AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782265116726
Éditeur : Fleuve Editions (13/04/2017)
3.94/5   43 notes
Résumé :
Paris, 1989. Au très chic lycée Henri-IV, les réputations se font et se défont. La magnétique Emma n’a pas conscience du pouvoir d’attraction qu’elle exerce sur les garçons. Yann, Arno, Manu… La liste est longue de ses prétendants en première S2. Mais c’est en Tom,
ado solaire fou de sensations fortes, qu’elle a trouvé le confident idéal, lui qui la connaît si bien. Un drame va survenir et jouer à assombrir le tableau de cette adolescence parfaite.<... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (29) Voir plus Ajouter une critique
3,94

sur 43 notes
5
13 avis
4
10 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
1 avis

Livresque78
  13 avril 2017
Très bon moment de suspense mêlé à une dose de science inattendue pour ma part. le roman est accrocheur du début à la fin, pas de temps morts dans cette poursuite contre des tueurs don on ne découvre la motivation réelle que petit à petit. J'ai particulièrement aimé les flashbacks d'Emma, cette période de lycée est la clef de tout, il est donc judicieux de nous servir les souvenirs de cette époque. Un thriller efficace qui tient en haleine et amène l'effet escompté chez le lecteur. Je recommande avec ferveur à tous ceux qui aiment quand cela va à cent à l'heure.         
Commenter  J’apprécie          170
gruz
  01 mai 2017
Il y a des thrillers qu'on vit comme des films d'action, sans pouvoir reprendre son souffle. Malgré elle de David-James Kennedy est de ceux-là.
Les mots défilent comme des images, les scènes se succèdent à vitesse grand V ; rythme infernal et personnages sous pression. Une course-poursuite qui bringuebale les protagonistes (et le lecteur) à travers le globe et au milieu d'un monde qui lui-même tourne à 1 000 à l'heure.
Tout commence à la fin des années 80, durant les années lycée. Un démarrage sobre pour une intrigue qui se tournera au fur et à mesure vers des passages de plus en plus fous. Certains retournements de situation ne sont peut-être pas très crédibles, mais c'est le genre qui le veut, et l'auteur arrive plutôt bien à retomber sur ses pieds si on est prêt à le suivre aveuglément.
La première surprise vient de la taille du roman. Ce style de récit est habituellement court. David-James Kennedy propose au contraire un roman aux chapitres concis mais à la densité étonnante. 560 pages, c'est inhabituel, d'autant plus qu'on ne sent pas poindre d'essoufflement.
C'est l'histoire d'un passé qui rattrape des gamins devenus adultes, celle de la perte de l'insouciance suite à un drame. C'est le récit d'un effet boomerang à retardement, 26 ans plus tard.
L'intrigue privilégie donc clairement l'efficacité, mais elle n'a pas empêché l'auteur de développer ses deux personnages principaux, de faire palpiter les pages au rythme de la musique, et de surtout proposer un contexte scientifique qui prendra tout son sens lors des derniers chapitres.
Malgré elle est un thriller sans temps mort. David-James Kennedy prouve avec ce deuxième roman qu'il sait y faire en matière d'intrigue sans prise de tête, efficace, tout en intensité et avec une certaine substance.
Lien : https://gruznamur.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Yaguelle
  12 juillet 2017
Trio chronique.
L'avis d'Orlane
Voilà, je viens de terminer cette pépite avec laquelle je ne me suis pas ennuyée une seule seconde.
Il n'y a aucun temps mort, ça démarre simplement pour aller crescendo dans le suspense et l'action.
Certains passages (notamment celui dans le téléphérique) sont tellement bien écrits que je me serais cru dans un film au côté de James Bond !!!
Ce livre m'a également fait voyager dans des destinations de rêve.
"Ressacs "avait été mon coup de coeur de l'année 2015 et je peux dire que "malgré elle" est mon coup de coeur de 2017 , bravo David-James Kennedy, tu es sur le podium de mes auteurs favoris et hâte maintenant de pouvoir te lire avec ton 3e opus
L'impression de Jean-Louis
C'est le premier roman de cet auteur que je lis.
Cela commence par nous plonger, il y a 26 ans en arrière, au sein de ce groupe d'étudiants parisiens dont la vie s'égrène entre le lycée, les amours, les concerts... Karen, Yann, Arno, Marion, Manu, Tom...et Emma.
Cependant, un drame va survenir et bouleverser l'ensemble de ces adolescents et bien des années plus tard, alors que leurs chemins se sont séparés, le passé refait surface.
Et les victimes vont se multiplier.
A partir de là, débute une course poursuite à travers le monde.
Des situations compliquées, des peurs, des angoisses, le tout à un rythme effréné.
Le récit m'a emporté dès le début, l'intrigue m'a tenu jusqu'au bout, les protagonistes sont attachants, il y a bon nombre de personnages (même si l'action est concentrée sur Tom et Emma), l'enchaînement des chapitres bien rythmé, les rebondissements nombreux et le sujet original.
Le résultat est à la hauteur.
Léger bémol : un petit essoufflement aux deux tiers du livre.
Mais c'est ensuite reparti pour une fin particulière, inattendue.
Et au final ? "The winner takes it all"
Le ressenti de Yaguelle
Ayant lu l'excellentissime "Ressacs" du même auteur, j'attendais avec impatience ce second opus. Mon attente n'en fut que plus satisfaisante en découvrant les premières lignes de cette intrigue.
Mes deux acolytes, Orlane et Jean-Louis, vous ayant déjà exposé leurs avis ci-dessus, je vais donc éviter les redondances de satisfactions et de félicités et vous soumettre mon ressenti sur le style et les tonalités du texte.
D-J Kennedy nous offre ici une brique de +- 600 pages qui pourraient en décourager plus d'un, mais je vous rassure tout de suite, ce pavé se déguste tel un menu gastronomique.
L'entrée en matière:
Une intrigue associant tous les ingrédients afin que votre lecture vous capte et fédère en vous une appétence envers ce thriller.
Le plat de résistance :
Le rythme est neveux, les chapitres sont condensés par une phraséologie fouillée et méthodique.
Les rebondissements et le suspense vous bousculent, ça remue, c'est vif et soutenu.
Les ressentis sont multiples envers les personnages, vous les analysez et les psychanalysez pour comprendre ce qui les relie. Les questions fusent, vous cherchez des réponses, mais David brouille intelligiblement les pistes.
Les flashbacks vous apportent une perception et une compréhension du texte.
Le passé funeste qui lie ces amis est-il la clé? Pourquoi 26 ans après?
Qui manipule qui et pourquoi? Les irréprochables le sont-ils vraiment?
Autant de questions auxquelles vous allez devoir répondre, mais méfiez-vous des apparences, les innocents sont souvent les coupables et les coupables le sont-ils indubitablement?
Le dramatique et le tragique joueront avec vos nerfs et quand enfin vous déboucherez sur un pseudo-indice, votre jugement sera-t-il cohérent et adéquat?
Le dessert:
Au travers de ce récit, l'auteur vous fera voyager d'un pays à l'autre de par un travail de recherche et de documentation considérable.
Le final est juste déroutant et surprenant.
Bref, ce thriller est un vrai de vrai et pour les amat(rices)eurs comme moi, je vous le recommande vivement.

Lien : https://leschroniquesdeyague..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
chevalierortega33
  07 avril 2017
Son deuxième thriller est assez différent de « Ressacs », autre ambiance, autres lieux, personnages différents. Il s'agit ici d'un « road-and-plane-moovie d'aventures » ...
Un sujet somme toute assez classique au départ : des quadras confrontés à un passé douloureux, potentielles victimes d'une vengeance pour des faits survenus vingt-six ans plus tôt ! Après tout se temps, que reste-il de la confiance, de l'amitié. Les adultes d'aujourd'hui sont-ils coupables pour le moins … ils sont tous suspects !
Le rythme est soutenu et le lecteur apprécie les quelques temps morts entre deux sursauts meurtriers. Cette intrigue à tiroirs multiples nous entraîne à travers le monde, au coeur des multinationales du milieu scientifique et l'improbable s'invite dans les cinquante dernières pages pour nous livrer la clef. Tom et Emma se retrouveront-ils alors que leur romance d'adolescents a laissé des traces indélébiles ?
L'auteur à l'esprit cartésien nous « rassure » dans ses notes de fin de roman … toute ressemblance avec des hypothèses de recherche scientifique en cours n'est absolument pas fortuite ! J'en tremble encore car ce qui nous attend semble bien pire que « le meilleur des monde » et « 1984 » …
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
BiblioFoxy
  10 avril 2017
L'auteur nous fait voyager : Suède, Écosse, New-York... avec Tom et Emma deux anciens étudiants du lycée Henri-IV à Paris.
Ils tentent tous les deux de découvrir ce qu'il s'est passé il y a 26 ans car cela aurait entraîné la mort d'un de leur ancien camarade. Ils ne s'étaient pas revu depuis leurs années lycée.
On découvre leurs vies respectives, leurs passés ainsi que leurs camarades de classe en 1989. On avance à un rythme effréné dans l'enquête de chapitre en chapitre. C'est un thriller que j'ai adoré et que j'avais du mal à poser. Les chapitres sont courts alors le soir je me disais "encore un chapitre et j'éteins" mais au final je les enchaînais jusqu'à ce que je décide d'être raisonnable. J'ai été surprise concernant la perte de mémoire de Emma. Par contre concernant les photos qu'ils retrouvent après chaque meurtre je n'ai pas eu de grande surprise mais c'est rudement bien pensé et amené tout du long du livre.
Bref, je ne veux pas trop vous en dévoiler mais si vous aimez les thriller haletant qui ne sont pas trop sanglant je vous le recommande fortement !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
collectifpolarcollectifpolar   23 octobre 2019
Ses cheveux battaient au vent. Devant l’attraction du vide, il pensa à sa courte vie – seize ans – et aux événements marquants qui l’avaient mené jusque-là.

Cinquante mètres plus bas, un rassemblement faisant songer à une colonie de fourmis s’était massé. Il imagina les faciès en attente. Blêmes. Figés. Expressions similaires à celles qu’il retrouvait là, toutes proches de lui, derrière la rambarde. Personne n’osait plus bouger. Des gens le regardaient avec effroi, il se tenait sur le rebord du premier étage de la tour Eiffel. L’instant fatidique n’était plus qu’une question de secondes.

Soudain, il esquissa un sourire, prit une dernière inspiration et sauta dans le vide.

L’exaltation fut totale. La chute, vertigineuse. Il se sentit aspiré dans un couloir imaginaire aux parois durcies par le vent. L’air lui sifflait aux oreilles. Il en oublia la foule en apnée, ne vit pas la stupeur sur les visages. Seule la voie l’intéressait. Ce ruban beige, vertical, qui se courbait comme une caresse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolarcollectifpolar   23 octobre 2019
Emma sortit de chez elle vers 8 h 20. Le manque de sommeil se lisait sur son visage. La réapparition de la voiture noire était venue la hanter à maintes reprises durant la nuit, se muant au petit matin en une peur franche d’affronter la rue. Elle aurait voulu se confier à son père, mais il se trouvait en séminaire et ne serait pas de retour avant mercredi. Quant à sa mère, elle ne voulait pas l’affoler.

La jeune fille parcourut une cinquantaine de mètres sans cesser de se retourner. Chaque accélération lui provoquait une flambée de palpitations.

Elle courut pour retrouver le groupe au plus vite et, place de la Sorbonne, tomba nez à nez avec le nouvel ex-petit ami de Marion : Olivier Meaujans. Elle eut l’impression qu’il l’attendait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolarcollectifpolar   23 octobre 2019
Un vent du large soufflait en rafales, arrachant au sol brûlant des tourbillons de poussière et de sable. L’avion se posa sur une bande d’asphalte longeant la mer avant de s’immobiliser face à une Mercedes aux vitres sombres.
À bord de la berline, le chauffeur manipulait une chevalière à hauteur de visage, comme fasciné par la croix d’argent incrustée sur le dessus et qui captait avec magnificence les rayons du soleil. Bientôt, la porte du jet s’ouvrit et deux types apparurent sur le seuil de l’escalier escamotable. Ils scrutèrent la zone avant de laisser passer un homme en costume clair qui rejoignit la voiture.

— C’est bon de revenir ici, dit-il en s’installant à l’arrière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolarcollectifpolar   23 octobre 2019
Dans la rue, à une centaine de mètres de là, un homme en costume sombre patientait adossé au mur, manipulant une chevalière frappée d’une croix d’argent qui semblait capter toute la lueur des réverbères. Il resta ainsi de longues minutes à faire tournoyer la bague entre ses doigts puis grilla une cigarette, jetant de temps à autre un œil vers les fenêtres éclairées d’où s’échappait encore la musique. Quand la pluie commença à tomber, il remonta la rue et s’engouffra dans l’habitacle d’une voiture noire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
collectifpolarcollectifpolar   30 décembre 2020
Parvenue à mi-hauteur de l’escalier, elle observa la pièce balayée par les spots. Tout le monde dansait, il faisait chaud, mais aucune trace de Yann. Un bref instant, elle capta le regard de Tom. Cette relation ambiguë qui les liait depuis leur rencontre des années plus tôt avait été préservée. Elle était toujours la seule, elle l’avait senti. Les autres ne comptaient pas, même si leur destinée commune restait floue. Tom vivait le moment présent, sans se poser de questions, tandis qu’elle préférait attendre. Quoi ? Elle ne savait pas vraiment. Juste qu’elle ne voulait pas être une de plus. Un jour, ils finiraient ensemble, pour toujours. Ou leur histoire serait vouée à l’échec.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de David-James Kennedy (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David-James Kennedy

Missing Party au Furet du Nord de Lille
Le Vendredi 13 mars, soirée Spéciale POLAR avec Franck Thilliez, David-James Kennedy, Hervé Commère, Olivier Norek, Paul Colize, Nadine Monfils, et Jérémie Guez Au Furet du Nord de Lille...
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de David-James Kennedy (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2122 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..