AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2930880015
Éditeur : Séma éditions (21/11/2015)

Note moyenne : 4.18/5 (sur 22 notes)
Résumé :
Au plus profond de l'Ardenne, dans un lieu où fées et croquemitaines côtoient notre réalité, Marylou, fille et petite-fille d'ensorceleuse, n'aime rien de plus que de retrouver l'Arbre-aux-Murmures et les habitants de la Forêt du Pas-du-Loup. Mais voilà qu'elle apprend que cette dernière va être rasée... Marylou jure de tout tenter pour la sauver. Quand, en plus, son ami Sam disparaît au fond des bois, la fillette ignore encore quels dangers elle devra braver pour l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
Aelynah
  28 septembre 2016
Marylou est une enfant de onze ans qui, nous l'apprenons rapidement à la particularité d'appartenir à une famille d'ensorceleuse. Son lien avec le Pas-du-loup, le bois proche de chez eux est fort et tient en sa nature mais aussi au caractère de la jeune fille. Alors quand Sam le fils du bourgmestre leur annonce en pleine e que leur petit bois va être rasé pour construire une maison de retraite, c'est le tollé général. Mais c'est surtout une question de vie ou de mort pour Marilou. Car elle, elle sait que ce n'est pas seulement le parc de jeux des enfants, les balades en forêt ou un petit coin de nature agréable qui va être rasé mais aussi et surtout un lieu de vie pour des créatures autrement dépendantes de lui que les lapins, oiseaux et autres petits gibiers.
Les fées, les nutons, les dryades et autres créatures féeriques du Pas-du-loup risquent de disparaître.
Alors sans réfléchir aux conséquences, Marilou va prêter serment sous l'arbre-aux-murmures de tout faire pour sauver le petit bois.
C'est là encore Sam qui va accélérer les choses en lui annonçant à nouveau la terrible nouvelle. Elle n'a donc que le week-end pour réussir à trouver une solution.
Et c'est le début de l'aventure pour nos deux jeunes amis.
Le rythme saccadé des phrases courtes nous emporte dans la course poursuite que devient ce week-end. L'auteure utilise cette façon de faire pour donner ce rythme d'urgence que ressent Marylou. Quand ce n'est pas pour sauver sa forêt ce sera pour retrouver Sam. Car ce roman débute comme un conte pour enfants. le rythme, le phrasé nous plongent de suite dans un sentiment de bien-être et de rêverie.
On sent l'urgence dans chacune des pages que l'on tourne et c'est avec le coeur serré que l'on avance à tâtons dans cette quête quasi impossible.
Je connaissais la plume de Gaëlle K. Kempeneers au travers d'un autre genre tout à fait différent, le Pulp et son titre Proie Dunoir. J'avais adoré sa manière de créer son atmosphère et ses personnages atypiques mais attachants.
Ici encore elle sait trouver les mots pour nous entraîner rapidement dans le récit. Petits et grands vont se retrouver facilement plongés dans cette quête et suivre Sam et Marylou le coeur battant d'anticipation.
Ce conte de fées, moitié légendes ardennaises et féeriques vous entraînera jusqu'au bout de la nuit et dans l'émotion la plus simple et la plus sincère.
Marylou et Sam vont vous donner des sueurs froides, des sourires et quelques larmes.
La fin est surprenante et on en redemanderait presque quelques lignes en plus.
Merci aux éditions Sema pour cette découverte et ce très joli conte adapté à tous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
gabrielleviszs
  20 octobre 2018
Je remercie John ainsi que la maison d'édition Séma pour ce nouveau titre lu dans le cadre de notre partenariat.
Un peu de douceur entre deux livres plus imposant je dirais. C'est une histoire qui pourrait être considéré comme un conte. Marylou est une petite fille de 11 ans, fille et petite-fille d'ensorceleuse. Elle vit près d'une forêt qui voit son avenir se réduire à de la poussière. La plupart des adultes désirent réduire en cendre les arbres et y construire parking, magasins et autres bâtiments qui dénaturent les lieux. Sam, un petit garçon qui est dans la même classe que Marylou l'a appris de son père. Il prévient sa classe. Marylou est triste. Il la suit dans cette forêt fait une étrange rencontre. Mais la nuit vient et le petit Sam disparait. Entre le futur de la forêt qui est en péril et cette disparition, Marylou ne sait plus où donner de la tête.
Tout démarre sur le fait que la nature va perdre du terrain. le "Pas-de-loup" va se voir réduire, voir anéantir totalement. Malheureusement, l'arbre aux murmures est en plein milieu. Il est l'ami de Marylou et va donc mourir comme tout ce qui l'entoure. C'est impensable pour la petite et sa famille. Sa mère et sa grand-mère vivent dans la même maison et sont toutes les trois des ensorceleuses. Quant à son père habitant avec eux, il est un humain dénué de pouvoir, bien qu'il soit né dans une maison de sorcier.
Une amitié forte entre le personnage de cette petite fille et cet arbre. Un bel échange va survenir entre les deux. Et puis il y a les fées qui sont si petites que pour les comprendre c'est bien difficile. Une histoire qui est pleine de bons sentiments : l'amitié, la confiance, le soutien sans faille, la peur, l'angoisse de ne pas réussir... Faire un serment avec son sang pour une ensorceleuse n'est pas un coup d'épée dans l'eau. Bien au contraire, il s'agit d'une promesse qui peut aller bien plus loin que l'on ne le pense. Pour Marylou, j'ai eu peur. Peur d'imaginer ce qu'il faudrait qu'elle donne, peur de ce qu'elle risque de perdre.
L'aventure que Sam et Marylou vont vivre est pleine de monstres. le croquemitaine n'en est qu'un parmi tant d'autres et au final est-ce que c'est lui le plus méchant ? le bien, le mal, tout n'est qu'une manière de voir les choses. Même les "gentils" ont tellement à perdre qu'il faut parfois faire des sacrifices pour obtenir le bien du plus grand nombre de la communauté. L'auteur donne des détails sur certains mots que les enfants pourraient ne pas comprendre. C'est bien fait et j'ai appris certains mots. de nombreuses créatures peuplent les forêts et ici c'est pareil. Les fées y vivent et bien d'autres encore qui sont à découvrir. L'auteur écrit des phrases courtes, des chapitres courts. L'histoire défile rapidement. Une nuit, peut-être deux tout au plus, mais au final c'est un peu plus que cela. Les heures défilent, les épreuves aussi.
Marylou est agile, courageuse et futée pour son âge. 11 ans et elle sait déjà parler aux arbres de part sa nature. Téméraire, elle pense à réfléchir pour elle et pour son ami. Bravant tous les dangers pour le sauver, elle va montrer qu'elle a beaucoup de qualités. Sam est un petit garçon qui est juste humain, mais un coeur énorme. Il est et reste aux côtés de son amie quoiqu'il arrive. Et il leur en arrive des obstacles. J'ai eu mal au coeur de voir comment tout cela se termine. C'est une histoire pour enfant et pourtant j'ai été prise dedans facilement. Mon fils un peu moins. Nous avons lu le livre ensemble et n'a pas vraiment voulu donner son avis dessus. C'est un garçon de 12 ans maintenant qui préfère des histoires où les garçons sont des super-héros. Je n'ai pas parlé des illustrations, car en fait, mon fils et moi-même les avons trouvé simpliste en comparaison du texte qui est plus soutenu.
En conclusion, c'est une histoire entraînante où se mêlent les fées et autres créatures. Des légendes des Ardennes mises en avant. Une fin osée qui n'est pas courante, pourtant elle passe bien. Marylou et Sam sont deux enfants qui ensemble sont capables de grandes choses. J'ai passé un bon moment de lecture.
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/marylou-et-l-arbre-aux-murmures-gaelle-k-kempeneers-a148956922
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
FungiLumini
  20 janvier 2016
Ce livre est une des premières publications de la maison d'édition belge Séma éditions. C'est un ouvrage destiné à la jeunesse mais qui plaira aussi à un public adulte. L'illustration de couverture, réalisée par Annick de Clercq, est très belle et correspond selon moi parfaitement au récit !
L'histoire est découpée en petits chapitres. le style de l'auteure est léger et poétique, ce qui donne au récit une touche féerique. On suit Marylou qui découvre petit à petit la force de son héritage familial : fille et petite-fille d'ensorceleuse, elle n'est pas sans pouvoir ! Elle nous entraîne au fin fond de la forêt à la rencontre des fées et des croquemitaines. Va-t-elle réussir à sauver la forêt, ainsi que son ami Sam? Il vous faudra lire le livre pour le savoir ;)
Le récit est truffé de belles illustrations en noir et blanc (également réalisées par Annick de Clercq ) qui mettent en avant les différents éléments du récit. Même s'il s'agit d'un roman jeunesse, le vocabulaire utilisé n'a pas été simplifié pour autant: des notes de bas de page permettent aux enfants d'enrichir leur vocabulaire en leur expliquant les mots les plus compliqués et en leur décrivant les créatures magiques rencontrées.
Marylou et l'Arbre-aux-Murmures est un très beau livre jeunesse qui a été un coup de coeur pour moi, autant au niveau de l'histoire enchanteresse que de la jolie plume de l'auteure ! J'ai vraiment apprécié mon voyage au coeur de la forêt avec Marylou et Sam et je recommande ce livre autant aux petits qu'aux grands ;)

Lien : https://livraisonslitteraire..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Lireoumourir
  15 août 2016
Chronique d'Alexandre
Je vous parlerai aujourd'hui de « Marylou et l'arbre-aux-murmures », de Gaëlle K. Kempeneers.
Marylou est fille et petite-fille d'ensorceleuse. Lorsque la forêt du Pas-du-Loup est menacée, L'héroïne ne l'entend pas de cette oreille et va tout tenter pour empêcher ce malheur d'arriver en compagnie de son ami Sam.
Cette première parution de Séma Éditions est pour moi une franche réussite, et au risque de ne rajouter qu'un amas de caractères d'imprimerie de plus à l'amas conséquent de louanges que reçoit cet ouvrage, c'est avec joie que je me joins aux blogueurs et autres critiques enthousiastes à son égard.
Je ne suis d'ordinaire pas friand de lectures jeunesse, préférant sans hésitation les thrillers et autres romans noirs. Pour ceux qui connaissent mes chroniques, je plutôt branché Chattam et King que Chantal Goya…
Lorsque j'ai entamé la lecture de « Marylou et l'arbre-aux-murmures », je m'attendais à une petite lecture sans grand frisson, me disant presque qu'au pire j'aurais participé au lancement de la maison d'édition d'un ami. Ma place au paradis me semblait donc plus ou moins accessible grâce à un livre pour enfants.
Quelle surprise donc de me retrouver plongé dans le récit à ne plus savoir m'en détacher qu'au prix d'un réel effort, et d'attendre avec impatience la première occasion de m'y replonger !
Le style d'écriture de l'auteur m'a tout d'abord séduit par sa poésie et sa fluidité (ingrédients que j'imagine fondamentaux pour accrocher un public jeune, pas forcément copain avec la lecture), puis parce qu'en même temps il ne fait pas de concession d'un point de vue vocabulaire. Les mots plus compliqués sont expliqués en bas de page, mais ne sont pas bannis du récit sous couvert de rendre la lecture plus accessible. Rien que cet effort allié aux deux qualités précitées me semblent confier à ce livre un intérêt certain, ne fut-ce que d'un point de vue éducatif et pédagogique.
D'autre part, l'histoire en elle-même m'a happé rapidement. Encore une fois, l'auteur ne fait pas de concession face à l'âge des lecteurs et n'hésite pas à dépeindre des scènes d'aventure dures. Elle n'épargne pas ses personnages sous couvert d'un happy end indispensable, que du contraire. Je n'aimerais vraiment pas être à la place d'un des héros parce qu'ils en bavent salement, et c'est tant mieux pour le lecteur, l'histoire n'en est que plus crédible !
J'ai cité King comme étant l'une de mes références phares précédemment. J'ai eu plusieurs fois le sentiment d'avoir entre les mains l'un de ses ouvrages, à ceci près que le style d'écriture et l'imaginaire présent ne lui correspondent pas. Je parle ici des ambiances lors du récit. A de nombreuses reprises, c'est à l'arrêt de ma lecture que je me suis aperçu de mon état de tension, et c'est habituellement en lisant du Stephen King que ça m'arrive. Voilà pour ce que je peux vous expliquer objectivement. Après, j'aurais tendance à parler de la couleur du récit sans pouvoir la nommer, mais pour ceux à qui ça parlerait elle me parait fort proche. La lecture n'en est que plus agréable !
Les références aux légendes ardennaises sont également un plus indéniable à la lecture. Au fil de la lecture, on s'aperçoit qu'on en connait à la fois plus qu'on ne le croit, et en même temps qu'on en connait au final bien peu. Il s'agit donc là à la fois d'une source de souvenirs nostalgiques et de découvertes !
Enfin, je dirais que s'il fallait une preuve que cet ouvrage est réellement digne d'intérêt, c'est qu'il peut s'adresser à la fois au public jeune que vise la collection, mais aussi à un public plus âgé et que les deux générations y trouveront leur compte. Il me semble qu'il s'agit là d'un signe de qualité non discutable…

Lien : http://www.lireoumourir.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Aliybooks
  10 octobre 2016
Merci à Séma Éditions pour cet envoi, leur confiance et cette superbe découverte.
Lu en quelques heures à peine dans le train, cette lecture remplit de magie est une très belle découverte. Marylou et l'Arbre-aux-Murmures m'a littéralement transporté.
Nous suivons l'histoire de Marylou, une petite fille issue d'une famille d'ensorceleuses la faisant ainsi baigner dans un univers magique. Lorsque le père de Sam, le bourgmestre, prévoit de raser la forêt du Pas-du-Loup et donc l'Arbre-aux-Murmures auquel la jeune fille est fortement attachée, elle décide de mettre tout en oeuvre pour le sauver.
Bien qu'il s'agisse d'un roman jeunesse, il s'adresse également aux lecteurs les plus expérimentés et nous entraîne avec une facilité déconcertante dans un monde remplit de créatures merveilleuses, mais aussi de créatures les plus sombres.
L'univers dans lequel évolue les personnages n'est pas réellement décrit. Il faut dire que le livre étant assez court afin de convenir aux enfants ne permet pas forcément de faire de très grandes descriptions. Toutefois, cela peut être un atout comme un inconvénient. Pour ma part, j'ai trouvé que ce manque d'indices que ce soit sur les lieux ou les protagonistes nous permettaient de laisser notre imagination faire le travail. Ainsi, on s'imagine notre forêt, mais aussi le caractère et le physique de nos personnages. En revanche, il est vrai que pour certains événements, j'aurais apprécié avoir un peu plus de détails et d'explications. J'avais l'impression de passer à côté de choses importantes sans cet approfondissement et de ne pas tout comprendre.
De nombreuses péripéties viennent pimenter le récit et plus il avance, plus il devient sombre et l'intrigue intéressante.
La fin est dans la continuité du roman, pleine de magie, vraiment très belle, digne d'un conte de fées moderne et ce malgré les quelques larmes qu'elle m'aura faite verser. C'est une très belle manière de nous montrer que, parfois, la vie n'est pas toute rose.
Les personnages sont tous deux intéressants. Comme j'ai pu le signaler plus haut, ils ne sont pas très développés, ce qui laisse libre court à notre imagination. Comme nous en savons très peu sur leur caractère, s'approprier et s'imaginer les personnages nous permet de nous sentir plus proche d'eux. La seule chose que nous savons explicitement c'est que ce sont deux jeunes enfants courageux et friand d'aventures.
L'écriture est simpliste sans trop l'être. Comme il s'agit d'un roman pour les 9 à 99 ans, l'auteure a réussi à trouver un juste milieu. Bien que parfois certains mots peuvent paraître compliqué pour des enfants, mais Gaël k. Kempeneers a pensé à tout et pour facilité la compréhension des mots pouvait être trop difficile à comprendre pour les plus jeunes, on peut retrouver des notes de bas de pages avec des explications.Les chapitres sont relativement courts, ce qui permet à l'écriture une très belle fluidité et poétique.
En conclusion, Marylou et l'Arbre-aux-Murmures est une histoire touchante remplie d'émotions et pleines de rebondissements. Un joli petit livre pour petits et grands qui nous apprend beaucoup sur les légendes.
Je regrette toutefois le manque de développement et d'approfondissement de certaines scènes, notamment sur la fin.
Lien : http://aliybooks.weebly.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs   20 octobre 2018
Et Marylou est arrivée. Elle adore s’enfoncer dans la forêt avec sa grand-mère, apprendre ses secrets, parler avec les fées et les nutons sans les offenser, se reposer au pied de l’Arbre-aux-Murmures et tendre l’oreille pour surprendre les souvenirs que celui-ci accepte de partager avec celles et ceux qui savent l’écouter. Dire que des adultes veulent l’abattre ! Les yeux de la fillette piquent. Elle les essuie d’un revers de manche rageur et renifle un coup pour faire bonne mesure. Les lapins et les oiseaux ne seront pas les seuls à se retrouver sans abri si des bulldozers détruisent la forêt. Où les fées et les nutons pourront-ils se réfugier ?
La résolution de Marylou se raffermit tandis qu’elle s’avance dans la clairière. Elle ne laissera pas son vieil ami mourir, foi d’ensorceleuse ! Sa main se pose sur l’écorce rugueuse et elle grimpe sur une racine tortueuse pour étreindre le tronc. Ses bras n’en font pas le tour, loin s’en faut ! Une farandole1 d’enfants n’y suffirait pas. Son doigt heurte une écorce plus dure, plus râpeuse et s’y entaille la peau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Aurore666Aurore666   26 avril 2019
Marylou est arrivée. Elle adore s’enfoncer dans la forêt avec sa grand-mère, apprendre ses secrets, parler avec les fées et les nutons sans les offenser, se reposer au pied de l’Arbre-aux-Murmures et tendre l’oreille pour surprendre les souvenirs que celui-ci accepte de partager avec celles et ceux qui savent l’écouter.

Dire que des adultes veulent l’abattre ! Les yeux de la fillette piquent. Elle les essuie d’un revers de manche rageur et renifle un coup pour faire bonne mesure. Les lapins et les oiseaux ne seront pas les seuls à se retrouver sans abri si des bulldozers détruisent la forêt. Où les fées et les nutons pourront-ils se réfugier ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
FungiLuminiFungiLumini   20 janvier 2016
Ces chuchotis, elle les connait : c’est l’Arbre-aux-Murmures. Il chante pour elle, et ses souvenirs distillés lui parviennent malgré la distance, lui remettent en mémoire son identité. Qui elle est vraiment.
Commenter  J’apprécie          10
FungiLuminiFungiLumini   20 janvier 2016
Pour trois jours d’obscurité, j’invoque trois nuits de lumière. Pour la mort, j’appelle la vie. Aux ténèbres, j’oppose l’espoir !
Commenter  J’apprécie          20
gabrielleviszsgabrielleviszs   20 octobre 2018
En vain ! Sam est désormais protégé par le pacte de sang passé par la jeune ensorceleuse.
— Je croyais faire un cauchemar, murmure-t-il à l’oreille de la jeune fille qui secoue la tête en signe de dénégation.
Quel soulagement ! Il est redevenu lui-même ! Comment lui expliquer la situation ?
Alors, tu as manqué te faire manger par un croquemitaine, mais tout va bien maintenant…
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : forêtsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le quiz des prénoms (niveau facile)

Le titre du recueil de poèmes d'Aragon s'intitule ...

Le Fou d'Anna
Le Fou du Roi
Le Fou d'Elsa
Le Fou d'Estelle

10 questions
3898 lecteurs ont répondu
Thèmes : prénomsCréer un quiz sur ce livre