AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Les Chroniques de Ren tome 1 sur 6
EAN : 9791092954753
584 pages
MxM Bookmark (01/01/2015)
4.14/5   119 notes
Résumé :
Entre l’athlétisme, ses amis et ses parents, Ren avait une vie parfaite et il ne l’aurait changée pour rien au monde. Pourtant, le destin va se jouer de lui et ébranler ses certitudes. Arraché aux siens et vendu au mystérieux Maître des Jeux du Royaume d’Infeijin, Ren va découvrir un nouvel univers où le soleil n’existe pas, où les vampires règnent en maîtres, où les Lunes sont vénérées comme des dieux… et où être humain n’a rien d’une partie de plaisir. Loin de se ... >Voir plus
Que lire après Les Chroniques de Ren, tome 1 : PrisonnierVoir plus
Stigmata par Jaïga

Stigmata

Jaïga

3.83★ (105)

Hanté par Hawk

Hanté

Jordan L. Hawk

4.03★ (32)

Soldati, tome 1 : Le Prince Soldati par Cochet

Soldati

Charlie Cochet

3.98★ (142)

3 tomes

Chevalier Noir, tome 1 : La quête par Rylia

Chevalier Noir

Diane B. Rylia

3.83★ (169)

3 tomes

Critiques, Analyses et Avis (31) Voir plus Ajouter une critique
4,14

sur 119 notes
Tout d'abord un grand merci à MxM Bookmark pour ce service presse qui fut une vraie belle découverte… J'avais déjà été intriguée par ce roman, dont la couverture m'attirait, et dont on m'avait parlé en bien. J'ai sauté sur l'occasion de la sortie du tome 3 pour découvrir la série.

Je ne suis pas une abonnée de la littérature bitlit. Même si ces derniers temps, je découvre avec plaisir des romans de vampires ou de loups-garous, à la base, ce n'est pas mon genre de prédilection. Ce livre, pourtant, rassemble à lui tout seul tout ce que j'aime : une romance M/M bien ficelée, des créatures de magie, un univers fantasy unique en son genre et très original. Si l'on ajoute à ce tableau la plume de l'auteure, qui est très belle et très fluide, on ne peut qu'imaginer que ce roman ne pouvait que me plaire…

Ce livre est écrit au passé, mais à la première personne du singulier. Décidément, je découvre cette façon de faire, et j'y adhère. C'est le second roman que je vois concilier ces deux données (on a souvent du présent avec la première personne du singulier, ce que j'aime moins en général) et c'est un vrai bonheur de pouvoir suivre d'un point de vue complètement interne les pensées et événements depuis l'esprit tortueux d'un héros. J'ai plus de mal avec un point de vue omniscient, alors pour moi, plonger dans le monde intérieur de Ren a été un vrai bonheur.

Bon, parfois Ren se répète, par moments un poil trop, mais en même temps, on ne peut pas lui en vouloir, le pauvre, il ne cesse de vivre des tas de choses qui en auraient désarçonné ou bouleversé plus d'un ! C'est très agréable, en plus, d'avoir le droit de suivre les chemins tortueux de l'esprit d'un humain émotif, qui se prend la tête parfois sur des détails alors qu'il change de vie drastiquement. Comme il m'a fait rire quand il s'angoisse à l'idée qu'il y a six lunes dans le ciel plutôt que de craindre le lieu où il va ! C'est ce qui fait en partie le charme de Ren : il n'est pas du tout pragmatique ! Il ne réfléchit jamais avant de parler, et quand il réfléchit, on se demande où il va chercher ses idées, parce que franchement, il est parfois déconcertant dans sa démarche intérieure. En cela, on retrouve bien la jeunesse du héros, qui, à dix-huit ans, est encore un pied et demi dans l'adolescence.

Le personnage de Ren est complexe, mais il est extrêmement attachant. J'adore son côté rebelle. Quelle énergie ! Quelle force intérieure ! Pas étonnant qu'il arrive à tracer sa route dans ce monde de fous, face à des vampires puissants, âgés, qui traitent les humains comme des choses. Comment ne pas remarquer la petite créature si fragile, qu'on pourrait écraser d'un souffle, qui se débat sans cesse, refuse de renoncer, refuse de baisser le regard, de se taire ? Ren a du cran. Plus que ça, du courage, qui tient presque de la témérité. Il a été arraché à sa famille, à ses amis, kidnappé pour être vendu comme esclave et changer de monde, il a subi la violence et la cruauté de vampires qui le considéraient comme un jouet, a dû participer à une chasse à l'homme en tant que proie, et pourtant, il tient tête ! Comment voulez-vous que le prince Ryhaïgarhad ne le remarque pas ? Qu'il ne soit pas intrigué, touché, attiré par ce petit homme qu'aucun coup ne semble capable d'abattre ? de terrasser ? C'est donc un personnage dont on ne peut détourner le regard, qui attire notre attention, notre amitié, parce qu'il est à la fois si humain et si déterminé que c'en est sidérant. En plus, il est drôle. Il ne peut s'empêcher de sortir des conneries à tout bout de champ, et si je dis conneries, c'est bien parce que son langage est très loin d'être mâché. En bon ado, il s'exprime avec un vocabulaire déplorable et déplacé, ce qui lui vaut à la fois la colère, les réprimandes et l'amusement des personnages qu'il va rencontrer. Particulièrement du prince qui, vous l'avez compris, va tomber sous le charme de ce « simple » humain avant même qu'il ne l'ait réalisé (on le réalise bien avant lui, je crois !).

Ryhaïgarhad, alias Ryhad (non, Ren n'en a pas du tout rien à faire des protocoles et de la politesse que l'on doit à un fils de roi !) est tout aussi attachant que Ren, mais d'une manière tout à fait différente. J'ai flashé sur ce personnage, et pourtant il était mal parti. La première fois qu'on le découvre par le regard de Ren, on le perçoit comme un monstre cruel et sans pitié, colérique, mauvais et susceptible. Bon, il est colérique et susceptible, mais pour le reste, on repassera. Même si d'un côté, tous ces traits de caractère qu'on perçoit de lui sont vrais… pour les humains. Comme la plupart des vampires de son monde, Ryhad n'a aucune forme de compassion ou de bienveillance pour les humains, qui sont, à ses yeux, des esclaves et des sacs à nourriture, éventuellement, parfois, de petites choses amusantes. Des êtres soumis au pouvoir des vampires, si puissants, qui les écrasent de leur pouvoir et de leur force. Alors imaginez sa surprise quand un simple humain lui résiste, lui parle mal, le défie ! Curieux et possédant une belle âme, Ryhad va évidemment avoir envie de découvrir ce jeune homme si beau et si courageux qui ose lui tenir tête. Ryhad est un pilier. Un homme fort, puissant, parfois emporté, mais sur qui on peut compter. J'aime sa virilité et son sens du devoir, son fort désir de protéger les siens, Ren particulièrement, et aussi, d'un autre côté, la douceur dont il est capable, sa tendresse bien mal dissimulée, son grand coeur si délicat. Il est touchant, parce qu'il se cache derrière sa colère et son arrogance, alors qu'en fait c'est un romantique. Son inquiétude pour Ren, sa façon de veiller sur lui, de le vouloir sans cesse près de lui, de se préoccuper de lui, de le faire, même, passer avant son propre bien-être, est extrêmement émouvante.

Le duo Ren/Ryhad est un duo qui marche, un duo qui carbure, même. Ils sont drôles, ils se chamaillent, mais ils s'aiment, profondément. Très vite, ça se sent, quoi qu'ils en disent (ou n'en disent pas). On ne peut les imaginer l'un sans l'autre, et lorsqu'à plusieurs reprises ils sont séparés, un lien les relie, leurs pensées ne sont tournées que vers l'autre, comme une obsession. Et pourtant, Ren en a des choses dans la tête, depuis qu'il est arrivé à Infeijin ! Entre les vampires qu'il ne comprend pas, une guerre à laquelle il est forcé de participer, les dieux qui semblent vouloir lui parler, le roi qui semble le détester et la cour qu'il devra affronter, les épreuves ne manquent pas sur son chemin. Autant dire qu'il n'a pas le temps de s'ennuyer ! Ce premier tome est énorme, mais si dense qu'on en prend plein la vue. On a un univers à découvrir, mais avec tout ce qui arrive à Ren, on plonge dedans sans hésitation, et ma foi, on le découvre à son rythme, parfois démentiel, parfois très lent (mais pas ennuyeux pour autant).

Je reviens, donc, sur cet univers, que l'auteure a su créer et rendre captivant. C'est un monde parallèle au nôtre, l'histoire démarre dans notre monde, à notre époque, ce qui crée un gros clivage entre le personnage de Ren, qui a nos références humaines, et la société si ancienne des vampires d'un monde sans technologie mais avec de la magie. Cet univers est passionnant. On ne le découvre, comme je l'ai dit, que petit à petit, mais on saute dedans en même temps que Ren, donc on se retrouve englouti par un monde qui n'est pas le nôtre, qui souvent est incompréhensible, inaccessible, mais pourtant féerique et extraordinaire. On y découvre des vampires qui sont une vraie race, qui naissent et meurent vampires, qui ont d'incroyables pouvoirs, une force phénoménale et une résistance unique. Ils sont froids, ils sont durs, ils ont les yeux rouges, mais ils sont beaux, si beaux… Particulièrement Ryhad, du moins, aux yeux de Ren. On y découvre petit à petit également d'autres créatures, elfes noirs, loups-garous, monstres effrayants et énormes. Les choses semblent démesurées, ici. Un ours, c'est gros, mais un mériadras, c'est un ours encore plus gros ! ;-) Les vampires eux-mêmes sont grands et costauds, pour la plupart. Ren, au milieu d'eux, se sent frêle, il l'est, même si, dans notre monde, il est à peu près normalement constitué. Je ne vais pas m'étendre sur l'univers que Faith a su créer. Il y aurait tant à en dire, et je pense que la meilleure manière de le découvrir, c'est encore de lire le roman… l'auteure saura mieux que moi vous transporter dans ses mots, dans sa magie.

On aperçoit de nombreux personnages, également, certains durs et difficiles à apprécier (le roi, Ewen, le marchand d'esclaves), d'autres touchants, attachants ou captivants (Mirënwe, le capitaine, Eïen). Mention spéciale pour Eïen, d'ailleurs, personnage intriguant s'il en est, que j'ai hâte de retrouver, j'espère dans le tome 2… et qui, j'espère continuera à créer des liens avec Ren. Enfin, il y a Jiirva et Hosgard. Je ne vais pas vous dire qui ils sont, ce serait gâcher l'intrigue… Mais je voulais les citer tout de même, parce qu'ils sont aussi importants que fascinants. le premier m'a émue, le second m'a surprise, et j'ai hâte de les voir tous deux développés dans la suite !

En conclusion, je ne peux que vous inviter à découvrir ce roman captivant et merveilleux, qui ne vous laissera pas indifférents. Que vous aimiez le M/M ou non, ça n'a pas d'importance, en plus le thème est très bien amené, d'une façon très intéressante. Et les rares scènes érotiques sont légères et bien amenées, elles ne gêneront pas les lecteurs les moins avertis. Les Chroniques de Ren, c'est une belle romance, mais c'est bien plus que ça. C'est une aventure palpitante, une quête insensée, une bataille pour une survie qui semble presque impossible dans un monde où les humains sont faits pour servir et pour mourir… Une magnifique histoire, que j'ai hâte de poursuivre à travers un second opus qui s'annonce agité et palpitant …

Aurélie, pour le blog d'Amabooksaddict
Lien : http://amabooksaddict.blogsp..
Commenter  J’apprécie          30
Habituée au MxM, je n'ai ici pas du tout accroché ! L'histoire en elle-même pourrait être agréable, le fil d'action est bien déroulé entrecoupé des pensées du héros, seulement de gros défauts m'ont fait plus d'une fois hésiter à tout simplement jeter ce livre aux oubliettes.

Petit résumé : Ren, adolescent de 18 ans (qui se conduit plutôt comme s'il en avait 14) se fait enlever par des vampires et se retrouve esclave offert au prince. Ren a un caractère de chaton à qui on tente de faire prendre un bain, le prince tente d'abord de le dresser puis... je suis sure que vous connaissez la suite tellement elle est classique.

Pour entrer dans le détail, je dois évidemment mettre quelques spoilers, ne cliquez pas si vous ne voulez pas savoir !

Commenter  J’apprécie          70
Ce récit est tout simplement superbe.

Je ne vais pas vous refaire le résumé car il est parfait.

Ce récit m'a carrément happé, du début à la fin. Tout m'a subjuguée : l'univers, les personnages, les descriptions, les sensations...

Ren se fait donc kidnapper, il ne sait pas vraiment ce qui lui arrive, mais va se battre pour ne pas fléchir, et lorsqu'il est vendu au Maître des Jeux, sa vie bascule et prend une toute nouvelle dimension. le nouvel univers dans lequel il va évoluer n'est en rien comparable à la Terre. Ce royaume est bien différent et recèle de beaucoup de mystères, ce qu'il apprendra à ses dépends parfois.

Sa rencontre avec Ryhad, le prince héritier du Trône de Ferin, est assez brutale. Mais notre jeune Ren ne se laisse pas faire, et ira jusqu'au bout de lui-même pour sa vie, sa dignité, sa liberté.

Tout au long du récit, nous suivons l'évolution de Ren dans cet étrange monde où le soleil ne brille pas, où la magie est omniprésente, où les Lunes sont comme des Dieux, et où les vampires règnent. Il aura bien du mal à se faire à sa nouvelle vie, sa nouvelle condition d'esclave, regrettant tant son passé, sa vie d'avant avec ses parents, son meilleur ami Sam, et sa passion, la course.
Ren est un personnage attachant. Il est très fort, courageux, intelligent, ne baisse jamais les bras.

Le prince Ryhad est lunatique, dangereux, exigeant, mais aussi brave et fort. C'est un personnage atypique pour lequel on se prend d'affection malgré sa noirceur et sa dureté.

La relation entre les deux est tumultueuse. Leurs dialogues sont tout à fait exquis car Ren est un provocateur, doublé d'un humour à toutes épreuves, et il n'arrive jamais à contrôler sa bouche, ni sa langue, alors parfois cela donne des situations tout a fait hilarantes, bien que ceci lui cause également beaucoup de problèmes et de danger. Ryhad a de la réparti, toujours, bien que ces échanges deviennent exaspérants pour lui parfois, et c'est ça qui fait tout le charme de leurs conversations : j'ai beaucoup ri. Cependant, certains instants entre eux sont beaucoup plus sincères et plus honnêtes, leurs émotions et leurs ressentis sont alors puissants, et assez émouvants.

Au fil de notre lecture, nous sommes donc spectateur de l'évolution des relations entre Ren et Ryhad, mais également avec le reste des personnages secondaires, certains sont gentils, d'autres cruels et certains mesquins. Ren devra se faire à l'idée que dans ce nouvel environnement, l'humain est considéré comme un esclave, et n'a aucun droit.

Je ne veux rien dévoiler du récit, donc je ne m'attarderai pas trop sur ce qui se passe. Mais sachez que ce premier tome est vraiment superbe. Nous faisons connaissance avec des personnages intrigants, intéressants, chacun avec son propre caractère, mystérieux, mystique, colérique, dur, doux, gentil.

L'auteur décrit avec brio l'environnement dans lequel évolue nos personnages, nous apprenons à connaitre les coutumes, les légendes du Royaume d'Infeijin. Rien ne va être simple pour Ren, qui va coûte que coûte essayer de garder sa force et son courage, mais plus que tout sa dignité. Ses sentiments évoluent tout au long de ce qui lui arrive, et nous sentons bien cette évolution à travers ses paroles, ses pensées. Surtout, il va se rendre compte que quelque chose de spécial lui arrive, et il se demande pourquoi, mais cette force en lui, ce quelque chose, va lui insuffler qu'il doit trouver des réponses, et pour ce faire, il devra faire un choix difficile, mais nécessaire.

Un récit qui vous fait passer par tout un tas d'émotions, que ce soit la tristesse, la joie, la peine, l'espoir. Un récit bourré d'humour, de phrases percutantes. Il y a beaucoup de rebondissements, d'étonnements entre Ryhad et Ren. Ces deux-là sont très attachants, chacun a leur manière. Ryhad apprendra des choses à Ren sur son royaume, et Ren, petit à petit, va finir par le comprendre, s'attacher à lui, le respecter, car Ryhad est également un grand guerrier. Ryhad évolue énormément au cours de cette aventure, et se découvre des sentiments qu'il ne connaissait pas, tout comme Ren qui se découvre aussi lui-même.

Ce premier tome est un mélange d'humour, d'émotion, de dureté...et encore beaucoup d'autres choses ! Un récit palpitant, enivrant et très addictif, une plume incisive, drôle et juste parfaite, bien dosée. J'ai été embarquée dès la première ligne, car nous entrons dans le vif du sujet dès le début, assez rapidement. J'ai beaucoup aimé ce mélange des styles entre le réel, l'imaginaire, le fantastique.

J'ai passé un excellent moment de lecture, entre rire, peine, joie, espoir, peur. Une histoire qui fait s'accorder à merveille l'amour, la découverte, la délicatesse, avec la dureté, le mépris, la rage. Un récit habilement mené, qui vous fait voyager et vous ouvre les portes de ce royaume, avec des descriptions parfaites, ni trop, ni pas assez, juste ce qu'il faut pour vous évader le temps de votre lecture. Des personnages bien construits, détaillés moralement et physiquement, et surtout, Ren et Ryhad, deux personnes en perpétuelle évolution, et découverte de soi-même, suite à ce qu'ils traversent ensemble, suite à leur discussion, suite au danger. Chacun se battra pour obtenir et faire valoir ce qu'ils désirent, et ils y mettront toute la force et la détermination qu'ils ont au fond d'eux pour arriver à leur but ultime.

Nous arrivons à la fin sans s'en rendre compte...et quelle fin, quelle lettre, quelle déclaration....magnifique, terriblement magnifique.

Voilà, maintenant j'attends le tome 2 avec grande impatience pour pouvoir retrouver Ren et Ryhad face à leur destin, et savoir ce que l'avenir leur réserve.

Merci à l'auteur pour ce récit original qui m'a touché et marqué, merci pour ces deux personnages qui ont gravé mon esprit et mon coeur, car oui, je me suis attachée à Ren et Ryhad, merci pour cette écriture agréable, ces descriptions parfaitement dosées et nécessaires, merci pour.....cette histoire, tout simplement.

Je ne sais même pas si ce que j'ai écrit rend justice à ce merveilleux récit, qui vous bouleverse de bien des manières et vous enchante de bien d'autres. A part le lire et le découvrir par vous-même, c'est tout ce que je peux vous conseiller pour ne rien dévoiler de ce roman original et magique.

Merci Faith Kean.
Lien : http://mateiva.blogspot.fr/2..
Commenter  J’apprécie          40
Je referme la trilogie des Chroniques de Ren avec nostalgie.
J'ai aimé son univers, son histoire et avec un grand J, la justesse de l'écriture des sentiments et la beauté des scènes, le deuxième tome est somptueux, accord parfait du récit et richesse du ressenti, grand talent de l'auteure Faith Kean.
Si vous aimez la romance M/M, l'originalité et la fantasy, je ne peux que vous conseillez de ne pas vous priver de cette belle lecture.
Commenter  J’apprécie          180
Prisonnier est un roman fabuleux, complètement addictif et envoûtant pour couronner le tout ! J'ai voulu commencer ce livre car je trouvais que cela faisait pas mal de temps que je n'avais pas de lu de romance mais surtout de romance M/M.
Je n'avais lu que le Prince Captif que j'avais adoré, mais depuis j'avais peur de retenter l'expérience. Peur de tomber sur un livre où les personnages ne souhaitent que se sauter dessus toutes les trois pages. Mais pour Les chroniques de Ren c'est tellement différent et je ne regrette pas du tout ! En plus d'offrir une superbe histoire d'amour qui m'a donné la chair de poule comparée à certaines histoires hétérosexuelles, ce récit ainsi que l'univers est grandiose.
C'est après quelques recherches que j'ai compris que cette histoire était à la base publiée sur le site fanfiction.net, tout cela m'a semblé beaucoup plus compréhensible car le monde qu'a créé l'auteur est complètement nouveau et bien à elle !
Pourtant, l'auteur n'hésite pas à rajouter des éléments de fantaisie comme les vampires. Je dois avouer que j'avais faits une overdose des vampires et j'étais un peu rebuté par les premières lignes quand j'ai vu de quelle espèce il s'agissait, mais même là l'auteur a su se montrer inventif et a réussi à me réconcilier avec eux.

Le livre a beau faire plus de 500 pages, il n'y a jamais de temps mort ! L'auteur dès les premières pages ne perd pas son temps, elle entre directement dans l'action.
Ren, un jeune sportif de 18 ans est poursuivi par une ombre qui le guette sur le chemin du retour pour aller chez lui. À partir de là tout s'enchaîne, Ren se fait kidnapper et on change carrément d'univers ! On alterne aussi avec des champs de bataille pour passer ensuite dans plusieurs palais et château. Et à la fin du roman, l'auteur nous invite une nouvelle fois à partir en voyage ! L'histoire donne toujours envie de savoir la suite, un vrai page-turner. Ces changements de décors permettent à chaque fois de changer la température du livre. J'ai eu l'impression de lire plusieurs tomes de la saga mais dans un seul livre. Pour une fois, on nous donne tout ce que l'on veut en rajouter même des renversements de situations.
Faith Kean nous propose un récit à la fois envoûtant que merveilleux, elle mélange les mythologies ensemble et rendant tout cela très réel. Les légendes avec les dieux et cette histoire des 6 lunes m'ont particulièrement plu. Et de pouvoir percer le mystère avec Ren de ces légendes est vraiment intrigant.

Mais si encore ce n'était que l'histoire qui était fantastique, mais non les personnages sont tout aussi grandioses !
Ren m'a plu dès le premier pages, d'ailleurs je ne pourrais pas comprendre comment on ne pourrait pas l'aimer. Il a une langue de feu, un caractère révolutionnaire et il ne se laisse jamais marcher sur les pieds. Bien que les humains ne servent que de nourriture ou de divertissement pour les vampires, Ren n'hésite jamais à faire entendre sa voix et même lorsqu'il se prend des coups il se relève toujours. Et waouh ! Qu'est-ce que cela fait du bien de voir un personnage comme ça. Il est aussi très intelligent et perspicace, et pourtant il arrive à être très émouvant grâce à la relation qu'il entretient avec sa mère. On ressent tout ce qu'il vit, à chaque fois qu'il souffre on a toujours peur pour lui. En bref, c'est un personnage parfait, et le fait qu'il ne se laisse jamais marcher dessus est un aspect qui me plaît le plus, surtout quand il tient tête au Prince du Royaume de Férin: Ryhaïgarhad ! Aaaah,Ryhad ! Il fait partie officiellement des plus gros enfoiré, sadique et pervers que j'aime. Oublié les personnages complexes et torturés, non Ryhad est quelqu'un de franc et de passionné. Lorsqu'il parle, on ne se demande pas s'il y a un sens caché, on sait que c'est la vérité.
Ce qui m'a faits littéralement tombés sous son charme, et le fait qu'il peut passer d'un sadique sans scrupules à un amant formidable. Bon nombre des fois j'ai dû relire les déclarations qu'il faisait à Ren. Une particulièrement m'a ému mais je ne pas l'ai mis car elle dévoile un peu l'intrigue.

Leurs relations est un chef-d'oeuvre, pour une fois ce n'est ni trop mielleux ni trop froid. Tout est subtil, et l'humour est toujours là pour faire sourire le lecteur. Les joutes verbales sont hilarantes, cela faisait bien longtemps que je n'avais pas ris devant un livre comme cela. L'auteur possède vraiment un humour excellent, et ce duo garde cette humour du début à la fin c'est ce qui m'a plu. Car quelque fois après qu'un couple est passé le cap des « je t'aime », les répliques sanglantes disparaissent mais pas entre Ren et Ryhad.
Les personnages secondaires sont géniaux, même eux sont très bien détaillés et nous font adorés encore plus cette oeuvre.


En conclusion, les chroniques de Ren est un bijou, un vrai coup de coeur inattendu. Si la romance M /M vous rebute, je pense que rien que pour cette lecture il faut passer outre car ce roman est tellement plus que ça ! Et puis les passages de sexe sont vraiment minimes je trouve pour un romand de ce genre,certaines romanes érotiques hétérosexuelles sont beaucoup plus choquants que ce livre.
Ayant lu le livre en format numérique, je ne pourrais que l'acheter en version papier et me procurer le deuxième tome à sa sortie . Un grand bravo à l'auteur !
Lien : https://erikia.wordpress.com..
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
— Je m’appelle Ren.

Je ne pouvais plus quitter ses yeux. Il allait me frapper, m’abattre dans la seconde, ce n’était pas possible autrement. Je le défiais comme jamais. Il n’était qu’à quelques pas de moi. Je pris conscience à cet instant qu’il était bien plus grand que moi et qu’il me toisait comme si je n’étais qu’un microbe.

— Et que veux-tu que cela me fasse ?

Sa voix était si profonde qu’un tremblement puissant me prit, je me sentais comme un enfant fragile devant lui. Son timbre était des plus menaçants, mais retenu au fond de sa gorge comme une tempête prête à éclater. Je subissais déjà la pression de son aura sur mes épaules et j’ignorais combien de temps je pourrais tenir debout face à lui.

— Ce ne sont que trois lettres, même vous vous pouvez les retenir.
Commenter  J’apprécie          70
C’était la première fois que je l’entendais prendre ce ton doux, ce ton de vérité absolue. Et bon sang, il m’avait appelé « mon amour » ! Je me sentis comme enseveli sous une montagne d’eau, comme pris dans une inondation. Son regard se planta dans le mien et ma main retomba mollement sur ma cuisse. Il s’en saisit et porta mes doigts à ses lèvres, les embrassant délicatement.

— Je tuerais pour toi, je mourrais pour toi, je me damnerais à une souffrance éternelle, je me condamnerais à la tourmente et me mettrais à genou devant le plus commun des mortels, si tu en éprouvais une quelconque envie.
Commenter  J’apprécie          50
— Oh oui, je me sens bien, mais j’ignorais que la petite bête avait le sens de l’humour.
— En effet, je suis l’araignée qui vous monte au plafond comme on dit.
Il sourit davantage et posa ses doigts fins sur ma joue, se penchant pour glisser ses lèvres contre mon oreille.
— Je te monterais bien à fond, en effet.
Ma mâchoire se décrocha sous le choc. Devant tout le monde, il osait ! Bon, pour sa défense, il avait murmuré, mais quand même !
— Allez trouver un cul ailleurs, le mien reste privé !
— Privé de moi, mais ce n’est que temporaire.
— Vous êtes obligé de parler de sexe devant… autant de gens ?
— Tu voudrais que nous en parlions seul à seul ? Dis-le-moi et je quitte cette pièce sur-le-champ.
Je repoussai sa main et me renfonçai dans mes coussins
Commenter  J’apprécie          30
— Je ne veux pas de ça, Ryhad. Je n’ai même jamais ressenti le besoin de le faire avec une fille, alors avec un homme !
Il s’avança vers moi, me faisant reculer pas à pas. La lueur dans son regard me paraissait à nouveau dangereuse.
— Et ne trouverais-tu pas intéressant de découvrir tes désirs, de les explorer avec moi ? J’ai de l’expérience, je saurais m’y prendre avec toi… T’apprendre à plaire, à aimer plaire… Je pourrais faire de toi le garçon le plus envié de ce monde, le plus désiré, mais tu n’appartiendrais qu’à moi et je serais à jamais le seul à pouvoir te toucher, te faire frémir. Dans l’intimité que je t’offre, plus rien ne t’atteindrait jamais, je ne permettrais jamais que tu sois blessé et je me montrerais honnête et plein d’entrain à te satisfaire.
Pour une déclaration, c’était une putain de déclaration ! Il était amoureux ou quoi ?! Je cherchai quelque chose à répondre, n’importe quoi ! Mais je n’en eus pas le temps, il me passa le médaillon autour du cou. Il était lourd, en argent sans doute. Sa main passa sur ma joue alors que j’avais baissé les yeux sur le médaillon.
— Je ne te demande pas de réponse.
Il n’aurait plus manqué que ça !
— Heureusement ! Je n'en ai pas
Commenter  J’apprécie          10
_Je suis au contraire plus que réaliste père. Ce garçon à tout les défauts du monde, il dit tout ce qui lui passe par la tête, ne réfléchit pas avant de parler, proteste pour un rien, il est énervant, immature, ne sait pas ce qu'il veut...

Vas-y mon gars, enfonce le couteau dans la plaie !

_...c'est pour toutes ces raisons qu'il est fait pour me plaire, fait pour être à mes côtés parce qu'il est ce dont j'ai besoin.
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : fantasyVoir plus
Les plus populaires : Imaginaire Voir plus


Lecteurs (317) Voir plus



Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
2582 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..