AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur La tapisserie de Fionavar, Intégrale (14)

laulautte
laulautte   03 octobre 2017
Mon cœur me dit que votre monde a peut-être besoin d'une Rêveuse.
Commenter  J’apprécie          80
laulautte
laulautte   20 septembre 2017
C'est dans la nature la plus profonde des choses, au cœur même de la Tapisserie : la magie sauvage est faite pour être libre, qu'elle serve ou non nos projets.
Commenter  J’apprécie          70
laulautte
laulautte   14 septembre 2017
Ce n'était pas là une mauvaise occasion d'apprendre ce que signifiait la peine ; maîtriser seul son chagrin était propre à susciter le respect de soi.
Commenter  J’apprécie          70
laulautte
laulautte   14 septembre 2017
Il y a des gestes, pour le bien ou pour le mal, qui dépassent tellement les limites du comportement habituel que, en nous forçant à admettre leur existence, ils nous contraignent aussi à restructurer notre compréhension du réel. Nous devons leur faire de la place.
Commenter  J’apprécie          70
laulautte
laulautte   16 septembre 2017
Le seconde vue apparaît quand la lumière disparaît.
Commenter  J’apprécie          60
laulautte
laulautte   13 septembre 2017
C'est ce que je connais de plus beau au monde. La Lumière ennemie des Ténèbres.
Commenter  J’apprécie          60
laulautte
laulautte   01 octobre 2017
Lorsqu'on sert la Lumière, une victoire acquise grâce à un outil des Ténèbres n'en est pas une.
Commenter  J’apprécie          50
laulautte
laulautte   17 septembre 2017
Quelle importance pouvaient avoir les motivations ? Aucune, de toute évidence, sinon qu'à la fin, où qu'elle advienne, nous n'avons que nous-mêmes. [...] "Vous n'aurez rien de moi que vous ne m'aurez arraché."
Commenter  J’apprécie          20
laulautte
laulautte   14 septembre 2017
On ne dormait pas quand la guerre venait de commencer, ou l'on dormait à jamais quand elle était finie.
Commenter  J’apprécie          20
irwingeltime
irwingeltime   29 décembre 2017
Puis, tout au fond de lui comme les notes basses d'une harpe -et ce n'était plus douloureux- s'élevèrent ces mots : "Va, et va en paix. Tout est bien. [...]
Et c'est alors que survint, enfin, la si douce libération des pleurs. Il pensa à la chanson de Kevin, s'en souvint avec amour : "Un jour viendra où tu pleureras pour moi".
Un jour. Et ce jour était venu, semblait-il, la fin était venue et il pleurait enfin pour Rachel Kincaid, qui était morte.
Commenter  J’apprécie          10




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Les plus grands classiques de la science-fiction

    Qui a écrit 1984

    George Orwell
    Aldous Huxley
    H.G. Wells
    Pierre Boulle

    10 questions
    2868 lecteurs ont répondu
    Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre