AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782266298452
256 pages
Pocket (05/03/2020)
4.28/5   454 notes
Résumé :
Après le phénoménal succès de lait et miel, Rupi Kaur revient avec un deuxième opus, le soleil et ses fleurs. Mêlant de courts textes en prose à des dessins aux traits élégants et simples, sa poésie se tient à la frontière des genres – inclassable et universelle.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (85) Voir plus Ajouter une critique
4,28

sur 454 notes
5
38 avis
4
29 avis
3
9 avis
2
2 avis
1
0 avis

HundredDreams
  02 mars 2022
Toutes les rencontres que nous faisons, rencontres avec les livres, les auteurs et les lecteurs nous entrainent parfois vers des chemins inexplorés jusque-là.
Pour la première fois de ma vie, je me suis promenée dans le rayon poésie de ma librairie.
Je cherchais deux recueils en particulier que bien sûr, je n'ai pas trouvés, tellement ce rayon est peu achalandé, je dirais même très pauvre.
Par contre, mon regard a été attiré par une couverture couleur soleil et intriguée, j'ai commencé à lire quelques pages de ce recueil d'une auteure qui m'était jusqu'alors, inconnue.
Voici comment il débute :
« au dernier jour de l'amour
mon coeur s'est cassé en deux dans mon corps
J'ai passé toute la nuit
à jeter des sorts pour te faire revenir
j'ai tendu la main vers le dernier bouquet de fleurs
que tu m'as offert
elles se fanaient dans leur vase
une
à
une
j'ai arraché leurs têtes
et je les ai croquées »
Structuré en cinq chapitres et illustré par la poétesse canadienne Rupi Kaur elle-même, « le soleil et ses fleurs » m'a touchée par la délicatesse et la douceur de l'écriture pour parler de sujets graves, de douleurs profondes. Telle une fleur, l'auteure se recroqueville, se fane, tombe, pourrit, renaît, s'enracine, se redresse et refleurit.
Ce qui m'a frappée, c'est la simplicité de ces poèmes en vers libres, sans majuscule, sans ponctuation, qui s'assemblent pour n'en former qu'un seul de 248 pages. Les mots d'une justesse et d'une beauté profonde m'ont bouleversée.
*
j'ai tourné les premières pages et ce n'est pas le soleil qui est venue à moi
c'est toi
avec ta douleur
ton coeur en miettes
brisé
déchiré
tes larmes qui ruissellent sur ton corps abandonné
meurtri
à quoi ressemble l'amour
est-ce que il prend et ne rend pas
est-ce qu'il aspire
dévore
épuise
et nous abandonne
décharné et moribond
« et puis il y a les jours où le simple fait de respirer t'épuise. où il semble plus facile de renoncer à cette vie. l'idée de disparaître t'apporte de la paix. j'ai été plongée si longtemps dans un endroit où il n'y avait pas de soleil. où il ne poussait aucune fleur. mais de temps en temps quelque chose que j'aimais émergeait de la nuit et me ramenait à la vie. »
je t'ai imaginée
fleur fragile et délicate
seule, battue
pliant sous les assauts d'un vent violent
mais néanmoins résistante
courageuse
te relevant encore plus forte
prête à affronter de nouvelles tempêtes
« il n'y a plus de quoi
s'inquiéter
le soleil et les fleurs sont là. »
*
L'auteure compose ses poèmes comme une fleuriste arrangeant une composition florale unique, choisissant ses fleurs en fonction de ses émotions et de ses sentiments.
Si la gentiane, symbole de souffrance en amour, prédomine, l'auteure agrémente son bouquet d'autres nuances colorées, de soucis, d'anémones, de bruyère et de roses rouges pour évoquer le chagrin, l'abandon, la force et l'amour passionnel.
Ses poèmes explorent l'amour et ses revers : l'amour de soi, la haine de soi, l'amour des autres, la haine des autres. Elle n'hésite pas à évoquer, avec des mots percutants, poignants, parfois crus, des détails de sa vie, évoquant des sujets très intimes inhérents à des violences qu'elle a subies. Violences physiques, sexuelles, psychologiques.
Elle parle aussi de relation toxique, de dépendance affective, de rupture, de blessure, mais aussi de résilience, d'émancipation et de guérison.
« pour guérir
tu dois
aller à la racine
de la blessure
et l'embrasser
en remontant le long de la tige »
Aussi audacieuse que courageuse, la poésie de Rupy Kaur reflète la dualité entre la raison et ses émotions, ses désirs.
Entre elle et lui, ne cessent de se bousculer des forces contradictoires : l'amour et la répulsion, la joie et la douleur, la lumière et l'obscurité, le courage et le renoncement, l'acceptation et le rejet, la confiance et la peur.
*
Dans un tout autre registre, l'auteure évoque sa famille, et à travers elle, l'immigration, l'importance de rester fidèle à ses racines et à ses origines, l'importance de l'éducation et de l'instruction et la chance de vivre libre.
« c'est la recette de la vie
disait ma mère
lorsqu'elle me tenait dans ses bras quand je pleurais
pense à ces fleurs que tu plantes
dans le jardin chaque année
elles vont t'apprendre
que les gens eux aussi
doivent se faner
tomber
pourrir
se redresser
pour fleurir. »
Beaucoup de poèmes s'enrichissent des dessins de l'auteure, quelques traits esquissés avec élégance qui offrent un miroir à ses émotions.
*
Ces poèmes sont souvent tristes, sombres, douloureux, emprunts de solitude, mais ne dit-on pas qu'après la pluie vient le beau temps.
« je relie les jours heureux et les place dans ma poche arrière en sécurité. gratte une allumette. brûle l'inutile. la lumière du feu réchauffe mes orteils. je me verse un verre d'eau chaude pour me nettoyer à l'aube de janvier. j'embarque. pour le nouveau. plus forte et plus sage. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4729
Stelphique
  21 mars 2019
Ce que j'ai ressenti:
***sois ton propre soleil et deviens une de ses fleurs
Trouve la lumière en toi, resplendis autant qu'un astre, répands un parfum de bienveillance…C'est ainsi que j'interprète le message de Rupi Kaur à travers la poésie qu'elle diffuse au monde. Des mots et des illustrations qui s'épanouissent à chaque lecture dans nos coeurs. Des textes qu'elle lit et met en scène pour atteindre les esprits. Des mots pour apaiser. Des mots pour célébrer. Des mots pour nourrir. Des mots pour faire rayonner les femmes d'aujourd'hui et celles de demain.
"le premier jour d'amour
tu m'as enveloppée du mot exquise"
***se faner et fleurir
Quand l'amour n'arrose plus les coeurs, les sentiments se fanent, alors il faut trouver les mots-pansements et les icônes inspirantes pour avoir l'envie et la force de refleurir. Rupi Kaur est de cette trempe-là, avec ses lignes douces et ses poèmes sensibles, elle a la lumière incandescente pour insuffler de l'espoir et l'eau nécessaire pour les fleurs de cette planète. Chaque page te touche, chaque ligne t'emporte dans une situation, au plus proche d'un sentiment que l'on a pu, tous ressentir à un moment…Parce que cette poétesse parle d'amour et de désir, de traumatisme et de guérison, elle brasse des bouquets d'émotions universelles et offre ses lumineuses éclosions.
***tomber et se redresser
Ce recueil est une représentation artistique d'un voyage intérieur vers l'acceptation de soi. Il faut savoir intégrer le fait de tomber mais arriver à se redresser chaque fois plus fort de ses expériences. La transformation ne pourra se faire qu'une fois intégré, que la vie est un miracle et notre corps, une richesse. Elle nous rappelle qu'il est essentiel de prendre soin de nous, de la terre, et le rayonnement ensuite, sera notre avenir…
***pourrir
C'est sans doute la partie de ce recueil qui m'a le plus touché parce que l'auteure aborde des thèmes sensibles comme l'immigration, le sort des réfugiés ou encore la douleur d'être née femme, sur cette terre. Grâce à son engagement, elle influence la condition féminine. Avec ses poèmes, la femme et la féminité explose de mille et une senteurs venues du monde et éclaire les yeux de celles qui les respirent dans les plus secrètes de leurs nuits, pour que le lendemain, elles s'en aspergent avec courage.
***déguster lait et miel
Son précédent recueil, Lait et Miel, est devenu mon livre de chevet, un coup de coeur absolu, et le soleil et ses fleurs est bien parti pour rejoindre le même chemin. Ce qui fait la force de ses textes, c'est cette bienveillance assumée et revendiquée. Rupi Kaur a une grande place dans mon coeur de lectrice. Dans les eaux de mes émotions, elle est une fleur éternelle qui illumine et apaise mes torrents intérieurs.
"le dernier jour d'amour
mon coeur se brisa à l'intérieur de mon corps"
Ma note Plaisir de Lecture 10/10
Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          506
lemillefeuilles
  05 mai 2020
Second recueil de poèmes de Rupi Kaur, lu cette fois encore en français. Durant de longs mois, j'ai lu quelques pages, par ci, par là, quand j'y pensais. Et voilà, je l'ai terminé en ce printemps 2020.
Quoi de plus approprié en cette période de confinement où les beaux jours sont aléatoires, où les fleurs nous manquent, où nous n'avons qu'une envie : pouvoir profiter du soleil, que de lire cet ouvrage ?
Le soleil et ses fleurs... À l'instar de cette saison printanière, il n'y a pas que des fleurs et du soleil. Ce n'est pas que du bonheur, loin de là. Se faner, tomber, pourrir, se redresser et, enfin, fleurir. Voici les différents "chapitres" de ce recueil.
Oui, car le monde n'est pas vraiment beau quand on est immigré·e ou enfant d'immigré·e. le monde n'est pas vraiment beau quand on est une femme.
Ce sont les thématiques principalement abordées par l'autrice, avec des textes qui, parfois, nous heurtent de plein fouet. C'est dur, c'est violent, il faut y être préparé·e, mais c'est d'une beauté. Un livre qui, malgré sa dureté, fait du bien.
Avant de partir, un petit poème...
"j'entends un millier de mots gentils sur moi
et ça ne fait aucune différence
mais j'entends une insulte
et toute la confiance se brise
- se focaliser sur le négatif"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
LabiblideVal
  17 juin 2019
Quand on me parle de poésie, j'avoue, je souffle… Mon métier d'enseignante « m''oblige » à traiter cette forme de l'écrit chaque année et j'ai l'impression d'étouffer dans cet ensemble formaté de strophes et de figures de style à égrener.
Je me suis rendu compte que la routine professionnelle m'a éloignée du plaisir de lire et de découvrir de nouveaux poèmes grâce à l'intervention d'une stagiaire engagée dans ma librairie préférée : elle présente ce recueil de Rupi Kaur à l'occasion de la Fête des libraires, j'hésite, je me questionne, puis reviens plus tard me le procurer.
Je découvre alors des mots qui résonnent en moi, qui me mettent en colère aussi : « lorsqu'il a grimpé sur moi, tout mon corps voulut le rejeter mais j'étais incapable de dire NON pour sauver ma peau ». J'y trouve aussi des émotions à fleur de peau : « J'entends un millier de mots gentils sur moi, et ça ne fait aucune différence, mais j'entends une insulte, et toute la confiance se brise ».
Les pages du recueil se tournent avec passion, et je retrouve tout ce qui définit la poésie : faire ressentir au lecteur des émotions avec la seule force des mots.
Magistral, surtout pour les femmes du monde entier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          332
OverTheMoonWithBooks
  16 mars 2020
Il me tardait de lire le second recueil de poèmes de l'instagrameuse Rupi Kaur, et je n'ai pas été déçue !
Comme avec le précédent, Lait et miel, j'ai été séduite par la simplicité de sa prose et la justesse de ces mots qui même peu nombreux disent tout. Et avec parfois une petite esquisse de quelques traits à la fois brouillon et enfentins qui eux aussi disent tout.
Ce receuil-ci est plus personnel, plus spirituel et plus mature que le précédent. Il faut sans doute avoir eu un parcours de vie particulier pour que ses mots trouvent un écho (c'est-à-dire avoir plus de 25 ans!) car beaucoup de poèmes parlent de résilience. Une fois de plus, les poèmes sont divisés en quatre sections qui font référence à un stade de développement de la fleur/femme.
J'ai été particulièrement touchée par les poèmes dans lesquels elle rend hommage à sa famille, à ses ancêtres, et surtout ceux où elle parle d'amour de soi, de reconnexion à soi et de renaissance après la souffrance.
Des petits poèmes qui reflètent beaucoup d'expériences et de discours intimes de notre époque.
Multi-défis 2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200


critiques presse (1)
Actualitte   29 mars 2019
Le soleil et ses fleurs est un ouvrage à saisir, à feuilleter, à picorer, à aimer et sans doute à apprendre pour mieux comprendre ces graines que l’on sème à deux et qui parfois doivent fleurir seules. Construit comme un voyage, le soleil et ses fleurs donne une nouvelle voix à l’Amour dans une quête de sens engagée et construite en parallèle du cycle de la nature.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (187) Voir plus Ajouter une citation
clara_soldiniclara_soldini   05 août 2022
Ce fut l’une des années les plus formidables et les plus difficiles de ma vie. j’ai appris que tout est temporaire. les instants. les sentiments. les gens. les fleurs. J’ai appris que l’amour consiste à donner. tout. et à le laisser faire mal. J’ai appris que la vulnérabilité est toujours le bon choix parce qu’il est si difficile de rester doux. J’ai appris que toutes les choses vont par deux. la vie et la mort. la douleur et la joie. le sel et le sucre. toi et moi. C’est l’équilibre de l’univers. ce fut l’année d’une souffrance si grande mais d’une vie si belle. faire d’étrangers des amis. faire d’amis des étrangers. apprendre que la crème glacée menthe copeaux de chocolats répare tout. et pour les douleurs qu’elle ne peut pas réparer qu’il y aura toujours les bras de ma mère. nous devons apprendre à nous concentrer sur l’énergie chaude. toujours y faire tremper nos membres et apprendre à être attentionnés les uns envers les autres comment apprendrions -nous a être attentionnés envers la partie la plus désespérée de nous-mêmes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Evasion_deMaryEvasion_deMary   30 juillet 2022
souhaite amour pur et douce paix

à ceux

qui t’ont fait du tort

et poursuis ton chemin

– vous serez libérés l’un et l’autre 
Commenter  J’apprécie          20
HundredDreamsHundredDreams   05 mars 2022
tes jambes se dérobent tel un cheval fatigué qui court
vers l’abri
prends-les à ton cou et dépêche-toi
tu n’as pas le luxe de te reposer
dans un pays qui souhaite te recracher
tu ne dois pas t’arrêter
cours cours
et cours encore
jusqu’à l’eau
donne tout ce que tu possèdes
en échange d’une place à bord d’un bateau
avec cent autres dans la même situation que toi
tassés comme des sardines
tu dis à ta voisine
ce bateau n’est pas assez solide pour transporter
tant de chagrin vers un nouveau rivage
quelle importance répond celle-ci
quand il est plus facile de mourir noyée que de rester
combien de personnes cette eau a-t-elle bues
est-ce un seul long cimetière
où sont ensevelis des cadavres sans pays
peut-être la mer est-elle votre pays
peut-être le bateau coule-t-il
parce que c’est le seul lieu prêt à vous accueillir
– bateau
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Sabrina1988Sabrina1988   28 avril 2019
et puis il y a les jours où le simple fait de respirer
t'épuise. où il semble plus facile de renoncer à
cette vie. l'idée de disparaître t'apporte de la paix.
j'ai été plongée si longtemps dans un endroit où
il n'y avait pas de soleil. où il ne poussait aucune
fleur. mais de temps en temps quelque chose que
j'aimais émergeait de la nuit et me ramenait à la
vie. contempler un ciel rempli d'étoiles. la légèreté
de rire avec de vieux amis.
[...]
vivre est
difficile. difficile pour tout le monde.
[...]
il y a tant d'eaux
turquoise qui attendent que nous y plongions, il y a la
famille, de sang ou choisie. la possibilité de tomber
amoureux. d'êtres humains et de lieux.
[...]
je
trouve très important d'accepter de ne pas être les
maîtres de cet endroit. nous sommes ses visiteurs. et
tels des invités profitons de cet endroit comme d'un
jardin. traitons-le avec la douceur de nos mains. afin
que ceux qui viendront après nous puissent en faire
l'expérience eux aussi. trouvons notre propre soleil.
faisons pousser nos propres fleurs.
[...]
tant que nous avons de l'air
dans nos poumons - nous devons continuer à danser.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
calypsocalypso   12 avril 2021
laisse les choses aller
laisse les choses partir
laisse les choses se produire
rien
dans ce monde
ne t'était promis
ni ne t'appartenait

- tu ne possèdes que toi-même
Commenter  J’apprécie          330

Videos de Rupi Kaur (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rupi Kaur
« La poésie d'Elvira Sastre est envoûtante. Je lisais une page et tombais amoureuse et à la suivante étais émue aux larmes… Qu'un seul livre fasse ressentir tout ce spectre d'émotions est rare et magique. » Rupi Kaur. Tu es la plus belle chose que j'aie faite pour moi
Les gens, au lieu de me dire « l'amour te retourne comme un gant » déclarent à présent « l'amour te va comme un gant blanc, fait sur mesure », et moi je leur réponds : « L'amour est une balle unidirectionnelle et notre poitrine un point fixe : ce qui détermine le choc, le tremblement, l'effondrement de fondations ou la récupération du jardin, c'est le creux qui accompagne ta main lors de l'impact. »
« L'âme qui a lu ce recueil de poèmes ne le refermera jamais : il est de ces livres, précieux, discrets et nécessaires, qu'on garde en soi comme un poumon supplémentaire pour accueillir l'avenir et alléger le passé. » Cécile Coulon.
+ Lire la suite
autres livres classés : poésieVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
1035 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre