AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Sword Art Online : Aincrad tome 1 sur 2
EAN : 9782351808757
192 pages
Ototo (11/11/2014)
3.47/5   54 notes
Résumé :
Un « Game Over » entraînera une mort réelle. 10 000 joueurs subissent l’impensable dans le premier VRMMORPG disponible au monde. Connectés via le Nerve Gear, un système révolutionnaire leur permettant d’expérimenter l’immersion complète, ils se retrouvent piégés à l’intérieur de Aincrad, une gigantesque forteresse volante qui sert d’univers au plus incroyable jeu en ligne connu sous le nom de Sword Art Online. Premier volet d’une saga héroïque inoubliable !
Que lire après Sword Art Online : Aincrad, tome 1Voir plus
Red eyes sword, tome 1 par Takahiro

Red eyes sword

Takahiro

3.90★ (969)

15 tomes

No Game No Life, tome 1 par Kamiya

No Game No Life

Yuu Kamiya

3.50★ (124)

6 tomes

Red Eyes Sword Zero, tome 1 par Takahiro

Red Eyes Sword Zero

Takahiro

4.39★ (315)

10 tomes

Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
3,47

sur 54 notes
5
4 avis
4
4 avis
3
5 avis
2
2 avis
1
1 avis
Sword Art Online. le manga du moment (ce qui est le cas ici). le Light Novel du moment. L'animé du moment. Qui n'est plus vraiment à présenter. J'ai découvert cet univers par l'animé, en regardant quasi non-stop toute la saison 1 tellement c'était addictif et prenant.

Dès le début, on est plongé direct dans l'histoire, avec une première scène qui débarque dont on ne sait où, un peu comme si toute une partie avait été passée sous silence. Mais quelques pages plus tard, on comprend qu'il s'agit d'une scène qui se passe plus loin dans le manga.

#Spoilers
Deux ans plus tôt, SAO, un jeu vidéo VRMMORPG se retrouve sur le marché dans le monde entier. 10000 joueurs s'y sont connectés via un appareil spécial appelé "Nervegear". le Nervegear permet au joueur une immersion totale dans le jeu (le joueur ayant l'impression d'y être réellement, avoir des sensations bien humaines (toucher, odorat...)).
SAO est un jeu de rôle en ligne plutôt médiéval où dans tout jeu de ce genre, on peut acheter des armes, des objets, gagner des choses, changer de niveau, s"intégrer à une guilde ou jouer en solo, etc...
Ce jeu se passe dans l'Aincrad. Mais qu'est-ce que l'Aincrad? En fait, il s'agit d'une forteresse géante, flottant dans le ciel avec d'innombrables lieux et villes, où les joueurs devront passer 100 paliers (niveaux) avec un boss à vaincre à chaque niveau.
Mais place à l'histoire en elle-même. Les joueurs vont vite se rendre compte qu'ils ne peuvent pas se déconnecter du jeu. le patron et concepteur du jeu, Akihiko Kayaba, annonce aux 10000 joueurs qu'ils ne pourront pas quitter le jeu tant qu'ils n'auront pas passer les 100 paliers de l'Aincrad et vaincu son boss suprême. Cela va donc se transformer en mode survie, il faut par tous les moyens s'en sortir. Oui, car si le joueur meurt dans le jeu, il meurt aussi dans la réalité! de plus, si dans le monde réel, on leur enlève le Nervegear, c'est la même chose! Et dès le début, dès l'annonce du piège tendu, on recense 213 morts! L'info étant arrivé sur les écrans du monde entier, les proches des joueurs ne devraient plus rien tenter de ce genre. C'est donc la panique, l'angoisse pour les personnages, il faut réagir vite, se ressaisir, se préparer, devenir fort rapidement...

Dès le premier mois, 2000 joueurs ont perdu la vie. Ces morts surviennent par suicides, par erreur, ayant été tués par des boss ou d'autres ennemis virtuels ou même par d'autres joueurs. Au bout de 2 ans, il reste 26 paliers à gravir, 6000 joueurs. Mais revenons-en au personnage central, Kirito. Ce dernier a passé la majorité du temps à jouer en solo. Jusqu'à ce qu'il se fasse une alliée en la personne d'Asuna, second chef de la guilde la plus puissante du jeu, et l'une des rares à faire confiance à Kirito (les bêta-testeurs n'ayant jamais été bien vus, Kirito en faisant parti, c'est-à-dire qu'il fait parti d'une poignée de privilégiés qui ont pu tester le jeu en avant-première, bien avant sa sortie.). Ils vont alors s'associer exceptionnellement, seulement, cela est mal vu par la guilde principale. Kirito et Asuna sont bons coéquipiers et fatalement, les deux héros vont finir par tomber amoureux l'un de l'autre. de plus, Kirito ne va jamais cesser de devenir plus puissant, acquierrant de nouvelles techniques, de nouvelles spécialités dont la technique à deux lames (inédite) pour ainsi sauver ses amis à de nombreuses reprises. Par la suite, Kirito va devoir faire face au joueur le plus puissant d'SAO, le chef de la guilde d'Asuna, Heathcliff pour pouvoir "délivrer" Asuna de ses engagements, or ce chef le provoque en duel et si Kirito perd, il devra les rejoindre. S'ensuit alors un combat dantesque et l'issue du combat était courue d'avance!

L'univers est riche, avec une ambiance très spéciale, on est dans une ambiance à la fois moderne, science-fiction et à la fois médiévale, fantasy, sans compter qu'il y a une pointe de romance pour pimenter le tout.
L'histoire est des plus originales, de la nouveauté pure, ce n'est pas quelque chose que j'avais vu/lu jusqu'alors.

Il y a beaucoup d'ellipses de temps. Évidemment, ça aurait été trop long de tout montrer, de tout expliquer et il faut alors condenser l'histoire. Alors petit conseil, regardez l'animé car beaucoup de personnages, de situations et d'informations qui ont été occulté dans le manga sont bel et bien dans l'animé (comme par exemple, la rencontre Asuna/Kirito).

Kirito est un garçon de 16 ans, solitaire, appréciable à suivre, très fort et qui vient en aide aux autres. le héros par excellence, vraiment très attachant. Asuna est belle, intelligente et incroyablement forte. Kirito et Asuna sont trop mignons ensemble et c'est vraiment un duo de choc.

Beaucoup de personnages que l'on va rencontrer tout du long ont leur importance: Akihiko Kayaba, le créateur du jeu; Klein, l'ami de Kirito; Agil, un marchand et collègue du héros... d'autres ayant leur importance mais qui ont été écartés ici.

Bien que le scénario soit absolument génialissime, tip top, niveau dessin, j'ai été très déçue. Je m'attendais à mieux, à quelque chose de plus "mature", plus adulte, je m'attendais à quelque chose de plus élaboré et j'ai vraiment eu du mal avec l'apparence des personnages surtout au niveau du visage (beaucoup moins bien fait que dans l'animé). Ici, ils ont un visage et des expressions très simples, trop "enfantines", ce n'est pas l'image que j'avais d'eux en fait. Les dessins sont aussi très souvent brouillons dans les moments d'action, je ne discernais pas bien les mouvements pour m'imaginer les scènes.

C'est donc un manga que je continuerais à suivre absolument, aussi bien en version papier qu'en animé. Et pour la version papier, j'espère que les dessins ne laisseront plus à désirer... pour que le tout soit cohérent, soit parfait.
Commenter  J’apprécie          120
Croyez-le ou non, c'est la première fois que je lis un manga, et le résultat est surprenant ! Je l'ai adoré, bien que j'ai eu un certain mal à rentrer dans l'histoire du fait du sens de lecture ; des dessins tout en noir et blanc ; des paroles; des sentiments et des expressions des personnages. Mais au bout de quelques pages on comprend vite car on s'habitue, alors là, plus aucun problème à l'horizon. Cela faisait un certain temps que je voulais commencer à lire des mangas. Ce monde spécial m'attirait de tous les côtés alors je me suis laissée tenter. J'avais déjà dans ma bibliothèque tout les Sword Art Online jusqu'au premier de SAO Progressive en Manga. Ce tome m'a tellement plu que je souhaiterais aussi acheter les romans et ce serait avec plaisir que j'irai jeter un coup d'oeil dans les animés. J'ai beaucoup aimé l'idée originale de l'histoire : des adolescents piégés dans un jeu vidéo qui doivent pour sortir, finir le jeu en entier et échapper aux nombreux pièges présents à l'intérieur. Mais attention : un "Game Over" équivaut à une mort réelle...

Kazuto, un jeune garçon passionné de jeux vidéo ne manque pas de tester le premier VRMMOPRG aussi connu sous le nom de Sword Art Online. Un jeu qui permet aux joueurs, grâce à leur "Nerve Gear " de s'immerger complètement dans un environnement de réalité virtuelle dans lequel ils peuvent profiter pleinement de leurs cinq sens. Mais, la volonté première du créateur Akihiko Kayaba, n'est pas de satisfaire ces clients mais de les piéger à l'intérieur de son invention et de les regarder se battre pour survivre...
Kazuto, surnommé Kirito a eu la chance de faire partie des 1000 premiers à tester la version Bêta de Sword Art Online, il est donc mieux entrainé que les autres joueurs et plus familier aux lieux. Réagissant avec un certain calme il va vite préméditer la situation et décide de partir au plus vite pour arriver le premier et ainsi ne pas se laisser submerger par la peur. Pendant sa quête de liberté il va faire la connaissance de la jeune et charmante Asuna, la sous-chef des Nights of the Bloods. Une des plus puissantes Guilde de Sword Art Online. La jeune fille et lui vont devenir de plus en plus proches, et elle décide donc de quitter sa guilde pour faire route avec son nouvel ami. Mais le chef, n'étant pas prêt à la laisser partir, déclare un combat sans merci à Kirito...

Un début fascinant qui ne peut que présager une suite merveilleuse. Une épopée à ne pas laisser filer !
Commenter  J’apprécie          170
J'avais beaucoup entendu parler de cet univers grâce aux romans vus lors Imaginales et au film récemment sorti. Mes petits lecteurs réclamant des mangas en rapport avec les jeux vidéo, je me suis dit que cela pouvait être sympathique. Pour ma part, j'ai bien aimé cette lecture qui m'a fortement rappelé la saga de manga Yureka de Hee Joon Son dont j'étais totalement fan lorsque j'étais adolescente… On se retrouve dans un jeu en ligne en immersion complète grâce à un casque. Chacun est libre de créer son personnage et sa classe. Les lecteurs joueurs seront ravis de retrouver les systèmes habituels des MMORPG, car les protagonistes se battent en duel, commercent avec des marchands, font des donjons en groupes, peuvent intégrer une guilde, farment des ennemis pour monter de niveau et possèdent des compétences propres à leur classe. On imagine bien le jeu et on s'y croirait presque ! Hélas, la situation tourne au vinaigre lorsqu'un étrange individu annonce qu'il est impossible de quitter le jeu avant de terminer les 100 niveaux. Les personnages s'effacent pour laisser place aux personnes derrière les écrans. Ils découvrent que s'ils meurent dans le jeu, il en sera de même dans la vraie vie aussi. Pire : personne ne peut intervenir, même si de l'extérieur. le jeu est leur nouvelle réalité. Personnellement, j'aurais totalement paniqué mais, Kirito, le héros, garde la tête haute. J'avais peur de le trouver hautain et insensible, toutefois cela n'a pas été le cas. Dans ce manga, on va suivre Kirito durant plusieurs années en train de jouer. Il va faire la rencontre de plusieurs personnages comme Klein, un newbie qui a débarqué sur le jeu le jour où les règles ont changé, ainsi que la belle Asuna, une joueuse forte, intelligente et respectée par sa guilde.

En plus de leur montée de niveaux, on va suivre l'évolution psychologique des trois personnages qui ont vécu les choses à leur manière et chacun de leur côté. Ils ont tous tenté de résoudre les niveaux du mieux qu'ils ont pu… Des liens vont se créer et on va vite constater qu'Asuna est loin d'être insensible à Kirito… Ce dernier ne reste pas non plus de marbre à son charme. Au programme : des combats contre des monstres immenses et, parfois, des petites situations cocasses comme Asuna qui tombe, poitrine la première, sur le visage de son compagnon… Bien sûr, la demoiselle a de belles formes cependant, on est loin de l'abus de culottes ou seins exagérément gros comme d'autres mangas pour ados. Les auteurs préfèrent privilégier les dialogues entre les protagonistes, l'amitié, l'entraide, l'amour ou encore les batailles très nombreuses. D'ailleurs, j'ai trouvé les planches avec des combats très dynamiques ! le reste des illustrations est plus ou moins beau. En fait, je les ai trouvées assez inégales selon les pages…

On rentre aisément dans ce manga qui est bien construit et ne perd pas le lecteur, qu'il soit novice dans les jeux en ligne ou non. Dans l'ensemble, on remarque qu'il n'y a pas de sang malgré les morts des joueurs (qui sont souvent suggérées), il y a énormément d'action, un bon rythme et un peu de fan service. le seul défaut, à mes yeux, c'est la cohérence avec le temps qui doit forcément s'écouler différemment dans le jeu et en réalité, car Kirito et les autres vont rester en ligne plus de deux ans… Il faudra donc savoir comment le héros ne s'est pas fait débrancher par sa famille ou s'est nourri continuellement… (Ou alors, j'ai loupé l'information ?) Je pense que cette lecture passe dès le CM2 et, bien sûr, comblera les ados.

Lien : https://lespagesquitournent...
Commenter  J’apprécie          90
Lire le manga après le roman permet de mettre des images sur les héros et les événements du livre.
Nous retrouvons dans ce premier tome les principales péripéties du récit avec quelques ellipses.

L'équilibre entre le désir de terminer le jeu afin d'être libérer de toute contrainte est ici aussi pondérée par la question de l'adaptabilité des gamers à se satisfaire de la vie ordinaire.

Le découpage est intéressant puisque ce premier volume finit en apothéose avec un combat qui pose plus de questions qui n'en résout et qui forme un tournant dans le destin du héros.

Il est cependant à noter que le roman offre beaucoup plus de densité à l'histoire en donnant de multiples détails aussi bien sur les personnages que sur l'univers du jeu.
Commenter  J’apprécie          120
On vit dans un monde génial actuellement où la plupart des utilisateurs de téléphone portable jouent à Pokemon Go dans la rue afin de les attraper. Ils en capturent même dans les bureaux des grandes sociétés. C'est super réaliste car ils sont juste-là devant vu au milieu du croisement d'une rue passante par exemple ou même dans un entrepôt désaffecté. Bienvenue dans la réalité virtuelle.

Sword Art Online part du même principe mais avec une petite avancée technologique qui n'est plus très loin. Les joueurs sont projetés dans un monde virtuel. Il suffit qu'un concepteur de jeux un peu terroriste sur les bords ne les enferme dans cette réalité virtuelle afin qu'ils puissent jouer leur vie pour de bon. Les corps déconnectés sont privés d'oxygène etc… Bref, jouer à un jeu vidéo peut tuer. On ne distingue plus très bien la fiction de la réalité. le sujet est intensément d'actualité.

Pour le reste, c'est un traitement plutôt classique avec les mêmes ingrédients qui se retrouvent. Outre une idée déjà maintes fois reprise, il n'y a pas de grande innovation ou originalité. Il y a tout de même des explications plausibles qui sont données à des situations totalement invraisemblables. L'auteur a quand même réalisé un petit effort. C'est un manga court sur deux volumes ce qui est un avantage en soi. le dessin n'est pas également très brillant. A noter également des personnages d'une très grande superficialité. Les fans de jeux vidéos seront sans doute intéressé par ce titre.
Commenter  J’apprécie          70


critiques presse (1)
BulledEncre
22 décembre 2014
Pour ceux qui ont eu le plaisir de suivre la série, préparez vous à un choc visuel: le choix artistique pour cette version manga est clairement distinct avec un trait de dessin simplifié et plus épuré, voire enfantin par certains aspects. Passée cette phase de déception, la retranscription de l’intégralité des 26 épisodes du premier arc (Aincrad) sous forme de 2 tomes bien denses est très fidèle et reste très bien équilibré.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
"La seule chance de sortir du jeu vivant est de parvenir au centième étage d'Aincrad, terrasser le boss de fin qui vous y attend afin de compléter votre quête et terminer le jeu. A cet instant et seulement à cet instant, tous les joueurs encore présents pourront se déconnecter en toute sécurité." #Akihiko Kayaba
Commenter  J’apprécie          120
Asuna: J'ai vraiment du mal à m'imaginer le dénouement de votre combat... Mais si jamais tu perds, je pourrai dire au revoir à mes vacances. Et en plus, tu seras obligé de rejoindre la guilde...
Kirito: Dans tous les cas, le résultat ne me dérange pas...
Asuna: Hm? Qu'est-ce que tu veux dire?
Kirito: Euh... du moment que je peux rester à tes côtés... rien d'autre ne m'importe.
Commenter  J’apprécie          60
- Quelle que soit ta décision, tu resteras mon allié.
- [Moi…] Je t’attendrai… au prochain village.
- Entendu. T’en fais pas, je t’y rejoindrai !
- … Envoie-moi un message si tu as besoin de quoi que ce soit…
- KIRITO !
- [Comment peut-il encore sourire dans une situation pareille ?]
- Oh Kirito ! T’es plutôt pas mal en vrai. Tu m’plais bien mec !
- Toi aussi, cette troche de guerrier te va dix fois mieux que celle de tout à l’heure !
Commenter  J’apprécie          30
Ceci n'est pas une erreur de programmation.
Je répète, ce n'est pas une erreur de programmation, cette situation est tout à fait normale.
Il vous est désormais impossible de sortir d'ici... tant que vous n'atteindrez pas le dernier niveau de ce jeu.
Commenter  J’apprécie          40
"Vous êtes bien dans un jeu vidéo. Mais vous n'êtes plus là pour jouer." #Akihiko Kayaba
Commenter  J’apprécie          110

Videos de Reki Kawahara (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Reki Kawahara
Aujourd'hui, on retourne dans l'univers virtuel de Reki Kawahara avec ce cinquième tome inédit.
autres livres classés : mangaVoir plus
Les plus populaires : Manga Voir plus


Lecteurs (157) Voir plus



Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1455 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..