AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 274992734X
Éditeur : Michel Lafon (26/10/2017)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Alfie va devoir entreprendre une quête périlleuse pour rencontrer la seule personne qui semble à même de l'aider : la sorcière du Rocher du démon.

CHERCHEZ LA MAGIE
Le dernier tome de la trilogie fantastique
Il est grand temps pour Alfie Bloom de voyager dans le passé pour débuter son apprentissage auprès d'Orin Hopcraft, le dernier des grands druides. Car la magie qu'il a en lui, plus indomptable que jamais, peut l'entraîner à tout in... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Souri7
  11 juin 2019
🧙‍♀️🐻⌛️Troisième tome des aventures d'Alfie Bloom.. Et quelle aventure !⌛️🐻🧙‍♀️

Après avoir survécu à l'attaque d'un dragon, au siège de son château par la Reine des Elfes, Orin Hopcarft décide d'avancer les cours druidiques de son successeur. Pour Alfie, c'est un vrai plaisir de pouvoir remonter le temps avec ses cousins (Madeleine et Robin) et sa meilleure amie (Amy) afin de suivre les enseignements magiques. Mais le danger rôde même dans le passé. Un spectre affamé sorti d'une tome se rapproche goulument du château, aspirant la force de vie des êtres qu'elle croise...

Je ne sais pas si ce troisième opus signe la fin de la série, mais j'espère de tout coeur que non. Dans ce troisième opus, Alfie se retrouve dans le passé et face à ses doutes quant à ses capacités druidiques. Gabrielle Kent nous offre une très belle histoire sur la différence et la force de s'unir. C'est un vrai régal de voir que chaque personnage possède un don qui complète celui de ses amis pour rendre l'ensemble solide. Cette leçon est magistralement contée dans cette troisième aventure où spectre, sorcière sont de la partie pour un duel des plus brutaux.

Dans l'ensemble, la série rappelle énormément celle d'Harry Potter. Nous avons de jeunes adolescents investis de pouvoir et d'un méchant près à le leur dérober. La différence avec le monde de Rowling tient essentiellement au côté sympathique et frais de l'histoire qui ne sombre pas dans le pathos. Certes, Alfie est orphelin de mère, mais cela ne l'empêche pas de vivre et d'être heureux avec son père inventeur. Son passé n'est pas jalonné de mystère, mais d'un secret. Bref au final, c'est sympathique et frais à lire.

Côté personnages, chaque personnage croisé est attachant. Les enfants et amis d'Alfie sont dynamiques et modernes. Entre un Robin féru de sciences, une Madeleine qui s'énerve rapidement, mais possède un sens de l'écoute, une Amy douce, mais courageuse quand il faut. Bref, ce quatuor est remarquable. Ajouté leur un druide sympathique et puissant en la personne d'Orin, un majordome lié par le sang, une peau d'ours décoiffante et un ami bûcheron amical... et le tour est joué.
L'aspect magique dans ce troisième roman est beaucoup plus présent que dans les précédents. Entre l'herboristerie, les sorts, la sorcellerie et j'en passe, le lecteur est totalement captivé.

Au final, Alfie Bloom est une série qui s'adresse certes à un public jeunesse. Mais qui vous interdit d'y jeter un oeil. On a tous une part de notre enfance en soi alors autant la nourrir de petits plaisirs aussi sympathiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1062
Aelynah
  14 novembre 2017
Quelle joie de retrouver, à la fois, la plume de Gabrielle Kent et mes héros favoris Alfie, Robin, Amy et Madeleine. Sans oublier Artan l'ours volant ou Orin Hopcraft le dernier des grands druides.
Alfie a enfin entamé son apprentissage avec Orin dans le château de celui-ci en 1417. Ce n'est pas toujours évident car c'est un adolescent et rester en place pour la méditation est parfois chose peu aisée. Mais il s'y tient et cela commence à porter ses fruits. Même si de gros doutes parsèment toujours ses pensées. Et ce ne sont pas les nouvelles aventures sombres et terrifiantes qu'il va devoir traverser qui vont lui redonner confiance.
Pourtant pour pouvoir avancer plus avant dans ces leçons, Orin propose donc à Alfie de venir passer quinze jours chez lui dans le passé. L'expérience promet d'être enrichissante et enchante notre jeune ami. Mais sa joie sera encore plus intense quand il apprendra qu'il va pouvoir emmener avec lui ses amis Robin, Madeleine et Amy.
Qui n'a pas rêvé un jour de voyager dans le temps?
Alfie le fait presque machinalement maintenant et ce voyage dans le passé d'Orin promet beaucoup de découvertes et d'aventures.
Et nos quatre jeunes ados ne croient pas si bien dire car une ombre maléfique va s'en prendre à eux et placer le druide dans un état végétatif dangereux dont seul Alfie pourra le sortir. Enfin il l'espère.
Gabrielle Kent nous emporte cette fois encore à la suite d'Alfie et de ses amis dans la joie et l'allégresse. Leurs aventures sont comme les récits de notre jeunesse au travers du club des cinq ou des compagnons de l'impossible. Voyage dans le temps, lutte contre les forces du mal, rien ne leur sera épargné. Et pour le lecteur cela va être une lecture pleine d'entrain et de rythme, ponctuée d'actions et de rebondissements à faire parfois frémir les plus audacieux.
Alfie a un peu grandi depuis le tout premier tome. Il acquiert un peu d'assurance face à la magie qui est en lui, même si, à son grand désarroi, il reste tout de même peu enclin à l'utiliser face à la force qu'elle exerce sur lui. Peureux ? Non raisonnable serait plus juste face à cette magie profonde et puissante.
De plus ses doutes l'assaillent régulièrement surtout en voyant que ses amis semblent se débrouiller beaucoup mieux que lui chacun dans sa branche.
La prochaine épreuve va ainsi le plonger dans un cruel dilemme et le lecteur en sera quitte pour stresser avec lui face à ce nouvel ennemi impalpable et sombre.
Roman jeunesse plein de magie c'est aussi un magnifique guide sur la nature, les plantes qui y vivent et leurs propriétés.
Maddie est une herboriste en herbe tout à fait convaincante.
Robin un historien du futur un peu je sais tout mais sur qui l'on peut compter.
Et Amy une jeune fille toujours prête à rendre service dont l'esprit vif et acéré va les sortir de quelques situations.
C'est un sacré groupe de copains qu'a là Alfie et qui va le seconder à grand renfort de moral, action ou connaissances.
Ce troisième tome est à la fois une merveilleuse aventure et le cheminement de nos quatre héros vers l'âge adulte. Ce qu'ils vont expérimenter comme frayeurs, les dangers qu'ils vont encore côtoyer et les décisions qu'ils auront à prendre vont les faire mûrir chacun à sa manière. Mais sous la plume de Gabrielle Kent nous allons les suivre avec confiance et enthousiasme.
C'est encore un tome magique que je viens de refermer là et j'ose espérer encore de nouvelles aventures .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Colombedelesperance
  23 novembre 2017
Ayant beaucoup apprécié les deux premiers tomes de la trilogie consacrée à Alfie Bloom, je me devais de plonger dans le troisième opus pour avoir le fin mot de l'histoire ! Je n'ai pas été déçue de mon voyage, parce qu'on y trouve bien plus que de la magie et de l'aventure…
Dans Alfie Bloom et la Sorcière de l'Île du Démon, Alfie Bloom se rend dans le passé pour deux semaines avec sa meilleure amie et ses cousins, afin de parfaire son apprentissage auprès d'Orin Hopcraft, et de maîtriser la magie en lui, sauvage et obscure. Mais une menace plane autour d'Alfie, et une créature d'obscurité viendra s'attaquer à eux, à Orin, les laissant tous démunis et obligés de s'en référer à une sorcière dont ils ne savent rien. Réussiront-ils à vaincre et à ramener Orin ?
Le dernier tome de la trilogie de Gabrielle Kent réserve quelques surprises au lecteur. Dans la lignée des deux premiers opus, l'auteur a voulu nous embarquer dans un univers teinté de magie où rien n'est simple, mais où l'amitié et les coeurs purs, volontaires, peuvent vaincre de tout. En voyant le résumé et la couverture du bouquin, on pourrait s'attendre à une longue quête équipe, à des combats, bref, à du surnaturel en puissance. Alors oui, et non.
L'intrigue et le noeud du problème se mettent gentiment en place, dans le bouquin. La quête de la sorcière n'intervient que dans la dernière partie du bouquin, après que d'autres choses aient affleuré, aussi importantes que la trame de base. En effet, Alfie, avec son caractère toujours aussi attachant et intègre, découvre qu'il n'est pas doué en tout, et qu'Orin lui en demande peut-être trop. En plus de ça, ses cousins et sa meilleure amie semblent posséder des qualités qu'il ne possède pas, semblent capables de choses qu'il ne pourra jamais réaliser, et plus que jamais, Alfie doute de lui-même. Et s'il n'était que le calice de la magie qu'on a mis en lui ? Qu'a-t-il de spécial autrement ?
Bien sûr, l'intrigue surnaturelle est hyper prenante et originale. Gabrielle Kent réussit à créer un univers fascinant et presque effrayant, en nous replongeant dans cette période du passé. Les jeunes en apprendront beaucoup sur les us et coutumes de l'époque, et je trouve ça très bien. C'est instructif et prenant. Et comme c'est un roman jeunesse, le tout est abordé sans trop de profondeur, mais sans manque non plus.
À propos des personnages, comme je l'ai écrit, Alfie Bloom est toujours aussi attachant. Pour autant, il révèle des côtés plus propres à l'adolescence, avec un questionnement sur son identité, sur ce qu'il doit faire et sur les valeurs qui le motivent. C'est super intéressant, et de le découvrir en proie au doute nous le rend plus proche. Ses cousins et sa meilleure amie sont aussi amusants, bien construits, et ils apportent de la fraîcheur ainsi que du dynamisme au roman. Orin Hopcraft est aussi un personnage qu'on découvre plus, dans le genre Merlin assez sympathique ! Mon seul regret est de ne pas avoir vu plus Artan, d'une certaine façon.
Hormis ceci, la plume de Gabrielle Kent m'a paru encore une fois fluide et précise. Comme je l'ai mentionné plus haut, elle a su aller à l'essentiel, puisque c'est nécessaire dans un roman jeunesse, sans pour autant créer une sensation de manque pour une lectrice un peu plus âgée comme moi. Je me suis pourtant demandé où elle voulait en venir à faire tant tarder l'arrivée du problème dans l'histoire, avant de comprendre qu'elle souhaitait mettre en avant autre chose, et que son intrigue surnaturelle lui servait pour donner une belle leçon de vie.
Ce qui me permet d'aborder le point des valeurs ! Comme toujours, Gabrielle Kent sait présenter des points importants et qui sont pertinents pour les lecteurs jeunesse. En effet, la leçon de vie dont je viens de parler n'est autre que celle que nous ne possédons pas toutes les qualités, et que si certains ont de multiples talents, parfois (souvent), c'est en combinant toutes nos capacités que nous pouvons faire quelque chose de grand. Ainsi, si Orin sait lancer des sorts, utiliser des herbes pour soigner, avoir recours à la magie et d'autres choses encore, Alfie et ses proches, eux, semblent posséder chacun un don, et c'est en s'unissant qu'ils peuvent faire de grandes choses. C'est aussi en prenant soin les uns des autres qu'ils peuvent avancer. C'est vraiment important comme message ! En dehors de ça, on retrouve évidemment l'amitié forte, la volonté du coeur, la justice… l'univers d'Alfie Bloom est propice pour aborder plein de choses !
En conclusion, ce troisième tome aura été une bonne lecture. J'ai apprécié de retrouver Alfie et sa bande, son univers magique intéressant et prenant. Si l'intrigue surnaturelle a su me fasciner (et en fascinera d'autres !), j'ai beaucoup apprécié ce que Gabrielle Kent avait voulu mettre en valeur comme message d'humanité pour la jeunesse. C'est fort, et c'est beau ! Je valide et je plussoie : une bonne histoire fantastique, travaillée, et qui élève le lecteur ! Une belle manière de finir une trilogie qui vaut le détour ! Ce sera donc un 17/20 pour moi !
Lien : http://leden-des-reves.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
paulinedumont86
  15 novembre 2017
Alfie Bloom est, depuis deux ans, un rendez-vous incontournable de ma fin d'année. Plein de magie, les romans de Gabrielle Kent sont parfaits pour cette période de l'année. C'est donc pleine d'enthousiasme que je me suis lancée dans la lecture de ce troisième tome, et encore une fois, la magie a opéré !
Alfie a depuis quelques mois maintenant cette magie enfouie en lui qui veut prendre le contrôle, de plus en plus fort, au point que le druide Orin Hopcraft qui avait caché ces pouvoirs en ce jeune garçon décide de débuter son apprentissage de la magie. Mais Orin ne vit pas dans le même siècle qu'Alfie… Voici donc le jeune sorcier, accompagné d'Amy, sa meilleure amie, de Robin et Maddie, ses cousins, et enfin d'Ashford, la maître d'hôtel qui les supervise, en route vers le passé ! Commencent cours de magie pour Alfie, cours de botanique, herboristerie, runes et autres joyeusetés pour les autres. Mais rapidement, quelque chose cloche dans le village d'à côté, Amy a de drôles de rêves qui semblent plus vrais que nature. Elle y voit une créature des ténèbres qui prend la force vitale d'humains, les laissant à peine vivants. Quand Orin et Ashford sont touchés et qu'ils comprennent que cette créature en a après les pouvoirs d'Alfie, les quatre amis, accompagnés de Bryn, un ami très spécial d'Orin, partent en quête d'aide en la personne d'une sorcière réfugiée sur une île à plusieurs jours de marche du château d'Hexbridge… Une quête pleine de dangers et d'aventures !
Nous retrouvons avec bonheur nos héros pour une nouvelle aventure en plein coeur du passé. Et quelle bonne idée que celle-là ! Ils y découvrent une période inconnue et font face à de nouveaux défis, comme la suspicion envers les étrangers des personnes locales. Mais ce nouveau cadre permet surtout d'amener une nouvelle aventure pleine de rebondissements et de découvertes, obligeant chaque ami à découvrir ses dons et à s'en servir, et pas seulement Alfie. Ce tome, pour Alfie, au-delà d'accepter et de contrôler ses pouvoirs, c'est aussi d'accepter qu'il ne peut maîtriser tous les enseignements d'Orin à lui seul, qu'il faut qu'il compte sur ses amis. Il doit accepter leur implication et comprendre qu'il ne peut tout gérer seul. C'est finalement une étape assez importante dans l'accomplissement du jeune adolescent.
L'auteur parvient à nous livrer un univers cohérent avec les tomes précédents et continue d'approfondir les personnages. Si le personnage d'Orin reste toujours énigmatique, on en apprend beaucoup sur Bryn, personnage aperçu dans le tome 1 lorsqu'Alfie et Robin avaient malencontreusement effectué un rapide saut dans le temps. Et de fait, on en apprend plus sur un personnage du présent, mais je n'en dirai pas plus, c'est la chouette révélation de ce tome ! Mais au-delà de Bryn, on en apprend plus sur le personnage qui se cache derrière ce spectre maléfique qui vient les hanter. Il est loin d'être anodin puisqu'il est la cause qui a poussé Orin à cacher les pouvoirs en Alfie, qui s'en serait bien passé.
Ce tome marque donc un tournant. Alfie apprend à accepter ses pouvoirs, comprend qu'il peut les contrôler et qu'il doit y faire attention parce que même la meilleure volonté du monde peut amener à des résultats catastrophiques. Il apprend quil ne peut pas tout maîtriser et qu'il doit s'appuyer sur ses amis. On en apprend un peu plus sur les origines de cette magie, sur ceux qui la convoitent depuis toujours. Et surtout, on découvre un Hexbridge ancien, toujours autant enchanteur, ainsi que de nouveaux personnages tout à fait fascinants. le tout grâce à la très belle plume de l'auteur, parfaite pour le lectorat visé.
Encore une fois, Gabrielle Kent nous enchante avec les aventures de son jeune héros. Je ne parvient pas à entrevoir où elle compte nous amener mais il est certain que je me laisserai embarquer avec enthousiasme par les prochaines aventures d'Alfie !
Lien : https://breveslitteraires.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Sharon
  30 juin 2019
Suite et fin de la saga mettant en scène Alfie et ses amis. Et quelle fin ! Dans ce tome, nous sommes vraiment immergés, avec beaucoup de plaisir, dans le monde de la magie, de manière crédible et construite.
Alfie pouvait imaginer vivre des vacances bien tranquilles, ou presque, avec ses cousins et sa meilleure amie. Certes, l'apprentissage de la magie, option druide n'est pas toujours de tout repos, elle est cependant moins facile quand il s'agit de se lancer dans une quête qui renvoie Alfie dans le passé, où sévit quelqu'un qui aurait dû être hors d'état de nuire. Comment faire quand la magie est là, en vous, et qu'elle a très envie de vous dominer ? Comment faire quand on se retrouve propulsé dans le passé, avec un ennemi qui n'hésite pas à jouer avec les plus grandes peurs de cette époque ? Puis, si Alfie peut bénéficier de l'aide et des savoirs de ses proches – certains maîtrisent mieux que lui certaines composantes du savoir druidique – il doit en revanche se passer de l'aide d'un proche, modèle « moyen de transport pratique ». Il doit aussi composer avec des alliés d'un genre nouveau, et s'adapter, cousins et amie compris, à la vie au moyen âge – pas forcément évident.
Mais le plus difficile est peut-être de mener à bien cette mission quand on doute, comme Alfie, de ses capacités. Il ne doute pas de ses proches, et ce n'est déjà pas si mal, finalement, parce qu'ils oeuvrent ensemble.
Et la sorcière, me direz-vous ? Grâce à elle, nous sommes plongés dans un monde de légende et dans une profonde sérénité : elle est sûre d'elle, de ce qu'elle peut faire, de qui elle veut combattre.
Une très belle conclusion.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Souri7Souri7   10 juin 2019
Bryn avait rempli un petit sac avec du pain, du fromage et des fruits. Il tendit à Alfie et à Robin des gourdes d’eau quand ils le rejoignirent dehors, fermant la porte du château derrière eux.
– C’est super, dit Madeleine, qui accrocha sa gourde à sa ceinture. Pas de plastique et on la plie quand elle est vide. J’en rapporterai une à la maison.
Robin donna un coup de coude à Alfie.
– Je me dis qu’il vaut peut-être mieux attendre que les filles aient vidé les leurs pour leur dire que les gourdes sont fabriquées avec des vessies de vaches, sourit-il.
– Oh, c’est mignon ! Tu veux dégoûter les pauvres petites filles, s’amusa Amy en passant une tête par-dessus son épaule et en lui ébouriffant les cheveux. En réalité, elles sont faites à partir de vessie de mouton, à ce que Bryn m’a expliqué.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          490
Souri7Souri7   10 juin 2019
Madeleine et Amy étaient déjà descendues aux cuisines avec Orin et Bryn, et mangeaient du porridge au miel et aux fruits. Alfie en servit un grand bol pour lui et pour Robin. Quand Ashford les rejoignit, ils avaient déjà tout avalé.
– J’avais presque oublié ce qu’était une grasse matinée, sourit-il. Je crois que je vais passer l’après-midi à profiter du soleil dans la cour pendant que vous commencez vos leçons.
– Eh bien, tu auras bien besoin de te réchauffer après la douche glacée, dit Alfie en remarquant ses cheveux mouillés.
– Glacée ? Elle était chaude et agréable. Une fois le feu allumé dans le Grand Salon, l’eau chauffe bien.
Il rit devant les mines d’Alfie et de Robin.
– Vous oubliez que je suis déjà venu ici. Dans quatre-vingts ans, certes, mais la tuyauterie est la même. Il faut que je vous montre comment charger la pompe pour pouvoir prendre vos douches tout seul.
– Tu n’aurais pas pu nous le dire hier ! éclata Alfie.
Ashford attrapa un bol de porridge et sautilla presque vers le dehors, tout en sifflotant.
– Je crois que je déteste Ashford en mode vacances, marmonna Robin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
Souri7Souri7   11 juin 2019
On a peu à gagner à regarder en arrière[...]. L’avenir est toujours bien plus intéressant.
Commenter  J’apprécie          221
SharonSharon   23 février 2019
- Si le temps nous a appris une chose, c'est que l'on ne peut jamais être sûr de rien.
Commenter  J’apprécie          20
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Eragon

Garrow est pour Eragon son

Père
Oncle
Cousin
Neveu
Parrain
Grand-père
Aïeul

10 questions
13 lecteurs ont répondu
Thème : L'Héritage, Tome 1 : Eragon de Christopher PaoliniCréer un quiz sur ce livre