AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de nameless


nameless
  10 décembre 2018
Le lecteur découvre en ouverture de Par omission, Kit et Laura, qui, terrifiés par les conséquences d'un événement passé, ont décidé de changer de vie et d'identité, de devenir invisibles sur les réseaux sociaux, et même de sacrifier leurs carrières qui auraient pu être plus brillantes si leur priorité n'était pas de rester, à tout prix, anonymes. Ce jeune couple amoureux récemment marié vit à Londres, Laura est enceinte de jumeaux et Kit s'apprête à partir pour les îles Féroé, le meilleur endroit mondial selon ses recherches préalables, pour assister à l'éclipse solaire du 20 mars 2015.


Depuis son enfance, initié par son père, Kit est fasciné par les éclipses solaires ; il est même devenu un spécialiste réputé au sein du microcosme des chasseurs d'éclipses. C'est ainsi qu'au gré de ces rarissimes facéties planétaires, il s'est rendu en Amérique du Sud, en Australie, ou en Zambie pour les traquer et rapporter les meilleures photos ou vidéos tout en éprouvant les plus intenses émotions. Pour assouvir sa passion, il se trouve le 11 août 1999 en Cornouailles, en compagnie de Laura qu'il vient de rencontrer, de son frère jumeau et de quelques amis. C'est là que les deux tourtereaux sont les témoins, en plus du spectacle astral gâché cette fois par les nuages, de l'agression de Beth, jeune femme inconnue. Sans qu'ils le sachent encore, en quelques minutes, le cours de leur vie vient de basculer définitivement. Plus rien ne sera jamais comme avant. Ces éléments sont donnés dans la 4ème de couverture, je n'évente aucun secret.


Construit en 5 étapes, comme les 5 "contacts" d'une éclipse totale de soleil, Par omission est un roman virtuose, intelligent, au style parfait et lent, à la construction très élaborée, qui met les nerfs du lecteur à rude épreuve, joue avec ses intimes convictions qui se modifient à mesure que l'intrigue progresse et que la frontière entre vérité et mensonge devient poreuse. Les points de vue de Kit et Laura sont révélés en alternance, au cours de 3 périodes : 1999, l'éclipse et le drame ; 2000, année du procès au cours duquel l'agresseur de Beth est jugé, la vérité apparaît fragile et protéiforme, et les avocats de la défense s'appliquent à attaquer la moralité de la victime et rendre la notion de consentement mouvante ; 2015, autre éclipse et épilogue, impossible à détecter, qui survient après que toutes les motivations les plus intimes, les plus nobles comme les plus ignobles des protagonistes, ont été passées au crible.


Erin Kelly est surtout connue en France pour être à l'origine de la série Broadchurch, encensée par la critique et les spectateurs. Deux autres de ses romans ont été traduits, excellents selon mes critères : L'arbre au poison et Un feu dans la nuit. Elle mérite, toujours à mon humble avis, toute l'attention des amateurs, même et surtout très exigeants, de thrillers psychologiques.
Commenter  J’apprécie          568



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (55)voir plus