AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782859564513
347 pages
Éditeur : Ramsay (03/02/1999)
4.21/5   14 notes
Résumé :
Elia Kazan se raconte : cinquante ans d'une vie d'acteur, de metteur en scène de théatre, de réalisateur de films, de romancier. Il retrace les étapes d'une carrière prestigieuse : la fondation de l'Actor's Studio avec Lee Strasberg ; les triomphes à Broadway de la Mort d'un commis voyageur et d'Un tramway nommé désir ; Hollywood et la contrainte ; Hollywood et la liberté; l'indépendance, la liberté, l'écriture. Elia Kazan est aussi bien aujourd'hui le cinéaste célè... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Hulot
  17 septembre 2020
Après avoir évoqué les origines de sa famille, son arrivée en Amérique, l'auteur nous raconte sa jeunesse qui influencera toute sa vie et le conduira jusqu'à son choix d'adhérer au parti communiste.
Nous accompagnons Elia Kazan dans son parcours depuis ses premiers pas en tant qu'acteur, ses débuts dans la mise en scène de pièces de théâtre à Broadway , la création de l'Actors Studio en 1947, repris par la suite par Lee Strasberg, mais d'où Kazan fera émergé Marlon Brandon, Karl Malden et beaucoup d'autres qu'il emmènera à Hollywood.
Viendra ensuite le succès avec des films comme " Un tramway nommé désir", " Sur les quais", " A l'est d'Eden" (avec James Dean) et tellement d'autres encore.
Kazan ne cachera rien de ce qui le conduit, en pleine "chasse aux sorcières", à dénoncer des gens dont certains sont de ses amis devant la commission des activités anti-américaines. Il apporte un début d'explication à son acte sans pour autant se chercher aucunes excuse.

Au fil de ces échanges, nous rencontrerons les personnes qui ont travaillé avec Elia Kazan et qui lui ont permis d'avoir le parcours que l'on connait et l'on peut citer entre autres écrivains Arthur Miller, Tennessee Williams, John Steinbeck et James Baldwin .
On apprend également beaucoup sur sa façon de travailler les scénarios, les décors, le choix des lieux de tournage , toutes les parties techniques qui font un film mais aussi comment ils travaillait en amont des tournages avec les acteurs ( très beau passage sur sa collaboration avec de Niro).
Ce livre d'entretiens est absolument passionnant. le cinéaste se livre totalement et avec sincérité quitte à parfois être sans concession avec certaines personnes mais aussi avec lui même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4412

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
HulotHulot   15 septembre 2020
Brando a tout.

Une sensibilité et une violence terribles, une grande intelligence; il a une intuition extrême. Il est bisexué, a des choses une perception la fois masculine et féminine.

Il est honnête et vous parle franchement. Il est tortueux aussi et masque ses démarches et ses réactions : cela ne vous regarde pas.

On ne sait pas comment il obtient ces résultats. Si le rôle se trouve dans sa gamme ( qui est étendue ), alors personne ne peut l'égaler.

Brando vous offrait vraiment quelque chose qui était en soi une oeuvre d'art.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
HulotHulot   14 septembre 2020
Wanger me dit un jour : " Seigneur ! on ne peut pas faire du cinéma avec un nom comme EE LI A KAY ZAN ! ce n'est pas possible. J'ai un ami spécialiste des noms, allez le voir".


Le type a une inspiration subite : " Cezanne, CEZANNE !"

Je réponds : Monsieur, c'est le nom d'un peintre célèbre. Et lui : Ecoutez-moi bien, quand vous aurez fait deux films, on l'aura complètement oublié.
Commenter  J’apprécie          214
HulotHulot   18 septembre 2020
Si je devais aujourd'hui citer le meilleur film que j'ai jamais vu, ce serait " La Règle du jeu ".

Renoir est un homme assez grand pour trouver les gens à la fois tragiques, très drôles, ridicules, beaux, sensibles, insensibles, cruels, généreux, stupides, héroïques.

C'est en fait ce que j'ai toute ma vie tenté de faire. C'est ainsi que je vois la vie.
Commenter  J’apprécie          142
HulotHulot   16 septembre 2020
Les laboratoires Technicolor ont été conçus pour produire de la guimauve -- autre façon de distraire les gens.
" Oh ! quelles jolies couleurs ! Regarde ces couleurs! " Les couleurs sont jolies, et c'est un désastre.
Commenter  J’apprécie          180
BadeveBadeve   23 novembre 2013
'De tous les acteurs que j'ai rencontrés Marlon est celui qui approchait le plus près du génie. Il était à un niveau différent des autres. Il y avait en lui quelque chose de miraculeux. Je lui expliquais ce que je voulais et il écoutait, mais son attention était si totale que lui parler était une expérience stupéfiante; il ne répondait pas tout de suite, mais il s'en allait et faisait quelque chose qui souvent me surprenait. Ce qu'on pensait c'était 'Seigneur, c'est mieux que ce que je lui ai dit' ce qu'on pensait encore c'était 'Oh que je lui suis reconnaissant d'avoir fait çà' C'était comme s'il vous faisait un cadeau... Parfois on ne sait même pas qu'il joue, il fait quelque chose et on se dit 'Oui, Oh, c'est celà, c'est exactement ce qu'il fait'
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Elia Kazan (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Elia Kazan
Elia Kazan : la mort de Tennessee Williams (1983)
autres livres classés : mise en scèneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
6113 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre