AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2356770070
Éditeur : Éditions du Saule (19/12/2018)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Alywen, une fillette de douze ans égoïste et caractérielle, se rend, comme tous les mercredis, à l’hospice des « Oiseaux de paradis » pour tenir compagnie à sa grand-tante.
Alors qu’elle se désespère en écoutant les récits décousus de son ancêtre, une femme étrange fait irruption dans la salle commune de la pension. Elle est splendide avec sa longue chevelure blanche et ses yeux d’ambre.
La curieuse dame convie la fillette à la suivre dans sa chambre ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
coquinnette1974
  17 décembre 2018
Je remercie chaleureusement les Éditions du Saule pour l'envoi en service presse du roman Les mémoires d'un elfe d'Adenora Ker.
Alywen est une jeune fille de douze ans égoïste et caractérielle. Elle est orpheline de père et se rend, comme tous les mercredis, à l'hospice des «Oiseaux de paradis » en compagnie de sa maman pour tenir compagnie à sa grand-tante. Elle n'est pas heureuse d'y aller, elle ronchonne, comme toujours.
Alors qu'elle se désespère en écoutant les récits décousus de son ancêtre, la fillette fait une drôle de rencontre...
Alywen découvre que la vieille femme qui l'intrigue se prénomme Alayanne et qu'elle est la dernière représentante du peuple des Elfes. S'en suit une étrange visite dans les souvenirs de l'elfe...
Les mémoires d'un elfe est un roman jeunesse qui m'a beaucoup plu.
J'ai apprécié l'univers crée par l'auteure et le fait que l'on rencontre des personnages célèbres tels que Merlin l'enchanteur, le roi Arthur et Guenièvre ou encore Léonard de Vinci.
C'est un roman très bien écrit, accessible aux enfants, adolescents ou adultes.
L'histoire est simple, mais captivante. C'est rythmé et à aucun moment je ne me suis ennuyée.
J'ai beaucoup aimé le personnage d'Alayanne, l'elfe. Elle est intrigante, elle surprend et fascine. J'avais hâte de savoir ce qui allait lui arriver.
Par contre, Alywen est franchement détestable ! Non mais quelle peste ! Cela change des personnages principaux lisses car là, Alywen n'a pas un caractère facile, loin de là. Je l'ai un peu excusé par moment car après tout elle a perdu son papa, mais soyons honnête : cela n'excuse pas tout !! J'ai vraiment eu du mal avec ce personnage par moment. Une vraie tête à claque !
Malgré tout, au fur et à mesure que les pages passent elle est un peu moins peste, je trouve qu'on arrive à la supporter de mieux en mieux. Elle est fascinée par les souvenirs de l'elfe, elle apprend des choses et devient de plus en plus intéressante, à ma grande surprise.
Les mémoires d'un elfe est un bon roman jeunesse, très agréable et lire et que j'ai lu presque d'une traite. j'ai beaucoup aimé l'épilogue.
Je suis ravie de ma lecture et je mets un joli quatre étoiles et demie :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          241
gabrielleviszs
  04 janvier 2019
Je remercie la maison d'édition du Saule pour ce nouvel envoi. J'adore la couverture elle est vraiment très harmonieuse et belle.
Alywen est une petite fille de 12 ans qui va régulièrement avec sa maman voir une grande tante qui ne l'intéresse pas plus que cela. L'endroit où vit cette vieille dame sent le renfermé et de plus il n'y a que des personnes âgées qui sont moches et vieilles... Mais un jour, une dame blanche attire le regard de Alywen. Après lui avoir rendu un service et montré qu'il y a de la magie dans l'air (surtout dans un gobelet vide), Alywen va recevoir des souvenirs... le résumé donne très bien ce qui se passe pour notre jeune héroïne.
Une histoire magique où se mêle le tragique et le bonheur. La vie de Alayane n'a pas été de tout repos. Entre son amour pour un mortel et tous les obstacles qu'elle va vivre, la vie d'un tel personnage est magique à suivre. Les moments des souvenirs sont entrecoupés de la vie réelle de la petite Alywen. On apprend à la connaître, à la suivre. Même si certains passages la montre colérique et teigneuse, c'est un personnage de 12 ans qui vient d'apprendre que le navire de son père a été retrouvé après 5 années de recherche. Et que ce dernier est, semble-t-il, décédé. À cet âge, il y a des choses plus importantes, comme le copain (juste ami) qui semble intéresser une certaine fille que l'on n'aime pas, entre autre.
Une histoire magique qui nous montre un décor somptueux. La forêt de Brocéliande, Merlin qui a de nombreux pouvoirs, comme apercevoir notre petite héroïne alors qu'elle n'était pas née à ce moment-là. Lorsque cette dernière se voit octroyer une quête, c'est fabuleux d'imaginer que les deux mondes qui ne sont pas dans la même époque arrive à se rejoindre. de nombreuses découvertes, des créatures fantastiques, des cadeaux somptueux surtout un. de nombreux moments durs, lorsqu'il faut que Alayane parte, ou laisse partir un proche. Et puis il y a des surprises, des moments de pure surprise avec la vision de certains proches de la jeune héroïne... Chaque visite apporte un souvenir précieux, une nouvelle identité découverte, un pan de passé de différents personnages connus.
Alywen se rend compte que la méchanceté ne paye pas et que certains de ses camarades ne lui en veut pas, contrairement aux petites pestes qui existent toujours. C'est une petite fille qui à tout a apprendre, comme tout enfant. La réaction de sa mère lorsqu'elle se rend compte que ce que ces "souvenirs" font à sa fille est excessive. Pour ma part, c'est une enfant, qui rêve peut-être un peu trop, mais aller jusque là, c'est ne pas chercher à comprendre son enfant. Un appel au secours ou une réalité ? Rêve ou réalité ? Un enfant a besoin de rêver, d'aller au delà d'une réalité qui n'est pas toujours gaie pour eux. J'ai beaucoup aimé Max, l'ami de Alywen qui est également son confident. Entre les deux, il y a une forte amitié et une complicité du tonnerre, sans oublier une confiance quasi absolue. Heureusement qu'il est là pour la soutenir et lui mettre des coups de pieds aux fesses lorsqu'il y en a besoin.
La jeune fille va vivre des aventures extraordinaires et après avoir frissonné avec elle jusqu'à l'épilogue, qui m'a donné encore plus de frissons ! Ce personnage évolue grâce à la magie des mots, des visions, des souvenirs d'une autre. L'auteur a une plume qui se laisse lire avec grand plaisir. Elle a su manier le mélange de la réalité et du fantastique sans que cela ne soit étrange. Tout passe tranquillement comme si c'était le même monde.
C'est un roman qui plaira aux plus petits, mais aussi aux grands. J'ai beaucoup aimé le découvrir et je remercie de nouveau la maison d'éditions du Saule pour cela. Il y a plusieurs morales à découvrir, des éléments importants pour aider à grandir. En bref une très belle découverte !
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/les-memoires-d-un-elfe-adenora-ker-a157471204
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AlouquaLecture
  01 janvier 2019
Il semblerait que l'année 2019 commence pas mal du tout niveau lecture ^_^
Par contre, ce n'est pas simple de vous parler de l'histoire en elle-même, le résumé donne déjà énormément d'informations.
Alywen est une jeune fille au tempérament explosif, c'est un électron libre difficile à maîtriser. Chaque semaine, elle doit rendre visite à sa grand-tante dans un hospice en compagnie de sa mère. Mais pour elle, c'est un supplice qui recommence chaque mercredi. Jusqu'au jour où une vieille dame mystérieuse va faire son apparition, va éveiller l'intérêt de la jeune fille. Elle va alors faire sa connaissance et vivre des aventures extraordinaires, qui défient carrément l'imaginaire.
J'ai adoré voir cette jeune fille évoluer, au fil des pages elle va changer, grâce à toutes ces aventures qu'elle va vivre à travers les souvenirs de l'elfe, elle va mûrir, apprendre énormément de choses que l'on ne pourrait apprendre autrement qu'en les vivant, elle va d'ailleurs participer à certains de ces événements, ce qui rend cette aventure encore plus captivante que si elle n'était que simple spectatrice. Elle va dès lors voyager à travers des paysages fabuleux, rencontrer des personnes comme Merlin par exemple, ce n'est là qu'un seul exemple parmi beaucoup d'autres. Chacun de ces personnages va lui apporter quelque chose qui va aider à son évolution.
Dans ce récit, Adenora Ker véhicule énormément de choses que l'on décode au fur et à mesure, un peu comme va le faire Alywen, énormément de valeurs. Ce roman est un roman jeunesse, et je trouve que c'est très bien que cela le soit, grâce à Alywen et aux souvenirs d'Alyanna, il apprendront justement ces valeurs que les parents ne prennent souvent plus la peine de leurs inculquer.
Pour ma part, j'ai passé un excellent moment à découvrir les aventures d'Alywen, à découvrir une plume qui m'était inconnue. J'ai aimé les rencontres que j'ai pu faire à travers les souvenirs d'Alyana, les paysages dans lesquels j'ai pu me balader en compagnie d'Alywen. L'auteure clôture ce récit d'une manière qui rend justice à tout ce qui précède, elle termine cette aventure en beauté. Si c'est un livre pour les plus jeunes, je le recommande malgré tout à tout les âges, car oui, vous ne pourrez qu'apprécier ce moment lecture tout comme je l'ai fait, même s'il y a longtemps que je ne suis plus vraiment dans la section jeunesse pour ma part
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ileanamaboitedepandore
  10 janvier 2019
Les mémoires d'un elfe, un chouette roman fantaisie jeunesse, frôle le conte tout en s'ancrant dans une époque contemporaine. J'ai d'ailleurs été quelque peu déboussolée de ne pas parvenir à dater précisément le monde d'Alywen. En effet, cette fillette membre d'une famille aisée semble parfois plus sortir du XVIIIe siècle que du XXIe ! Mais c'est sans compter ses éternelles bottes vertes !
Nous suivons donc Alywen, personnage principal fort en caractère. J'ai beaucoup apprécié son évolution, tout en douceur, réellement intérieure. C'est le gros point fort du roman : je pense que tout à chacun peut s'identifier à cette préado. Les personnages secondaires, qui, finalement, ne le sont pas vraiment au vu de leur place de plus en plus importante au fil du récit, sont eux aussi bien construits. Helena, la maman, reste peut-être un poil enfermée dans son rôle de mère aimante et désemparée face à l'attitude de sa fille. Max, le meilleur ami d'Alywen, apparait rapidement comme un pilier. Leur très jolie idylle, toute en douceur et en arrière-plan de l'histoire, peut également plaire au jeune public.
Les aventures d'Alywen s'enchainent sans se ressembler. Adenora Ker maitrise parfaitement les descriptions grâce à un vocabulaire varié qui permet de vivre les actions. Certaines sont dures, mais les drames (deuils, accidents) que traverse Alayane peuvent toucher chacun d'entre nous. le message sous-jacent demeure « Vis ! », un beau conseil ! Et puis la fin mettra du baume au coeur au lecteur…
Adenora Ker possède un style d'écriture qui mêle langages courant et soutenu. Les tournures de phrase (des dialogues en particulier), parfois un brin emphatiques, restent néanmoins accessibles et donnent une certaine prestance au roman. Et puis, quelques mots de vocabulaire supplémentaires ne font pas de mal !
La version numérique que j'ai lue possède quelques coquilles de mise en page au niveau des tirets de dialogue, tantôt en trop ou manquants.
En bref, je recommande chaudement Les mémoires d'un elfe à partir de 10/11 ans.

Lien : http://ma-boite-de-pandore.e..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Marie-Nel
  31 décembre 2018
Les mémoires d'un elfe est un joli conte jeunesse. J'ai pu, grâce à lui, découvrir une nouvelle plume et une nouvelle auteure. J'ai aimé le style fluide, les jolies descriptions des différents paysages, tout en légèreté, n'apportant aucune lourdeur au texte.
Je ne vais pas trop revenir sur l'histoire, le résumé en disant déjà bien assez. On va suivre une fillette, Alywen, au caractère impétueux et vif. Elle est souvent punie à l'école, elle passe ses temps libres avec un garçon de son âge, Max, ils ont construit une cabane et elle est secrètement amoureuse de lui. Il est le seul à croire tout ce qu'elle dit et est un soutien pour elle. Il faut dire que ce qu'elle vit n'est pas commun. Tous les mercredis, elle se rend avec sa mère dans une maison de retraite pour rendre visite à leur grand-tante. C'est une corvée pour Alywen qui ne supporte pas cette femme acariâtre. Elle va faire la connaissance d'une autre pensionnaire, une belle femme ne faisant pas son âge, à la chevelure blanche. Celle-ci va lui remettre une amulette, et l'emmener ainsi dans ses souvenirs les plus éloignés. Alywen va vite découvrir que cette femme est une elfe et qu'elle va lui faire revivre sa vie à travers sa mémoire. La fillette va ainsi vivre des aventures formidables, d'abord chez les elfes, un peuple qui s'éteint, d'où elle sera chassée car elle est amoureuse d'un humain. Elle la retrouvera plus tard, dans la forêt de Brocéliande, où elle incarnera la fée Viviane qui vit avec Merlin l'enchanteur et le roi Arthur. Elle sera ensuite la muse de Léonard de Vinci et elle vivra également aux côtés d'elle pendant la seconde guerre. Au contact de la vie trépidante de l'elfe, Alywen va changer, son caractère va évoluer, elle ressentira plus de compassion et d'empathie envers les autres. Elle va ainsi se transformer en une personne avenante.
J'ai aimé voir évoluer Alywen au contact de l'elfe, devenir une bonne personne plus compréhensive avec ses amies. Au début de l'histoire, elle est une véritable peste, et il faut toute la patience de Max pour la supporter. Les passages où l'auteure nous parle de personnages historiques sont très complets. Il y a bien sûr la légende Arthurienne, mais j'ai été agréablement surprise de croiser Léonard de Vinci, la naissance de sa Joconde et les essais de ces engins fous volants. Il est rare de le trouver mentionné, et j'ai aimé le rôle que lui fait endosser l'auteure.
Cette histoire transporte de beaux messages de tolérance, d'amitié, de fidélité, de partage, d'amour. Toutes ces notions vont petit à petit être comprises et assimilées par Alywen. C'est un récit plein d'émotions, le final est émouvant et l'épilogue est une belle conclusion à tout ce qu'a vécu la fillette.
J'ai passé un bon moment de lecture avec ces personnages, plein de féérie. Elle peut être lue par les adolescents et également par les adultes, ceux qui ont gardé une âme d'enfant et aiment replonger dans les contes et légendes de leur enfance. La lecture se fait rapidement, les aventures succèdent aux péripéties de la fillette, et le temps passe très vite. Je me suis retrouvée avide de savoir ce qui allait pouvoir se passer. C'est pour moi un très bon point pour un roman.
Un joli conte que je vous recommande.
Lien : http://marienel-lit.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs   04 janvier 2019
Alywen ne parvenait pas à détacher le regard de son portrait. Elle savait qu’un jour elle se promènerait sur cette plage, vêtue de sa robe bleu marine. Et cette constatation lui fit un drôle d’effet…
— Léonard de Vinci ! Le Léonard de Vinci brailla Max lorsqu’elle lui eut rapporté ses nouvelles péripéties.
— Chut, pas si fort ! lui reprocha son amie, plaquant sa main contre la bouche du garçon. Les murs ont des oreilles, ne l’oublie pas. Sans rien ajouter, ils se penchèrent à la fenêtre et furent rassurés de ne pas voir la petite rouquine aux aguets.
— Je n’en reviens pas, qu’elle ait pu te faire ça, constata Max contrit. J’aurais dû t’écouter, cette fille est une vraie plaie.
— C’est pour ça que nous devrons être prudents, ma mère ne me pardonnera pas une seconde fois. Même si je ne pense pas que cette idiote osera de nouveau venir nous embêter ici, je préfère rester vigilante au cas où.
— Tu as raison, elle semble capable de tout pour te nuire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
gabrielleviszsgabrielleviszs   04 janvier 2019
Puis, se ressaisissant, elle s’insurgea contre ces propos :
— Mon intérêt pour les Hommes est légitime ! Sans eux, nos vies même seraient remises en cause. Que nous le voulions ou pas, nous dépendons de leurs dispositions à croire en notre existence !
— Ne pense pas que je nie ces liens Alayane ! rugit-il, dégageant du même coup une impression de puissance. Puis se radoucissant il ajouta :
— Simplement mon enfant, ils sont dangereux… Notre monde est de plus en plus fragile. Nous ignorons combien de temps nous pourrons survivre, notre nombre décroît de jour en jour, et la plupart d’entre nous se meurent déjà, nous avons besoin de ta descendance, tu dois le comprendre…
— Justement, père, je le comprends et je sais aussi que notre salut dépend des hommes, peu d’entre nous continuent de les côtoyer et ils nous oublient. Je crains que ce ne soit ce manque de promiscuité qui ne condamne notre monde.
Il parut réfléchir un instant, son regard songeur se perdant sur la surface translucide de la rivière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
adenoragwendykeradenoragwendyker   01 janvier 2019
Dans une existence aussi longue que la mienne, beaucoup
d’êtres chers disparaissent en chemin... C’est la raison pour
laquelle il faut profiter de chaque instant passé avec ceux que l’on
aime. Demain, arrive si vite et la peine beaucoup plus encore que
le bonheur. 
Alayane
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : elfesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1004 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre