AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266254138
Éditeur : Pocket (10/03/2016)

Note moyenne : 3.47/5 (sur 104 notes)
Résumé :
Je sais tout de toi. Tu es parfaite. Je t'aimerai à la vie, à la mort. Tu es à moi pour toujours. Lorsque Beck pousse la porte de sa librairie, Joe est immédiatement sous le charme. Ravissante, effrontée, sexy, elle est tout simplement tout ce qu'il cherche chez une femme. Et quand Joe aime, il est prêt à tout pour parvenir à ses fins... Quelques semaines plus tard, la vie de Beck n'a plus de secrets pour Joe. Il a trouvé son nom, son adresse, s'est procuré accès à ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (55) Voir plus Ajouter une critique
Yggdrasila
  02 février 2019
En allant sur Netflix, j'ai découvert par hasard la série You.
Peu de temps après avoir regardé la première saison, je suis tombée sur le roman Parfaite.
En lisant le résumé de ce livre, je m'aperçois qu'il s'agit de l'histoire de You que j'avais beaucoup aimé.
Et oui, la série a été adaptée d'un roman et je ne le savais pas.
You est à la base le titre original du roman. Et ce roman est l'histoire de la première saison de la série.
Comme j'aime comparer les livres et leurs adaptations, j'ai sauté sur l'occasion.
Dans cette histoire on découvre Joe, un libraire qui tombe sous le charme de Beck, une étudiante.
Mais cet homme à l'allure de gentleman cache un être bien plus sordide.
Je pense que mon avis sur le roman ne pourra pas être très objectif, car j'ai eu la série en tête du début à la fin.
Pour moi, ce n'est pas du « grand thriller » mais c'est une lecture dans laquelle je me suis sentie bien, comme lorsque je regardais la série.
J'ai aimé être dans la tête de ce psychopathe et suivre le fil de ses pensées obsessionnelles et malsaines envers Beck.
Il pense comme si il s'adressait à elle en permanence.
Tout au long du livre, on a le point de vue unique de ce personnage déséquilibré.
Tel un obsédé, il souhaite absolument tout savoir de la vie de Beck, et pour cela il va l'observer, la suivre, l'espionner sur les réseaux sociaux et dans sa vie en général.
Ses pensées sont très crues et m'ont souvent fait rire tellement c'était excessif et démesurée la plupart du temps.
Dans le livre, Joe est d'ailleurs beaucoup plus grossier que dans l'adaptation.
J'ai aimé observer les différences entre le roman et la série, car même si l'adaptation reste assez fidèle, il y a quelques distinctions.
J'ai parfois été surprise par certaines scènes qu'on ne voit pas en images.
Je me demande si j'aurais aimé ce thriller de la même manière si je n'avais pas visionné la série d'abord.
J'aurais peut-être été lassée du personnage de Joe et de ses pensées obscènes pendant ces nombreuses pages.
Peut-être que l'intrigue n'aurait pas suffit non plus à me satisfaire pour un livre du genre.
Je ne peux pas vraiment le dire, d'où mon manque d'objectivité.
Mais comme je connaissais l'histoire, j'ai surtout pris plaisir à faire la comparaison.
Ce qui m'a permis de passer un excellent moment de lecture.
De plus, l'écriture est très fluide, contemporaine et prenante.
Pour une fois, je ne regrette pas d'avoir découvert le roman après l'adaptation.
À présent, je suis curieuse de voir ce qui a pu être imaginé comme suite à ce roman avec la deuxième saison de la série télévisée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          6710
Ziliz
  28 octobre 2016
La première fois que Beck entre dans la librairie où Joe travaille, c'est le coup de foudre. Elle lui évoque « un modèle réduit de Natalie Portman » dans le film 'Closer'. Un coup de foudre à sens unique, qui tourne vite à l'obsession. Joe espionne la jeune femme, espérant ainsi l'approcher et la prendre dans ses filets, parce que selon lui « on doit posséder ce que l'on aime, c'est aussi simple que ça ».
Vu comme ça, rien de nouveau dans cette intrigue. Et si on lit beaucoup de thrillers, on peut craindre une énième histoire de traque, de harcèlement, et peut-être de séquestration. J'ai notamment pensé à l'excellent 'Jours parfaits' (Raphael Montes) et j'ai trouvé ce 'Parfaite' nettement moins bon. Et puis blam ! Joe m'a conquise, j'ai été captivée par ses aventures. La tension générée par l'angoisse est habilement doublée d'une tension sensuelle, et le dingue a beau être flippant, il ne semble ni pervers ni sadique au quotidien, il est 'juste' amoureux. On a du mal à le détester, et même à le craindre. L'auteur le rend « différent et sexy » (sic) - terriblement sexy, même, dans la maîtrise de ses jeux amoureux, ce qui rend la lecture délicieusement troublante.
Le ELLE britannique juge ce roman « intelligent et glaçant ». Intelligent, en effet : au-delà du thriller, l'auteur présente une image acérée du couple et de l'amour, des rapports de domination/soumission entre deux individus (collègues, amis, amants), et propose une réflexion sur les limites entre passion et folie, entre ce qui flatte dans les sentiments d'autrui et ce qui peut effrayer/faire fuir.
Ce thriller sexy s'accompagne en sus de références musicales, littéraires et cinématographiques qui donnent plein d'autres envies... 😋 ♥
Bonus : c'est lui, c'est Joe !! 😊
https://pbs.twimg.com/media/Cvo5anDVYAA-ziq.jpg
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4212
Marple
  29 mai 2016
Parfaite ? Beck l'est pour Joe, au point qu'il l'espionne, échafaude des scénarios et fait plein de choses horribles pour la séduire, mais aussi lui écrit, non pas quelques emails et textos comme un amoureux normal, mais un livre complet à la deuxième personne...
Parfait ? Joe ne l'est pas, ça c'est sûr, c'est même un bon timbré ascendant psychopathe, parfois sympathique, parfois surprenant, toujours inquiétant ! le livre est écrit de son point de vue, pas de celui de sa bien-aimée, et c'est là que réside son originalité.
C'est peut-être là aussi que réside son petit défaut, car cette originalité m'a semblé forcée, un peu factice, et m'a fait penser aux Apparences de Gillian Flynn : ici comme là-bas, l'astuce du procédé littéraire prend le pas sur l'intrigue, sur les personnages, sur le suspense... C'est dommage...
Ne boudons pas notre plaisir pour autant, car cette lecture est fondamentalement agréable et facile, avec une histoire prenante, des situations paradoxalement très amusantes, et un côté immoral assez rafraichissant. N'oublions pas que c'est le tout premier roman de Caroline Kepnes et qu'elle peut s'améliorer dans les suivants pour être à la hauteur de son titre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          428
Ydamelc
  25 septembre 2015
J'ai tellement de choses à dire sur ce bouquin, que ça se bouscule un peu dans ma tête ! ...Et en même temps, je ne suis pas une très grande bavarde, donc que dire...
J'ai aimé ce livre. Je l'ai adoré même... Mais surtout, je suis complètement déconcertée par les raisons pour lesquelles je l'ai kiffé grave !!!
Dans ce thriller, nous sommes dans la tête d'un psychopathe, Joe, libraire. Il s'adresse à Beck, une jeune étudiante. Depuis qu'elle a franchi le seuil de la boutique, Joe est fou d'elle, à l'obsession.
Joe est jeune. Joe est cultivé et intelligent. Joe sait parler aux femmes. Joe a beaucoup d'humour. Joe a beaucoup de charme. Joe est séduisant et a beaucoup d'atout, je peux vous le dire ! Mais Joe est surtout un grand malade ! C'est un psychopathe bordel !!!
Comment c'est possible, ça ?!
Un séduisant psychopathe.
Ces mots ne vont pas ensemble ?!
Un livre, donc, franchement déroutant, au langage cru par moment, mais auquel on se fait très bien au fil de la lecture. Des références littéraires, musicales et autres intéressantes. le "Je t'aime, passionnément, à la folie...!" prend tout son sens, ici.
Une folle passion...oui ! Voilà ! ... Parfaite, c'est une folle passion de malade !
Bon, et entre nous, je peux vous dire que certain(e)s auteur(e)s de livres érotiques peuvent aller se rhabiller... Ouahou quoi !...
Allez... Retour sur terre... Lisez ce bouquin !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          2812
iris29
  28 août 2015
J'ai lu ce roman en un aller-retour en TGV. Si j'avais été "parfaite" , j'aurais lu" La fille du train" , mais je ne suis pas parfaite , et la couverture était tellement attirante ...
J'ai lu des avis mitigés sur ce roman , moi j'ai beaucoup , beaucoup aimé .
Tout d'abord ,c'est un thriller vraiment original.
.Le livre est écrit à la première personne du singulier. On est dans la tête d'un psychopathe ,celle de Joe , gérant d'une librairie. Le propriétaire est parti à la retraite , le laissant complètement libre d'organiser les choses à sa manière. Un jour , Beck (étudiante en littérature) entre dans sa librairie et c'est le coup de foudre . Il la veut et va tout faire pour l'obtenir...Mais Joe n'est pas un amoureux comme les autres , pour l'approcher , il va la suivre, pénétrer chez elle à son insu, la traquer sur les réseaux sociaux et ainsi ,anticiper ses réactions. Joe sait qu'elle est la femme de sa vie, et veut être l'homme de sa vie. Rien ne doit se mettre en travers de cette obsession.
Ce roman est écrit de façon très crue . ça a gêné des lectrices ; moi ,j'ai trouvé que ça allait dans le sens de l'histoire , que ça collait parfaitement au caractère de Joe, à la fixation qu'il faisait sur Beck .
Ce jeune homme m'est apparu presque sympathique par moment, tant il est "amoureux " de sa victime (je met des guillemets ...).
Certaines lectrices ont dit qu'il n'y avait pas assez de suspens. je dirais qu'on sait très bien comment tout cela va finir parce que l'auteur le veut bien . Elle est habile et très bien documentée sur les psychopathes. . Le sujet n'est pas le suspens mais l'ambiance , les élucubrations d'un "amoureux" obsessionnel , ses pensées intimes , son désir, ses revirements ,et son habileté glaçante à traquer sa victime .
Car l'autre coté "flippant " du livre , c'est la facilité avec laquelle , il rentre chez elle , a accès à ses mails , son portable, et sa vie. Il sait TOUT d'elle . C'est l'époque qui veut ça , mais ça fait peur...et ça fait réfléchir sur les moyens de communication mis à notre disposition.
Agréable lecture , thriller vraiment atypique et fin…

A été adapté en série télé ( YOU)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          143
Citations et extraits (69) Voir plus Ajouter une citation
YggdrasilaYggdrasila   30 janvier 2019
À 19h14, j’étais assis à table et la table a vibré et tu as écrit :
Ne m’en veux pas mais je dois annuler ☹
Et ce smiley c’était ton corps refermé, tes yeux résignés qui ne voulaient plus me regarder, ni moi ni nous. [...]
J’avais rempli un vase de Twizzlers pour toi, Beck. J’empoigne le vase et le jette contre le mur, sur le papier peint que j’ai acheté à une vieille dame en bas de la rue pour recouvrir le trou du mur et que tu te sentes mieux chez moi. Le vase ne se brise pas. Il rebondit sur le canapé et je dois être la plus petite bite du monde, je ne sais même pas casser un vase.
Je souffle de toutes mes forces sur les bougies, mais je n’ai pas envie de foutre le feu à mon appartement non plus. Tu es venue ici, sur ce canapé, et tu m’as baisé. Je ne peux pas tenir mon appartement pour responsable, ni le vase, ni les Twizzlers ou le rideau de douche POLICE LINE DO NOT CROSS. Je place la main au-dessus de la dernière flamme de la dernière bougie. Je me brûle. Ma peau me fait mal et je poserais ma bite sur cette flamme si je pouvais mais nous savons que je suis la plus petite bite du monde et n’ai pas les couilles de faire un truc pareil. L’odeur de la peau brûlée envahit l’appartement et ça ne sent plus la pizza. Je suis content de ne pas avoir dépensé d’argent pour des fleurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          174
YggdrasilaYggdrasila   31 janvier 2019
Il s’est trompé d’époque en venant au monde, face à un type comme lui, on a le choix : être pris de pitié, ou lui voler son portefeuille. [...] Je lui dis tout le temps qu’il devrait bosser dans une maison de retraite, je suis parfaitement sincère. Il pourrait être DJ pour des gens en fauteuils roulants ou qui sont obligés de se déplacer avec des bonbonnes d’oxygène. Des gens avec des bites molles qui sentiraient la camomille et des pauvres vagins asséchés pour qui il ferait naître une étincelle tant il est totalement, complètement, tragiquement d’une époque révolue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          231
YdamelcYdamelc   22 avril 2016
En hommage à Prince...

J'espère que tout le monde admettra que Prince est l'un des plus grands poètes de notre temps. Je n'ai pas dit parolier, j'ai dit poète.
Prince est l'homme le plus proche d'E.E. Cummings et les gens sont stupides car il ne leur viendrait pas à l'idée d'entrer ici et d'acheter un recueil de poèmes de Prince.
La première ligne de " Nothing Compares 2 U" est l'un des plus beaux vers de poésie qui soient, entre autres pour l'inversion des heures, placées avant les jours. Une personne non poétique compterait en jours puis en heures. Un poète est différent. Un poète transforme le monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          183
ZilizZiliz   28 octobre 2016
Elle dépose sur le comptoir une pile de livres avec le naturel de quelqu'un qui achèterait un pack de six litres de lait. [...] Charles Bukowski est le premier de la pile, 'Le capitaine est parti déjeuner et les marins se sont emparés du bateau'.
- Je ne suis pas le genre de fille qui achète du Bukowski juste pour acheter du Bukowski, entendons-nous bien.
- Je vous entends parfaitement. Mais vous pouvez vous détendre, je ne juge jamais personne sur ses lectures.
- Alors, tous mes efforts n'auront servi à rien, dit-elle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
missmolko1missmolko1   09 janvier 2019
“Well,” I say and I should shut up and I want to shut up but you make me want to talk. “That guy is the reason that Blockbuster shouldn’t have gone under.”
You look at me. You’re curious and I want to know about you but I can’t ask so I just keep talking.
“Everybody is always striving to be better, lose five pounds, read five books, go to a museum, buy a classical record and listen to it and like it. What they really want to do is eat doughnuts, read magazines, buy pop albums. And books? Fuck books. Get a kindle. You know why Kindles are so successful?”
You laugh and you shake your head and you’re listening to me at the point when most people drift, go into their phone. And you’re pretty and you ask “Why?”
“I’ll tell you why. The internet put porn in your home –“
I just said porn what a dummy, but you’re still listening, what a doll.
“And you didn’t have to go out and get it. You didn’t have to make eye contact with the guy at the store who now knows you like watching girls get spanked. Eye contact is what keeps us civilized.”
Your eyes are almonds and I go on. “Revealed.”
You don’t wear a wedding ring and I go on. “Human.”
You are patient and I need to shut up but I can’t. “And the Kindle, the Kindle takes all the integrity out of reading, which is exactly what the internet did to porn. The checks and balances are gone. You can read your Dan Brown in public and in private all at once. It’s end of civilization.”
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Video de Caroline Kepnes (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Caroline Kepnes
Bande annonce de la série You (2018), adaptation du roman de Caroline Kepnes paru en français sous le titre Parfaite.
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Caroline Kepnes (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1562 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..