AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Sword Art Online tome 3 sur 9
EAN : 9782373020076
512 pages
Ofelbe (25/02/2016)
4.25/5   30 notes
Résumé :
" Bande de fous... Rappelez-vous ce nom et craignez-le... Le nom de mon arme et le mien... Death Gun ! "
Un an après son retour dans la réalité, Kazuto Kirigaya, connu sous le pseudonyme de " Kirito, l'épéiste noir ", se voit confier une mission dans le nouveau VRMMO à la mode, Gun Gale Online, pour enquêter sur la mort réelle de joueurs tués virtuellement à l'intérieur du jeu. Il y rencontre Shinon, une mystérieuse jeune fille déterminée à remporter le fame... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
4,25

sur 30 notes
5
7 avis
4
6 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

Gun Gale Online (GGO), un nouveau jeu de tir VRMMO survie post apocalypse est sortie, où comme dans les précédents il est possible de se battre contre des ennemis du jeu (PvE) mais aussi et principalement contre des joueurs (PvP). Avec en plus des tournois de battle royal : Bullet of Bullets (BoB) organisés pour élire le ou la championne et remporter de réelles récompenses.

Sauf que coïncidence ou pas lors d'une interview par écran interposé dans le jeu, un mystérieux joueur du nom de Death Gun a fait feu de son pistolet virtuel sur ce joueur interviewé et aussitôt après il a disparu, déconnecté et retrouvé mort dans la vie réelle.

Seijirô Kikuoka, un agent de l'état en fonction au ministère des affaires générales, attaché au bureau : Division virtuelle ; qui par le passé s'est occupé de Kirito, lui demande d'aller enquêter à l'intérieur du jeu GGO, au risque de mourir si ce Death Gun le prend pour cible.

Très vite Kirito va rencontrer la joueuse Shino Asada, qui croyant que Kirito, par son personnage androgyne est une fille va l'aider à comprendre les bases du jeu et s'inscrire ensemble à ce tournoi de battle royal.

Même si le début de ce livre je l'ai trouvé assez ennuyant, et que ce genre de jeu virtuel Gun Gale Online, ne me plaît pas par les comportements toxiques de certains Player Killer (PK)... j'ai fini par m'y plonger dans cette enquête et dévorer ce livre.

J'ai beaucoup apprécié que l'auteur Reki Kawahara, à travers l'histoire de ses personnages et de cette enquête, parle du harcèlement scolaire, de la violence quotidienne, des traumatismes ainsi que de toutes ces choses négatives difficiles à supporter quand on est seule et jeune et que ça rend l'existence très dur. Mais aussi de l'amitié, entraide, confiance, dépassement de soi, qui tout cela ensemble permet de s'en sortir. :)

Commenter  J’apprécie          110

Vous commencez à le savoir, je suis récemment devenue une grande fan de l'univers de SAO, grâce aux éditions Ofelbe qui m'ont proposé le premier tome en service de presse il y a maintenant quelques mois.

C'est donc toujours avec impatience et beaucoup de plaisir que je guette les nouvelles aventures de notre cher Kirito.

Dans ce troisième tome, nous changeons complètement d'univers. Adieu l'Aincrad et Yggdrasil, place aujourd'hui à l'univers de Gun Gale Online.

Si auparavant Kirito et ses amis se battaient à coup d'épées et de magie, ici on en revient à quelque chose de plus proche de notre monde actuel: les armes à feu.

L'avatar de Kirito va être transféré dans ce nouveau VRMMO car un personnage assez énigmatique "Death Gun" semble avoir trouver le moyen de tuer des joueurs à la fois dans ce monde virtuel, mais également dans la réalité. Kirito va donc une fois de plus mettre sa vie en danger, et enquêter sur ce mystérieux avatar.

Se faisant, il va faire la connaissance de Sinon, une redoutable snipeuse dans le monde virtuel, mais simple jeune fille dans le monde réel.

Shino Asada de son vrai non, a vécu un traumatisme 5 ans auparavant, et s'est immergée dans Gun Gale Online en espérant devenir plus forte, afin d'être capable de chasser ses propres démons.

J'ai beaucoup apprécié ma lecture de ce troisième tome, même si j'avoue avoir préféré les deux premiers, de part leur univers plus fantasy que celui-ci.

Le personnage de Sinon m'a tout de suite beaucoup plu, son histoire m'a touchée, ainsi que les difficultés qu'elle rencontre dans le monde réel.

C'est assez spécial de voir que la frêle jeune fille du monde réel devient une snipeuse redoutable dans un monde virtuel. Cependant, la jeune fille a beau essayer de chasser ses démons, ils reviennent toujours à la charge, et pas toujours dans les moments les plus opportuns.

Kirito quant à lui est toujours égal à lui-même, toujours aimable et prêt à venir en aide aux autres, et évidemment toujours aussi redoutable dans les mondes virtuels.

Bon évidemment, le fait de pouvoir trouver un sabre laser dans un jeu entièrement consacré aux armes à feu m'a tout de même paru un peu trop facile.

Et même si j'ai apprécié de voir Kirito se battre avec ses techniques habituel, j'aurai aimé le voir sortir de sa zone de confort et se battre avec une nouvelle arme.

Autre petit bémol, j'aurai aimé que les amis et complices de Kirito, tels que Klein, Silica, et surtout Asuna soient un peu plus que de simples figurants dans cette histoire. C'était agréable de les retrouver, mais je reste avec un petit goût de trop peu.

Surtout concernant Asuna, car j'aimerai beaucoup retrouver le célèbre Éclair Fulgurant de l'Aincrad !

En conclusion, mis à part ces deux points, j'ai dévoré ce troisième tome en très peu de temps, j'ai trouvé qu'il y avait quand même assez bien d'action (même si pour moi cela manquait tout de même d'épées et de sortilèges) et j'ai été heureuse de retrouver les personnage que j'adore, tout comme j'ai été heureuse de faire la connaissance de Sinon.

J'espère que nous aurons l'occasion de la revoir dans les prochains tomes.


Lien : http://cranberriesaddict.blo..
Commenter  J’apprécie          60

A force de voir passer la pub de cet arc en anime qui allait être diffusé sur Game One, j'avais de plus en plus envie de me jeter sur la light novel. Merci aux éditions Ofelbe pour cette opportunité !

Ne pas oublier que deux tomes au Japon font un seul en France et qu'est-ce que c'est bien. Au moins l'arc n'est pas coupé en deux. MOUHAHAHA et nous on n'est pas frustrés. Hé hé

Nouveau roman. Nouveau jeu. Nouvelles règles. Les mots spécifiques de ces VRMMORPG et de tous ces jeux, j'ai beaucoup de mal. Il y a plein d'abréviations et souvent je ne savais plus ce que ça voulait dire, dommage que cette fois-ci il n'y avait pas de lexique à la fin. Mais au fur et à mesure, ces quelques abréviations m'ont fait tilt. =D YOUPIIIIIIIIIIIIIIII mon cerveau s'est réveillé ! Alléluia ! *-*

En commençant j'essaie de comprendre ce jeu « Gun Gale Online » dit GGO, les armes à feu changent des épées et de la féerie. =P C'est un plaisir de retrouver Kirito, il avait pris confiance en lui et il apprend toujours de ses erreurs. Dès qu'on ouvre le livre, on voit qu'il a grandi et qu'il est toujours timide face à Asuna. =) Ça se passe des mois plus après la fin de « Fairy Dance ». =) On fait appelle à Kirito pour enquêter sur la mort de deux joueurs de GGO et un dénommé Death Gun semble en être responsable. Vérité ou fabulation ? le mystère commence !

Oui, oui !

« Bande de fous… Rappelez-vous ce nom et craignez-le…

Le nom de mon arme et le mien… Death Gun ! »

Ça fout les chocottes hein ?

=D

Kirito a changé mais pas complètement. Il a grandi mais SAO plane toujours sur lui. Vous savez le truc post-SAO. Je voulais dire post-traumatique mais ici, nop n'y a pas. =P Et je l'appelle toujours Kirito mais son vrai nom est Kazuto Kirigaya. C'est plus simple Kirito. =P

Avec Gun Gale Online, on retourne un peu aux sources pour les meurtres. Je me demandais comment l'auteur allait évoluer après « Fairy Dance » surtout la psychologie des personnages est toujours en surface. Ici, c'est toujours le cas sauf on va être conscient d'un problème, enfin les personnages Kirito et Sinon (ça se prononce Shinon, oui c'est très important !). Sinon/Shido, est une nouvelle qui arrive dans l'aventure. Une jeune femme enfermée, qui a ses problèmes et qui n'a pas eu la vie facile. Elle va prendre conscience de beaucoup de choses comme Kirito. le passé sera toujours présent quoi qu'il arrive. Bon la psychologie est bien là mais toujours en surface où elle est un peu mal gérée, fin' perso. =P Je suis peut-être trop exigeante aussi.

Parlons de l'histoire. Comme je le disais on sent un changement chez Kirito mais il est toujours meurtri. Ouais voilà c'est ça ! Ouf, j'ai enfin trouvé le mot. =P La magie, la féerie a laissé place à la science-fiction. Les épées sont maintenant aux flingues ! Boom boom boom et ça part dans tous les sens. Naaaan, je rigole !

Puis, Phantom Bullet est un arc plein de suspense et de tensions. On cherche qui peut-être Death Gun, on s'aventure petit à petit dans ce nouveau monde fascinant. Il y a toujours de l'humour pour alléger l'atmosphère angoissante, on va de rebondissements en rebondissements et sans arrêt on se pose des questions. On se laisse néanmoins entraîner par tout le monde. J'ai deviné certaines choses et j'étais sacrément contente mais d'autres ça a été difficile surtout dans le roman ! On a certains indices puis d'autres compliqués. =D hé hé hé !

Néanmoins l'auteur manque un peu d'approfondissement dans ces arcs (à part SAO car il est plus rythmé) mais c'est toujours aussi sympa de suivre les péripéties de Kirito (oui, j'utilise son pseudo hé hé) et voir les conséquences de SAO sur les mondes de jeux virtuelles. Phantom Bullet permet de faire prendre conscience à Kirito de ses problèmes ou de mettre les points sur les i. On joue avec la psychologie pour Shido. Cette jeune fille est tourmentée. On est touchés par ce qu'il lui est arrivé. La réalité et le virtuel tient à un fil au détriment de nos héros. Remarquez, ça peut aider. =)

Ce nouveau monde est fascinant mais les autres personnages m'ont tout de même manqués. On les voit moins car on se concentre plus sur Shino et GGO. Logique hein !

Découvrir les armes, ça change et je dois dire que ça me plait, l'auteur renouvelle un peu la saga. Des intrigues, très petites, voire juste des mystères ne sont pas finis et ça risque de continuer dans les prochains tomes. Même si GGO est bouclé dans un sens, on laisse un petit suspense, et des gros questionnements. Curiosité quand tu nous tiens ! =D

Ce troisième volet fait un petit écho avec SAO. Les personnages sont attachants et la nouvelle, Shino est une jeune fille qui évolue et se questionne sur son présent et son passé. Les pistolets remplacent les épées et la touche de science-fiction renouvelle un peu la saga. Il y a toujours de la tension et du suspense et évidemment beaucoup d'humour. C'est à nouveau un plaisir de suivre les aventures de Kirito et de voir comment tout le monde se remet de SAO. =)


Lien : http://de-fil-en-histoire.bl..
Commenter  J’apprécie          10

RISQUE DE SPOILERS DES TOMES PRECEDENTS !

Il me tardait tellement de lire cette suite ! Pour ceux qui me connaissent, vous savez à quel point j'adore SAO. Ça avait une telle surprise avec le tome 1, qu'à chaque sortie des tomes suivants, je n'ai qu'une hâte : les lire. Même si avec ce tome 3, le côté magie m'a vraiment manqué, pour laisser place aux armes à feu, il n'empêche que l'intrigue a tout de même su me tenir en haleine. Et retrouver Kirito et Asuna fait toujours plaisir !

Deux ans après le terrible jeu « Sword Art Online », où les joueurs s'y retrouvaient enfermés, Kirito et Asuna essayent de retrouver leur vie d'avant, dans le monde réel. Bien que leur aventure ait été difficile psychologiquement, il n'empêche qu'ils ne peuvent pas s'empêcher de se connecter à d'autres jeux en ligne. Lorsque la rumeur qu'un joueur en tue d'autre grâce à une arme et qu'il tue du même coup la personne se trouvant derrière ce profil, se met en place, Kirito est de suite mandé pour mener l'enquête. Il découvrira alors un nouveau jeu, où la magie n'existe pas et qui est donc remplacée par les armes à feu.

Une fois sur place, il y fera la rencontre de Sinon, une jeune fille qui essaye de surmonter sa peur des armes, suite à un événement qui a ébranlé sa vie lorsqu'elle était plus jeune. En sa compagnie, il va essayer de découvrir qui se cache derrière le masque de Death Gun et quelle est sa raison de vouloir tuer des gens. Une nouvelle aventure, avec de nouvelles règles, de nouveaux rebondissements, mais toujours la même envie : ne pas mourir (dans le jeu).

Comme je le disais plus haut, le côté magie que l'on découvre avec les deux premiers tomes m'a beaucoup manqué. de pouvoir voir les personnages évoluer en combattant uniquement par ce biais était très intéressant et faisait rêver. de ce fait, j'ai été un peu moins prise par ce tome-ci, n'étant pas vraiment fan des armes. Cependant, malgré cela, je l'ai quand même dévoré, ravie de pouvoir retrouver cet univers qui me tient en haleine à chaque intrigue.

Ce que j'ai apprécié, c'est que l'on retrouve Kirito comme il était dans les précédents tomes. Fidèle à lui-même, même si un peu perdu avec ces nouvelles règles, il reste fier et essaye de ne se fier à personne. Il est réfléchi, intelligent, et l'amitié qui naît avec Sinon le surprend de plus en plus. Il n'est pas du genre à s'attacher, mais plus loup solitaire. Il aime faire ses missions seul, alors l'arrivée de Sinon va tout changer.

Quant à Sinon, même si elle a m'a parfois agacée avec ses réflexions et ses réactions un peu vives, ce qu'elle a vécu m'a touchée. le fait qu'elle veuille enlever cette crainte permanente de son coeur et son esprit, prouve en quelque sorte que malgré ce qu'elle pense, elle est forte et déterminée. Dans la vraie vie, elle a tendance à se rabaisser, à perdre confiance en elle et se refermer sur elle-même. Elle s'en veut énormément pour l'événement qui s'est produit quelques années plus tôt, et elle essaye de se racheter.

Et pour finir, Death Gun. Même si j'ai deviné presque depuis le départ qui se cachait derrière, j'ai apprécié découvrir qui il était peu à peu. Il n'a aucune pitié ni aucun remords à tuer ceux qui le dérange. L'intrigue autour de lui est très bien menée, à tel point que le doute et le suspense sont présents jusqu'à quasiment la toute fin (même si pour ma part, j'avais deviné qui il était). Mais même en sachant son identité, ça ne nous empêche pas de nous poser des questions sur ses gestes, ses propos, et pourquoi il mène cette guerre. Mais surtout, la question qui revient tout le temps est : « Comment peut-il tuer un personnage d'un jeu ainsi que son hôte, qui se trouve chez lui ? ». Et en cela, je dois bien avouer que l'auteur a réussi à m'avoir. Même si, à l'explication, tout paraît logique, on cherche le petit côté magique de l'univers qu'il pourrait y avoir pour la révélation et le mode opératoire.

En résumé, un troisième tome qui m'a plu, mais moins que les précédents. Cependant, j'ai beaucoup apprécié retrouver Kirito & Co, et suivre cette intrigue qui sort de l'ordinaire, ou du moins de l'univers. Une nouvelle intrigue, de nouveaux personnages touchants. Bref, j'ai bien aimé, et je suis très curieuse de lire la suite !

* Je remercie Guillaume et Ofelbe pour leur confiance ! *

Justine P.


Lien : http://lireunepassion.blogsp..
Commenter  J’apprécie          10

Je suis sous le charme de cette série depuis le premier tome. Je dois avouer avoir eu peur de ne pas aimer ce troisième tome pour plusieurs raisons. Aincrad a été un si gros coup de coeur que Fairy Dance était forcément un ton en dessous. Entre temps j'ai lu et adoré un autre Light Novel sur le même thème: Log Horizon. J'avoue avoir succombé a son ton un peu plus mature que SAO. Dernier point, les jeux de tirs n'ont jamais eu ma préférence. Malgré toute mes réticences, Phantom Bullet est une réussite ! J'ai dévoré les 500 pages aussi vite que le tir d'un PGM Hecate II.

Vous ne savez sans doute pas ce qu'est cette arme, mais moi non plus avant ma lecture. Une des craintes quant à l'univers choisi pour ce troisième opus était de ne pas comprendre les références. Mais Reki Kawahara fait parler ses personnages dans un langage que même des novices peuvent comprendre. A chaque fois qu'on entend parler d'une arme à feu, celle-ci est décrite, sa longueur, son poids ou encore son calibre de balle. Mais surtout, son d'utilisation, arme de poing, arme à longue distance etc. On visualise facilement les types d'armes même pour un néophyte tel que moi. Pour information, le PGM Hecate II est un fusil de précision utilisé par Sinon la tireuse d'élite de Gun Gale Online.

Le jeu VR (réalité virtuelle) de ce troisième tome est Gun Gale Online, un MMO centré sur les armes à feu. Dans un monde post apocalyptique, les joueurs peuvent tuer des monstres avec des armes à laser ou affronter d'autres joueurs avec des armes existant dans la réalité. C'est ce dernier aspect qui attire le plus de joueurs dans ce monde froid, particulièrement les fans d'armes à feu qui peuvent tuer des avatars avec des SIG, des Remington ou encore des Blackstar plus vrai que nature.

Notre héros Kirito se voit confier une mission très importante dans ce jeu qu'il ne connait pas, il doit enquêter sur le mystérieux Death Gun, un personnage qui semble pouvoir tuer les joueurs en tuant leurs avatars... Kirito n'est plus à présenter, c'est un garçon avec des valeurs et qui n'hésite pas à s'immerger dans un jeu inconnu pour rendre service à la personne qui l'a aidé à retrouver sa petite amie dans le tome 2. Comme à son habitude, l'auteur a introduit un personnage féminin très charismatique en la personne de Sinon. C'est une jeune fille fragile qui joue à ce jeu brutale dans l'espoir d'endurcir la faible personne qu'elle est dans la réalité.

L'intrigue est parfaitement menée, de la découverte du jeu à l'accomplissement de la quête, passant par un tournoi palpitant. L'histoire nous permet de découvrir Gun Gale Online, un tout nouvel univers qui n'est pas de la Fantasy mais celui-ci a quand même des liens avec Sword Art Online et ALfheim Online. Les démons de Kirito du temps d'Aincrad resurgiront-ils ?

Avec l'arc Phantom Bullet, Reki Kawahara m'a captivé du début jusqu'à la fin. Un univers riche s'offre à nous pour une intrigue élaborée à la perfection. Un coup de coeur.

F.


Lien : http://lesinstantsvolesalavi..
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation

p.436.

Pelotonnée sur elle-même, elle ne voulait plus rien voir, plus rien ressentir.

Elle était fatiguée de ce monde froid et cruel, dans lequel elle avait vécu seize années. Ce monde qui lui avait volé sa mère et son père, dont elle ne connaissait même pas le visage. Ce monde qui avait sadiquement emporté une partie d'elle-même et où les adultes la regardaient comme une bête étrange, en dissimulant leur aversion. Ce monde où les enfants de son âge se moquaient d'elle ou l'insultaient impitoyablement.

Commenter  J’apprécie          70

p.16-7.

- En fait, je me demande bien pourquoi les joueurs s'entre-tuent... N'est-ce pas plus amusant de s'entraider avec les autres ?

- Vous avez aussi joué à ALfheim Online, alors vous pouvez comprendre. Bien avant qu'arrive la technologie de l'immersion complète, il y avait déjà des luttes dans les MMORPG. Ces jeux en ligne n'ont pas véritablement de fin, alors l'utilisateur recherche une motivation. Finalement, il trouve son but dans un sentiment de supériorité.

- Ah oui ?

Kikuoka leva les sourcils, comme pour signifier qu'il attendait de plus amples explications. Je pestai intérieurement de devoir parler de tout cela, mais je poursuivis, un peu par esprit de revanche :

- Hélas, ce n'est pas uniquement réservé aux jeux vidéos. N'est-ce pas la base de notre société ? Souhaiter être reconnu et vouloir se hisser au-dessus de la mêlée...

Commenter  J’apprécie          00

Pour comprendre ce qui s’est réellement passé, il faut entrer dans le jeu. Bien entendu, nous prendrons toutes les mesures de sécurité nécessaires.

Commenter  J’apprécie          40

p.331.

- Je me fiche de mourir, déclara Sinon après un court temps de réflexion. Tout à l'heure, j'étais terrorisée. J'ai eu peur de mourir. J'ai crié et geint. J'étais encore plus pitoyable qu'il y a cinq ans. Je préfère mourir plutôt que de vivre de la sorte.

- C'est tout à fait normal d'avoir peur... Je ne connais personne qui ne craigne pas la mort.

- Mais j'en ai assez d'avoir peur. Je suis fatiguée de vivre dans l'angoisse. Je ne te supplierai pas de me laisser t'accompagner. Je peux me battre seule, dit-elle en cherchant à se relever.

Kirito lui attrapa le poignet en vol et demanda d'une voix tendue :

- Tu veux te battre seule et mourir seule ?

- Exactement. C'est peut-être mon destin...

Commenter  J’apprécie          00

p.328.

Si elle révélait les peurs et la douleur que la tourmentaient et qu'elle tendait la main vers lui, elle se disait que ce mystérieux garçon ne manquerait pas de réconforter Sinon, ou plutôt la vraie Shino, et l'aiderait à obtenir la rédemption quelle recherchait depuis cinq ans. Cinq années passées sans que jamais personne ne lui eût accordé ce droit.

Commenter  J’apprécie          00

Videos de Reki Kawahara (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Reki Kawahara
Aujourd'hui, on retourne dans l'univers virtuel de Reki Kawahara avec ce cinquième tome inédit.
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1375 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre