AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 233005792X
Éditeur : Actes Sud (06/01/2016)

Note moyenne : 4/5 (sur 220 notes)
Résumé :
Sur une vidéo anonyme adressée à la police criminelle, une femme est en train d’enfiler son collant, probablement filmée à son insu. Le lendemain, elle est retrouvée assassinée à coups de couteau. Lorsqu’elle reçoit une deuxième vidéo, la police panique à l’idée d’avoir un train de retard sur le meurtrier. Tout est mis en œuvre pour identifier la prochaine victime. En vain. Puis le même scénario se répète… et les cadavres se multiplient : un tueur en série voyeurist... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (48) Voir plus Ajouter une critique
bilodoh
  23 mars 2016
Femmes seules à la maison ce soir, fermez vite les rideaux, car peut-être y a-t-il un meurtrier en série qui vous observe dans le noir. Peut-être publiera-t-il votre image sur YouTube et peut-être reviendra-t-il plus tard pour vous poignarder et détruire votre visage à coups de couteau…

Un thriller sanglant, qui distille l'angoisse et oblige le lecteur à avaler inlassablement page après page. Il y sera question de psychiatrie et d'hypnose, de drogues dures et de méthodes policières, d'une gentille pianiste aveugle, mais aussi de folie et de personnalités tellement tordues que c'en est presque incroyable.

Les policiers sont acharnés et représentent aussi un échantillon social varié : une policière enceinte de plus huit mois qui oublie sa conjointe, un acolyte immigrant qui délaisse sa jolie femme pour parcourir les rues à la recherche du tueur et un étrange Finlandais qui a difficilement survécu aux menaces d'un assassin implacable.

C'est donc un excellent polar et je lui aurais donné sans peine cinq étoiles si ce n'était d'un événement dont le déroulement me semble tout à fait irréaliste. Mais dans une brique de presque six cents pages, on peut bien en pardonner une petite dizaine !

Une lecture intéressante qui me donne le goût d'aller jeter un coup d'oeil sur les tomes précédents du couple d'auteurs qui se cache sous le pseudo de Lars Kepler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          341
Aela
  15 février 2016
Préparez-vous à passer une nuit blanche! Rien ne pourra vous faire lâcher ce polar!
Rythme effréné, personnages hauts en couleurs, intrigue passionnante avec beaucoup de rebondissements, tout y est!
Au départ, trois meurtres de femmes, suivis par un quatrième.
L'affaire semble rappeler le meurtre de Rebecka Hansson, commis neuf ans plus tôt.
A l'époque, un pasteur, Rocky Kyrklund, avait été incarcéré.
Il ne se souvient plus exactement des faits qui pourraient mettre en cause un autre prédicateur..
Le psychiatre hypnotiseur, Erik, va l'hypnotiser à nouveau pour mieux comprendre les liens possibles entre les affaires.
Les crimes ont été commis par un "stalker", un individu qui traque les victimes dans leur quotidien, qui fantasme sur elles, les espionne, avant de passer à l'acte.
L'assassin ne sera pas du tout celui que l'on attendait, ce que l'on découvrira au bout d'une folle poursuite.
Un livre qui nous fait découvrir Stockholm et ses environs, et les mécanismes de la justice et de la police suédoises, qui n'est pas toujours présentée à son avantage...
Rappelons que Lars Kepler n'est pas le vrai nom de l'auteur du roman. Il s'agit en réalité du pseudonyme qu'utilise un couple d'écrivains suédois : Alexander et Alexandra Ahnoril.
Actes Sud a déjà publié 4 romans du couple : L'Hypnotiseur (2010 ), le Pacte (2011), In­curables (2013) et le Marchand de sable (2014).
On retrouve dans "désaxé" les célèbres personnages: Erik, le psychiatre qui abuse des psychotropes! et Joona Linna, l'ancien policier finlandais.
Quand on ferme le livre, on n'a plus qu'une envie: lire les autres ouvrages de Lars Kepler...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
LePamplemousse
  01 avril 2016
J'ai dévoré ce roman policier, toutefois, je vous conseille fortement de lire les précédents, car sinon, vous risquez, comme moi, de vous lasser assez vite de tous ces personnages dont on ne connaît rien et qui ont vécu des trucs fantastiques ou atroces lors de précédentes enquêtes, mais sans que l'auteur se donne la peine de faire de petits rappels.
Du coup, je ne me suis attachée à aucun d'eux, car les découvrir en cours de route est assez pénible et certains ont visiblement eu des vies bien particulières dont on devine seulement certains fragments.
Une femme policier est enceinte jusqu'aux yeux sans qu'on sache qui est le père du bébé, un autre revient aider la police après avoir disparu pendant des années, le personnage récurrent, un psychologue qui pratique l'hypnose, semble sournois et pas forcément sympathique…
Bon, ça y est, j'ai fini de râler.
Passons à l'intrigue qui est captivante mais qui est quand même sacrément tirée par les cheveux et pas trop crédible car il y a tout un tas de circonstances qui semblent n'avoir que peu de chance de se réaliser dans la vraie vie.
L'histoire navigue dans les eaux troubles du voyeurisme et de l'univers d'un tueur en série complètement tordu qui filme ses crimes et les diffuse sur internet.
Bilan mitigé donc pour ce roman que j'ai lu rapidement mais qui ne restera pas du tout dans ma mémoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          251
Torellion
  05 juillet 2016
Peu convaincu par le premier de la série, je me suis tout de même laissé tenté par désaxé.
Lars Kepler nous offre un thriller haletant où le tueur en série d'un type Stalker - il épie ses victimes avant de les assassiner - sera confronté au héros de L'hypnotiseur et à un Joona Lina ressuscité après sa dernière et très éprouvante enquête.
L'intrigue est plutôt bien menée, même si le personnage de Lina paraît par moments trop exagéré, trop inhumain. Bien sûr quelques personnages sont stéréotypés mais rien qui ne puisse nuire à la qualité du roman. Bémol toutefois, le personnage de Margot était-il vraiment nécessaire ou les auteurs n'auraient-ils pu en faire l'économie et garder simplement celui d'Adam ?
Le final peut toutefois prêter à sourire car un peu convenu, de même que la personnalité de l'assassin, à peine effleurée, nous laisse un peu sur notre faim.
Malgré la longueur du livre, qui soit dit en passant n'est pas forcément justifiée, le style reste égale du début à la fin, et l'ambiance nordique est au rendez-vous.
Un roman agréable certes, mais trop léger à mon goût.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          242
gabb
  10 février 2019
Oh la belle couverture bien flippante que voilà ! Elle m'a, comme qui dirait, tapé dans l'oeil ☺ (bon OK, je suis pas très inspiré aujourd'hui...)
En fait pour tout vous avouer, je ne suis pas un fan absolu des "polars nordiques". Si j'ai quand même tenté ma chance avec celui-ci, c'est juste pour satisfaire à l'une des exigences d'un challenge auquel je participe cette année, et qui m'impose de lire un livre "avec une clé ou une serrure en couverture".
Poli et bien élevé, je m'exécute.
Entrée en matière poussive, style télégraphique, haché, narration très factuelle, formules stéréotypées et sans saveur, façon script de cinéma, 10 mots par phrase (sujet-verbe-complément) et 5 pages par chapitre. Hop hop, au pas de course ! Ca démarre mal.
Conscieux et appliqué, je persévère.
Bien m'en a pris, me dis-je d'abord, puique que je me laisse finalement embarquer dans cette histoire glaçante de stalker (comprendre "individu passablement dérangé qui pratique sur autrui une traque furtive, forme de harcèlement névrotique"). Je commence, presque malgré moi, à me creuser les méninges pour essayer de démasquer un tueur en série complément frappadingue, et je frémis bien sûr en assistant aux meurtres sanglants de pauvres femmes innoncentes.
A croire que le Dr Erik Maria Bark, le psychologue qui vient ici en aide aux forces de police, a finalement réussi à m'hypnotiser, moi aussi.
Fébrile et curieux, j'accélère.
Hélas, je me lasse assez vite de ces rebondissements à n'en plus finir, de ces fausses pistes à peine ébauchées et aussitôt abandonnées, de ces personnages relativement nombreux mais trop peu "développés", dont on comprend qu'ils ont déjà vécu bien des aventures dans les précédents ouvrages de Lars Kepler mais dont on ignore presque tout si l'on n'a pas lu le reste de la série.
Et que dire de ces maigres indices, que les auteurs* nous accordent au compte-goutte, comme à contre-coeur, au long de ces 600 pages, et qui jamais n'auraient suffit au lecteur le plus perspicace pour identifier le coupable ! Celui-ci nous est brusquement révélé dans les derniers chapitres, avant que ne débute une course-poursuite éreintante qui défie toute vraisemblance, et que j'ai parcouru en 4ème vitesse.
Je garderai donc de "Désaxé" un souvenir mitigé, celui d'un roman à suspens non dénué d'une certaine originalité, mais désservi par quelques longueurs et par une écriture tout à fait quelconque, qui ne me réconcilie pas complément avec les polars nordiques.
- - - - - -
* Lars Kepler est le nom de plume d'un couple d'écrivains, Alexander et Alexandra Ahndoril.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          152
Citations et extraits (38) Voir plus Ajouter une citation
AelaAela   15 février 2016
Le traumatisme psychique est vécu par la victime comme un chaos de souvenirs qui l'assaillent de tous côtés, qui perdent leur ordre chronologique, s'esquivent puis se précipitent en avant, pêle-mêle.
Commenter  J’apprécie          170
FLAORIFLAORI   23 mars 2017
Chaque respiration nous précipite vers la mort et nous nous réfugions dans le travail et la routine, mais de temps en temps nous sommes obligés de bouleverser nos règles et notre existence- peut-être pour nous prouver que nous sommes libres.
Commenter  J’apprécie          110
bilodohbilodoh   23 mars 2016
— Toutes ces vies qu’on a pas vécues, philosophe Erik à voix basse.
— C’est sûrement un signe de vieillesse , quand on commence à avoir ce genre d’idées.

(Actes noirs, p. 173-74)
Commenter  J’apprécie          141
NatachaNEANatachaNEA   09 avril 2018
C'est fou comme les gens se ressemblent ; elle n'y avait jamais pensé auparavant. Vus à travers une fenêtre, des pans entiers de la population suédoise sont de véritables copies conformes. Les mêmes intérieurs, le même physique, les mêmes passe-temps, les mêmes objets.
Commenter  J’apprécie          70
nathavhnathavh   05 mars 2016
Chaque respiration nous précipite vers la mort et nous nous réfugions dans le travail et la routine, mais de temps en temps nous sommes obligés de bouleverser nos règles et notre existence - peut-être pour nous prouver que nous sommes libres.
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Lars Kepler (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lars Kepler
Lars Kepler - Incurables
Rencontre avec Lars Kepler. "Incurables" aux éditions Actes Sud http://www.mollat.com/livres/kepler-l... "Le marchand de sable" aux éditions Actes Sud http://www.mollat.com/livres/kepler-l... Notes de Musique : “Polar Icecaps” (by Dennis Hermanson/Richard Skidmore). Free Music Archives.
autres livres classés : littérature suédoiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1822 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..