraider.
Sans oublier les drôles de phénomènes qui apparaîtront assez rapidement et qu'ils vont devoir gérer...
Tout d'abord, un tout grand merci aux Editions de la Martinière et à Babelio pour la gratuité de ce roman :).
J'ai aimé le mélange science-fiction, romance. le monde dans lequel évolue Lilac et Tarver connaît les voyages spaciaux, une technologie de pointe et des colonisations intempestives (vive la race humaine :p).
Mais ce qui m'a vriament plu, c'est la romance entre nos deux personnages principaux. Ils se plaisent dès le départ mais leur différence de milieu se met en travers de leur chemin. Après avoir été rejetté par Lilac sur le vaisseau, Tarver la considère comme une petite princesse hautaine et superficielle. Les débuts de leur cohabitation ne va pas être évident.
Puis, petit à petit, ils se font confiance, apprennent à se connaître pour finalement s'aimer. Mon âme de romantique adhère :).
Evidemment, il y aura des obstacles et des mystères ce qui a rendu le tout très agréable à lire.
Les chapitres nous font voyager dans les pensées de Lilac puis dans celles de Tarver. le fait d'avoir deux narrateurs, deux points de vue et deux ressentis, est intéressant à suivre.
Tout comme l'interrogatoire de Tarver que nous découvrons tout au long du roman.
J'ai eu un peu plus de mal avec mais c'est bien le seul point négatif.
L'écriture est fluide, simple et à aucun moment, je n'ai senti qu'il y avait deux auteurs différents.
Un roman jeunesse que je conseille fortement et une suite que j'attends avec impatience (vu qu'il est écrit tome 1, je suis en droit d'en espérer un deuxième, non? :p).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Thalyssa
  09 janvier 2014
Ce roman suit un rythme précis, selon trois axes : extrait de débriefing, narration de Tarver, narration de Lilac, et on recommence. Si les deux personnages sont d'emblée crédibles et attachants, les parties « interrogatoire de Tarver » sont moins prenantes. de mon point de vue, et malgré ses faits d'arme, Tarver est trop jeune dans l'armée pour pouvoir se permettre tant d'indiscipline et de manque de coopération. Je ne mets pas en doute ses motivations pour agir ainsi, mais plutôt la crédibilité des rapports en place. Heureusement, ces parties sont très courtes (chaque fois moins d'une page). Ma remarque reste donc anecdotique.
La première partie de l'intrigue paraît d'abord assez banale : une histoire de jeune héros de guerre issu d'un milieu ordinaire et de jeune fille privilégiée, née dans une cage dorée. Les auteurs jouent sur les clichés que l'on a des militaires trop bourrins et des héritières hautaines et superficielles, pour camper des personnages bien plus humains et intéressants qu'on pourrait le croire au premier abord. Une catastrophe survient peu après leur première rencontre, et voilà nos deux personnages « naufragés » sur une planète étrangère. Cette dernière n'est pas vraiment hostile, mais la lutte de pouvoir se met tout de suite en place. Lilac refuse de se plier aux ordres de Tarver, qui - de son côté – ne se sent plus obligé d'obéir au doigt et à l'oeil à l'Étiquette, puisqu'ils semblent être les seuls survivants et que leur avenir dépend de lui.
Dans cette première moitié du roman, les deux rescapés partent à la découverte de leur nouvel environnement et entament une longue marche pour rejoindre l'épave de l'Icare. La demoiselle est bien entendu mal équipée, mais refuse de « s'abaisser » au niveau du commandant. Quant à Tarver, il hésite de plus en plus entre agacement et compassion. le terrain devient plus accidenté, la météo plus instable… et petit à petit, Lilac semble perdre la raison. À l'instar du militaire, on se demande alors si les visions de la jeune fille découlent d'un traumatisme crânien pendant l'évacuation du vaisseau spatial, d'un syndrome post-traumatique ou si elle perd réellement la tête. En bon soldat cartésien, Tarver niera les évidences le plus longtemps possible, quitte à mentir ouvertement pour protéger sa vision des choses.
Alors qu'au départ, tout semblait séparer Lilac et Tarver, leurs relations vont s'approfondir et se complexifier au gré de divers incidents, jusqu'à l'événement majeur en milieu de roman où nous commençons à assembler les pièces du puzzle. L'intrigue prend alors réellement son envol et les pages se tournent de plus en plus vite. On veut savoir, on veut comprendre, on veut connaître le dénouement. Les réponses sont à portée de main pour Lilac et Tarver, et avec ces réponses, la perspective de pouvoir contacter les secours, rentrer chez eux et retrouver leurs proches. Dans leur précipitation, ils commettront cependant de graves erreurs, dont les conséquences sont d'autant plus lourdes à accepter que les jeunes gens ont appris à se connaître et à s'apprécier.
Même si globalement, le concept derrière cette histoire laisse un goût de déjà-vu, les deux auteurs mènent l'action avec brio et le lecteur est complètement happé par la seconde partie. D'importantes révélations éclatent les unes après les autres, forçant Lilac et Tarver à revoir leurs priorités et les relations qu'ils entretenaient (entre eux comme avec le reste du monde) avant le drame. Ce premier tome nous présente une fin bien bouclée, mais on ne peut s'empêcher de trépigner à l'idée de ce que nous réserve encore l'avenir. Vivement la suite !
Lien : https://dragonlyre.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
atouchofbluemarine
  26 août 2015
J'ai découvert ce livre grâce à la blogosphère, et plus spécifiquement car je n'arrêtais pas de croiser cette magnifique couverture en V.O. Celle de la version française par contre… Bref. On ne juge pas un livre par sa couverture donc j'ai décidé de me le procurer en VF même si l'illustration est beaucoup moins attirante. J'ai lu ce livre ce mois-ci dans le cadre du Book Jar Challenge, ce petit jeu qui me permet une fois par mois de choisir un « livre surprise » à lire avant le 31 du mois.
Que dire maintenant de cette romance intergallactique ? Tout d'abord, je tiens à mentionner que c'est une histoire vraiment originale car pendant la majorité de l'histoire, il n'y a que deux personnages : Lilac et Tarver (pour les prénoms, j'avoue que les auteurs ont été chercher loin!). Nous suivons en effet les pas de ces deux protagonistes, perdus sur une planète elle-même abandonnée. Tout au long de ce roman, les héros cherchent à trouver un refuge ou un endroit qui leur permettra d'être retrouvé par le père de Lilac (étant donné que son cher papa est l'homme le plus riche de la galaxie et qu'elle est donc considérée comme une sorte de princesse).
Mais pourquoi sont-ils perdus à deux sur une planète abandonnée ? Et bien, ces jeunes gens vivaient sur un énorme vaisseau spatial (contenant plus de 50 000 personnes) qui traverse l'espace à la recherche d'une planète qu'ils pourraient terraformer (la rendre viable en crééant des plantes, arbes, rivières… de manière artificielle). Tarver est un officier décoré pour des actes de bravoures et Lilac LaRoux est donc l'héritière d'une des plus grandes entreprises du monde. Ils n'auraient jamais du se rencontrer ou passer du temps ensemble car ils n'appartiennent pas du tout au même monde, à la même classe sociale. Mais voilà qu'un incident technique sur le vaisseau va faire qu'ils vont se retrouver dans la même capsule de sauvetage. le vaisseau est en train de se crasher et comme ils se trouvent l'un près de l'autre, Lilac et Tarver vont sauver leur peau, même si cela veut dire qu'ils doivent se côtoyer pendant un moment.
Seulement… Ils n'avaient pas prévu qu'ils seraient les seuls à arriver sur cette planète hostile et qu'ils ne trouveraient pas de secours avant un bon moment. Ils sont donc forcés de collaborer pour rester en vie. L'un est un militaire entrainé, l'autre est une fille à papa en robe de soirée : ensemble, ils forment un duo des plus excentriques. Sauront-ils s'apprécier assez pour ne pas mourir prématurément ? Entre romance et mission de survie dans les bois, cette histoire est intense et singulière. D'ailleurs, vous avez surement remarqué qu'il n'y a pas un, mais bien deux auteurs ! Un roman à quatre mains est d'autant plus impressionnant lorsqu'on ne remarque même pas le changement de style des auteurs. La symbiose est parfaite et le fait d'alterner les voix de Lilac et de Tarver casse la monotonie du récit et ajoute un peu de piment dans l'histoire. En tant que lecteur, nous savons ce que chacun ressent pour l'autre mais les deux personnages eux-même ne le save pas.
Concernant ces deux personnages, j'avoue qu'au début, j'ai beaucoup pensé à Roméo & Juliette, les amants maudits que tout sépare. Roméo admire Juliette, Juliette rêve de rencontrer ce garçon qui ne la regarde pas comme la Princesse-fille-à-Papa qu'elle est : la boucle est bouclé dès le début en somme ! Mais le développement des événements vient un peu bouleverser cette histoire toute tracée et j'ai même été très surprise par le déroulement de l'intrigue. Je ne m'attendais pas à cette fin un peu tirée par les cheveux mais je suis contente d'avoir lu ce livre. J'ai beaucoup aimé les plumes des auteurs et j'ai immédiatement été plongée dans l'histoire.
Je recommande donc ce livre pour les fans de romance intergalactique, de missions « survivors » et de SF jeunesse !
Lien : https://atouchofbluemarine.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Malicie
  02 décembre 2015
Peu habituée à des lectures incluant de la science-fiction, j'ai pourtant trouvé ce livre tout à fait étonnant !
Chaque chapitre, raconté chacun leur tour par ces deux personnages que tout oppose, nous permettent de découvrir en profondeur leurs pensées. On découvre ainsi que Lilac est une fille de riche, habituée à être courtisée pour son argent et dont le père, possessif, repousse avec beaucoup de sévérité tout prétendants. La jeune femme se contente alors de chasser tout les hommes qui lui tournent autour d'une simple remarque désobligeante. Pourtant, elle ne le fait pas lors de sa rencontre avec Tarver, jeune commandant. Ce dernier l'intrigue par son ignorance, sa personnalité qui n'a rien à voir avec les mondanités de l'univers de Lilac. En effet, Tarver est avant tout un soldat d'une planète éloignée, élevé par une mère poète qui lui a transmis sa passion. Mais bien qu'il plaise à Lilac, celle-ci ne va pas hésiter à le repousser violemment juste avant que leur vaisseau, l'Icare, ne s'écrase sur une planète inconnue. Commence alors une survie pénible pour eux deux, qui doivent, en plus de chercher des vivres et des secours, se supporter l'un l'autre.
Leur mésentente est un vrai régale à lire, surtout quand on sait que ces deux-là sont curieux d'en apprendre l'un sur l'autre, voire même de pavaner devant l'autre. Lilac veut prouver qu'elle est capable de se débrouiller toute seule quand Tarver essaie de lui démonter qu'à l'inverse de lui, elle n'a pas subi d'entraînement dans un milieu hostile...
Si la jeunesse de ces deux personnages peut surprendre (seulement dix-sept ans pour Lilac et dix-huit pour Tarver), on a pourtant pas l'impression d'avoir affaire à des adultes. Lilac est méprisante, hautaine et autoritaire et très difficile à persuader. Tarver, plus sage, préfère être patient. Deux personnalités particulièrement bien traitées.
Au fil de ce livre, on apprend à les connaître, on suit leur survie et on s'interroge quand des faits étranges leur arrivent. En plus d'un univers science-fiction, les phénomènes paranormaux qui animent la planète nous font frémir comme une histoire de fantômes. On pourra juste reprocher un léger manque d'actions, dans le sens où leur survie n'est pas rythmée par d'importantes menaces. Mais heureusement, cette romance inattendue nous donne envie de la lire jusqu'à la dernière phrase. Car la fin, l'explication, est un peu confuse à mon goût. On comprend grosso-modo que les créatures qui effrayaient tant ces deux amoureux étaient surtout les prisonnières du père de Lilac, mais guère plus. La "mort" de Lilac, aussi, restera pour moi un peu trop... étrange à concevoir. Même si dans la S-F, c'est assez courant ce genre de retournement de situation.
L'auteur en tout cas a su créer une histoire profonde et touchante, même si ce n'est peut-être pas la plus originale. Mais Vertige est un livre à ne pas manquer !

Lien : http://la-plume-lucille.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   31 mai 2014
Ici, rien n'est réel. Chez moi, la musique attire l'œil sur des musiciens en chair et en os. Les bougies et les lampes d'ambiances servent à éclairer la pièce et les tables sont en vrais bois. Les gens bavardent simplement sans se demander qui les regarde.
Ici, même l'odeur de l'air filtré semble fausse. Les flammes des bougies qui dansent dans les appliques sont animées par une énergie régulière. Les plateaux circulent parmi les invités comme portés par des serveurs invisibles. Le quintette à cordes est un hologramme parfait infaillible, identique à chaque représentation.
Je préférerais mille fois une soirée tranquille avec les hommes de ma section à ce simulacre de scène de roman historique.
Malgré les artifices victoriens à la mode, il est impossible de cacher où nous sommes. Derrière les hublots, les étoiles sont de pâles lignes blanches presque invisibles, irréelles. L'Icare, filant dans l'hyperespace, semblait tout aussi pâle, presque transparent, à un observateur immobile capable de voir passer un vaisseau plus vite que la lumière.
Appuyé contre la bibliothèque, je me rends soudain compte que les livres, eux, sont réels. Je lève une main, passe les doigts sur le cuir rugueux de leurs reliures anciennes, puis en saisis un. Personne ne lit ces ouvrages. Purement décoratifs, ils ont été choisis pour la beauté de leur reliure, pas pour leur contenu. Celui que j'ai choisi ne manquera à personne et j'ai besoin d'une dose de réalité.
Bientôt, je pourrai cesser de sourire aux caméras, comme j'en ai reçu l'ordre, et m'en aller. Les pontes de l'état-major croient que mêler des officiers de terrain au gratin créera une sorte de connivence. Ils veulent que les paparazzi de l'Icare me voient côtoyer l'élite. Moi, le jeune homme de basse extraction qui a réussi... Je croyais que les photographes en auraient vite assez de me tirer le portrait, un verre à la main dans le salon des premières classes, mais je suis à bord depuis deux semaines et ils sont toujours après moi.
Ces gens-là adorent les bonnes histoires de pauvres qui deviennent riches. Ma richesse à moi se résume aux médailles épinglées sur ma poitrine, mais ça fait tout de même de jolis articles dans les journaux. C'est une bonne publicité pour l'armée et pour les riches, et ça donne un peu d'espoir aux pauvres. Vous voyez, disent les gros titres, vous pouvez accéder en un rien de temps à la richesse et à la célébrité. Si un petit provincial peut réussir, pourquoi pas vous ?
Sans ce qui est arrivé sur Patron, je ne serais pas ici. Ce qu'ils qualifient d'héroïsme, je le qualifie, moi, d'échec tragique. Mais personne ne me demande mon avis.
J'observe les groupes de femmes en robes de couleurs vives, les officiers en grand uniforme, comme moi, les hommes en queue-de-pie et haut-de-forme. Les mouvements de la foule me gênent... Je ne m'habituerai jamais à ces salons.
Mon regard est attiré par un homme qui vient d'entrer. Tout, chez lui, indique qu'il n'a pas sa place ici, et qu'il fait son possible pour passer inaperçu. Son queue-de-pie noir est élimé, son haut-de-forme ne porte pas le ruban de salin luisant à la mode. Il a des rides aux coins des yeux et autour de la bouche ; sa peau est burinée, brunie par le soleil. Et il est nerveux : épaules voûtées, doigts serrant puis lâchant le revers de sa veste. J'ai appris à repérer ce qui cloche en toute situation et, dans cet océan de visages parfaits - grâce à la chirurgie -, cet homme est un phare !
Mon cœur se met à battre plus vite. J'ai fait de longs séjours dans les colonies, où toute anomalie peut se révéler fatale. Je m'éloigne de la bibliothèque et me dirige vers lui. Je veux connaître la raison de sa présence ici. Mais je suis obligé de progresser lentement, en tenant compte des mouvements de la foule, pour en pas attirer l'attention. En plus, si cet individu est dangereux, la plus petite altération de l'atmosphère risque de le pousser à agir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CielvariableCielvariable   31 mai 2014
Un regard suffit à me convaincre que nous ne pourrons pas appeler les secours: les antennes ont été arrachées par l’atterrissage. Mon héritière a peut-être raison de croire que son père a déjà envoyé des secours, mais il est plus probable qu’ils auront du mal à nous repérer parmi les milliers de débris éparpillés sur la planète. Nous devrons trouver un endroit où les épaves, plus grosses, nombreuses et visibles, seront susceptibles d’attirer l’attention des sauveteurs.J’examine les arbres autour de moi. Leurs branches supérieures sont trop fines ; je ne pourrai pas monter assez haut pour voir au-delà des cimes. Lilac, plus légère, pourrait peut-être y arriver, mais cette idée me fait sourire. Allez-y, Miss LaRoux. Votre robe de soirée est assortie au feuillage. Le look princesse de la nature fait fureur sur Corinthe, vous pouvez me croire.Et soudain, dans ce chaos, tous les membres douloureux et souriant comme un imbécile, je m’aperçois que cette situation ne me déplaît pas. Après des semaines à bord du vaisseau, sanglé dans mon uniforme et la poitrine couverte de médailles, en compagnie de gens en costumes et robes du soir, j’ai l’impression d’être enfin chez moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ThalyssaThalyssa   09 janvier 2014


Je sais que c'est étrange que mon frère soit devant moi. J'ignore comment il est arrivé là, mais cela éveille quelque chose dans mon esprit. Quelque chose de contrariant...
Tant pis. J'abandonne, pour l'instant, et referme les yeux.
Tout à l'heure, Lilac était ici, elle aussi, mais je crois qu'elle est repartie. Elle n'arrête pas d'aller et venir et rapporte des tas de choses. J'espère vraiment qu'elle mourra la première. Ce sera trop dur pour elle, si c'est moi.
— C'est vraiment morbide, ce que tu penses là.
Alec est allongé près de moi, dressé sur les coudes.
Ce n'est pas pour ça que c'est moins vrai. Qu'espérer d'autre pour elle ?
J'ai l'impression qu'on m'a jeté un seau d'eau froide à la figure, me coupant le souffle.
Tu es mort, Alec.
— Que veux-tu, ça arrive aux meilleurs d'entre nous, dit-il avec un grand sourire.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
OdlagOdlag   05 août 2015
- Quelle idée vous faisiez-vous de la planète, en ce premier jour ?
- Visiblement, elle était aux derniers stades de sa terraformation. Nous attendions l'arrivée des équipes de secours.
[...]
- Vos préoccupations principales, à ce moment ?
- Eh bien, Miss LaRoux était invitée à une réception qu'elle ne voulait pas manquer et je...
- Commandant, vous ne semblez pas avoir conscience de la gravité de votre situation.
- Bien sûr que si. A votre avis, quelles pouvaient bien être nos préoccupations principales ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LaChroniquedesPassionsLaChroniquedesPassions   06 octobre 2014
— J’ai fait un lit pour nous dans le dortoir, déclare Tarver en me précédant dans le couloir.
— Nous ? répété-je en me figeant sur le seuil.
Il se retourne et vient me prendre les mains. Je réussis à ne pas reculer, mais il a senti ma répulsion et me lâche aussitôt.
— Pourquoi ? demande-t-il à voix basse, l’air ravagé.


http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Amie Kaufman (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Amie Kaufman
Découvrez Illuminae tome 1 - Dossier Alexander par Amie Kaufman et Jay Kristoff. Emails, documents confidentiels hackés, dossiers militaires, fausses pages wikipedia... Plongez dans une expérience de lecture unique !
En librairie le 14 septembre 2016.
Survivre d'abord. Raconter ensuite.
2575, la planète d'Ezra et Kady est attaquée par une entreprise interstellaire sans foi ni loi. Obligés de fuir, ils embarquent chacun sur un vaisseau différent. Très vite Kady soupçonne les autorités de leur cacher la vérité. Avec l'aide d'Ezra, avec qui elle communique secrètement, elle va va pirater le réseau informatique de leur flotte pour essayer d'en savoir plus. Qui ment ? Qui dit la vérité ? Quels dangers mortels les attendent dans l'immensité glacial de l'espace ?
+ Lire la suite
autres livres classés : espaceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2779 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre