AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9781021405708
128 pages
Éditeur : Auzou Editions (28/09/2017)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 60 notes)
Résumé :
Félix part en vacances chez Mamy. C'est la première fois qu'il prend l'avion seul alors non, il ne fait pas attention aux autres enfants, il ne remarque pas la fille qui bientôt va lui casser les pieds, lui voler ses vêtements et pour qui il va risquer sa vie. Et il est encore loin de s'imaginer que c'est à cause d'elle que va surgir l'horrible doute : a-t-il tué Victor ?
Mais à ce moment-là, seul dans l'aéroport de Lisbonne, tout ce qui compte c'est cette m... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (61) Voir plus Ajouter une critique
latina
  09 septembre 2019
C'est un élève qui m'a tendu ce livre, le premier jour de cette année scolaire. Beau geste ! C'est un fan inconditionnel d'Eva Kavian, et je lui avais dit que j'aimais beaucoup cette auteure. J'aime sa façon d'écrire, son humour, son humanité, la tendresse avec laquelle elle aborde les êtres et les évènements.
Ce petit roman est destiné aux plus jeunes, disons 11,12 ans. C'est peut-être pour cela que les thèmes abordés ne me semblent qu'esquissés. Disons que je ne lis jamais de romans pour les jeunes en-dessous de 15ans, donc je ne suis pas du tout experte de ce côté-là.
Le narrateur, Félix, provient d'une famille où beaucoup de membres sont jumeaux. Lui-même l'est, mais un drame s'est joué lorsqu'il était petit. Il se rend pour les vacances chez sa grand-mère qui habite une petite maison dans un minuscule village de pêcheurs du Portugal, et c'est là qu'il fera -par force- connaissance avec une fille d'à peu près son âge, qui pêche des sardines. En effet, il y a eu méprise sur les valises…
C'est frais, c'est rapide, cela aborde la thématique de la famille et de la gémellité, ainsi que de la mort et de l'adoption. Rien n'est artificiel, on tombe sur un coucher de soleil somptueux qui fait penser à la vie et à la mort, on papote avec des vieilles dames bien humaines, on se rend compte que la vie peut être si simple sur une barque, au soleil, en train de pêcher des sardines…
Lecture rafraichissante, donc, mais je préfère les romans pour un peu plus âgés comme « Premier chagrin », ou pour encore plus âgés, comme « Ma mère à l'Ouest », « La dernière licorne », et les romans pour adultes comme « le rôle de Bart », « On ne parle pas de ça » … Je vous les conseille vivement !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          478
RosenDero
  07 décembre 2018
Félix part en vacances au Portugal, chez sa Mamy. Mais le hasard voudra qu'il échange par mégarde sa valise avec celle d'une jeune orpheline du village. S'en suivra une relation amicale et beaucoup de questions.
---
Ce roman jeunesse aborde divers sujets intemporels ou d'actualité (pauvreté, écologie, conséquences du capitalisme) qui pourraient concerner, de près ou de loin, le jeune lecteur et permettre quelques questionnements ou initier des discussions.
A côté de cela, le héros se pose des questionnements existentiels et cherche à savoir "qui il est vraiment" dans une logique qui n'a, finalement, pas plus d'intérêt que cela (et sa camarade le lui fera comprendre).
Si l'intrigue et les personnages sont oubliables, l'atmosphère de vacances et le bout de paradis protégé que représente le petit village portugais où se déroule l'action sont très agréables.
Commenter  J’apprécie          210
orbe
  20 novembre 2017
Félix va rejoindre sa grand-mère au Portugal. Il pense que c'est la faible retraite de cette ancienne enseignante qui a entraîné son exil. Il va découvrir un charmant village où règne l'entraide et la collaboration.
Sa valise ayant été échangée à l'aéroport, il rencontre à cette occasion une intrépide jeune fille qui lui fait partager sa passion pour la mer et la pêche.
C'est aussi l'occasion pour les deux jeunes de se livrer leurs secrets de famille...
Un beau livre qui prône une autre façon de vivre, avec peu d'argent mais beaucoup d'échanges.
Il sera aussi question de gémellité, de deuil et d'identité.
La relation entre les deux enfants est amusante et complexe. Entre vantardises et provocations, ils vont arriver à construire ensemble une vraie relation.
Un roman qui fait du bien et qui permet d'apercevoir un autre visage du Portugal.
A découvrir !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
Commenter  J’apprécie          201
saomalgar
  02 novembre 2017
Un récit frais et profond à la fois, qui fait du bien.
Félix vient d'une famille de jumeaux (parents, grand-parents, oncles...), il part en vacances chez sa Mamy (elle aussi jumelle) qui vit au Portugal (car selon son père, la vie y est moins chère et que c'est une retraitée pauvre dans son pays) mais à l'aéroport sa valise est échangée avec celle d'une jeune fille, elle aussi en vacances dans le même village que lui.
En voulant faire l'échange, Félix fait connaissance avec elle et se rend compte qu'elle l'attire mais l'énerve aussi au plus au point.
Félix est plein de doutes et elle a réponse à tout !
Un très beau texte, encore une fois, d'Eva Kavian (que décidément j'adore !) qui traite de façon légère et gaie de sujets profonds : ici, le départ des retraités au Portugal, la mondialisation, la pêche artisanale contre la pêche industrielle, le sentiment de culpabilité du jumeau survivant.
J'ai adoré passer ce moment avec Félix, si attendrissant, et sa grand-mère si positive, dans ce petit port de pêche du Portugal dont je ressentais presque les rayons de soleil sur ma peau.
A lire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          103
Fifibrinda
  27 février 2019
« Moi et la fille qui pêchait de sardines » où comment écrire une histoire limpide avec des jumeaux, vrais ou faux, des doublons, des reflets, des échanges, des chassés-croisés, des quiproquo et des secrets ! Cette jolie histoire de vacances au Portugal, avec grand-mère, grand-tante et copine prénommée Amor déroule des épisodes légers et ensoleillés, mais aborde aussi pas mal de thématiques de fond : amitié, gémellité, secrets de famille et généalogie, retraités pauvres, « exil » des retraités dans les pays du Sud … On y pose surtout une question essentielle, celle de l'identité : qui suis-je ? quel héritage familial me construit, où me situer dans la famille ? dans le village ?
Eva Kavian a réussi un mélange savamment dosé de légèreté dans l'écriture (situations cocasses parfois un peu caricaturales, contraste entre les deux jeunes héros, amitié « électrique » entre eux …) et de gravité dans le choix des thèmes qui fait de ce livre un très chouette roman pour pré-ados, filles ou garçons.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
SThurikaSThurika   10 février 2019
P. 66 : Comme il n'y avait pas beaucoup de magasins et de choses à acheter, les gens n'avaient pas envie d'acheter parce que, le problème, c'est qu'on a souvent envie d'acheter parce qu'on voit des étalages remplis ou des publicités mais, quand on y réfléchit, on n'a pas besoin de tout ça. Il y a des gens qui ont de l'argent et qui se sentent pauvres parce qu'ils ne peuvent pas avoir tout ce qu'ils veulent, mais en réalité ce qu'ils veulent n'est pas nécessaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
RosenDeroRosenDero   07 décembre 2018
D'après papa, un yorkshire ne risquait pas de faire fuir qui que ce soit, mais comme Mamy avait peur des grands chiens, c'était ça ou rien. Elle l'a appelé Jean-Phi parce qu'il avait, selon elle, le même regard que Johnny Hallyday qui en réalité s'appelle Jean-Philippe. Cherchez l'erreur.
Commenter  J’apprécie          90
SThurikaSThurika   10 février 2019
P. 17 : A force d'être privé de friandises, quand on en a, on ne sait pas s'arrêter. Impossible de penser au lendemain, de faire des économies et tout ça. C'est comme s'il fallait rattraper le temps per et faire des réserves en même temps. Après, on s'étonne que l'estomac ne supporte pas le choc. Moi, quand j'aurai des enfants, je leur en donnerai un peu chaque jour. Je ne les priverai pas des choses dont ils ont besoin pour être heureux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
SThurikaSThurika   10 février 2019
Les gens sont bizarres, Félix. Quand ils veulent un endroit calme, un endroit authentique, ils vont voir sur Internet ce que les autres conseillent, et ils se retrouvent tous sur la même plage.
Commenter  J’apprécie          50
imane118imane118   20 février 2019
On a tous les deux un mystère au début de notre vie.
Il est à la fois triste et heureux, difficile à partager.
On ne connaîtra jamais la vérité. On peut juste imaginer.
P. 124
Commenter  J’apprécie          53

Videos de Eva Kavian (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eva Kavian
Morgane 14 ans a lu Tu es si belle d'Eva Kavian, paru chez Oskar éditeur. Elle en parle dans ce nouveau SpeedBook. ------------------------------------------ Abonnez-vous à notre chaîne Youtube : https://tinyurl.com/ya2scuvg
autres livres classés : portugalVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Moi et la fille qui pêchait des sardines

Comment s’appelle le frère mort de Félix ?

Guenard
Pierre
Victor
Pasccal

6 questions
26 lecteurs ont répondu
Thème : Moi et la fille qui pêchait des sardines de Eva KavianCréer un quiz sur ce livre