AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782755646467
340 pages
Hugo et Compagnie (08/11/2018)
4.28/5   86 notes
Résumé :
Ils n'ont rien en commun mais vont devoir partager leur bureau... Emerie a enfin trouvé le local idéal pour abriter son cabinet de psychologie spécialisé dans les thérapies de couple. L'adresse est parfaite, à New York, sur Park Avenue, pour un loyer plutôt modique. Et tout cela pendant la période des fêtes de Noël. Elle emménage sur le champ, l'occasion est trop belle. Peut-être un peu trop justement... Son monde s'effondre lorsqu'elle découvre que ce bureau n'est ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (49) Voir plus Ajouter une critique
4,28

sur 86 notes
5
33 avis
4
9 avis
3
5 avis
2
0 avis
1
0 avis

Beli_LivreSaVie
  12 avril 2021
J'ai quelques romans de Vi Keeland, que j'achète au fur et à mesure de leurs sorties, qui attendent d'être lus. J'en ai sélectionné trois dans cette pile, et j'ai demandé l'avis des lectrices qui me suivent sur les réseaux sociaux pour savoir lequel elles préféraient. Ego Maniac est arrivé en tête avec son autre roman Boss Man. Je vais tous les lire mais je commence par ces deux-là.
Ce roman, je l'ai acheté clairement car c'est un Vi Keeland et j'adore la lire. Ses romans sont toujours très entrainants, plein de joie, d'humour et d'émotions ! Elle a cette plume qui nous transporte dans un récit plein de belles humeurs. La couverture de cette romance est superbe, j'adore le contraste de la photo en noir et blanc avec la couleur d'un titre et du nom d'auteure, puis alors, cela fait ressortir le regard du mannequin, juste magnifique ! Elle fait son petit effet, j'en parle car cela a son importance quand on se retrouve à devoir choisir un roman parmi tant d'autres.
Prenez une héroïne qui clairement n'a pas de chance ! Emery pense se lancer enfin dans son activité professionnelle, pensant être bien lotie dans un lieu superbe au loyer modéré, mais elle s'est faite avoir et elle a tout perdu, toutes ses économies. Là voilà avec une activité lancée et plus d'endroit pour la mener à bien. Heureusement dans son malheur, elle tombe sur Drew Jagger. Ce dernier revient de vacances et trouve son bureau occupé par cette inconnue, dont il a bien l'intention de se débarrasser vite fait. Il en viendra toutefois à lui proposer de l'héberger le temps qu'elle trouve d'autres locaux pour travailler, ce qui ne cadre pas du tout avec l'attitude que l'on aurait imaginer de lui.
Emery et Drew sont tous deux bien différents : elle exerce un métier pour aider les couples à se sortir psychologiquement d'une impasse, lui leur facilite la séparation, aidant les hommes à se « débarrasser » de leurs femmes. L'une est pleine d'envie et d'espoir, l'autre est cynique et hermétique au bonheur ! Comment ces deux-là vont-ils pouvoir cohabiter et travailler dans un même lieu ? Alors si tout les oppose, ils sont aussi très complémentaires et ils se comprennent et vont finir par s'épauler : lui en l'accueillant, elle en remplaçant sa secrétaire absente, c'est donnant-donnant. Ils vont donc être amené à se voir souvent et il va alors s'instaurer entre eux une bonne entente, un petit truc sympa qui va leur permettre de se rapprocher.
Drew, c'est le charme incarné en un seul homme, les descriptions que nous en fait Vi Keeland nous sont délectables. Il est beau, attirant, craquant, sexy et impossible d'y résister ! Il a cette arrogance qui rend sexy et qu'il se tienne loin des relations et de cette possibilité d'en envisager une, le rend encore plus attirant. Il a un point de vue très marqué sur les couples, sur le bonheur et sur la confiance, les femmes sont pour lui des profiteuses, des menteuses… il a vécu une expérience qui a laissé des traces et il n'en démord pas, tout ça, ce n'est pas pour lui. Il est donc assez cynique, et pourtant il sera tout de suite très compréhensible et serviable vis à vis d'Emery, elle saura le toucher et nous découvrirons ainsi une autre facette de sa personnalité. Emery, c'est une jeune femme très agréable, c'est sur qu'elle n'a pas eu de chance en se faisant avoir alors qu'elle arrive dans la grande ville pour réaliser son rêve d'un cabinet pour exercer son métier. Tomber sur un homme tel que Drew aurait pu lui porter préjudice, mais ces deux-là se sont trouvés et c'est vraiment très attendrissant de voir comment ils vont évoluer ensemble.
Tout cela se passe donc assez naturellement, même si on a bien conscience de les voir tous deux lutter contre cette attraction. Ils essayent de se persuader de ne pas y céder, mais c'est tellement naturel d'aider l'autre, de le soutenir qu'il y a une sorte de complicité qui va s'installer entre eux. Mais ils ont leurs démons, Drew surtout et parfois ils leur rattraperont, mettant à mal cette relation qui s'installe et cela finira par prendre le pas quand leur relation prend trop de place, alors même que non ce n'était pas prévu ainsi ! On adore les lire, les voir partager des moments au sein de leur vie professionnelle, tout comme dans les petites attentions et routines qui vont être les leurs.
Je me suis régalée avec ce roman, quelle énergie avec deux personnages plein de répondants, qui n'en loupent pas une, on ne s'y ennuie pas une minute et on tombe instantanément sous leur charme ! C'est tout à fait la lecture qui me fallait pour me remettre d'aplomb après un petit passage à vide, j'ai pris tellement de plaisir à les suivre, c'est délectable et gourmand comme il faut pour passer un très bon moment. Lire un roman de Vi Keeland, c'est s'assurer de passer un très bon moment, effets positifs garantis et avec ce roman, l'idée se confirme.
Lien : http://www.livresavie.com/eg..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Luxnbooks
  03 décembre 2018
Le dimanche c'est une journée à double tranchant, le matin on est heureux d'être en repos et le soir quand on a bien profité de chaque instant, on regrette que ça soit déjà terminer. C'est un peu l'effet que ce livre a sur moi, dès le début j'ai apprécié l'univers et l'humour est absolument génial, suffisamment pour réaliser que je l'avais terminé en quelques heures et me voilà démunie, déprimé d'être dimanche et résigné sur le fait que j'ai terminé cette petite merveille sans avoir le sentiment d'avoir savouré ma lecture. Ce livre est un condensé de bonne humeur, on rit aux éclats, on a les yeux qui pétillent face au rapprochement de nos héros et fond complètement face à l'amour qui se déclare sans que nos héros l'ait anticipé, de la lecture doudou à l'état pur.
Emerie Rose n'aura pas pu trouver meilleure occasion, en ce réveillon de la St Sylvestre elle peut se féliciter d'avoir trouvé le cabinet parfait pour exercer son métier de psychologue. Seulement la réalité la rattrape un peu trop vite quand le véritable propriétaire rentre de vacances, réalisant que toutes ces économies ont été donné à un escroc, la jeune femme est anéantie et malgré le soutien inattendu de Drew Jagger l'avocat propriétaire des locaux, elle doit se résoudre à voir son rêve s'envoler. Contre toute attente l'arrogant avocat spécialisé dans les divorces va se prendre d'affection pour Emerie et lui proposer de mettre à sa disposition un bureau le temps qu'elle puisse se retourner. Leur caractère est aussi contradictoire que leur métier, pourtant la situation prête à sourire surtout avec des réactions aussi diamétralement opposé. Alors que Drew n'hésite pas à taquiner sa charmante locataire, celle-ci se laisse prendre au jeu et n'hésite pas à lui faire savoir le fond de sa pensée lorsqu'il dépasse les bornes, enfreignant la limite entre le professionnel et le personnel, allant jusqu'à flirter sans honte.
Comme à son habitude Vi Keeland m'a fait mourir de rire, lire ce roman en public peut vous valoir de se faire remarquer, car l'humour est un des points les plus plaisants de cette histoire. Drew assume totalement de mettre Emerie mal à l'aise et ses taquineries finissent par en devenir mignonne, et on ne peut pas dire que son personnage est quelqu'un qu'on puisse qualifier de doux. Il a cette bestialité et il est taillé sur un physique impressionnant avec qui n'envisagerait pas forcément de se lâcher. Alors évidemment cette complicité qui se développe c'est vraiment adorable et on veut les voir se rapprocher pour qu'ils se dévoilent enfin ensemble. J'ai apprécié qu'à côté on découvre que son histoire personnelle n'est pas été facilement, car finalement entre son métier et son passé, quand il est avec Emerie, c'est le seul moment où il baisse la garde et ce bouclier qu'il a construit, on le voit s'effriter progressivement au contact de la jeune femme qui va se faire facilement une place.
Emerie c'est la simplicité qu'il manquait à Drew, ce petit bout de femme est une perle et indéniablement une belle personne. Elle a cette maladresse attachante qui la place dans des situations hilarantes et pourtant ça ne la positionne pas comme une personne vulnérable. Présenter comme une personne naïve dans les premiers chapitres, on constate rapidement qu'elle a seulement le don de se ridiculiser devant Drew, qui n'hésite pas à rajouter une couche au malaise. Cette manière de rentrer en collision verbale lorsqu'ils ne sont pas d'accord c'est tout ce qu'on aime dans les codes de la romance. Leur alchimie va naître de leurs disputes et les réconciliations sur l'oreiller vont prendre tout leur sens. Elle n'a pas un passif plus modéré, mais son expérience va s'avérer bénéfique pour Drew, qui va se montrer beaucoup plus vulnérable qu'il n'y paraît, et ça ne fait que rendre son personnage attachant, surtout lorsqu'il veut protéger Emerie et jouer à celui qui a la plus grosse face à la concurrence.
Je suis absolument conquise par cette histoire, c'est drôle, c'est léger et c'est romantique. J'aurais voulu être capable de me contrôler pour pouvoir garder ce roman sous le coude quelques jours, mais l'effet est tellement entraînant qu'il m'a été impossible de ne pas le terminer d'une traite. On va vraiment au delà de toutes mes espérances, l'histoire revêt une profondeur inattendue et j'ai apprécié que ce ne soit pas la demoiselle qui est en détresse. La romance est également très belle, on couine pendant les échanges de nos héros et les émotions sont présentes sous de différentes formes, toutes plus rafraîchissantes les unes que les autres. VI Keeland est une auteure que j'apprécie énormément, elle prouve encore une fois son talent et efface la morosité du quotidien.
Lien : https://wp.me/p4u7Dl-4jj
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Ninie067
  03 décembre 2018
Tout d'abord je tiens à remercier Morgane et Hugo & Cie pour m'avoir offert l'opportunité de lire ce livre en m'accordant leur confiance dans le cadre de ce partenariat et surtout de me l'avoir envoyé une seconde fois parce que le premier n'est jamais arrivé chez moi. (Les joies de la poste.)
S'il y a un livre sortie récemment que je recommanderais ce serait celui-ci, car il promet un très bon moment de détente et de rigolade. Considérez-moi comme éprise, charmée, séduite et complètement captivée par cette histoire, par ces personnages. C'est sans aucun doute l'une des lectures les plus douces, les plus agréables, les plus sincères et les plus élaborées que j'ai lues récemment. le roman est conçu de manière à vous attirer du premier au dernier chapitre. Et je jure qu'il n'y a aucun moyen que vous n'aimiez pas ce livre.
Je ne peux imaginer qu'une seule personne ne tombe pas éperdument amoureuse d'Emerie et de Drew. Ils sont si adorables, tellement réels et amusants. Et si charmants. SIIIIIIIIII, SI, CHARMANTS. Même si Drew m'a beaucoup plus séduit qu'Emerie (disons-le franchement tant qu'à faire!).
Vraiment, Egomaniac m'a laissé pleine de sensations. Et maintenant, je suis limite “tête dans les nuages, coeur dans les yeux, en pleine lune de miel” depuis ma lecture.
Je pense vraiment que ce roman a consolidé mon amour pour l'auteur qu'est Vi Keeland faisant d'elle un de mes auteurs favoris. Je veux dire … Je n'ai pas lu tous ses livres (comme le second tome de la série “LIFE ON STAGE” ou le dernier tome de “MMA Fighter”), mais j'ai vraiment adoré “THE PLAYER”, j'ai craqué sur la perfection que sont “COCKY BASTARD” et “AVEC TOI MALGRÉ MOI” (qu'elle a co-écrit avec Penelope Ward) et j'ai vraiment apprécié BOSSMAN. Et maintenant il y a ça? Un autre séduisant personnage masculin qui fait fondre les culottes. Mr Prolactinator quoi !! Une autre histoire qui ne concerne pas que le sexe, mais une histoire réelle avec un coeur pur et des personnages corsés qui sont si agréables à lire. Une histoire qui vous donne envie de sourire, de vibrer, d'être pleine de joie.
Ce que j'aime chez l'auteur Vi Keeland, c'est sa capacité à ne pas alourdir son texte par des choses inintéressantes. Elle laisse le dialogue donner le ton et permet au lecteur de définir la scène avec son imagination. C'est une auteure qui transmet exactement ce dont elle a besoin, au bon moment, pour que l'histoire soit bien réussie.
Entre la douceur d'Emerie et la perfection de Drew, il est difficile de résister à ce couple. Séparément, ces personnages sont fantastiques, mais ensemble, ils sont CATACLYSMIQUES. Leur alchimie est visible sur toutes les pages, les faisant passer d' inconnus à amis, puis à une histoire d'amour à vous couper le souffle. Dès leur première rencontre, vous craquez pour Drew et pour Emerie. Ils ont un rapport instantané qui vous met à l'aise et le début des premiers chapitres est si captivant et tout à fait unique.
J'ai aimé la dynamique entre ces personnages, la façon dont leur attirance et leur amitié ont débuté. A partir du moment où Drew trouve Emerie dans son bureau, il est aussi épris d'elle que je le suis d'eux. C'est doux. Il y a tellement de moments incroyablement attachants, des moments où j'ai littéralement senti mon coeur chanceler, où mes joues étaient douloureuses de sourire et ma poitrine remplie de chaleur et de bonheur.
Vous l'aurez compris c'est une lecture que je recommande chaudement parce qu'elle vous fera passer un merveilleux moment.
Lien : http://thereadinglistofninie..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Carole94p
  29 janvier 2019
J'ai découvert l'auteure, Vi Keeland avec Cocky Bastard co-écrit avec Penelope Ward. Depuis, je ne manque pas une sortie d'un de ses romans. Il faut dire que ce que j'aime particulièrement dedans, c'est l'humour qui y est omniprésent. Alors, Egomaniac me faisait cruellement envie, surtout avec tous les bons retours que j'avais eu dessus.

Emerie enchaîne les galères. La dernière en date ? Se faire arnaquer en pensant louer un bureau dans un bon quartier et se retrouver avec le véritable propriétaire devant les yeux un soir pendant les fêtes. le comble dans tout ça ? Psychologue, elle se démène pour maintenir l'amour dans des couples pendant que Drew, lui y met un terme. Comment une psy et un avocat spécialisé dans les divorces peuvent-ils cohabiter dans un bureau ?

Lorsque j'ai commencé ma lecture, j'étais vraiment heureuse de me plonger dans Egomaniac . Mieux encore, j'avais déjà le sourire aux lèvres. Je sentais vraiment bien ma lecture. Après quelques chapitres, j'ai finalement laissé ma lecture au lendemain (comment ça il faut dormir ?). Je me suis donc replongée dedans avec envie le lendemain soir et ... là j'ai rapidement déchanté.

Alors je vous avoue, je ne comprends pas bien ce qu'il s'est passé entre ce laps de temps. J'ai apprécié le début et j'avais hâte de continuer ma lecture pourtant, j'ai eu l'impression de ne pas retrouver les éléments qui me plaisaient tant dans les premiers chapitres. Je m'explique.

Avoir le point de vue d'un homme dans une romance c'est sympa, et souvent j'en demanderais bien plus et là, j'ai tout simplement eu du mal à supporter de l'avoir. Et pour cause, Drew a de l'humour c'est un peu le cliché du mec qui pense très souvent au cul, mais l'entendre (ou plutôt lire) dire à tout bout de champ qu'il mate le cul d'Emerie ça en devient extrêmement long... Non vraiment, j'avais l'impression d'avoir à faire à un personnage qui ne s'intéresse qu'au physique. Surtout qu'il démonte chaque explications d'Emerie quand il s'agit de ses patients. Donc au final il n'y a pas de vrais dialogues dans notre couple...

Emerie quant à elle est assez transparente. Mise à part ses dialogues assez tumultueux avec Drew, j'avais l'impression qu'elle faisait partie du décor... je n'aurais pas dit non à en savoir plus sur ce boulot, son parcours. La seule chose qui est mise en avant c'est son amitié avec le voisin (dont j'ai déjà oublié le prénom si particulier) qui forme une sorte de triangle amoureux, pas tellement dérangeant mais assez cliché. J'appréciais le côté miss catastrophe qui loupe un peu tout et la rend adorable mais sans vraiment m'attacher à elle.

Concrètement, la relation Emerie/Drew ne m'a procuré aucune émotion. Si quelques passages sont drôles, je pense notamment aux petites phrases sur la porte d'Emerie que Drew corrige à sa façon, le tout manque de profondeur et va bien trop vite pour une relation crédible.

Alors vous allez me dire, qu'est ce qui t'a plu dans le roman ? Eh bien je vais vous expliquer ce qui a sauvé ce roman de la déception.

Le point de vue de Drew m'a, dans son ensemble, déçue. Mais, car il y a un mais. Les flashbacks de son passé ont totalement donné une autre dimensions à l'histoire. Pour tout vous dire, ce mystère autour de son personnage m'a vraiment tenu en haleine. J'avais hâte de retrouver ces chapitres et en apprendre plus sur lui, son passé et son ex. Des chapitres bien plus développés et profonds que le reste du roman. D'ailleurs, je dois dire que j'ai apprécié découvrir cette autre facette de Drew et ses décisions pas toujours idéales dans ces moments là.

Vous l'aurez donc compris, la partie suspense sur Drew dont je ne dirais rien dessus, est celle qui m'a le plus captivé. J'aurais aimé quelle soit davantage exploité et lui donner la place qu'elle mérite. En conclusion, je suis partagée concernant ma lecture d'Egomaniac. J'ai la sensation d'être passé à côté de ma lecture qui pourtant démarrait de façon parfaite.
Lien : https://my-bo0ks.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Meyrin
  29 août 2021
Un livre où on ne se prend pas la tête ! Pas de mensonge, pas de secret entre les personnages principaux. Ils sont honnêtes l'un envers l'autre. Ce que je peux aimer ça ! Enfin des personnes qui ne cherchent pas la merde en gardant tout pour soit pour rien !
J'ai vraiment apprécié ma lecture.
Drew va avoir la surprise en rentrant de Hawaï de trouver une jeune femme dans son bureau. Celle-ci va alors apprendre par Drew qu'elle s'est faite arnaquer. Peu après, ce dernier va lui proposer de rester jusqu'au retour de sa secrétaire en congés maladie.
Leurs échanges sont comiques, drôles. Un vent d'air frais après des lectures sombres ! J'ai adoré l'humour de Drew, son caractère, sa personnalité d'homme égocentrique, et son coeur tendre et brisé dû à son passé. Il m'a beaucoup touché et Emerie a su parfaitement gérer, maîtriser la situation, lui faire oublier ses problèmes et à l'aider à affronter son ex-femme, Alexa.
Emerie est douce, pleine de bonne volonté, mais est aussi très maladroite ! Elle va quitter sa ville pour suivre Baldwin à New-York, l'homme dont elle est amoureuse depuis 3 ans. Elle espéra que celui-ci réalise les sentiments de la demoiselle, seulement, il ne la voit pas sous cette angle. Enfin... Il l'a considère tout de même pour acquise. Il est possessif et jaloux et lorsque Drew débarque dans la vie d'Emerie, Monsieur se montre attendrissant... Mais trop tard. Drew a pris sa place dans le coeur de notre héroïne.
Ces deux-là, même si leur métier (l'un avocat du divorce, l'autre psychologue pour couple) les sépare, ils se complètent dans toutes les autres catégories.
C'était mon premier livre de cette auteur, et franchement, je n'hésiterai pas à en lire d'autres !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   06 janvier 2019
« – Vous avez un nom, Oklahoma ? Ou est-ce que je dois continuer à vous appeler « la squatteuse » ?
– Emerie. Emerie Rose.
– Joli. Rose, c’est votre nom de famille ou votre deuxième prénom ?
– Mon nom de famille.
Il passe le carton de ses deux bras sur un seul et me tend sa main libre.
– Drew. Drew Michael.
Je plisse les paupières.
– Deuxième prénom ou nom de famille ?
Son sourire illumine l’obscurité quand je place ma main dans la sienne. Ce ne sont pas des fossettes qu’il a, mais un sourire jusqu’aux oreilles.
– Deuxième prénom. Mon nom de famille, c’est Jagger.
– Echantée, Drew Jagger.
Il ne lâcha pas ma main.
– Vraiment ? Enchantée ? Vous êtes bien plus polie que je ne le serais dans les mêmes circonstances.
– Vous avez raison. A l’heure qu’il est, je regrette presque que vous ne soyez pas un cambrioleur, tout compte fait.
– Vous avez une voiture ? Il est tard et ce carton est plutôt lourd.
– Ça ira. Je vais prendre un taxi.
– Faites tout de même attention en montant et en sortant de voiture. Cette jupe, là, il semblerait qu’elle ait son petit caractère.
Cette fois, la pénombre ne suffira pas pour masquer mon embarras.
– Avec toutes les hontes que j’ai subies ce soir, vous n’aurez pas pu m’épargner celle-là ? Faire comme si ça n’était pas arrivé ?
Sourire narquois.
– Impossible de faire comme si je n’avais pas vu vos fesses.
Je suis mince, mais mes fesses sont plutôt du genre imposant. Cela a toujours été un complexe pour moi.
– C’est censé vouloir dire quoi, ça ?
– C’était un compliment.
– Ah.
– Pourquoi votre jupe est tombée ? Vous avez perdu du poids récemment ?
A ce stade, rien ne peut me gêner plus que je ne le suis déjà, alors je préfère éclater de rire et lui raconter la vérité.
– J’ai mangé un gros hamburger pour le dîner et ma jupe était trop serrée, alors je l’ai dégrafée. La porte était fermée à clé, je ne pensais pas que quelqu’un entrerait.
– Une femme qui mange des hamburgers et qui a une silhouette comme la vôtre ? N’en parlez pas aux New-Yorkaises, elle vont vous remettre dans un bus pour l’Oklahoma direct. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Ninie067Ninie067   03 décembre 2018
– Quelle est votre question, Emerie ?
– Ben maintenant, j’ai l’impression qu’il vaut mieux ne pas la poser.
Il hausse les épaules et finit sa bière.
– OK. Alors ne la posez pas.
– Il vous est arrivé quelque chose, pour vous rendre aussi amer concernant les relations ?
– Je croyais que vous n’osiez pas demander ?
– J’ai changé d’avis.
– Vous êtes une plaie. Vous le savez, je suppose ?
– Et vous êtes un salopard amer, du coup je suis curieuse de savoir ce qui vous a rendu ainsi.
Il s’efforce de le cacher, mais je vois une esquisse de sourire se dessiner à la commissure de ses lèvres.
– OK, je vous dis pourquoi je suis un salopard amer, si vous me révélez pourquoi vous êtes une plaie.
– Sauf que je ne pense pas en être une.
– Vous devriez peut-être consulter un psy, qui vous aiderait à le découvrir.
Je froisse ma serviette en papier et la lui jette au visage. Je l’atteins pile sur le nez.
– Très mature, commente-t-il.
– Je ne pense pas être chiante, de manière générale. Je dirais que c’est vous qui faites ressortir ce défaut en moi.
Sourire narquois.
– Eh bien, apparemment, je contribue à exposer pas mal de choses chez vous. À ce sujet, si vous avez assez mangé, je peux aider à vous dégrafer pour vous mettre plus à l’aise.
Bon sang, quelle arrogance !
– Vous allez perpétuellement me resservir la soirée où l’on s’est rencontrés, c’est ça ?
– Exact.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
FiftyShadesDarkerFiftyShadesDarker   04 janvier 2019
Pour la première fois depuis le soir où j'ai rencontré Alexa et qu'elle m'a affirmé prendre la pilule, je viens m'exposer au risque de faire confiance à quelqu'un. Sauf que, pour une raison qui m'échappe, ça ne m'apparaît pas comme un risque, avec Emerie. Ça me paraît juste normal.
Commenter  J’apprécie          30
FiftyShadesDarkerFiftyShadesDarker   04 janvier 2019
- Tu es en train de m'autoriser à ajouter un peu de couleur dans ta vie ?
- Tu l'as déjà fait. Tu es le rouge de mon univers en noir et blanc.
Commenter  J’apprécie          40
AlouquaLectureAlouquaLecture   12 juillet 2020
– Vous faites quoi, là ?

– Quoi ? Comment ça, je fais quoi ?

Elle lève les mains au ciel.

– Vous me reluquez. Je vous ai vu. Je suis entrée ici pour vous enguirlander et vous, vous me reluquez.

– J’admirais votre tenue. Ça n’a rien à voir avec « reluquer »

– Ah oui ? (Ses mains se posent sur ses hanches) Et en quoi c’est différent ?
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Vi Keeland (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Vi Keeland
Le dernier roman sulfureux de Vi Keeland est enfin disponible dans toutes les librairies ! Allez vite le découvrir : https://www.hugonewromance.fr/mountserie2/
autres livres classés : divorceVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
17450 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre

.. ..