AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de theobservor


theobservor
  30 septembre 2020
De cet auteur, déjà quelques lectures : cul de sac, l(homme qui voulait vire sa vie, les désarrois de Ned ALLEN.
Contrairement à une grande partie des lecteurs du site, je ne ferais un second résumé du résumé.
Première page, premier étonnement, 70 ans!!!! L'auteur ou son héroïne considère qu'il s'agit d'un âge canonique: curieux comme regard d'une femme sur une autre femme.
Contrairement à beaucoup de lecteurs, ce livre n'est pas une dénonciation du Maccarthysme...Ce dernier n'est abordé que franchement à partir de la page 483 et pour une courte durée.
Non ce roman est un regard sur la société américaine, de la fin des années 1930, jusqu'aux années 1990.
Plus particulièrement une analyse sans concession de cette fameuse CSP les WASP.
Terrible conception de la famille, de la société, de la place de la femme, des moeurs, de la place de l'homme, de la place des enfants.
A cette étude de la société, vient s'ajouter celle du MacCartysme, qui va cristaliser tous les sentiments, qui va cristaliser tous ces regards sur la société et le rôle que chacun y mène, qui va cristaliser aussi la puissance des médias déclinants et ceux émergents ( télévision), qui va cristaliser les clivages entre les différents états ( Maine et NY,...), qui va cristaliser les rapports de force, qui va cristaliser la notion bien suggestive du patriotisme et ses excès, qui va cristaliser cette notion de lâche et de courageux, qui va cristaliser les rapports frères / soeurs, qui va cristaliser les rapports enfants / parents, et au delà de tout celà LA GRANDE QUESTION : la capacité à pardonner.
Paradoxalement, cette histoire nous amène aussi à nous poser la question ( posée par les personnages) sur la connaissance ou pas des terribles déviances des nazis et de ce qui était perceptible ou pas à l'époque : cette terrible phrase " ICH HABE NICHTS DAVON GEWUFIT": je ne savais pas.
Un livre qui pose bien des questions à travers une belle et terrible histoire.
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus