AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Mimi Noland (Illustrateur)Anne Debarède (Adaptateur)
ISBN : 2757802550
Éditeur : Points (18/01/2007)

Note moyenne : 4.1/5 (sur 29 notes)
Résumé :
Les scientifiques sont d'accord : les câlins agissent miraculeusement sur notre bien-être physique et notre équilibre affectif. Ils rendent heureux, sèchent les larmes, donnent confiance en soi, apaisent les tensions, évitent les insomnies, ralentissent le vieillissement, facilitent les régimes... Alors, pourquoi s'en priver ? Réapprenons à nous parler avec les mains.

Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
PegLutine
  18 janvier 2014
Je crois pouvoir dire que le petit livre des gros câlins serait en bonne place sur mon île déserte: c'est le seul livre que j'ai en double! Je l'ai offert à mon chéri quand il habitait loin de moi, et je me l'étais racheté. Maintenant que nos deux bibliothèques ont fusionné..., forcément, je vais pas le jeter!
C'est un petit livre très court qui fait du bien: c'est doux, et parfois poétique, ça nous touche dans nos souvenirs d'enfance où les câlins avaient une portée presque magique, ils pouvaient atténuer nos peines... Qui a dit que les adultes n'avaient plus besoin de câlins? Voici donc une ribambelle d'ours, ourses, oursons et oursonnes pour nous rappeler que: " Vivre, ce n'est pas rester tout seul dans son coin." Sur une île vraiment déserte, j'en aurais vraiment besoin de ce ptit bouquin, non?
Commenter  J’apprécie          180
Ziliz
  19 janvier 2014
Mi-amusée/attendrie, mi-déçue par ce petit ouvrage ultra-léger et vite lu, qui ne fait pas grand chose d'autre que rappeler les bienfaits connus de la tendresse physique. On ne peut qu'adhérer au message pour les contacts parents-enfants (quels que soient les âges) et dans le couple. En revanche, la proximité physique avec les amis me laisse dubitative : notre société nous limite aux poignées de mains et échanges de bises. Il en va sans doute différemment aux Etats-Unis, où vit l'auteur.
Les dessins d'ours sont adorables, quelques phrases sont bien vues, mais ça s'arrête là pour moi.
--- Quid des bienfaits des câlinous et léchouilles de son gros chien-chien poilu et puant ?
Commenter  J’apprécie          180
TCHITAT92
  29 juillet 2014
Un petit livre qui se déguste comme un nounours en guimauve : tout sucré, tout mou, tout tendre ! Cela ne conduit pas forcément à une réflexion poussée, à une remise en question quelconque, mais juste à un grand sourire, enrobé de zen attitude, et une grosse envie de câliner son chéri, ses enfants... Pour les amis, je préfère les câliner de mots que de gestes physiques, question de caractère!
Petit élixir à avoir chez soi, et à consommer sans modération en cas de petit coup de blues! :)
Commenter  J’apprécie          110
Alzie
  11 décembre 2016
Vous n'apprenez rien ici que vous ne sachiez déjà : "Un gros câlin vaut mieux qu'un long discours"... Tout sur les bisous : les donner, les recevoir. Où, quand, comment. Etreignez qui vous voulez ou à défaut qui vous pouvez. Les dessins d'ours, de Mimi Noland, en train de se faire des papouilles valent bien qu'on retienne cette édition (Points) Collector à tirage limité. Un cadeau de lecture à offrir en priorité à un vieil oncle acariâtre.
Commenter  J’apprécie          110
Melopee
  11 juin 2011
L'auteur, psychologue de la communication au sein des familles et entreprises, est là pour nous rappeler les bienfaits de ces petits gestes qui peuvent nous paraître insipides, j'ai nommé les câlins.
Un vrai remède anti-crise, anti-stress, anti-morosité que ces câlins qui ne nécessitent qu'un peu de temps et une paire de bras ouverte à l'autre. C'est vrai qu'on a tôt fait d'oublier qu'une manifestation de tendresse peut jouer pour beaucoup sur l'estime, l'affection que l'on montre et le soutien que l'on témoigne.
A travers de petits textes tout simples (dans le bon sens du terme) et des illustrations, là aussi sommaires, on en vient à s'attarder sur les bons vieux câlins qui ont fait toutes leurs preuves : le câlin inter-générationnel, le câlin entre amis, le câlin entre amoureux...
On sourit à imaginer les situations, à se prendre à rêver d'un câlin surprise, d'une interaction sur le vif et sans préméditation. Certains passages m'ont fait sourire car on s'y retrouve tous dans ces câlins à tout va, dans ces subits moments d'échange avec l'autre.
Je remercie mon amoureux pour ce petit cadeau qui a fait un bien fou à mon coeur. Car oui en plus de les faire, les câlins ça se dit, ça se décrit, ça s'épilogue et ça peut même se retourner contre vous . Cessons de garder nos réserves et prescrivons à tous les stressés, à tous les malades de cette fin d'année un bon câlin réconfortant qui vous redonnera santé et quiétude.
Quant à moi, à force de regarder les illustrations, de tergiverser autour des paragraphes, mon imagination a pris le pas et je me sens bien capable d'inventer encore de nouveaux câlins pour mes proches, des plus surprenants aux plus audacieux. Vivement Noël et vive la famille !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
AlzieAlzie   10 décembre 2016
Autres avantages des câlins
-Ils sont écologiques et ne polluent pas l'environnement
-Ils sont portatifs
-Ils ne réclament pas un attirail spécialisé
-Ils n'exigent pas un emplacement d'exercice particulier : on peut pratiquer les câlins en tout lieu, du pas de la porte au terrain de foot-ball, en passant par le fauteuil au coin de la cheminée
-Ils rendent encore meilleures les bonnes journées
-Ils aident à supporter les mauvaises
-Ils comblent les creux dans notre vie de tous les jours
-Ils nous font croire que le monde est beau (p. 22)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
PegLutinePegLutine   18 janvier 2014
Autres avantages des câlins

- Ils sont écologiques et ne polluent pas l'environnement
- Ils économisent le chauffage central
- Ils sont portatifs
Commenter  J’apprécie          161
TCHITAT92TCHITAT92   29 juillet 2014
Devenus grands, et s'ils n'ont pas, dans leur entourage, des petits enfants qui leur servent de prétexte, certains adultes n'ont plus jamais l'occasion de faire des câlins. Ils en sont tout malheureux. (...) Pourtant, il paraît impossible de se passer du rapprochement corporel avec ceux qui nous entourent. C'est ce qu'on appelle la chaleur humaine.
Commenter  J’apprécie          50
LizouzouLizouzou   17 mars 2011
Le câlin n'a pas d'heure. Il est salutaire, de jour comme de nuit.
Commenter  J’apprécie          80
LizouzouLizouzou   17 mars 2011
Les câlins ne sont pas seulement délicieux, ils sont nécessaires.
Commenter  J’apprécie          50
autres livres classés : tendresseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
167 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre