AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782800151632
48 pages
Éditeur : Dupuis (16/03/2012)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 110 notes)
Résumé :
La beauté de Morue ayant conquis le coeur du roi, la voilà donc reine. Mais elle s'avère rapidement incapable de s'intéresser aux affaires du royaume, et, malgré les efforts de la laide mais spirituelle princesse Claudine, le roi et la cour semblent plus soucieux de satisfaire à ses caprices que de s'occuper de la guerre en cours ...
Présent inestimable ou cadeau empoisonné,
son incroyable beauté va-t-elle faire de Morue une princesse adulée?
U... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
colimasson
  29 mars 2013
Après un premier volume qui nous présentait les émois d'une Morue douée de beauté par magie, Kerascoët et Hubert cavalent avec plus d'assurance sur la piste de ce sortilège qu'on ne saurait qualifier d'heureux ou de malheureux…

Pour Morue, cela ne fait aucun doute : la beauté est un miracle sans lequel elle ne pourrait plus concevoir de vivre. Pauvre souillon méprisée de tous, elle est devenue celle dont on se dispute les faveurs : à l'échelle des pauvres brigands de son village, on se massacre inutilement pour un regard de la belle ; à l'échelle des princes du royaume, les duels permettent au moins l'organisation de noces somptueuses. Et voici Morue faite Reine de Beauté, cheminant à côté du Roi Maxence, lui aussi réputé pour une grâce cependant bien naturelle. A Morue la richesse, le luxe et les plaisirs ! Il lui suffit de réclamer une chose pour l'obtenir. La princesse Claudine, soeur du Roi Maxence, ne s'y laisse pas prendre : elle a compris que Morue est une simplette qui voit rarement plus loin que le bout de son nez, mais qu'elle constitue un outil de choix lui permettant de manipuler à l'envi les hommes dans les décisions de guerre et de pouvoir.

Frivole à l'extrême, réclamant sans cesse les privilèges qu'elle croit pouvoir réclamer du fait de sa beauté pourtant artificielle, Morue se laisse elle-même berner par la nouvelle image qu'elle renvoie à ses semblables. Princesse échappée d'un conte de fées pour enfants, elle ne se doute pas des enjeux que comportement l'administration d'un royaume, et lorsqu'elle cherche à le comprendre, son entourage la détourne de la vérité, bien trop cruelle pour une merveille aussi resplendissante qu'elle.

Toujours aussi modernes dans leur manière de revisiter cette légende à la sauce médiévale, Kerascoët et Hubert explorent la psychologie de personnages crédibles jusque dans leurs contradictions. Morue, frivole et séductrice, attise la jalousie de son époux le Roi Maxence qui essaiera d'user de son pouvoir pour capter son attention, déployant d'abord les forces du bien, avant de dévoiler l'attirail de la vengeance sanguinaire. Entre les deux, la soeur Claudine use de toute sa ruse pour mener à bien la guerre, manipulant Morue afin que sa beauté, en rencontrant certains personnages et en traversant certaines contrées, déstabilise les éléments moteurs de la bataille. Un peu d'érotisme, beaucoup de massacres, et un humour cynique vibrant de la première jusqu'à la dernière case de ce volume : le rythme s'accentue et les contradictions de chaque personnage semblent culminer… Ne reste plus qu'à dénouer cet enchevêtrement, par l'intelligence ou par la folie. On se prend au jeu des miroirs dans une impatience qui nous fait guetter la suite avidement…

Lien : http://colimasson.over-blog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Vexiana
  11 mars 2019
Belle montée de tension avec ce deuxième tome. Morue, devenue Beauté, bouffie d'orgueil et peu raisonnable, pousse les hommes vers la folie et dure sera la chute.
L'histoire, déjà très intéressante dans le premier tome, se complexifie en même temps que les personnages et les rapports entre-eux.
Ce conte est bien cruel mais est également très addictif. Les situations sont très bien amenées et bien pensées.
Le dessin est toujours très bon et peut-être même encore meilleur dans ce tome-ci.
Je n'ai qu'une hâte, me jeter sur le 3e et dernier tome.
Commenter  J’apprécie          130
jamiK
  08 décembre 2017
Le deuxième volet de cette histoire tient toutes ses promesses. le personnage de Beauté/Morue en devient plus ambigu, plus bancal, idéaliste et égoïste à la fois, naïve, maitrisant de moins en moins sa destinée. le côté pervers du sort de la fée s'accentue, détruit les hommes qui entourent Beauté, elle est arrivé en haut, et tout va s'écrouler. le dessin est mieux maitrisé que dans le premier volume, les couleurs encore plus audacieuses, certaines planches sont même sublimes. L'histoire monte en puissance.
Commenter  J’apprécie          120
Hathaway
  24 février 2013
Nous retrouvons Beauté dans son rôle de reine, aux côtés du souverain. Toujours aussi belle aux yeux de tous, Beauté ne veut que le meilleur pour son royaume mais s'y prend de la pire des manières. Pour la satisafire, le roi camoufle la misère des habitants et cède à tous les caprices de belle.
Eudes, de son côté et de retour après un long périple pour trouver la richesse. Lorsqu'il rentre à son château, il est fou de rage et de douleur d'apprendre que Beauté l'à quitté et se met en route pour la retrouver.
Dans ses appartements, Beauté commence à s'ennuyer et courtise plus ou moins malgré elle les nombreux chevaliers de la cour. En visite dans son village elle retrouve Pierre, son frère de coeur et le ramène à la cour. le roi voit d'un mauvais oeil la relation qu'entretient Beauté avec certains hommes...Beauté tombe enceinte et accouche d'une fille qui ressemble bien plus à Morue qu'à Beauté.. le roi doute de sa paternité et voit rouge, les chevaliers passent à la trappe et Morue a de nouveau causé une affreuse guerre.
On retrouve les personnages avec plaisir, l'histoire est cruelle mais le scénario passe vraiment bien. Les couleurs et les dessins toujours aussi agréables... Un bon moment de lecture qui donne envie de lire le tome3...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          42
Yvan_T
  08 novembre 2020
Grâce au sortilège de la fée Mab, Morue n'est plus cette pauvre gamine laide, victime de toutes les moqueries d'un petit village, mais la plus belle femme du pays. En épousant le Roi Maxence, elle réalise le rêve de nombreuses jeunes filles. Devenue reine, elle éprouve cependant beaucoup de mal à s'intéresser aux affaires du royaume. Quant au roi, il semble trop occupé à satisfaire les caprices de sa belle pour mener à bien la guerre en cours. Sans parler du chevalier Eudes qui revient de voyage et constate que sa promise est devenue celle du roi...
Le deuxième tome de cette saga pré-publiée dans le magazine Spirou invite donc à suivre la suite de l'histoire de ce laideron transformée en Beauté le jour où elle embrassa une grenouille au bord d'un étang. Livré sous forme de conte, ce récit qui se déroule dans un univers médiéval classique s'avère de plus en plus sombre. Morue n'est plus et la compassion envers cette mocheté victime de toutes les méchancetés a dorénavant fait place à l'incompréhension face aux actes égoïstes d'une femme fatale qui entraîne progressivement ce peuple dont elle est pourtant issue vers sa perte. Si ce changement physique et de statut ont totalement modifié son existence, ils permettent surtout de mettre à jour ses faiblesses. Au fil des pages, la beauté de l'héroïne devient ainsi de plus en plus destructrice, avec des actes irresponsables et capricieux aux conséquences souvent catastrophiques. Développant le rôle important joué par l'apparence, Hubert aborde efficacement des thèmes tels que la jalousie, la convoitise, la fidélité et la beauté, tout en multipliant les rebondissements.
Au niveau du graphisme, le duo Kerascoët propose à nouveau un dessin extrêmement lisible, au trait très caractéristique, rehaussé par une mise en couleurs simple, mais efficace. le décalage entre ce style qui renvoi aux contes d'antan et ce scénario plein de noirceur fonctionne également à merveille.
Après un excellent premier volet et cette suite accrocheuse, nul doute que le dernier volet de cette trilogie fera également mouche !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (4)
BDSphere   04 juin 2012
->Retrouvez ce coup de coeur dans le n°13 de BDSphère publié le 17 avril 2012.

Dans la lignée de Jolies Ténèbres, les auteurs de Beauté, qui vient de paraître, dévoilent le deuxième volet de cette trilogie grinçante. Le dessin à quatre mains réalisé par le duo Kerascoët (Marie Pommepuy et Sébastien Cosset) aux graphismes faussement enfantins décale le récit sombre et cruel d’Hubert dans l’univers onirique des contes de fée. Morue, le laideron transformé en bourreau des cœurs par une mauvaise fée, est rebaptisée Beauté. Elle réussit à conquérir par ses charmes le cœur du Roi Maxence et devient la reine du Royaume du Sud. Avec ses petites misères de dame du monde, les extravagances futiles de la nouvelle reine menacent de faillite le royaume déjà endetté par la guerre. Les nombreux soupirants et autres chevaliers servants sont tour à tour massacrés par la jalousie du roi tandis que le règne vire à la catastrophe. Dans cet épisode central, les conséquences destructrices de la bêtise et de l’irresponsabilité de cette “reine indécise“ réduisent le royaume à feu et à sang. Reste à attendre le tome 3 dont la sortie est prévue au mois d’août et qui devrait apporter le dénouement de ce conte tragi-comique et statuer sur le sort de cette semeuse de troubles aussi dangereuse que naïve et innocente.

Beauté, T2 La reine indécise, d’Hubert et Kerascoët, Dupuis 48 pages, 14,50 euros

ISBN-13: 978-2800151632
Lire la critique sur le site : BDSphere
BDGest   13 avril 2012
Développant le rôle important joué par l’apparence, Hubert aborde efficacement des thèmes tels que la jalousie, la convoitise, la fidélité et la beauté, tout en multipliant les rebondissements.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   12 avril 2012
Les rebondissements sont nombreux et les personnages variés et intéressants. Le livre est ainsi plus étoffé que le premier tome et il est donc encore plus réussi.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BulledEncre   19 mars 2012
Tantôt sombre, tantôt romanesque, le scénario aborde des thèmes tels que la violence au sein du couple ou encore la jalousie, et développe une réflexion autour de l’apparence.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
colimassoncolimasson   03 avril 2013
Beauté attendait avec appréhension de voir son bébé. A quoi pouvait-il ressembler ? Quand elle vit les traits disgracieux de son enfant, elle fut émue jusqu’aux larmes. Elle défit son corsage et tendit à la petite lippe un sein magnifique.
Commenter  J’apprécie          40
GregorGregor   22 juillet 2012
- Pierre, pourquoi faut-il que tout soit si compliqué ? Je pensais qu'en étant belle, tout serait tellement plus simple...
- Ce n'est pas une question d'apparence. Tu veux tout et son contraire !
Commenter  J’apprécie          40
popsybullepopsybulle   02 avril 2017
On ne peut regretter ce que l'on ne connaît pas: une poule ne souffre pas de ne pas pouvoir voler. Je suis cette poule.
Commenter  J’apprécie          70
GregorGregor   22 juillet 2012
Pourquoi ne suis-je pas simplement belle ? Juste une beauté banale, agréable, mais un peu passe-partout ? Pourquoi m'avoir fait ce don si disproportionné ?
Commenter  J’apprécie          50
colimassoncolimasson   29 mars 2013
- Vous êtes roi ! Faites une loi contre la pauvreté ! Qu’ils aient tous de quoi vivre !
- Je vous promets que plus jamais la misère ne heurtera votre regard. Je ne supporte pas de vous voir malheureuse.
- Merci. Je vais aller essayer mes nouvelles robes ! Que tout cela est excitant !
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Kerascoët (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Kerascoët
Anita O'Day - Best Of Jazz Story [BD Music]
autres livres classés : beautéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3892 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre