AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782848103099
132 pages
Éditeur : Emmanuel Proust (21/10/2010)

Note moyenne : 3.51/5 (sur 52 notes)
Résumé :

Voici l'incroyable histoire de Saartjie Baartman, esclave magnifique venue d'Afrique du Sud, à Londres, au début du XIXe siècle et qui défraya la chronique. Dotée d'une particularité physique inconnue en occident (un fessier surdéveloppé), elle devient l'objet de toutes les convoitises... et de toutes les humiliations. Exhibée comme une bête de foire, prostituée de force, la Vénus Hottentote devr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  02 mai 2013
Nous sommes en 1816, dans l'amphithéâtre d'anatomie comparée. Une conférence qui a pour sujet l'étude d'un spécimen humain embaumé, la Vénus Hottentote, réunit des scientifiques. Ces derniers analysent sa morphologie et son cerveau et la comparent aux primates.
Cette femme n'est autre que la réplique de la très célèbre Saartjie Baartman qui connut des moments de gloire à Londres et à Paris, ceci grâce à ses fesses rebondies. Elle fut «achetée» par un anglais qui voyait en ce généreux postérieur un bon potentiel, et surtout un bon profit. Il l'emmena avec lui en Europe où elle fut l'objet de nombreuses représentations dans de petits cabarets qui ne désemplissaient pas.
Nous sommes à Paris, en 1974, au Musée de l'Homme. Parmi tous les spécimens trône au milieu la Vénus Hottentote. Elle choque les visiteurs et il faudra attendre le 6 décembre 2001 pour que le sénat français rende publique la décision de la restituer à l'Afrique du Sud car elle est, à ce jour, le symbole de l'exploitation et de l'humiliation subies durant la colonisation.
Quels ont été la vie et le destin de cette Vénus soumise aux Blancs et exploitée pour ses fesses?
Adapté au cinéma par Abdellatif Kechiche en 2010, cet album, tiré d'une histoire vraie, est tout simplement magnifié par le dessin de Renaud Pennelle. Il retrace la vie de Saartjie Baartman, ainsi que sa descente aux enfers, ses malheurs et son exploitation. Très instructif et passionnant, ce récit est d'une rare puissance et on referme cet album avec un certain sentiment d'injustice et de mal-être.
Les dessins de Pannelle ont su rendre grâce à cette histoire. le trait est élégant et raffiné, les couleurs au ton sépia donnent une atmosphère très rétro.
Un album puissant au graphisme remarquable.
Une Vénus noire qui m'a mise en orbite...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          401
Under_the_Moon
  05 octobre 2013
On connaît bien peu de choses sur Saartjie Baartman, plus connu sous son nom de foire - bien ironique - : la Vénus Hottentote.
Cette pauvre femme qui a été exposée aux yeux des Européens bien pensant du XIXème siècle comme un morceau de viande à observer et palper comme bon semblait à ce bon peuple. Encore une page de notre histoire bien peu glorieuse...
Toutefois j'ai été assez déçue par cette oeuvre qui ne fait que multiplier les épisodes glauques de la vie de cette femme. Je n'ai pas réellement compris l'utilité de multiplier les passages : la montrant dans un spectacle soit-disant authentique où on lui demandait de se conduire comme un fauve, où les hommes sont encouragés à lui tripoter le derrière pour 1 shilling, ou encore , les passages où , bien alcoolisée par ses maîtres une fois de plus, elle est prostituée de force. Pour moi, Kechiche a plus cherché à faire preuve de voyeurisme que d'information.
A l'inverse, les passages intéressants et dont les représentations graphiques sont fortes, comme le mépris des hommes de sciences dans les instituts, les procès, les inquiétudes d'une vieille sud-africaine qui essaye de mettre en garde Saartjie contre les "rêves de gloire" que lui font miroiter les Afrikanners ou même le combat du peuple sud-africain pour récupérer sa dépouille font figure d'anecdotes.
Tout ceci est venu à bout de l'enthousiasme que j'avais avant d'ouvrir cette bande dessinée, que je ne conseillerai donc pas particulièrement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Gudulle
  14 juillet 2019
Waouh quel album !
L'histoire vraie de Saartje Baartman, esclave venue d'Afrique du Sud à Londres avec une particularité physique: un fessier surdéveloppé.
Exhibée, prostituée, objet d'études pour les zoologues, cet album retrace la vie tourmentée de cette Vénus Hottentote.
Le graphisme est magnifique et l'histoire touchante.
Hommage à cette femme mais surtout à tous les humains humiliés et exploités durant les sombres heures de la colonisation.
Un petit bijou graphique.
Commenter  J’apprécie          142
prune42
  11 juin 2016
En 1810, la jeune esclave noire Saartjie Baartman est emmenée en Europe contre de l'argent pour figurer dans des spectacles en raison de ses particularités physiques : une stéatopygie, c'est à dire une excroissance très importante des fesses et des organes génitaux. Elle est traitée comme un animal de foire, dans des spectacles à sensation ou des soirées mondaines. Les gens sont attirés par son physique hors norme. Alcoolisée pour qu'elle soit consentante, soumise aux attouchements, vouée à la prostitution puis aux expériences médicales, Saartjie finira sa vie misérablement, dans la rue. Après des années d'oubli, les restes de sa dépouille seront rendus à son pays d'origine, l'Afrique du Sud.
Je ne connaissais pas du tout ce pan d'histoire qui a pour trait la colonisation et le mythe du "sauvage", c'est à dire de l'indigène, de l'étranger. Je remercie ma collègue prof d'histoire géo pour m'avoir fait découvrir ce livre. Cette BD est bouleversante, l'histoire est dramatique mais réelle, elle nous fait réfléchir à notre conception de l'autre, à la notion d'altérité. Est-ce parce que l'autre est différent de moi que je dois le rejeter ? Elle nous invite à nous ouvrir à la différence, à la tolérance, à ne pas reproduire certains modèles passés qui se croyaient supérieurs par rapport aux autres populations. Ces théories ont été reprises notamment des années plus tard par le nazisme et l'antisémitisme. Par contre cette BD est parfois un peu difficile à comprendre, léger bémol.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Vexiana
  15 mars 2017
Voici la triste, et pourtant authentique, histoire de Saartje Baartman... survivante au massacre de sa famille, femme délaissée, mère endeuillée, servante docile, phénomène de foire, prostituée maltraitée, cadavre morcelé et pièce de musée...
Cette BD nous relate la vie de cette pauvre Sud-Africaine qui était porteuse de deux particularité physiques exceptionnelles : une hypertrophie des hanches et des fesses (stéatopygie) et des organes génitaux protubérants (macronymphie appelée « tablier des Hottentotes ») et qui avait été surnommée la Vénus Hottentote.
Au vu de l'histoire de Saartje, je m'attendais à une bd très crue et je dois dire que j'ai été agréablement surprise par la pudeur et l'émotion qui émanent de cette BD. le rythme est très bon malgré un aspect répétitif qui permet de ressentir la chute et la spirale infernale dans laquelle se trouve la jeune femme.
Si l'histoire est dure et pathétique, j'ai particulièrement été glacée par les dernières pages, la fin de sa vie et le sort réservé à ses tristes restes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
GregorGregor   17 juin 2013
- Ne te laisse pas approcher par ces hommes-là. Même s'ils rient avec toi, en vérité, tu n'es rien pour eux.
- Mais... ils parlent de m'emmener loin en Angleterre, pour gagner de l'argent.
- Pour te prostituer !
- Ton envie te rend laide... des prostituées, il y en a partout... ils veulent faire un spectacle là où on n'a jamais vu des gens comme nous. Dans deux ans, je reviendrai riche. Je serai libre.
- Ils on massacré nos ancêtres, piétinent nos croyances, nous mutilent et nous violent comme bon leur semble, et toi tu crois qu'ils vont te respecter ? Saartjie, j'ai peur pour toi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
GregorGregor   17 juin 2013
M. le secrétaire d'Etat, je reste sans voix. Quel intérêt scientifique représente un corps empaillé ? Aucun ! Quelle responsabilité de la France impliquerait une restitution ? Aucune. C'est surtout l'Angleterre qui est en cause, mais c'est ici que sont conservés ces restes et chacun sait que les réserves de nos musées ne sont pas des sépultures dignes pour un être humain. Saartjie Baartman est le symbole de l'humiliation et de l'exploitation subies durant la colonisation.Nous devons la rendre aux siens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
GregorGregor   17 juin 2013
Sarah Baartmann doit être accueillie chez elle en terre prospère, libre, non raciste, non sexiste. Restaurons ainsi à jamais sa dignité... Il n'est pas en notre pouvoir de défaire le mal qui lui a été fait. Mais nous devons trouver le courage de dire cette vérité qui guérit et qui doit la réconforter là où elle se trouve.
Commenter  J’apprécie          20
LilizLiliz   27 septembre 2013
Saartjie Baartman est le symbole de l'humiliation et de l'exploitation subies durant la colonisation. Nous devons la rendre aux siens.
Commenter  J’apprécie          30
GregorGregor   17 juin 2013
Moi je voulais chanter et danser... Et je suis dans une cage, à crier comme une bête, et on me pince, et c'est toujours pareil...
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Abdellatif Kechiche (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Abdellatif Kechiche
C'est le dernier jour de notre journal de Cannes ! Aujourd'hui, on commence par un entretien avec Xavier Dolan, qui est de retour en compétition avec "Matthias et Maxime". Nos critiques vous diront ensuite tout le mal qu'ils pensent des 3h28 du nouveau film d'Abdellatif Kechiche, "Mektoub, my love : Intermezzo". Puis nous aurons un entretien croisé entre Adèle Exarchopoulos et Virgine Efira, qui jouent toutes les deux dans "Sybil", de Justine Triet. Et on termine avec le palmarès de la rédaction.
autres livres classés : afrique du sudVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3809 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre