AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de tousleslivres


tousleslivres
  02 octobre 2012
Après avoir beaucoup apprécié les deux premiers romans de Jesse Kellerman : "Les visages" et "Jusqu'à la folie" me voici en possession de ce troisième opus "Beau parleur" grâce aux Éditions Des deux Terres qui m'ont confié un exemplaire (non corrigé) et je les remercie de tout mon coeur, d'une par pour la confiance qu'ils ont placé en moi et d'autre par pour m'avoir fait découvrir (encore une fois) en avant première cette petite merveille !!!

J'ai adoré !!! C'est un mélange de thriller, de roman psychologique (comme je les aime), de réflexion sur la vie, ses joies et ses déboires et c'est aussi un roman très noir qui prend aux tripes. Personnellement ce roman est entré dans ma tête et ce n'est pas demain qu'il en sortira...
Je viens de le finir et je suis médusée par cette lecture.

Les 60 premières pages sont consacrées à la biographie de Joseph Geist. On découvre donc que Joey n'a pas eu une enfance très heureuse, je dirais même très douloureuse. Il avait un père très violent, une mère soumise, un frère qui se tue après une très grosse dispute avec son père. Mais 20 ans sont passés et Joey a toujours du mal à pardonner à ses parents de la mort de son frère et tout ce qui c'est passé avant dans cette famille.

Joey n'a pas réussi à finir sa thèse qui a pour sujet le libre arbitre. Il en est à un nombre incroyable de versions toutes plus longues les unes que les autres. Au départ, cette thèse se présentait bien, il avait trouvé un maître de thèse qui avait les mêmes idées que lui, mais il mourut peu après et Joey c'est trouvé dans l'obligation de trouver un autre maître de thèse, il trouve une femme qui ne le comprend pas. Elle le casse et ne l'aide en rien, son travail tourne en rond, il se fait renvoyer de la FAC. En même temps, rien ne va avec sa copine chez qui il squatte depuis deux ans, elle le met à la porte, elle ne le supporte plus. Il est à la rue quand il répond à une petite annonce :

« Interlocuteur souhaité
Pour heures de conversation.
Pas sérieux s'abstenir.
Appelez au 617.XXX.XXXX
Pas de démarchage SVP. »

Il rencontre Alma Spielmann, née en 1922 dans une famille de fabricants d'instruments de musique à Vienne. Mais on apprendra par la suite la vraie teneur du passé de sa famille. Elle passe donc cette annonce, elle recherche quelqu'un pour parler quelques heures tous les jours.
Au fil des jours, il va se nouer une amitié forte, comme un amour platonique.
Une phrase qui résume bien cette amour entre les deux personnages : « le véritable bonheur platonique est la fusion de deux esprits ».
Puis, un jour, le neveu d'Alma, Éric débarque sans prévenir. C'est là que tout va déraper, Joey se persuade qu'Alma peut le remplacer par Éric, qui pourrait perdre l'amour de la vieille dame. Mais on va s'apercevoir qu'Éric n'est qu'un jeune homme perdu qui ne vient voir sa tante que pour lui soutirer de l'argent.

Puis Alma meure... meurtre ou suicide ???
Puis, iIl arrive ce qui n'aurait jamais du arriver : Joey tue et camoufle. Il s'enferme chez lui, enfin, chez Alma, elle lui tout de même laissé sa maison, tout ce qu'il y a dedans et plein d'agent, mais il y a des conditions qu'il arrivera pas à tenir, il va perdre totalement pied et c'est une descente aux enfers effroyable.

J'ai vraiment adoré ce livre, sa lecture est très rapide, les chapitres défilent à une vitesse faramineuse.
J'ai adoré le chapitre entre le 21 et le 22, il est extra, rapide, stressant et remplit de suspens. A chaque chapitre l'auteur, Jesse Kellermann, fait monter la pression.
A chaque page tournée on veut, on doit connaître la suite, ce qui fait de ce livre une vraie perle psychologique !!!
Lien : http://tousleslivres.canalbl..
Commenter  J’apprécie          230



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (21)voir plus