AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782265094697
307 pages
Fleuve Editions (04/10/2012)
3.9/5   73 notes
Résumé :
Ari a 17 ans et n'a pas connu ses parents. Son signe particulier?
De longs cheveux blancs et des yeux argentés. Qui est-elle vraiment? Quelle est cette malédiction dont lui a parlé sa mère dans une lettre juste avant sa mort? Aidée par le séduisant Sebastian, Ari cherche des réponses à la Nouvelle-Orléans, une ville désormais aux mains de neuf familles puissantes. Dont aucune n'est humaine...
Que lire après Le noir lui va si bienVoir plus
Enfernité par Ashton

Enfernité

Brodi Ashton

3.94★ (278)

2 tomes

Hemlock, tome 1 par Peacock

Hemlock

Kathleen Peacock

3.54★ (198)

2 tomes

Balefire, tome 1 : Le calice du vent par Tiernan

Balefire

Cate Tiernan

3.69★ (378)

4 tomes

The hollow series, tome 1 : The hollow par Verday

The hollow series

Jessica Verday

3.55★ (123)

3 tomes

Critiques, Analyses et Avis (31) Voir plus Ajouter une critique
3,9

sur 73 notes
5
4 avis
4
13 avis
3
11 avis
2
1 avis
1
0 avis
Ce roman est un livre YA vraiment sympa qui présente de nombreuses qualités, mais également un défaut assez gros qui fait que l'on pousse un profond soupir de désespoir.

Le style est très bon, plus adulte que jeunesse. le cadre de la Nouvelle-Orléans surnaturelle post ouragans est superbement décrit. On ne perd pas une miette des demeures victoriennes délabrées qui restent imposantes et majestueuses, de cette nature luxuriante ayant repris ses droits et du mystique à profusion qui se répand partout au son des grigris et des mots français fréquemment utilisés.

Ari, le personnage principal, a un tempérament bien senti, un esprit clair et déterminé. C'est très agréable de la suivre tout du long, d'autant qu'elle est dotée d'une jolie humanité. À côté d'elle, l'auteure nous propose une galerie de protagonistes secondaires sympathiques qui se démarquent par leurs physiques et leurs caractères. On a droit à l'incontournable garçon ténébreux, Sebastian, à la troupe d'amis qui grouille d'excentriques avec notamment la petite Violet, cette mini fée gothique qui a un alligator pour animal domestique (juste trop chou!).

Ce livre aurait pu être un coup de coeur sans cette sensation qu'il lui manque des scènes tant le rythme est soutenu. Oui, c'est plaisant de lire un roman dont les pages défilent d'elles-mêmes, mais, ici, il n'y a aucun temps mort, les révélations pleuvent non-stop avec une facilité déconcertante. Sans compter que les personnages s'attachent en un claquement de doigts les uns aux autres. La relation amoureuse passe du froid polaire à la tendresse naturelle, et Ari est immédiatement acceptée de tous alors qu'on a quand même affaire à des enfants et ados que leurs natures et leurs vies ont rendu suspicieux et marginaux. En gros, il aurait fallu que ce tome soit plus long pour corroborer tous ces sentiments dont l'intensité est digne d'un tome deux, pas d'un tome de mise en place. C'est vraiment dommage, car Ari exprime ses émotions avec une grande justesse qui parvient à nous serrer le coeur.

Concernant l'histoire, elle est plutôt sympa. On sent que l'auteure a voulu créer un univers complexe, mêlant mythologie grecque, vampirisme et sorcellerie. Elle maîtrise bien la chose, mais on est un peu insatisfait de rester en surface avec encore une fois des réponses apportées trop facilement. On est finalement frustré que Kelly Keaton n'ait pas exploité son univers à fond pour nous le rendre plus palpable.

Un bon livre jeunesse, donc, au style excellent, tout comme le cadre de la Nouvelle-Orléans. Il aurait pu être bien meilleur si l'auteure avait ralenti le rythme et pris le temps de crédibiliser les relations entre les personnages et la complexité de son univers. Mais n'en doutez pas, je lirai la suite avec plaisir.

PS 1 : 3,5/5
PS 2 : Kelly Keaton = Kelly Gay (auteure de la série d'urban fantasy, Charlie Madigan)
Commenter  J’apprécie          60
Ari est une jeune fille de 17 ans avec des cheveux et des yeux d'argent, mais elle ne sait pas d'où elle vient, pourquoi est-elle différente?

Ce livre a été pour moi un vrai régal, je l'ai finit en quelques heures. le style de l'auteur est simple et entraînant. L'histoire est très bien imaginée, c'est un mélange de plusieurs mondes tels que celui des vampires,des sorciers ainsi que des dieux! J'espère prochainement lire le tome 2.
Commenter  J’apprécie          150
Il était dans ma PAL depuis le mois de mai dernier, je l'avais acheté tout simplement car j'avais eu pour mon anniversaire le tome 2 de ce roman que j'avais choisi sans savoir que c'était une suite donc je me le suis acheté pour pouvoir lire l'autre. Mais le résumé de celui-ci me faisait un peu peur et j'ai vraiment tardé à l'ouvrir mais c'est chose faite et j'en suis heureuse car cela a failli être pour moi, un coup de coeur.
Malheureusement cela ne le sera pas car j'ai vraiment eu du mal à me mettre dans l'histoire, peut être est-ce par le coté mythologie grecque qui faut bien l'avouer me laisse souvent indifférente mais tout au départ du livre j'ai vraiment eu peur qu'il ne me plaise pas mais après quelques pages laborieuses je suis rentrée dans cette histoire assez étonnante faut le dire.
Nous suivons les aventures d' Ari,une jeune fille de 17 ans, abandonnée à l'age de quatre ans par sa mère et qui a passé son enfance dans de nombreuses familles d'accueil. Elle se sait depuis toujours différente des autres enfants, avec ses cheveux blancs et ses yeux étranges. Arrivée à l'adolescence, elle décide de partir pour la Nouvelle-Orléans afin de découvrir son passé et celui de sa mère. Rencontrant une jeune fille pas ordinaire non plus elle se retrouve au New 2, une ville étrange dans laquelle personne n'est humain. Malheureusement arrivée là-bas, elle va se heurter au Novem, un conseil crée par neuf familles qui dirigent la ville. Ainsi commence l'épopée de notre héroine à la recherche de son passé.
Coté personnages, là encore je dois dire que l'auteur nous régale avec des personnages forts sympathiques et vraiment très attachants (enfin pas tous car bien sure car il y a aussi des méchants dans l'histoire et ceux là je préfère ne pas les croiser un jour ).
J'ai beaucoup aimé Ari bien sure mais j'ai adoré Violet, une petite vampire assez spéciale qui pour moi est mon petit coup de coeur de ces personnages secondaires, je l'ai trouvé trop mignonne malgré sa singulière particularité.
Coté écriture : Je l'ai trouvé très agréable, très fluide et surtout à partir du premier tiers du livres, je l'ai trouvé extremement rythmée. Kelly Keaton arrive avec brio à distiller le suspense au gré des pages faisant augmenter la dynamique du récit et plus on avance dans notre lecture et dans l'histoire, plus cela s'accélère crescendo jusqu'à la fin du récit.

En conclusion : J'ai adoré le mélange mythologie et personnages surnaturels de l'histoire, j'ai beaucoup aimé le suspens amené par l'auteur et sa façon d'écrire mais ce ne sera pas un coup de coeur pour moi car j'ai vraiment trouvé le début très longuet, je lirais bien sure la suite de ce roman qui s'appelle Belle et mortelle et qui fait déjà parti de ma bibliothèque.
Commenter  J’apprécie          30
Ce livre, que j'ai reçu en gagnant un concours, était dans ma PAL depuis quelque temps. La couverture ne me tentait pas plus que ça et la quatrième de couverture, bien qu'intrigante, n'avait pas su me convaincre de commencer ma lecture tout de suite.

Un soir, en manque d'inspiration, je l'ai commencé et finalement, j'ai revu ma première impression qui était plus que mitigée. Ce premier tome se lit très rapidement, la lecture est tellement fluide et simple qu'on avale les pages sans même s'en rendre compte !

Kelly Keaton nous offre un roman Young Adult plutôt bien construit, avec un univers original mêlant sorcellerie, magie et mythologie grecque. L'intrigue se déroule dans une Nouvelle-Orléans presque post-apocalyptique, détruite par les ouragans et où ne vivent plus que des marginaux, qui reconstruisent peu à peu la ville devenue un haut lieu touristique pour les amateurs de sensations fortes qui veulent se faire peur.

On suit les aventures d'Ari, une jeune fille à la personnalité affirmée qui veut lever le mystère qui entoure son passé et qui sait que la réponse se trouve à La Nouvelle-Orléans. Échappant de peu à une tentative d'assassinat, l'ado au physique atypique va très vite s'intégrer à une bande de jeunes marginaux, parmi lesquels on trouve la jeune Violet, mon personnage coup de coeur de ce roman, ainsi que le mystérieux Sebastian. Grâce à ses nouveaux amis, Ari va vite découvrir la vérité sur son passé, qui pourrait bien la mettre en terrible danger. Je ne dirai rien de plus sur la trame, au risque de spoiler les lecteurs qui n'auraient pas encore découvert le noir lui va si bien.

Si pour l'instant, je n'ai émis que des avis positifs sur ce premier tome, je ne lui ai pourtant mis que trois étoiles car certains éléments m'ont déçue. LE noir lui va si bien laisse en effet un sentiment d'inachevé, de rapidité dans l'enchaînement des évènements, qui est plutôt décevant. Certes, l'histoire s'enchaîne bien, mais on a l'impression que c'est trop "facile". Ari arrive à se lier d'amitié très rapidement avec une bande d'enfants que l'auteure décrit comme méfiants et peu enclins à faire confiance, elle découvre très (trop ?) rapidement à mon goût la vérité sur son passé et les révélations s'enchaînent coup sur coup sans laisser au lecteur le temps de reprendre son souffle. Enfin, dernier point faible de l'intrigue, l'histoire d'amour entre Ari et Sebastian, plus que prévisible, qui reste attachante mais n'est pas assez travaillée et souffre d'incohérences à mon sens.

A la décharge de Kelly Keaton, je suis habituée à lire depuis quelque temps des romans à l'intrigue vraiment complexe et aboutie, où l'auteur prend tout son temps pour planter le décor et les personnages. Je dirais donc que je garde une impression en demi-teinte de ce roman : une héroïne atypique au caractère affirmé, une ribambelle de personnages secondaires plutôt attachant et un univers original pour les points forts mais une intrigue trop rapide et peu aboutie à mon sens qui déçoit le lecteur.

J'essaierai de lire le second tome à l'occasion pour voir si Kelly Keaton parvient à se rattraper !

Commenter  J’apprécie          00
Aristanae est une adolescente de 17 ans à la recherche d'informations sur ses parents. Elle se rend dans un hôpital psychiatrique où a séjourné sa mère. Ari apprend que celle-ci est décédée très jeune, et qu'elle voyait des serpents partout. Elle récupère une boîte contenant les effets personnels de sa mère. A l'intérieur, elle trouve une lettre, où sa mère lui dit de fuir, de se cacher et de ne pas aller à la Nouvelle-Orléans.
Le jour même, Ari se fait attaquer par un homme étrange, elle le plante avec sa propre dague et son corps s'évapore. Elle décide alors de se rendre à la Nouvelle-Orléans, son lieu de naissance, pour trouver des réponses aux questions qu'elle se pose. Quelle est cette malédiction qui pèse sur sa famille ? Pourquoi a-t-elle ce physique si particulier ?

J'ai passé un très bon moment avec ce livre, que j'ai dévoré en une journée. L'auteure a su créer un univers original et intéressant, mêlant le genre fantastique et la mythologie grecque.
La Nouvelle-Orléans a été dévastée par deux ouragans il y a treize ans. Neuf familles ont racheté les terres et dirigent désormais la ville, qui est rayée de la carte des Etats-Unis, et dont le gouvernement ne se préoccupe plus. A son arrivée en ville, désormais rebaptisée « New 2 », Ari va découvrir beaucoup de choses étranges. Elle rencontrera des personnages possédant certaines particularités, physiques ou psychiques. Au fur et à mesure qu'elle trouvera des réponses, d'autres questions se profileront à l'horizon.

L'histoire avance à bon rythme, il y a beaucoup de rebondissements. A mon sens, c'est un premier tome très complet. Il pose les bases de l'univers, nous présente les personnages, tout en nous offrant une histoire prenante. L'auteure dévoile son intrigue et ses secrets petit à petit, jusqu'à un final explosif. J'avoue que jusqu'au bout, je me suis demandé où l'auteur voulait en venir. La malédiction d'Ari est bien trouvée, j'ai adoré l'idée.
Le seul point négatif réside, à mon sens, dans la relation entre Ari et Sebastian, qu'elle rencontre à son arrivée à New 2. Tout arrive un peu trop vite et n'est pas assez approfondi.

J'ai eu un gros coup de coeur pour les personnages qui accompagnent Ari dans sa quête d'identité et de réponses. Ils ne sont certes pas très développés, mais je me suis attachée à eux. Je pense surtout à Violet, cette petite poupée gothique toute mignonne. J'ai également été touchée par Crank, qui a l'air d'avoir un passé difficile.
Ari est une jeune fille courageuse et qui a la tête sur les épaules. Je trouve qu'elle affronte les évènements les plus difficiles avec maturité, bien qu'elle reste une adolescente par certains aspects (dans sa relation avec Sebastian et ses réflexions intérieures à son sujet). Ari ne se laisse pas marcher sur les pieds et est bien décidée à prendre sa vie en main lorsque l'occasion se présente.

En conclusion, « le noir lui va si bien » est un roman Young Adult à l'univers riche et original. L'ambiance et les personnages m'ont fait passer un très bon moment.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
- Je n'ai jamais dit que je ne ressentais pas le besoin. Je ne veux pas que le sang dirige ma vie comme il le fait pour les autres. Une fois que tu en prends, c'est comme une drogue.
...
- Chaud, nourrissant, jamais suffisant.
J'acquiesçait d'un signe de tête en jouant avec mon masque.
- Un peu comme le chocolat.
Commenter  J’apprécie          90
Mon pouls s'accéléra quand je posai mon regard sur le vampire. Un flot d'impatience et de détermination se répandit en moi. C'était pourtant si simple.
-Je veux ma vengeance.
Le mot résonna dans la pièce comme si il était chargé de pouvoir.
Lentement, je m'adossai à ma chaise tandis que la chair de poule disparaissait sur mes bras.
Ma vengeance.
Commenter  J’apprécie          10
D'accord, jusque-la j'avais plutôt bien géré les trucs bizarres que j'avais vus. Et alors? Maintenant, ils tombaient comme s'il en pleuvait et il m'était impossible de les ignorer, impossible de ranger tout ça dans une petite case et d'oublier.
Commenter  J’apprécie          10
il avait un visage agréable dont j'aurais parié qu'il pouvait suivant son humeur adopter toute la gamme d'expressions allant du poète au dur à cuire.
Commenter  J’apprécie          20
-Tu t'y connais en malédiction?
Sebastien se figea. Je savais ce qu'il pensait, qu'il ferait mieux de partir, de se débarrasser de moi et de mon mauvais caractère. Peut-être que ça valait mieux ainsi.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Les plus populaires : Imaginaire Voir plus


Lecteurs (174) Voir plus



Quiz Voir plus

Quiz sur Le noir lui va si bien.

Où commence l'histoire ?

Dans un asile.
Dans une école.
A la maison d'Ari.
Dans un cinéma.

15 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Le noir lui va si bien de Kelly KeatonCréer un quiz sur ce livre

{* *}