AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782897589868
192 pages
Guy Saint-Jean (24/11/2020)
4.22/5   657 notes
Résumé :
"Séparés depuis si longtemps mon esprit et mon corps enfin se réunissent"
Corps refuge de Rupi Kaur

Voici le troisième recueil de poésie de l’auteure de Lait et miel et Le soleil et ses fleurs. Rupi Kaur, figure iconique du mouvement féministe et emblème milléniale par excellence, obtient un succès fou à travers le monde depuis 2015. Avec près de quatre millions d’exemplaires vendus, autant d’abonnés Instagram et plus de 650 000 fans Facebook, ... >Voir plus
Que lire après Corps refugeVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (88) Voir plus Ajouter une critique
4,22

sur 657 notes
5
45 avis
4
29 avis
3
8 avis
2
2 avis
1
0 avis
J'ai lu avec beaucoup d'intérêt le nouveau recueil de Rupi Kaur, mais je dois avouer que, des trois, c'est celui qui m'a le moins saisie. J'y ai trouvé moins de lumière, sans doute pas moins d'espoir mais plus de gravité. Les quatre parties qui sont en quelque sorte la marque de fabrique de chacune des oeuvres de la poétesse – ici, « esprit », « coeur », « repos », « éveil » – m'ont semblé moins identifiables, mais je fais mon mea culpa : j'ai lu très vite ce recueil alors que j'avais pris le temps de savourer les deux autres. Si certains textes m'ont infiniment touchée, d'autres m'ont paru un peu plus quelconques et, pour la première fois, j'ai senti que la traduction faisait perdre beaucoup de puissance et de poéticité à l'ensemble. Comme je sais néanmoins à quel point ces poèmes constituent un exutoire pour leur autrice, je n'ai pu m'empêcher d'être émue en fermant le recueil, émue d'avoir une nouvelle fois partagé ces émotions brutes livrées avec simplicité et courage.

Lien : http://aperto-libro.over-blo..
Commenter  J’apprécie          390
A l'inverse des deux premiers recueils qu'elle a publié, home body est un recueil plus grave, beaucoup des poèmes présentés abordent les thèmes de la dépression, du manque de confiance ou d'estime de soi, de la peur de l'échec et de la souffrance.
Si j'ai un peu moins aimé ce recueil que les deux précédents, il n'en reste pas moins que Rupi Kaur parvient à capter en quelques mots l'universalité de sentiments humains et a le sens des tournures qui réconfortent.
Et comme l'a dit une ado - à propos du son style de cette Instapoétesse-"c'est beau de voir qu'en quelques mots simples il peut y avoir de la poésie, sans langage alambiqué ou formules torturées. Mais juste la présence de ces quelques mots posés sur une feuille , comme des haïkus modernes".

#Défi1001pagesFéminines#
Commenter  J’apprécie          270
Ce que j'ai ressenti:

Maintenant que tu es libre

Et que tu as pour seule obligation

Tes propres rêves

Que vas-tu faire

De ton temps

✨Je vais en faire un rêve.

Un rêve de guerrière à la Rupi Kaur

où l'esprit le coeur le repos et l'éveil

seraient réunis en un seul recueil

✨Un rêve où la force des poètes

Pourraient ouvrir la voie sur la bienveillance

La détermination et l'entraide

Où leurs écrits pourraient faire entendre

En ces temps troubles,

La douleur de certains, le désespoir d'autres

Et appelleraient à l'épanouissement personnel

✨Un rêve d'amour et d'amitié sincère

Où toutes les voix seraient entendues et respectées, libres et puissantes

où l'optimisme aurait pleinement sa place

✨Un rêve de joies également

Qui dépasserait les traumatismes, la souffrance et les anxiétés multiples

Que ce monde nous impose de trop

Où les doutes et les peurs ne viendraient

Plus tourmenter nos heures de sommeil

✨Un rêve de connexion et d'équilibre

Qui serait un refuge dans nos moments

D'intenses solitudes et de mélancolies

Où la beauté rencontrerait la gentillesse

Et qu'il y aurait, comme par magie

Une étincelle nouvelle de bonheur

✨C'est vrai que je rêve très naïvement

Dans une atmosphère actuelle sombre

Mais quand je lis cette poétesse

Que je sens sa sensibilité et l'espoir

Qu'elle voudrait transmettre

Il me vient dans le corps et l'esprit comme

Une envie de vivre pleinement

Et d'y croire avec confiance,

À ce désir de délivrances et de bontés

Il me semble même possible que tous les

Rêves d'engagements et d'unions solides

Pourraient se réaliser si tant est,

Qu'il y est une réelle volonté de tous…

✨C'est ainsi que je rêve et c'est ainsi que je

Ressens la poésie de Rupi Kaur

C'est ainsi que je me reconnecte à mon

Home Body, quand j'écris et me retrouve

Avec mes rêves de grandeurs et d'énergie positives.

Bien à vous,

🧚🏻‍♀️Stelphique
Lien : https://fairystelphique.word..
Commenter  J’apprécie          210
S'appeler "corps" et appeler son livre "body", ça c'est fait, merci Rupi Kaur !

Plus sérieusement, je suis bon public de cette jeune poétesse moderne.
Ses deux premiers recueils m'avaient séduite, et celui-ci gagne davantage en maturité. Il est encore plus personnel que les précédents.
Même recette : différentes phases/parties agrémentées de ses dessins.

Home Body est divisé en 4 parties :

1) Esprit :
Partie très sombre. Rupi Kaur dévoile qu'elle a été victime de viol par un proche à l'âge de 4 ans. Cela l'a traumatisée au point de la faire sombrer dans une dépression et des crises d'anxiété, et d'être suivie par un thérapeute. Elle glisse cependant une touche d'espoir dans toute cette noirceur, l'espoir de parvenir à se reconstruire.

2) Coeur :
Les relations toxiques, la violence, les prédateurs sexuels, les actes non consentis
VS
Les relations saines, l'amitié, l'envie, le désir, la masturbation

Rupi avoue qu'elle n'aime pas les mecs trop gentils avec elle, donc qu'elle tombe facilement sur des relations toxiques.

3) Repos :
Partie sur le travail, le capitalisme et la recherche constante de l'augmentation de la productivité, et ses travers : l'anxiété de performance, le stress lié au travail.
Mais aussi le fait que certaines personnes n'aient pas le choix que de multiplier les heures d'activité et de se faire en quelque sorte exploiter par leur patron (les immigrés sans papier contraints de renoncer aux soins médicaux).
Elle montre ici toute la préciosité de la nature et parle du bonheur et de la nostalgie de l'époque où nous étions encore enfants, éloignés des obligations de la vie, plus proches de nos amis.
Elle critique le business fait autour du développement personnel.

4) Éveil :
Partie la plus engagée du recueil par rapport à ses origines indiennes sikhs, et le génocide de 1984.
Politique, racisme, misogynie, image de la femme dans la société, ... : elle incite les minorités à se lever et se battre en leur insufflant un message de soutien et en leur disant qu'elles ne sont pas seules.

Commenter  J’apprécie          110
J'avais adoré les deux premiers recueils de poèmes de rupi kaur et j'étais ravie de découvrir ce troisième recueil, offert par une amie il y a déjà un moment.

Comme d'habitude, le texte est décomposé en quatre parties, en l'occurrence "esprit", "coeur", "repos" et "éveil".

Cette fois, l'autrice parle de violences sexuelles vécues enfant, de traumatisme, de relations, du travail, du capitalisme, de ses origines indiennes sikhs et du génocide de 1984.

Même si on retrouve certains sujets entre les recueils, ils restent quand même relativement différents. rupi kaur fait de la poésie pour extérioriser et aller mieux, comme d'habitude.

J'ai été moins touchée par ce recueil, je lui ai trouvé moins de beauté : peut-être est-ce dû à un peu de lassitude de ma part ou à une traduction différente.

Même si ces poèmes ne m'ont pas autant touchée qu'avant, j'ai apprécié ma lecture. le gros plus, c'est que l'autrice est moins concentrée sur le "soi" et fait de ce recueil un ouvrage plus politique. J'ai beaucoup aimé les poèmes sur le capitalisme et sur ses origines indiennes.
Commenter  J’apprécie          130


critiques presse (1)
Actualitte
20 mai 2021
En quatre grands chapitres successifs, « Esprit », « Cœur », « Repos », « Éveil », Rupi Kaur explore sa vie, son cœur, ses sentiments, ses frayeurs, ses souffrances, ses souvenirs, ses envies de luttes et de combats, son besoin de reconnaissance, son appétit de réhabilitation.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (163) Voir plus Ajouter une citation
Je ne suis pas une victime de ma vie
ce que j’ai traversé à fait sortir de moi une guerrière et c’est mon plus grand privilège d’en être une
Commenter  J’apprécie          60
Si tu pouvais accepter que la perfection est impossible par quoi ces serais-tu d’être obsédée
Commenter  J’apprécie          00
Le bonheur a vieilli
à m'attendre
et j'ai vieilli
à chercher le bonheur là où il ne vivait pas
(p.106)
Commenter  J’apprécie          340
petite sotte
petit ange
petit démon
si inconsciente
d’être la faiseuse de miracles
tu es la mère
la magicienne
la maîtresse de ta vie
Commenter  J’apprécie          170
Le monde change,le sens-tu se déshabiller et se glisser dans quelque chose d’inconfortable et de plus juste.
Commenter  J’apprécie          222

Videos de Rupi Kaur (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rupi Kaur
Emma Watson Interviews Rupi Kaur for Our Shared Shelf
autres livres classés : poésieVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (1304) Voir plus



Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
1229 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..