AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Lena Grumbach (Traducteur)
EAN : 9782330155681
448 pages
Actes Sud (06/10/2021)
3.98/5   65 notes
Résumé :
Une jeune femme disparaît en rentrant de l'école. Cinq ans plus tard, elle est retrouvée morte sur une aire de jeu en plein centre de Stockholm. Grâce aux enregistrements des caméras de surveillance, Joona Linna arrive à dénicher un témoin. Lorsqu'on découvre que ce dernier est un homme souffrant de gros troubles psychiatriques qui n'a aucun souvenir de ce qu'il a vu, Joona prend contact avec l'hypnotiseur, Erik Maria Bark.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
3,98

sur 65 notes
5
6 avis
4
7 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

artemisia02
  26 janvier 2022
Une nouvelle enquête de Joona Linna, un roman de bonne facture avec lequel j'ai passé un agréable moment.
Il fait partie de ces auteurs que l'ont à plaisir à lire car on est en terrain connu, il y a peu de chance d'être déçu, et en plus dans cet opus on retrouve l'hypnotiseur, personnage imprtant du tout premier roman.
Je me suis installée sur mon canapé, sous mon plaid avec mon thé afin d'apprécier mon après midi lecture.
Commenter  J’apprécie          150
sandraboop
  05 décembre 2021
Retrouver Joona Lina et Érich Maria Bark, quelle promesse d'un bel opus.
quelques minutes et pages plus tôt, j'aurais pu écrire "une enquête chouette mais avec une légère deception", mais cela c'était avant la claque monumentale que je me suis prise.
Adepte de polars, policiers en tout genre, souvent je vois arriver le dénouement et ce qui m'intéresse c'est le chemin.
Mais là, le couple d'auteurs a fait très fort.
Revenons au récit, après Lazare, c'est un Joona Lina et sa fille Lumi que nous avons laissés bien abîmés.
Depuis, Joona a été réintégré et Carlos a quitté la tête de Rikskrim devenue Nao au profit de Margot.
Les relations sont tendues d'autant plus qu'avec Joona, on est souvent sur le fil.
Le corps d'une jeune femme est découvert pendu sur une aire de jeux. Cette jeune femme, Joona l'a reconnaît immédiatement comme cette adolescente disparue 5 ans plus tôt et jamais retrouvée.
Sur la vidéo surveillance, on aperçoit un homme avec un chien qui regarde médusé vers la scène de crime.
Tracy qui a découvert le corps et tenté de sauver Jenny Lind, évoque aussi une sdf au collier avec un crane de rat.
Malheureusement la scène de crime est dans une zone blanche... l'enquête s'avère difficile.
Et ça ne s arrange pas quand l'homme identifié sur la vidéo se révèle souffrir de troubles psychiatriques .
... Entrée d'Érich Maria... tadam... ba non c'est le noir complet dans les souvenirs du témoin, Martin.
Pourtant, on sait qu'il a vu ou entendu quelque-chose puisque lui même et sa compagne sont menacés s'ils persistent à vouloir aider la police notamment par l'hypnose.
En parallèle, on découvre l'enfer vécut par Jenny et d'autres avant elle, mais aussi d'autres avec elle.
Les mots des auteurs apportent un éclairage sur les raisons des scènes et du calvaire des jeunes femmes : ils voulaient, bien que dans une oeuvre de divertissement, mettre en lumière les violences faites aux femmes et rien que pour cela, merci.
Avec Lars Kepler, et cette saga nous sommes toujours face à des personnages denses, profondément humains et imparfaits. Face à l'horreur aussi.
Le fait que les personnages soient récurrents à divers degrés crée une famille, donne presqu'une existence aux personnages.
Si tout du long, notre regard est orienté pour mieux nous surprendre, comme chaque fois le titre du roman apporte un indice non négligeable.
Quant à l'épilogue et les premiers mots de Saga, que dire si ce n'est "vivement le prochain".
pour autant ce n'est que mon opinion et je vous laisse vous faire la vôtre et vous souhaite une bonne lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          111
Karollb
  22 janvier 2022

515 pages, pas même 24h. Un très bon polar. Des chapitres qui s'enchaînent, qui permettent doucement de se faire une idée du coupable...mais est ce le bon? du suspens ...on enchaine à un rythme qui alterne selon chapitres : certains lents d'autres qui filent à tous vitesses. Des phrases courtes et percutantes... Bref j'ai adoré 💗
📖 Une écolière se fait brutalement enlever et se retrouve, avec d'autres filles, dans une ancienne ferme d'élevage de visons perdue dans une forêt truffée de pièges à loup. Elles sont bien gardées : Grand-Mère est là pour veiller sur elles. Et elle n'hésite pas à sortir la scie pour les empêcher de s'égarer.Cinq ans plus tard, le corps d'une jeune fille est retrouvé pendu sur une aire de jeux dans le centre de Stockholm. Quand le seul témoin potentiel s'avère être dans l'incapacité de les aider - souffrant lui-même de graves troubles psychiatriques - Joona Linna décide de faire appel à son vieil ami, l'hypnotiseur Erik Maria Bark.
Commenter  J’apprécie          20
Tancrede50
  17 octobre 2021

Dès les premières pages, on est frappé par le style des auteurs. Des phrases courtes sans poésie. Et une scène gore, qui n'était sans doute pas nécessaire pour l'intrigue, mais qui marque les esprits et signifie clairement: attention vous êtes dans du polar pur et dur pour lecteurs qui ont de l'estomac.

Pour commencer, on fait la connaissance d'une brochette de personnages singuliers. Celle que l'on surnomme Grand Mère est une détraquée sanguinaire qui séquestre des jeunes filles et les tue si elles veulent s'échapper. Une d'entre elles, Jenny, vient d'ailleurs d'être retrouvée pendue. Pamela, architecte à Stockholm, s'alcoolise à la vodka, et assez naïve, appelle la police pour l'aider, mais en fait lui livre son mari, Martin, comme suspect numéro un du meurtre de Jenny. L'inspecteur Beck est un prétentieux, pas très doué et incapable de réaliser que Martin qu'il vient d'arrêter pour ce meurtre, sort de l'hôpital psychiatrique et n'est pas en état de subir un interrogatoire. le dit Martin, victime de stress post traumatique, ne parle pratiquement pas, souffre de nombreux TOC et croit vivre avec des fantômes. Mais c'est lui le seul témoin du meurtre de Jenny. Quant à l'inspecteur Joona de la Criminelle, qui va reprendre l'enquête de Beck, après que l'innocence de Martin ait été reconnue, il se shoote à l'opium, ça l'aide dans ses enquêtes parait-il. Ah j'oubliais, il y a aussi Caesar, qui souffre d'un trouble dissociatif de l'identité et qui est impossible à localiser. On se dit qu'avec de tels protagonistes, tout peut arriver.

Joona se retrouve donc face à une enquête difficile, avec aucun indice et un témoin qui ne se souvient de rien. Il fait alors appel à « l'hypnotiseur ». Sous hypnose, Martin va pouvoir livrer quelques détails sur le meurtre de Jenny qui vont aider la police. La suite, c'est beaucoup d'action, du suspense et de folie. Des scènes inoubliables comme l'intervention de la police dans la maison d'Ulrike ou les combats de boxe dans un hangar du port ou la lutte à mort dans une remorque d'un camion fou transportant du mobilier. Sûr qu'on ne s'ennuie pas au fil des pages. Mais j'ai fait un blocage sur la violence, l'horreur et l'invraisemblance omniprésentes, ce qui m'a empêché de prendre réellement du plaisir à la lecture de ce roman. Dommage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          33
meknes56
  13 décembre 2021
Fabuleux, incroyable, extra...Je ne vois pas un adjectif assez fort pour donner mon impression sur ce livre. Un roman policier de haute volée absolument addictif et qui m'a littéralement enchaîné. Hier soir, vers minuit, j'ai eu beaucoup de mal à aller me coucher voulant connaitre la fin du récit...mais il fallait bien que j'aille dormir car mes yeux étaient en contradiction avec mon cerveau (:
J'ai pu finir ce roman cet après-midi et je reste complétement estomaqué par ce récit, certes vraiment noir, cruel, sombre telle cette situation dans les premiers chapitres où une jeune fille se fait couper les pieds car elle a décidée de se sauver.
Les personnages sont tellement bien décrits et profonds que l'on se sent intimement liés avec eux tout au long du roman. Chaque chapitre nous apporte une nouveauté et la fin est tellement surprenante que je me suis demandé à quelle moment je m'était fait avoir pour ne pas trouver le coupable.
Alexander et Alexandra Ahndoril nous ont concocté un récit abominable, épouvantable avec des scènes certainement insoutenables pour certains -cela frise les films d'épouvante- mais qui malgré cela est addictif. C'est génial, bien écrit et pas du tout reposant. Ce livre me restera, certainement, longtemps dans ma mémoire..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70


critiques presse (1)
LActualite   10 janvier 2022
Un bon polar scandinave bien dodu, parfait pour des vacances hivernales ! Et l’histoire est à la fois captivante… et brutale.
Lire la critique sur le site : LActualite
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
arabesquearabesque   17 novembre 2021
Le temps possède une qualité qui dilue le chagrin et le rend transparent. on apprend lentement à gérer les changements, on apprend que la vie continue même s’il n’est pas sûr que c’est ce qu’on souhaite.
Commenter  J’apprécie          120
meknes56meknes56   11 décembre 2021
Elle essaie de se rappeler les conseils donnés par des femmes enlevés par des tueurs en série et qui ont survécu : vaut-il mieux opposer de la résistance ou plutôt créer des liens en parlant de choses et d'autres.


Page 16
Commenter  J’apprécie          60
Tancrede50Tancrede50   15 octobre 2021
Joona Linna appuie le pied sur la pelle pour l’enfoncer dans la terre, redresse le dos et, d’un revers de la main essuie la sueur de son front. […] Pour lui chaque jour est une aurore après une nuit de tempête: on met le nez dehors à la première lueur, on constate les dégâts, on évalue les pertes mais, pour ceux qui s’en sont sortis, souffle déjà un nouvel espoir. Joona se rend régulièrement sur les tombes avec des bouquets de fleurs des serres de Valeria. Le temps possède une qualité qui dilue le chagrin et le rend transparent. On apprend lentement à gérer les changements, on apprend que la vie continue même s’il n’est pas sûr que c’est ce qu’on souhaite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
meknes56meknes56   11 décembre 2021
Le temps possède une qualité qui dilue le chagrin et le rend transparent.

Page 59
Commenter  J’apprécie          92
Tancrede50Tancrede50   16 octobre 2021
Et ceci est valable pour chacun de nous: si nous ne supportons pas de nous voir dans le miroir de nos souvenirs, nous ne pouvons pas faire le deuil de ce qui est arrivé ni passer à autre chose. Cela peut sembler paradoxal, mais plus nous essayons d’ignorer les expériences douloureuses de la vie, plus celles-ci auront d’emprise sur nous.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Lars Kepler (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lars Kepler
Lars Kepler - Incurables
Rencontre avec Lars Kepler. "Incurables" aux éditions Actes Sud http://www.mollat.com/livres/kepler-l... "Le marchand de sable" aux éditions Actes Sud http://www.mollat.com/livres/kepler-l... Notes de Musique : “Polar Icecaps” (by Dennis Hermanson/Richard Skidmore). Free Music Archives.
autres livres classés : littérature suédoiseVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2241 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..