AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2843370361
Éditeur : Anne Carrière (14/01/1998)

Note moyenne : 3/5 (sur 3 notes)
Résumé :
"Je suis la dangereuse et la très douce. Celle qui tourbillonne mais ne change jamais. Je suis la puissance et l'innocence, la tempête et l'embellie. Le printemps tenace et le sang sur la neige.

L'amante aux gestes lents, aux yeux pleins de lumière. Celle que l'on révère et celle que l'on brûle comme sorcière. La clémente et la très lointaine. Celle qui murmure des secrets. Je bouscule tous vos plans d'un grand rire, j'éparpille vos lois, et en tremb... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Laumness
  03 février 2019
Dans son oeuvre abondante, profonde et encore assez méconnue, Jacqueline Kelen recourt souvent aux mythes, à ces récits qui évoquent et questionnent les origines de l'univers, les mystères de la vie et de la mort, les désirs et les angoisses de tout être humain, les secrets, les espoirs et les épreuves du monde intérieur. Sans être assimilable à une simple histoire pour les enfants ou à une pure oeuvre d'imagination pour des adultes, le mythe a pour essence de contenir des messages universels dont la portée est liée à leur pouvoir d'éveil initiatique pour le lecteur ou l'auditeur qui sait percevoir la « substantifique moelle » au-delà des apparences. Ainsi sera-t-il amené à s'interroger, s'émerveiller ou s'effrayer au-delà de sa propre personne et des contingences historiques afin d'aborder la sphère immémoriale, éternelle, se prêtant à une quête sans fin. Dépeignant de nombreuses figures féminines, Les Femmes éternelles se présente à la fois comme une appropriation respectueuse et une interprétation personnelle de mythes puisés de la Bible, de l'héritage gréco-romain et de la littérature médiévale et classique notamment avec la blonde Iseut, la Desdémone shakespearienne, la Dulcinée de Don Quichotte et la Marguerite de Faust. Non seulement cet ouvrage est empreint de grande culture, illustrant combien l'auteur a été nourrie de ces mythes, mais il transforme le travail d'érudition pour donner une oeuvre par laquelle l'écrivain s'exprime à la première personne, incarnant ces différents personnages, imaginant même des choses qui n'ont pas forcément été écrites dans la tradition, mais que sa sensibilité et son intelligence essaient de saisir, un peu comme le fit Marguerite Yourcenar pour rédiger Mémoires d'Hadrien. le livre s'en trouve tissé de portraits vivants, contrastés, qui tous contribuent à esquisser une image de la Femme.
De sa voix unique et poétique, Jacqueline Kelen raconte par exemple le sort de Lucrèce, l'épouse vertueuse profanée par l'un des fils du dernier roi de Rome avant l'instauration de la République ; celui d'Antigone et de son idéal de justice en opposition à la volonté du roi Créon ; l'histoire de séductrices dangereuses comme Omphale, de mélancoliques telles que la nymphe Écho éprise de Narcisse, d'insaisissables créatures à l'image de Daphné et d'Atalante, de belles mystérieuses comme Mélusine dont le charme de l'union avec Lusignan tirait sa sève aussi des moments de solitude à l'abri des regards du seigneur aimé. La trentaine de figures mythiques convoquées dans ce livre constitue une représentation de ce qu'est l'éternel féminin, dans sa complexité, ses paradoxes, ses nuances, ses exigences, dans sa grandeur qui a de quoi parler à l'âme de toute femme bien plus que les mirages de la mode et les images d'une réussite moderne qui souvent n'a rien d'admirable. Jacqueline Kelen mêle au récit des pensées aphoristiques sur la féminité et, plus généralement, sur la passion, la beauté et la noblesse de l'être humain, sur le sens de la vie, une vie digne d'être vécue par l'élévation intérieure, par des idéaux, par l'oeuvre d'amour et d'amitié, par un cheminement qui engage femme et homme à un dépassement de soi, à un perfectionnement individuel et à une joie éternelle, divine. « Les seuls biens qui comptent dans la vie d'un mortel sont ceux que jamais on ne peut acheter : la beauté et l'amour, une âme noble, un esprit avisé, l'invincible douceur et la brillante sagesse ; l'amitié, le silence, un regard toujours neuf sur les choses. »
La lecture de ce bel ouvrage paru en 1998 peut se compléter judicieusement de celui, remarquable, intitulé L'Éternel masculin, dans lequel la démarche de Jacquelines Kelen est assez similaire si ce n'est que la forme est plus celle d'un essai sans l'usage créatif de la première personne, ainsi que deux autres livres, Les Femmes de la Bible et Une Robe couleur du temps. Il est tout à fait intéressant de voir comment, au travers de textes réalisés à différentes étapes de son existence, l'auteur approche de mêmes mythes féminins comme autant de sources inépuisables de réflexion et d'inspiration.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Danieljean
  17 janvier 2016
Ce livre est une petite perle. On y trouve une trentaine de contes, racontés avec une poésie enivrante. C'est un nouveau regard sur la femme qui fait du bien. A lire !
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   17 janvier 2016
Je suis la dangereuse et la très douce. Celle qui tourbillonne mais ne change jamais. Je suis la puissance et l’innocence, la tempête et l’embellie. Le printemps tenace et le sang sur la neige. L’amante aux gestes lents, aux yeux plein de lumière. Celle que l’on révère et celle que l’on brûle comme sorcière. La clémente et la très lointaine. Celle qui murmure des secrets.

Je bouscule tous vos plans d’un grand rire, j’éparpille vos lois, et en tremblant je vous offre une rose. Je suis la nostalgie au fond de votre cœur. Je vous attends depuis l’aube du monde, je veille sur chaque heure de votre sommeil. C’est mon sourire qui vous a portés jusqu’à ce jour et qui vous fait croire en la vie. Je suis votre destin, je fais tourner la roue.

Je suis la Femme. Une brise de rien du tout sur l’océan de vivre. Un grand tracas d’amour qui monte jusqu’aux étoiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LaumnessLaumness   27 janvier 2019
Nous étions dans l'éblouissement de la jeunesse lorsque nos regards se sont étreints. Dans le ravissement de l'amour. Tu n'avais pas connu cette folle émotion, ce déraisonné désir avant moi, peut-être t'étais-tu méfié des femmes. Moi, j'étais toute jeune, je n'avais pas encore enlacé un amant, mais une femme n'a pas besoin de s'allonger auprès d'un homme pour connaître l'amour : qu'elle reste vierge ou qu'elle s'offre à tous, elle est, dès sa naissance, initiée à ce mystère. Là réside certainement la souveraineté de la femme : elle naît avec la connaissance de l'amour sans en avoir eu encore l'expérience.

Viviane et Merlin
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Jacqueline Kelen (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacqueline Kelen
Le chemin de sainteté passe par la rencontre avec le Démon. Ermites, moines et moniales, mystiques hommes et femmes, tous ont eu à subir ses tentations et ses assauts. C?est leur histoire, leur combat et, souvent, leur victoire que raconte ce livre.
http://bit.ly/2e1RAb9
À une époque qui ne croit plus guère en Dieu ni au Malin, et qui rejette tout phénomène surnaturel, voici un essai érudit et passionnant, qui rappelle la réalité de Satan.
Écrivain, productrice à France Culture pendant vingt ans, Jacqueline Kelen a publié une trentaine de livres consacrés aux grands mythes, aux figures mystiques et à la vie intérieure.
+ Lire la suite
autres livres classés : féminin sacréVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
il était Zen
Catholique

10 questions
1087 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre