AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2755634030
Éditeur : Hugo et Compagnie (07/09/2017)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 37 notes)
Résumé :
Le premier titre de la série Les Insurgés nous transporte dans un monde lointain et imaginaire dans lequel deux groupes s'affrontent.
Hudson Lane est la demi-soeur du leader des Souverains qui ont pris le pouvoir et instauré la loi martiale. Son frère a décidé de la marier à son second, ce qu'elle ne veut même pas envisager. Elle s'enfuit et risque la mort pour cette désertion.

Dans sa fuite effrénée, elle croise le chemin de Connor Mackenzie... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (34) Voir plus Ajouter une critique
Marlene_lmedml
  26 septembre 2017
J'attendais cette toute nouvelle saga avec impatience, je suis absolument fan d'Elle Kennedy, et le côté dystopie m'a donné envie de découvrir ce récit…
En terminant ce premier tome, je dois avouer que je n'étais pas totalement sûre de mon avis, aussi, je me suis laissé quelques jours pour bien comprendre mon ressenti vis à vis de l'histoire de Connor et Hudson.
Elle Kennedy plonge le lecteur dans un univers post-apocalyptique plutôt bien exploité, j'ai franchement aimé l'ambiance de fin du monde, mais… l'aspect érotique m'a totalement prise au dépourvu. Et c'est un vrai paradoxe, parce que je n'ai habituellement pas de soucis avec le sexe, mais ici l'abondance de scènes érotiques peu conventionnelles, voir libertines +++ a fini par m'écoeurer.
Revenons un peu sur l'histoire. Hudson Lane, notre héroïne, est la demi-soeur de Dominik, le leader des Souverains qui ont pris le pouvoir. Un pouvoir instauré par le conseil mondial, et toux ceux qui ne veulent pas se plier à ce régime totalitaire finissent bannis par les Souverains pour devenir des Insurgés… Hudson ne peut plus se résoudre à accepter les agissements de son clan, et elle s'enfuit lorsqu'elle se voit promise à Knox, un homme sans foi ni loi… Malgré les risques qu'elle encours en prenant la fuite, Hudson est sûre d'elle, elle sait se défendre mais dans ce monde où règne le chaos elle va avoir besoin de soutien. C'est alors qu'elle croise la route de Connor Mackenzie, qu'elle sait que lui seul pourra veiller sur sa sécurité… Néanmoins elle a un secret de taille à cacher, et il se pourrait qu'elle cours un grave danger si les Insurgés venaient à découvrir son identité… Arrivera-t-elle à cacher son secret ? Connor lui fera-t-il confiance ?
Honnêtement, si le récit avait été moins porté sur le sexe, ce roman aurait été un coup de coeur, j'ai adoré l'univers décrit par Elle Kennedy, elle a su développer une intrigue très prenante et pleine de danger mais… le contenu érotique est trop présent pour que j'en ressorte comblée… Et pourtant, le sexe cadre plutôt bien avec le contexte post-apocalyptique de l'histoire, tout se monnaye avec le sexe, les Insurgés vivent comme si c'était leur dernier jour sur terre, donc s'octroient tous les plaisirs de la chair. Si l'intrigue est intéressante, j'ai été gêné par l'abondance de sexe, et la façon dont les scènes sont orchestrées. Elle Kennedy sort totalement des sentiers battus avec des rapports à plusieurs, elle met en avant le côté urgent de la chose, à savoir, profiter des bonnes choses car nos personnages ne savent pas ce que la vie leur réserve… le côté exhibitionniste m'a aussi profondément gênée. Je ne le trouve d'ailleurs pas du tout adapté à de jeunes lectrices de new romance, j'avoue que de penser que des lectrices de 16 ans vont l'avoir entre les mains, cela me hérisse un peu les poils… Mais ce n'est que mon avis encore une fois.
Passons aux points positifs de ce roman, car il y en a. J'ai aimé les personnages et leurs caractères, même si j'aurais aimé pouvoir les découvrir un peu plus. J'aurais aimé que l'auteure approfondisse vraiment son univers et ses personnages plutôt que le côté charnel de l'histoire. Hudson s'avère être une héroïne forte et courageuse, elle n'est pas du genre à se laisser faire, elle sait se défendre et user de toutes les techniques qu'elle connait. J'ai aimé son tempérament, sa façon de réagir par rapport à la dureté de leur vie. Je me suis davantage identifiée à elle au début de l'histoire, avant qu'elle ne lâche prise grâce aux précieux conseils de Connor et des autres hommes du groupe d'Insurgés. J'ai aimé son évolution car elle tempère beaucoup Connor, et grâce à elle, on le découvre différemment… Connor, quant à lui, je l'ai aimé dès le début, car son attitude s'explique très rapidement, il a du charisme et s'impose en tant que chef de leur groupe d'Insurgés. Il est assez dur et rigide, car il a vécu des choses traumatisantes. Son évolution est intéressante, elle nous pousse à la réflexion, on s'interroge, on veut très vite en savoir plus sur lui… Donc à son niveau j'étais plutôt sur une note positive.
Les personnages secondaires enrichissent cet univers si sombre et complexe. Evidemment, nous faisons connaissance avec les personnages que l'on retrouvera dans les deux tomes à paraître. Rylan est un sacré personnage, il a une place très importante dans ce premier opus, aussi importante que celle de nos deux héros, peut-être trop importante pour moi haha ^^ En bref, j'ai aimé son personnage mais j'ai été vraiment surprise par la façon dont Elle Kennedy a choisi de l'intégrer dans le récit. Je me suis davantage attachée aux autres insurgés qui gardent une place « normale » dans l'histoire.
La plume d'Elle Kennedy est toujours aussi addictive et elle réussit un tour de force avec les Insurgés car elle se renouvelle totalement par rapport à ses précédents romans. Une narration à la troisième personne nous permet d'avoir une vue d'ensemble sur tous les personnages et toutes les situations d'un point de vue à l'autre… le récit se lit bien, on est facilement pris dans l'histoire mais malgré cela j'ai ressenti un malaise face au sexe et ce, à plusieurs reprises.
En bref, en me lisant vous pourrez comprendre que mon avis est assez partagé, cependant j'ai vraiment aimé la toile de fond de cette nouvelle saga et j'ai donc hâte de poursuivre dans cet univers. le mélange dystopie/romance est assez plaisant mais néanmoins je reste bloquée sur le fait que le sexe a empiété sur l'intrigue et ce, à de trop nombreuses reprises. Je sais que certaines d'entre vous ne sont pas fans des scènes érotiques à outrance, aussi je vous conseillerais de passer votre chemin. Pour les autres, foncez découvrir cet univers post-apocalyptique où le lâcher prise et le plaisir sont des éléments essentiels à la survie de nos personnages.

Lien : https://lmedml.com/2017/09/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Lectrice-Lambda
  13 octobre 2017
Qui ne connaît pas Elle KENNEDY ? Avec sa série « Off-Campus », elle est devenue un auteur incontournable de la new romance et elle revient avec une nouvelle saga complètement différente.
« Les Insurgés » nous plonge dans un univers dystopique qui est bien loin de notre réalité.
La Terre a été ravagée par une guerre mondiale durant laquelle les armes nucléaires étaient utilisées à outrance. Après ce chaos, un Conseil Mondial a été constitué pour aider la population à aller mieux. Pour cela, il contrôle la reproduction des êtres humains en stérilisant tous ceux qui n'ont pas de gênes intéressants, limitant ainsi l'expansion de la population, et contrôlant également bien d'autres choses. En échange de ce ‘pouvoir', le Conseil offre la protection en créant des colonies protégées par des combattants et des moyens technologiques, mais aussi la possibilité de jouir de tout le confort moderne, en passant par l'électricité ou l'eau chaude.
Quant à ceux qui ne veulent pas être bridés par le Conseil Mondial, ils décident de s'enfuir et de vivre par leurs propres moyens : ils sont les Insurgés. Leur vie est rude, sans confort ni sécurité, mais ils préfèrent être maîtres de leurs destins plutôt que de vivre sous le joug d'une organisation qu'ils ne trouvent pas si juste que cela.
Une guerre s'est alors instaurée entre les Insurgés et le Conseil Mondial. Ce dernier a trouvé un moyen pour capturer tous les Insurgés : former des Exterminateurs, des guerriers entraînés et féroces qui les traquent sans arrêt.
Hudson Lane est une jeune femme infirmière vivant dans une cité du Conseil Mondial. Son frère jumeau, Dominik, est le leader des Exterminateurs.
Alors qu'elle n'a jamais remis en question ce modèle, elle va commencer à se rebeller lorsque son frère la force à se marier à son ami et bras droit, Knox, un exterminateur cruel et sans pitié. de plus, les Exterminateurs commencent à avoir un comportement étrange : ils n'hésitent plus à tuer les Insurgés au lieu de les capturer et leur proposer de vivre dans la Cité.
Alors un beau jour, elle s'enfuit. Seule et perdue, elle va croiser la route du beau et mystérieux Connor Mackenzie, un Insurgé. Une irrésistible attirance naît entre eux, mais la jeune femme ne peut lui dévoiler sa véritable identité, à lui qui voue une haine à son frère jumeau, Dominik.
Mêler la dystopie à la romance, deux genres qui me plaisent, ne pouvait que me ravir.
En plus, ayant adoré la série « Off-Campus » du même auteur, j'étais particulièrement curieuse de me plonger dans ce récit qui promettait d'être palpitant.
L'histoire commence sur les chapeaux de roues. On entre directement dans le coeur du sujet avec la rencontre entre Hudson et Connor. Leur attirance est intense et malsaine en même temps, la force de leurs sentiments s'opposant à l'ambiance un peu lugubre de leur monde.
J'ai apprécié que l'auteur commence de cette façon puisque cela nous aide à entrer dans l'histoire avec facilité.
Les passés des deux personnages nous sont révélés que bien après dans le livre. Ces instants de révélations nous aident à comprendre pourquoi Connor et Hudson sont tels qu'ils sont au moment de leur rencontre. Ce sont également des moments d'émotions puisqu'ils n'ont pas vécu des évènements heureux.
« Conquête » est un premier tome qui nous plonge directement au coeur du quotidien des Insurgés. Hudson est une jeune femme qui a vécu une vie dans le confort, dans une ville qui ressemble un peu à ce que l'on peut connaître aujourd'hui.
Son entrée dans l'univers sans pitié des Insurgés est un choc, mais aussi une révélation. Ils vivent dans l'angoisse du lendemain, sans savoir jusque quand ils vivront, toujours dans la peur de se faire tuer par des Exterminateurs.
De ce fait, leur quotidien est débridé et sans aucune limite. Ils ne vivent que pour le présent et pour la seule chose que le Conseil Mondial ne peut leur enlever : le plaisir.
Les scènes de sexe sont donc très présentes et sont très détaillées. On est loin du sexe conventionnel puisque les Insurgés font tout sans pudeur. Les ébats se font donc en très grande majorité devant tout le monde, peu importe où se trouvent les personnages, et sont régulièrement plus des orgies que des ébats à deux.
J'avoue avoir été très surprise en arrivant à ces passages, un peu à l'image d'Hudson qui ne s'attendait pas à cela. Seulement, je n'étais pas charmée comme elle, mais parfois choquée. Je comprends l'importance de cet aspect dans l'histoire, mais c'est mené très brutalement et sans mesure. On participe grâce à cela à l'émancipation d'Hudson, à son initiation au monde des Insurgés, mais certaines scènes de sexe, selon moi, n'apportent rien au développement de l'histoire ou des personnages.
De plus, j'ai eu un peu de mal avec la classification de cette série. Elle est annotée comme « dystopie romantique ». Même s'il y a effectivement une romance dans « Conquête », l'histoire est plus érotique que romantique. Cette classification peut donc être légèrement trompeuse et cela aurait été mieux de la noter comme « dystopie érotique ».
L'univers dystopique est quant à lui plutôt classique. Il réunit les éléments de base de ce genre d'univers et le résultat est plutôt réussi.
Ce premier tome se focalise sur la relation entre Connor et Hudson, laissant de côté un peu tous les autres éléments qui constituent cette histoire. J'ai trouvé au final cela un peu dommage parce que le rythme du récit ralentit durant tout le milieu du tome et certains chapitres sont longs car ils n'apportent pas grand-chose à l'avancé du récit.
Quant à la fin, elle est un peu facile à mon goût.
J'ai eu du mal à croire que Connor change aussi rapidement d'avis, passant du rejet au secours en quelques heures, ni à la rédemption de certains personnages.

En conclusion, « Les Insurgés, tome 1 : Conquête » est un premier opus qui m'a laissé mi-figue, mi-raisin. Elle KENNEDY nous plonge dans son histoire dystopique avec facilité, nous faisant accepter son univers lugubre et de débauche. Seulement, je me suis sentie un peu perdue puisque je m'attendais à une dystopie ‘romantique' et non pas ‘érotique'. Pour moi, il y avait donc trop de scènes de sexe, certaines étant complètement inutiles à l'avancée du récit.
Même si les personnages sont charismatiques et attachants à leur manière, j'ai eu du mal à vraiment apprécier la relation entre Hudson et Connor.
J'espère que le prochain tome sera plus rythmé au niveau de l'histoire et moins porté sur le sexe, pour que l'on puisse un peu mieux découvrir cet univers qui a pourtant tout pour plaire.
Un livre à lire si vous aimez les univers dystopiques et que les scènes de sexe à répétitions et débridées ne vous dérangent pas.
Lien : https://lectrice-lambda.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Beliwei
  11 septembre 2017
Cette série était très attendue, pour beaucoup nous avons découvert Elle Kennedy avec la série New-Adult Off-Campus sortie chez Hugo roman. Une série qui a remporté un grand succès, de mon côté, chaque tome fut un coup de coeur incontestable. J'ai par la suite, lu quelques autres écrits d'Elle Kennedy, sa plume est certaine et je suis prête à lire toutes ses futures sorties.
Les insurgés, c'est la plume d'Elle Kennedy associée à un autre genre de roman, c'est une série dystopique. La dystopie est un genre que j'affectionne, elle éveille la curiosité car elle nous propose un monde qui a subit de très forts changements et qui n'est plus régit de la même manière. L'auteur a alors la possibilité de pouvoir faire ce qu'il veut avec quelques règles à respecter mais pour le reste, son imagination peut alors nous propulser dans des univers aux antipodes de ce que l'on connait.
Dès le début du roman, nous plongeons dans un univers bien à part. L'attitude des personnages montre bien que le monde n'est plus ce qu'il était et nous les sentons constamment sur le qui-vive. Hudson, notre héroïne va faire la connaissance de Connor dans un bar, où il se trouve en compagnie de ses compagnons de route. Elle éveille son intérêt car il voit de suite qu'elle est en fuite et pas forcément à sa place, de son côté Hudson est très imposant, dans sa façon d'être mais aussi avec son regard. Hudson va admirer cette prestance et c'est un homme tel que lui, accompagné de ses compagnons qu'elle choisira pour se sentir en sécurité. Elle éprouve alors un sentiment de confiance, né dès le début vis à vis de lui et pourtant il ne sera pas forcément agréablement réceptif envers elle.
Nous avons ici des personnages forts et puissants, qu'ils soient des femmes ou des hommes, la société a forgé leurs caractères selon l'endroit où ils ont été élevés. D'un côté,
Hudson est une jeune femme qui a tout à fait conscience des dangers qui l'entourent, quand elle décide de s'échapper, elle savait bien que l'extérieur ne serait pas tendre avec elle qui a vécu toute sa vie enfermée. Mais son père a fait en sorte de l'entrainer comme il l'a fait avec son frère et elle est prête et suffisamment forte pour tenir tête aux hommes. C'est l'une des caractéristiques des femmes représentées dans les dystopies, elles ont des caractères dominants, le courage et la détermination font partie de leurs qualités. Bien qu'elle soit étonnée, surprise, parfois désarçonnée par ce qu'elle découvre avec cette vie en dehors de la cité, elle reste aussi une jeune femme combattive, décidée et qui n'a pas l'intention de se faire marcher sur les pieds. Les enjeux de sa survie auprès des insurgés n'ont d'égales que sa motivation à vouloir commencer une nouvelle vie libre.
Et puis nous avons les insurgés, des hommes qui ont fuit, qui se sont créés un camp fortifié et qui se protègent les uns les autres. Ils vivent de pillages et tentent de survivre, acceptant chaque jour comme une bénédiction d'être en vie. Ils savent bien que chaque décision prise peut être décisive sur leur vie, Connor en est le chef, ce n'est pas quelque chose qu'il a souhaité, mais cela s'est imposé ainsi et tout le monde semble apprécier ce fait. de son côté, au départ de son aventure, il était parti pour être seul, seul avec un objectif : se venger. C'est ce qui conduit toutes ses décisions, parfois au détriment des autres mais après tout, il n'a jamais souhaité être chef. Mais sans le vouloir, il les mettra jamais réellement en danger et la complicité entre les membres de son équipe est forte. La fratrie est soudée et ils savent être présent les uns pour les autres.
Connor en acceptant Hudson auprès des siens, marque un grand pas qu'il n'a jamais concédé envers qui que se soit. Il est très fortement attiré par elle, mais il aurait pu se contenter d'y goûter et de la laisser, mais les choses ne vont absolument pas se passer ainsi entre eux. Hudson avance progressivement avec lui, la confiance se doit d'être acquise et ce malgré ce qu'elle lui cache. Les secrets sont le seul moyen qu'elle ait de rejoindre ce groupe et ainsi d'être protégée de son passé. La situation d'Hudson est délicate car nous avons alors parfaitement conscience que les objectifs de Connor ne sont pas du tout propice à ce que Hudson puisse réellement s'intégrer au groupe. Les enjeux sont importants, les dangers le sont aussi. Si Hudson a fuit, c'est qu'elle ne se sentait pas en sécurité mais son passé la laissera-t-elle décider de quelle vie elle souhaite mener ?
Ce premier tome a un fort potentiel érotique, Hudson découvre que le monde au delà des murs de la caserne où elle a vécu, est différent. Les insurgés prennent la vie à bras le corps, sans calcul, ni remords, ce qui engendre une sexualité débridée et libre. A leur contact, elle va ainsi découvrir qu'ils vivent sans se cacher, sans tabou, juste pour profiter de ce que la vie leur offre. Elle Kennedy nous propose ainsi des scènes érotiques très fortes et très présentes, avec une totale ouverture d'esprit. Hudson en fera l'apprentissage auprès de Connor qui se livrera avec délectation à ce jeu. Alors au départ, j'ai été surprise par l'importance portée à la sexualité, d'habitude ce n'est pas le point le plus développé dans un récit dystopique. Cela a commencé par me dérouter mais ensuite, une fois que l'on commence à entrevoir de quelle façon fonctionne cette société, cet aspect-là de l'histoire prend alors tout son sens. Qui plus est, avouons-le les scènes sont assez délectables et c'est assez plaisant de les voir réagir les uns par rapport aux autres de ce point de vue-là.
Un premier tome qui m'a convaincu, j'ai été happée par l'univers proposé. La série est construite à la façon d'un New-Adult où chaque tome est consacré à un personnage. Donc ce premier tome clôt l'histoire de Connor et Hudson, même si je pense qu'elle aurait pu durer encore plus longtemps (on en veut souvent plus encore, c'est la gourmandise du lecteur), leur histoire est plutôt bien menée. Nous retrouvons tout à fait cet esprit de fratrie amicale, fort présent et auquel nous nous attachons. Tous les personnages sont tellement passionnants et intéressants, chacun d'eux a vécu des moments forts et éprouvants en perdant des personnes proches ou en ayant vu des choses dures et pénibles. Elle Kennedy réussit encore une fois, à la façon de Off-Campus à nous fidéliser à ses personnages et leurs histoires. Il me tarde de découvrir les prochains tomes et de continuer à évoluer dans ce milieu plein de surprises.
Lien : http://www.livresavie.com/le..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AltheaWonderland
  09 novembre 2017
Petite précision : si le roman est présenté comme une "dystopie romantique" je tiens à préciser que c'est surtout une dystopie érotique. Je pense qu'il y a une vraie différence entre la romance et l'érotisme, les lecteurs du premier genre ne sont pas forcément attirés par le second, de ce fait il est assez important de faire cette distinction avant de se lancer dans cette lecture. Si vous n'êtes pas à l'aise avec l'érotique vous n'allez donc sûrement pas pouvoir apprécier Les Insurgés à son juste titre.
La saga Les Insurgés se déroule dans un univers dystopique où suite à une troisième Guerre Mondiale la planète a été ravagée. L'humanité s'est alors reconstruite sur la loi martiale où le pouvoir a été pris par un organisme appelé l'Ordre Mondial et où les rebelles, ceux qui contestent cette nouvelle société, sont nommés les Insurgés. C'est donc dans ce monde chaotique que vivent nos deux héros. Hudson a grandi au sein de la société en place, en son coeur même puisque son frère n'est autre que le dirigeant des Exécuteurs. Connor, lui, est le leader d'un groupe d'Insurgés et voue une haine particulièrement féroce au chef des Exécuteurs. Autant dire que ce sont deux personnages qui n'ont semble-t-il rien en commun et n'auraient jamais du se rencontrer. Sauf que Hudson s'est enfuie de la cité pour échapper à son frère et lorsqu'elle tombe sur la bande de Connor elle décide de s'imposer au groupe, consciente qu'elle ne pourra pas survivre bien longtemps par elle-même tout en continuant à esquiver son frangin.
J'ai beaucoup apprécié Hudson qui est une jeune femme pleine de ressources et de détermination. Elle n'est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds, que ce soit par son sociopathe de frère ou par Connor et son côté alpha-mâle, et si elle parait parfois fragile ou inexpérimentée, elle est toujours consciente de ses actions, de ses choix, et en pleine possession de ses moyens.
En ce qui concerne Connor j'ai été un peu plus sur la réserve car l'alpha-mâle c'est pas forcément le genre de personnage masculin que j'apprécie le plus. Pour le coup j'ai été plus intriguée par d'autres membres de son groupe, qui j'imagine auront tous droit à leur tome à un moment ou un autre, mais je comprend pourquoi l'auteure a choisi Connor comme héros principal de son premier volet. Avec mon amie Séléna on se faisait justement cette réflexion à propos de sagas comme La Confrérie de la Dague Noire, et ça s'applique donc aux Insurgés aussi pour le coup, où généralement dans le tome 1 le leader de la bande trouve son âme soeur et y'a un espèce d'effet domino qui se produit où tome par tome tout le monde se case alors qu'ils étaient célibataires/pas intéressés par des relations sérieuses depuis des années (voir des siècles dans la Confrérie). du coup comme dans Les Insurgés Connor est le chef du groupe, c'est logique qu'il mette en route l'effet domino... et comme souvent avec cet effet domino c'est pas le couple déclencheur qui me plait le plus, j'attend du coup de voir lequel ce sera par la suite (je mets déjà un petit billet sur Rylan) !
Maintenant pour l'histoire en elle-même, l'univers dystopique est très intéressant et j'ai vraiment apprécié tout cet aspect du récit. Il faut quand même se dire que c'est pas l'angle principal de l'histoire ceci dit, le roman est surtout focalisé sur la relation entre Connor et Hudson. Et particulièrement sur leur relation physique. Il y a beaucoup de scènes de sexe, le ratio avec les scènes d'action est clairement déséquilibré, et comme j'étais pas super fascinée par leur couple, que j'ai pas spécialement ressenti d'alchimie entre eux, ça a eu pour conséquence que je n'ai mis que 3/5 au roman.
Ainsi si je suis un peu mitigée concernant Conquête, je pense que Les Insurgés est une série dystopie érotique avec pas mal de potentiel. J'ai pas été emportée par le couple principal de ce tome, j'ai donc un peu survolé une partie des nombreuses scènes érotiques, mais je suis super intriguée par la perspective des autres romans et donc des autres couples. Honnêtement je pense que c'est une saga qui pourrait être une de celle que je suis toujours avec plaisir sur le long terme comme La Confrérie de la Dague Noire par exemple.
Lien : http://altheainwonderland.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BOOKSANDRAP
  13 septembre 2017
> https://booksandrap.wordpress.com/2017/09/12/les-insurges-t1-conquete-elle-kennedy/

J'attendais ce bouquin avec tellement d'impatience ! Si vous me suivez depuis un petit moment vous savez que j'adore Elle Kennedy. J'ai adoré sa saga Off-Campus, qui était fraîche et terriblement drôle et j'avais vraiment hâte de découvrir cette nouvelle histoire. Pour le coup on se plonge dans quelque chose de totalement différent, au revoir l'université, bonjour les terres désertes et isolées. J'étais à la fois excitée et un peu angoissée à l'idée d'entamer ce bouquin. Et si je ne l'aimais pas ?
Verdict en tournant la dernière page, ce n'est malheureusement pas un coup de coeur. Pour moi ce n'est vraiment pas une romance mais plutôt un roman érotique où le côté dystopique n'est qu'un prétexte pour se faire se rencontrer nos deux héros principaux. Là où il faut vivre au jour le jour devient finalement l'occasion pour Connor et Hudson de s'envoyer en l'air à chaque chapitre…

Comme je vous le disais on plonge dans une ambiance totalement différente.
On est dans de la dystopie pure. Une cité où sont instaurées des lois régies par des commandants maniaques, dangereux et violents. Et à côté de ça, on a les insurgés. Ces gens qui se sont échappés de la cité ou qui ne veulent tout simplement pas y vivre. Dans cette atmosphère pesante où les insurgés sont traqués, on fait la connaissance d'Hudson une jeune femme pleine de secrets, anciennement haut placé dans la cité et Connor chef de sa bande d'Insurgés. L'intrigue de base est très bonne. L'idée de ce gouvernement tyrannique, d'Hudson qui fuie la cité et trouve refuge auprès de la bande à Connor était vraiment très sympa. Malheureusement ce n'était pas assez développé à mon sens. Je me doute bien que le principal pour l'auteure était de se concentrer sur cette romance mais tout de même j'aurais aimé plus de profondeur. J'aurais aimé connaître comment toute ces lois ont été mises en place, j'aurais aimé qu'il y ai plus d'action, plus de revirement de situation.
L'histoire était tellement centrée sur le nombril d'Hudson et Connor que tout le côté dystopique et dangereux passe carrément à la trappe. On fait passer au second plan l'intrigue de départ, on fait passer au second plan la traque des commandants pour retrouver Hudson. Tout est éclipsé au profit des histoires de fesses de la bande ce qui était à mon sens vraiment regrettable. C'est vrai qu'à part suivre jour après jour la vie au camp, les corvées et faire l'amour les personnages ne faisait pas grand chose d'autre.

Comment parler de ce premier tome sans aborder le côté érotique.
Là où dans sa précédente saga « Off- Campus » les passages de sexe ne me dérangeait pas, ici au contraire ça m'a pas mal tapé sur le système. C'était trop. Trop d'allusions trop de détails. On perds ce côté drôle et léger qu'on avait pu avoir dans ses autres bouquins et ça devient quelque chose de beaucoup plus sérieux et brutal. C'est dommage car je ne voyais pas bien l'intérêt de mettre à CHAQUE chapitre une scène de sexe. Ça ne faisait pas avancer l'histoire et ça me lassait plus qu'autre chose. En plus de ça j'ai trouvé que c'était par moment assez vulgaire et un peu trop trash à mon gout. Il y a vraiment un aspect voyeurisme qui m'a vraiment déplu et qui je pense, peut rebuter pas mal de personnes. Je tiens vraiment à préciser que c'est pour un public averti, on est pas du tout dans de la romance légère, c'est vraiment une histoire purement érotique. Si vous avez moins de 15 ans, passez clairement votre chemin.
Plus j'y réfléchis et plus je réalise que ce n'est pas forcément le côté cru et osé qui m'a gêner mais plus le fait que ce soit beaucoup trop présent. Si vous êtes pas forcément friand de passages de fesses, vous n'arriverez pas à apprécier ce roman.

Malgré tout je ne peux pas dire que j'ai passé un mauvais moment, la fin bouge un peu plus. On apprends de nouvelles choses. J'ai quand même envie de découvrir la suite, par curiosité, pour voir si ce côté trop sexuel s'efface un peu pour mettre en avant plus d'action et de douceur.
On plonge dans « Conquête » dans un univers d'hommes. Un univers brut, sans fard, où la femme est libérée et où finalement elle se fait moins de place que les hommes. Même si Hudson montre qu'elle a du caractère son côté naïve, soumise, complètement en chaleur quand elle voit un bout de peau de Connor m'a vraiment horripilé. Autant les hommes que les femmes étaient complètement dirigés par leur hormones et c'était vraiment pas quelque chose que je trouve intéréssant. Néanmoins on fait connaissance avec d'autres femmes qui ont du pouvoir et du tempérament au fil de l'histoire et je pense qu'il y a vraiment quelque chose à creuser. J'espère que l'auteur se penchera plus sur elles et délaissera un peu les relations plus intimes.
Vous l'aurez compris ce premier tome des Insurgés à été pour moi une petite déception même si je n'abandonne pas cette auteur et que je lirais la suite avec plaisir pour voir où Elle Kennedy va nous emmener ! Comme d'habitude ça reste extrêmement addictif ! Affaire à suivre…

Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
Elo-DitElo-Dit   13 novembre 2017
"Elle réalise tout à coup qu'il le ressent aussi, ce besoin surpuissant, ce sentiment terrifiant que ce n'est jamais assez. Car c'est le cas, ça n'est jamais assez. Elle a toujours plus envie de lui, comme un besoin de se perdre en lui, toujours plus loin, jusqu'à ce qu'il n'y ait nulle part où aller."
Commenter  J’apprécie          20
Ninie067Ninie067   18 octobre 2017
– Bon sang, j’ai vraiment besoin de me saouler et de baiser, mais pas forcément dans cet ordre, déclare Rylan en entrant dans le bar. Comme les autres, Connor mesure plus d’un mètre quatre-vingt-cinq et doit se baisser pour passer la porte. Toutes les têtes se tournent dans leur direction, mais les clients sont rassurés de ne pas voir le logo des Exécuteurs sur leurs vêtements et ils se concentrent de nouveau sur leurs compagnons ou sur l’alcool devant eux. – Vous avez vu la serveuse ? se réjouit Rylan. Elle est plutôt mignonne. Elle doit être nouvelle, parce que je ne pense pas que j’aurais pu oublier de tels seins. Connor suit le regard de son ami jusqu’au long comptoir en zinc tenu par une blonde toute maigre avec un impressionnant décolleté. Ouais, Ry s’en souviendrait s’il se l’était déjà tapée. Les maigres à gros seins sont ses préférées. Elle lève la tête, leur lance un clin d’œil et leur fait une moue aguicheuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
PepparshoesPepparshoes   13 septembre 2017
Dans les colonies, il est interdit de vénérer un pouvoir supérieur, mais le père d'Hudson pensait qu'il était important qu'elle connaisse les religions du passé. Toutefois, elles lui avaient toutes paru terrifiantes, ancrées dans la douleur et la pénitence. Or, en cet instant, envoûtée par les cochonneries que Connor chuchote dans son oreille, il lui est facile de croire que le diable existe, une créature séductrice qui attire les êtres dans les flammes du péché, toujours plus près, jusqu'à les faire brûler vivantes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MelieGreyMelieGrey   23 septembre 2017
- Euh, je ne... je suis trop fatiguée pour du sexe, Conn.
Il remue nerveusement.
- Pas pour du sexe. Je, euh, je pensais qu'on pouvait... dormir ensemble.
Elle ne peut pas cacher sa surprise.
- Mais tu dors seul, lui rappelle-t-elle.
Le regard de Connor est si intense qu'elle frissonne de la tête aux pieds.
- Peut-être que je n'en ai plus envie.
- Ah.
Son coeur bat la chamade alors qu'une bouffée de joie l'envahit.
- Eh bien, entre, alors.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MelieGreyMelieGrey   23 septembre 2017
- Alors, il me tuera, répond simplement Dominik.
- Dom ! s'exclame-t-elle.
- C'est peut-être notre seule chance de te faire sortir d'ici. Si je dois mourir pour que tu rejoignes ta famille... soit. Je suis prêt.
Sa famille. C'est surréel et dur à avaler, mais c'est tellement vrai... Elle n'a plus sa place dans cette caserne ni dans cette ville. Sa place est en terre libre. Avec ou sans Connor.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Elle Kennedy (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Elle Kennedy
⬇ TOUTES LES INFORMATIONS SONT EN DESSOUS, DEROULEZ ⬇
➩ Les livres cités :
- RECKLESS AND REAL Tome 1 : https://leslecturessucrees.com/2017/0... - OFF-CAMPUS Saison 3 : The Score : https://leslecturessucrees.com/2017/0... - Say I Love You, Tome 1 : https://leslecturessucrees.com/2017/0...
➩ Le lien cité :
- BOOK REVIEW The Deal : https://www.youtube.com/watch?v=KmoAM...
➩ Suivez-moi sur :
- Blog : http://leslecturessucrees.com/ - Facebook : https://www.facebook.com/leslecturess... - Twitter : https://twitter.com/Lecturessucrees - Instagram : https://www.instagram.com/leslectures... - SnapChat : lecturessucrees
➩ Retrouvez-moi sur :
- Livraddict : http://www.livraddict.com/profil/lesl.... - Babelio : http://www.babelio.com/monprofil.php? - Booknode : http://booknode.com/leslecturessucree...
➩ Mon club de lecture : SUGAR BOOKS CLUB https://www.facebook.com/sugarbooksclub/
➩ Me contacter : leslecturessucrees@gmail.com ➩ FAQ : http://ask.fm/leslecturessucrees ➩ Lexique des Blogueurs / Booktubeurs : http://leslecturessucrees.com/informa...
ATTENTION : Si je ne réponds pas à ton commentaire c'est que tu n'as pas les bons paramètres sur ton profile Google+.
➩ Ma Wishlist Amazon : https://www.amazon.fr/gp/registry/wis...
Je filme avec ma caméra Sony CX240E Je monte mes vidéos avec Imovie
+ Lire la suite
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle



Quiz Voir plus

The Deal off campus saison 1

Qui Hannah trouve-t-elle magnifique ?

Garrett Graham
Justin Kohl
Jimmy Paulson

11 questions
21 lecteurs ont répondu
Thème : The deal de Elle KennedyCréer un quiz sur ce livre
. .