AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782298148220
390 pages
Éditeur : Nouvelles Plumes (02/01/2019)
3.76/5   29 notes
Résumé :
Emma, jeune danseuse de 19 ans, vit seule avec son père, un scientifique peu scrupuleux qui s'est réfugié dans le travail depuis la mort de son épouse. Lors d'un footing, elle trébuche sur le corps d'un jeune homme inconscient. Il ne porte sur lui qu'un collier attrape-rêves. Le père d'Emma décide rapidement d'en faire son cobaye clandestin. Alors que la jeune fille se prend d'affection pour cet étrange garçon, le mystère s'épaissit: ses yeux noirs ont un reflet rou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
3,76

sur 29 notes
5
10 avis
4
4 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
1 avis

Lovehorse
  20 juillet 2019
Emma mène une vie plutôt ordinaire : Service au café, représentation de danse, visite à son père scientifique (menant des expériences pas totalement légales) à son laboratoire, …. Mais, quand lors d'un footing en forêt, elle tombe sur Arachos, un mystérieux jeune homme semblant venir de nulle part, ne connaissant rien à la vie du 21ème siècle et parlant cambrien, une langue morte depuis près de huit siècles, toute sa vie se voit chamboulée. Emma devra faire face à de nombreux dilemmes et autres péripéties pour savoir qui est Arachos et d'où il vient.

J'ai été vraiment agréablement surprise par ce livre. Je découvre l'auteure et par la même occasion le mythe d'Arachné (réécrit dans ce livre), et franchement, je ne le regrette pas une seconde.
Tout d'abord, j'ai trouvé l'histoire fascinante. La réécriture du mythe original est vraiment sympa, on est totalement transporté dans ce mythe moderne par la plume immersive et très agréable à lire de Marine Kelada. Cette histoire est originale et addictive. J'ai vraiment eu ce sentiment de nouveauté en lisant ce livre (ce qui devient de plus en plus rare quand on accumule les lectures …). Les chapitres courts ne sont qu'un plus pour permettre de dévorer ce livre en quelques jours.
L'intrigue est bien construite. le suspense et les rebondissements comblent le petit manque d'action qui prend progressivement sa place au cours de l'histoire, sans prendre une importance majeure dans celle-ci (ce qui comporte un petit bémol pour ma part).
Les personnages sont très attachants et originaux. On est loin du stéréotype du héros idéal dès le début et c'est ce qui donne aux protagonistes leur charme.
Emma est encore bouleversée par la mort de sa mère et doit faire face à un père absent, qui de plus mène des expériences clandestines. Alors quand celui-ci entreprend de faire jouer les cobayes à Arachos, Emma va tout faire pour essayer de l'aider. Mais même là et dans les moments de combats où sa condition humaine la limite, elle se démène et fait ce qu'elle peut. Elle présente une grande force de caractère tout en restant profondément humaine.
Arachos ne rentre pas vraiment lui non plus dans ce rôle de héros surhumain de par son passé difficile, la torture qu'il subit au centre de recherche et le fait qu'il ne connaisse pas l'environnement dans lequel il évolue. Il doit tout apprendre : la langue, les coutumes, les habitudes … Et cela le rend fragile.
Même les personnages secondaires ont une personnalité particulière et complexe.
Avec ces personnages si particuliers, on passe par plusieurs émotions contradictoires. On va ressentir de la peine, de l'aversion puis de la compassion, du soulagement, … bref, un peu de tout.
En ce qui concerne la fin, je l'ai trouvée géniale. Elle est totalement à la hauteur du roman et montre encore une fois une nouvelle facette de la personnalité des personnages encore inexploitée. Cette fin est bouleversante et nous laisse avec un sentiment de frustration : on aimerait rester encore un peu plus avec les personnages.

Ce fut donc pour moi une très belle découverte. L'auteure nous plonge dans son univers avec une facilité déconcertante nous faisant découvrir page après page une réécriture totalement réussie du mythe d'Arachné grâce à des personnages tout aussi intéressants. Si je devais résumer mon avis en quelques mots, je vous dirai : A découvrir au plus vite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Lipette
  05 juillet 2019
Je ne suis pas déçue d'avoir osé lire un livre où l'on parlait d'araignées sachant que j'en ai une peur bleue ! Je me suis, tout comme Emma, prise d'affection pour ce pauvre Arachos, qui ne mérite vraiment pas tous les malheurs qui lui sont tombés dessus. Au fil du livre et de ses rencontres (bonnes ou mauvaises), Arachos change, s'ouvre un peu plus au monde des humains, surtout grâce à l'amour et à la patience d'Emma ! Cette dernière ne démérite pas et va montrer une grande force en elle ! En effet, après les épreuves qu'elle a traversées, elle ne se laisse pas abattre et parvient à aider Arachos ; peu de personnes en auraient été capables ! Un deuil n'est pas quelque chose de facile à faire, la peine ressentie s'atténue, il est vrai, avec le temps mais surtout avec l'amour et l'affection de son entourage hors, ici, Emma ne peut compter sur personne parce que même si son père est toujours en vie, il passe tout son temps au travail dans ses expériences toutes plus dingues et interdites que les autres ! Bon, j'avoue, Harry est présent mais il n'est pas de la même famille qu'elle et ce n'est pas la même chose qu'un père ! Après un drame familial, on aime se recentrer sur sa famille pour en ressentir tout l'amour dont on a besoin... mais là, son père fait tout le contraire ! Lui aussi a perdu quelqu'un de cher, il aurait dû se rapprocher de sa fille, combler leur peine ensemble alors qu'il l'a misérablement laissée tomber ! Emma aurait donc eu toutes les raisons du monde de ne pas s'occuper d'Arachos, mais heureusement qu'elle n'est pas comme tout le monde sinon ce roman n'aurait pas pu exister, lol !
Si j'ai pu m'attacher à Emma et Arachos, Dewey n'a, en revanche, pas su m'attirer ses faveurs. On en apprend plus sur son passé vers la fin du livre, et même si lui aussi a subi de nombreux traumatismes, il a décidé de passer du côté sombre (la preuve en est son but final !). Peut-être aurais-je pu m'attacher à lui si son histoire avait été révélée un peu plus tôt dans le roman, et peut-être qu'alors, sa façon d'agir et ses intentions m'auraient paru moins folles et totalement légitimes... Même si je dois avouer que son dernier acte m'a bluffée et que ça prouve, qu'avec plus de temps, il aurait très bien pu devenir une meilleure personne, petit-à-petit...

Le passage de la narration du point de vue d'Emma à Dewey aurait, je pense, pu être envisagé plus tôt dans le roman, cela nous aurait grandement aidé à comprendre les pensées et tourments du frère d'Arachos... même s'il était tout à fait le bienvenu, il apparaît un peu tardivement.

Enfin, ce n'est pas dans mes habitudes, et je m'excuse si j'en choque plus d'un, mais je dois vous faire part de choses qui m'ont particulièrement mises en colère dans ce roman !
J'ai été révoltée face à toute la violence faite à l'encontre d'Arachos, juste parce qu'il est différent de nous selon quelques caractéristiques chromosomiques... et alors, chacun a son propre ADN et est différent à sa façon et heureusement que nous ne nous rassemblons pas tous sinon le monde serait particulièrement ennuyeux...
L'être humain, malheureusement, ne se soucie vraiment que de sa petite personne et est prêt à tout pour sa survie (même si, heureusement, il y a des exceptions...). Dès qu'il découvre quelque chose de totalement différent de lui ou de ce qu'il juge bon pour lui, il n'hésite pas à montrer ce qu'il croit être sa supériorité ; tout comme il le ferait avec une personne différente de lui qui, si jugée mauvaise et dangereuse pour sa survie ou même son évolution, serait enfermée, torturée et analysée sans aucun remord devant plein de "savants fous" s'appelant eux-mêmes des êtres humains !
Mais où et quand a-t-on vu que la torture pure et dure nous définit en tant qu'être humain ; même si L Histoire elle-même nous a démontré qu'à chaque fois qu'il y avait un doute sur une personne, de part son apparence, ses croyances, sa religion, la torture n'était pas loin (cf la chasse aux sorcières de Salem, la peur des juifs pendant la Seconde Guerre Mondiale...).
Si tel est le cas, où allons-nous en tant qu'être humain et jusqu'où ce dernier est-il capable d'aller pour toujours affirmer sa supériorité sur les autres ? Emma compare Arachos à un ange, moi je dirai que si l'humain continue avec sa violence, on pourrait penser qu'il monte tout droit des Enfers et que c'est lui le démon... en tout cas il l'est dans le livre !
En conclusion, peut-être aurons-nous droit à un deuxième tome ? En tout cas, si ça se fait, je le lirai avec plaisir...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lildrille
  27 octobre 2019
Je publie des chroniques littéraires sur lavisqteam.fr et celle de ce roman est présente au lien suivant : http://www.lavisqteam.fr/?p=41028
J'ai mis la note de : 16.5/20
Mon avis : Nouvelles Plumes est une édition qui fait du bien et qui nous fait découvrir constamment de nouveaux auteurs. C'est le cas ici, avec ce roman au genre du fantastique, qui ne paye pas de mine et qui pourtant ne finit pas de nous étonner. le résumé ne laisse pas de grand doute quant à l'histoire d'amour qui se déroulera entre la protagoniste et l'homme qu'elle découvrira malgré elle.
Cependant, cette histoire est fascinante, et les personnages dégagent une force et des émotions riches. le caractère de l'homme-araignée est agréablement surprenant et celui d'Emma est électrique. On se laisse vite prendre au piège des premières pages et on s'attache rapidement à ces deux héros atypiques. Par ailleurs, l'histoire de coeur n'est pas ce qui ressort le plus à la fin du roman et l'auteure a su décrire les sentiments avec finesse et subtilité. On n'est pas dans du gnangnan ou de l'eau de rose et c'est criant de vérité malgré la situation.
Emma a une personnalité complexe et c'est avec plaisir que l'on plonge dans ses pensées les plus sombres comme dans ses réflexions du quotidien, grâce à la narration à la première personne. L'action n'avance pas toujours vite et ce n'est pas dérangeant. La vie de la jeune femme est plaisante à suivre, aussi bien dans ses petits jobs que dans ses répétitions pour ses représentations de danse. Cette part artistique du personnage ne ressort tout de même pas assez et c'est dommage.
Il aurait été intéressant d'en savoir bien plus sur le pourquoi d'un tel métier, sur ce qu'elle ressent quand elle danse ou sur ses sensations pendant un spectacle devant des centaines de personne. Toute cette partie est plutôt mise à l'écart tout en permettant d'enjoliver Emma et ses aspirations malgré tout. Quelques incohérences ou oublis pointent le bout de leur nez, notamment lorsque Emma, blessée, ne s'inquiète pas du tout pour ses chorégraphies ni pour ses phases de réapprentissage du corps. Une passion aussi dévorante ne peut s'occulter ainsi, à priori.
Le personnage d'Arachos est bien construit et très attachant. Timide, découvrant constamment ce qu'est de vivre, et apprivoisant petit à petit la présence d'Emma à ses côtés, on ne peut que l'apprécier tel l'enfant qu'il est même si son âge est démesurément grand et loin de nos réalités. Ce paraître qui diffère radicalement de ce qu'il est au fond de lui, permet au jeune homme de se complexifier au fil des pages et de captiver le lecteur qui a du mal à prévoir ce qui va suivre. Ses pouvoirs et ses capacités n'étonnent pas vraiment au vu du titre du roman, et du super-héros Spider-Man que l'on connaît plutôt très bien pour beaucoup d'entre nous. Cela n'est pas gênant car l'apparition des pouvoirs d'Arachos n'a rien à voir avec une araignée radioactive et que la légende liée à son histoire est bien trouvée.
D'autres personnages secondaires, au charisme débordant, tournent autour de nos deux héros et ne leur sont pas toujours bénéfiques. le père d'Emma, par exemple, est l'exagération même du scientifique sans scrupule qui passe sa vie en laboratoire plutôt que de voir grandir sa fille. La relation entre le père et la fille est plutôt malsaine et il est difficile de blâmer la jeune femme quand on se rend compte que son père est capable des pires atrocités pour arriver à ses fins. La première partie du roman est d'ailleurs basée sur ces problèmes et la critique du savoir et de la science sont plutôt intéressantes.
L'élément perturbateur du roman arrive un peu tard et ne surprend pas. On a l'impression de devoir continuer une histoire qui partait bien et qui finira sans surprise aucune. Heureusement, la fin est surprenante par bien des côtés et n'est pas toute rose, comme on aurait pu s'y attendre, ou au contraire toute noire. On ressort de la lecture avec une impression agréable et la sensation d'avoir vécu une belle histoire.
Le rythme du livre est étrange et parfois désagréable. Plusieurs ellipses de plusieurs mois sont établies à plusieurs reprises et on ne voit pas vraiment l'intérêt de certaines si ce n'est justifier la lenteur de plusieurs chapitres. Certains passages sont un peu répétitifs et la vie reculée de nos héros n'est pas toujours passionnante à suivre malgré les caractères des protagonistes et leurs instants de découverte de l'un et de l'autre.
L'héritage d'Arachné reste une belle surprise et un roman fascinant et apaisant.
Lien : http://www.lavisqteam.fr/?p=..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LeTNKdesbois
  18 mai 2019
N'étant depuis longtemps plus un adolescent - et n'ayant jamais été une adolescentE - j'étais quelque peu dubitatif lorsque l'on m'a offert ce roman, que j'ai néanmoins lu, et je dois reconnaître qu'il s'agit là d'une belle découverte, portée par une plume fluide, qui ne laisse aucun temps mort au lecteur. Si après la lecture mon diagnostic initial s'est certes révélé exact - je ne suis pas la cible de ce roman, qui est clairement ciblé pour les adolescents et surtout les adolescentes tant le point de vue est féminin - force est de constater que le roman cible parfaitement les attentes de ce lectorat qui - j'en ai la preuve auprès d'adolescentes de ma famille qui ont "hérité" de mon exemplaire si je puis dire - se reconnaîtra en Emma, la protagoniste de ce roman, frémira avec elle, aura envie de se lover dans les bras d'Arachos à sa place, bref, sera en empathie totale avec l'héroïne que ces lectrices n'oublieront pas de si vite.
À titre personnel, j'ai préféré la 1ere partie - davantage axée sur une science sans conscience - que la 2de - radicalement axé sur un trip sorcellerie/malédiction, mais il s'agit là d'une question de goût personnel et je peux vous assurer que les deux parties sont également bien traitées et écrites, et se lisent avec le même appétit.
À la lecture de ce roman, on pense bien évidemment à la saga à succès "Twilight", et force est de constater qu'Emma n'a rien à envier à Bella, l'héroïne de la série précitée, qui fut un carton intergalactique, tant sous forme romanesque que plus tard à l'écran, après qu'Hollywood ne se soit penché sur ce projet. Bref, messieurs les américains, voilà la preuve que même dans ce genre que l'on imagine possible qu'outre-Atlantique, les "petites Françaises" font plus que bien se défendre... alors, à quand Emma, Arachos, Dewey et compagnie à l'écran ? Je suis persuadé qu'il y a dans ce roman le potentiel nécessaire à remplir les salles obscures et à vriller les tympans lorsque la gent féminine découvrira à l'écran Emma dans les bras du bel Arachos...
Bref, un roman à prendre absolument pour ce qu'il est : une aventure entre romance et paranormal, qui ira droit au coeur des adolescentes, sans pour autant céder un poil sur la qualité d'écriture. Tant mieux pour l'auteure : la relève se trouve parmi ces lectrices... qui je pense la suivront encore longtemps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Livrinaa17
  24 mai 2020
Ayant adoré Cendres de l'auteure, je me suis précipitée pour lire celui ci !
J'ai adoré l'histoire que je trouve bien amenée, j'ai retrouvé la plume de Marine Kelada, son empreinte et surtout l'addictivité de l'écriture !
Emma vit seul avec son père. Ce dernier est très particulier et ne pense qu'à ses expériences. Jusqu'au jour où il va pousser le bouchon un peu trop loin...
Arachnos est très particulier, il ne s'exprime pas comme nous mais dans une langue étrangère disparue depuis longtemps. Il est faible, peureux, mais tellement attentionné avec Emma.
Leur relation est toute mignonne ! Mais bien sûr tout n'est pas si beau et rose. Nous allons rencontrer Dewey, le frère d'Arachnos. Les deux sont totalement différents l'un l'autre.
L'histoire est originale et terrible. Les dernières pages ont fait accélérer mon petit coeur si vite ! La fin est surprenante et a marqué beaucoup de points pour moi.
Je suis impatiente de découvrir les prochains romans de l'auteure ! J'ai préféré Cendres mais celui ci était génial également ! Je vous recommande grandement ces romans.
📚 En bref : Après avoir lu Cendres de Marine Keleda, j'étais impatiente de retrouver sa plume dans son autre roman. Je dois dire que je n'ai pas été déçue. L'histoire est originale et bien amenée, les personnages sont attachants. Moi qui déteste les araignées si elles sont toutes comme Arachos et Dewey je reverrai mon jugement ahah ! La fin m'a surprise, c'était carrément inattendu. Je recommande grandement. 📚
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
LovehorseLovehorse   20 juillet 2019
- Mais pourquoi ? demandait-il en dévisageant une autre cliente, une dame d'une soixantaine d'année.
- Qu'est-ce qui se passe ? intervins-je. Il y a un problème ?
- J'ai juste écrasé cette saleté d'araignée, se défendit la cliente.
Oups ….
- Bien sûr, madame, je comprend.
-Mais ce … ce monsieur, il m'a fait une de ces peurs !
- Oui, c'est … c'est un fervent défenseur de la cause animale. Excusez-le, madame.
Je me tournai vers Arachos et le pris par le bras pour l'entraîner avec moi en cuisine, débrassant au passage quelques tasses vides.
- T'as vu ça, Emma ? s'écria Arachos, choqué, quand nous fûmes seuls.
- Oui, j'ai vu. Mais tu sais, ce n'est pas une raison pour faire un scandale dans mon café ….
- Elle l'a tuée de sang-froid ! Ca aurait pu …. J'en sais rien, moi, ça aurait pu être ma mère !
Cette fois, je ne pus m'empêcher de rire franchement.
-Tu trouves ça drôle ?
Je tentais de me contenir, mais la situation était si cocasse que je n'y parvins pas.
- Ce n'était pas ta mère, Arachos !
- Je sais bien que ça ne pouvait pas être elle. Mais ça aurait pu être n'importe qui !
- Comme ?
- Comme … un ami.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SousunepluiedemotsSousunepluiedemots   23 juillet 2019
L’être humain est stupide. Il ne réalise vraiment l’importance de l’autre que lorsqu’il le perd, alors que le trou béant que laisse l’absence est déjà là, profond et irréparable. On vit comme s’il y avait toujours un lendemain pour tout le monde, mais c’est faux. Hier - c’est tout comme - maman me serrait dans ses bras et je lui confiais mes chagrins d’amour ; aujoud’hui elle n’était plus. Aujoud’hui il ne me restait plus que mon père, ma seule et unique famille ; demain il pourrait avoir disparu, comme maman... La mort pourrait l’emporter... ou moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Livrinaa17Livrinaa17   24 mai 2020
Sa beauté jurait avec la monstruosité qui l'avait précédée. Ses crochets empoisonnés, aussi immaculés que la neige, resplendissaient, contrastant avec ses grands yeux noirs aux reflets flamboyants. Je voulais lui échapper. Mais je ne le pouvais pas. Je ne le pouvais plus. J'avais réussi à fuir de nombreuses choses dans ma vie. Mais pas lui. Je devais lui faire face. Une aura de danger l'enveloppait mais il incarnait une innocence insaisissables. Il était le prédateur hostile et l'ange vulnérable, le maître et le prisonnier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LipetteLipette   16 juin 2019
L'être humain est stupide. Il ne réalise vraiment l'importance de l'autre que lorsqu'il le perd, alors que le trou béant que laisse l'absence est déjà là, profond et irréparable. On vit comme s'il y avait toujours un lendemain pour tout le monde, mais c'est faux.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4209 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre