AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2369810505
Éditeur : Rue de Sèvres (14/05/2014)

Note moyenne : 2.71/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Ils s’appellent Pitchouk, Patachouk, Tchougris, Tchoukrik, Tchoukidou, Tchougrak. Pas plus hauts que trois pommes, ils forment une chouette bande de copains à qui il arrive un tas d’aventures… Dans ce premier tome, les Tchouks réalisent qu’il leur manque une chose essentielle : une cabane ! Ils abandonnent séance tenante tous leurs jeux en cours pour se consacrer à sa construction. Mais comment doit-elle être : ÉNORME ou minuscule ? Heureusement que Tchougris, qui s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
pilyen
13 mai 2014
Il peut sembler normal pour les nouvelles éditions "Rue de Sèvres", spécialisées dans la bande dessinée, de publier une collection adressée aux jeunes enfants. Sa proximité avec l'Ecole des Loisirs ( elles en sont une des extensions) leur offre un point de vue privilégié. C'est donc avec une grande curiosité que j'ai ouvert cette première parution : "Les tchouks : on a fait une cabane !". J'ai lu. J'ai relu. Je l'ai fait lire autour de moi à des adultes qui s'occupent de la petite enfance.Tous,on a eu le même avis : c'est nul !
C'est le premier mot qui est venu chez tout le monde ! C'est dur de le dire comme ça, mais hélas c'est la vérité.
Ces mots si durs sont évidemment à l'image de la déception éprouvée. Comment une maison d'édition ayant pignon sur rue peut publier un truc aussi bas de gamme mais fleurant également le mauvais marketing ?
C'est l'histoire (?) d'un groupe d"amis (?) dont les noms sont tous en "chouk". Si l'on ne prend pas le temps de les détailler dès l'ouverture de l'album, on ne sait pas trop par la suite quel personnage parle ni où il se situe dans la page. Un peu gênant mais on arrive à s'y faire. Dans celui-ci , ils veulent construire une cabane qui aura la particularité de ne pas pouvoir accueillir de grands. Rien de neuf sous le soleil, ils la construiront, essuieront un méchant orage et éprouveront avec satisfaction la super solidité de la construction.
J'ai eu l'impression que pour cette bande dessinée ( ? ) que l'on avait cherché de mettre là-dedans tous les ingrédients qui plaisent aux enfants et aux parents. Pour les bambins, quoi de plus mignon qu'une bande d'animaux composée d'un lapin, un hérisson, un ours , d'un chien, d'un chat, d'un mouton, ... ? Pour les parents, un texte rappelant le Petit Nicolas et, cerise sur le gâteau, deux pages vaguement documentaires (ici sur les maisons et sur l'autre album de la série des bateaux) pour donner une caution pédagogique à la chose. le problème, c'est que rien ne fonctionne. le ton adopté par le texte, un peu ampoulé tout en se voulant proche d'un soi-disant langage enfantin, est tout sauf intéressant. (Notons cette sublime phrase : "Patatchouk est revenu en courant... juste avant qu'il y ait un orage du tonnerre avec des éclairs qui éclairent et des tonnes de tonnerres. "). La page documentaire tombe comme un cheveu dans la soupe et les dessins, entre Emilie et le Petit Prince paraissent un rien mièvres.
Finalement, pensant que je n'étais pas la cible idéale des aventures des Tchouks, j'ai lu cet album avec un groupe d'enfants de la tranche d'âge adéquate (4/6ans selon l'éditeur). J'ai mis tout mon coeur dans la lecture (et franchement il m'a été difficile de trouver un ton intéressant dans ce texte aux dialogues soi disant drôles mais surtout lourdingues ). J'ai eu droit à une écoute polie (les enfants sont vraiment bien élevés de nos jours !) mais au final, lors d'un débriefing amical, l'indifférence polie a été de sortie. Les albums des Tchouks ont été mis en évidence dans la bibliothèque de la classe....et depuis, ils prennent la poussière, ils n'ont jamais été repris !
Je ne comprends pas bien l'intérêt de ces publications sauf que peut être les Tchouks veulent tailler des croupières aux best sellers pour enfants dans les rayons des supermarchés. Mais moins clinquants que Martine, moins joyeusement colorés que les petites bêtes d'Antoon Krings, je pense qu'ils auront du mal à attirer le chaland. Espérons toutefois pour l'éditeur que je me trompe lourdement mais, s'il veut faire de la vraie BD pour enfants, il serait peut être urgent qu'il aille lorgner chez le concurrent (mais vrai spécialiste ) Dupuis et sa formidable collection Puceron à partir de 3 ans, mais surtout qu'il n'essaie pas de transformer un album quelconque en vague BD sous le prétexte qu'apparaissent trois ou quatre phylactères comme c'est le cas ici .
Lien : http://sansconnivence.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
c.brijs
25 mai 2014
Les Tchouks, une bande de copains aux noms rigolos (Tchoukrik, Pitchouk, Tchoubok, Patachouk,...), ont chacun leur propre personnalité. Et si la vie en bande rime le plus souvent avec rire et bonne humeur, il arrive que s'y glissent petites brouilles et discussions...
C'est le cas dans le premier tome intitulé "On fait une cabane !". S'ils sont tous d'accord sur le projet, des divergences se marquent quant à la manière de procéder ! Tous l'imaginent ENORME alors que Patachouk, lui, veut qu'elle soit petite pour ne pas que les grands puissent y entrer ! Vont-ils arriver à s'entendre ?
Dans ce tome, les auteurs mettent en avant la psychologie des enfants de cet âge (4 à 6 ans). Ils apprennent peu à peu à fonctionner en groupe. Chacun confronte ses désirs personnels à ceux des autres. Pour s'amuser ensemble, ils doivent pourtant opérer des choix. Heureusement, les Tchouks sont d'un naturel conciliant d'où tout finit toujours par s'arranger. Ce qui donne à chaque fois une chute particulièrement forte où les Tchouks expérimente ce qu'est l'amitié !
Côté illustrations, ces petits personnages ont de bonnes bouilles, celles de nos doudous d'enfance ! de plus, avec les Tchouks, on a l'impression de revivre nos après-midi de jeux endiablés. Et c'est bien là l'objectif du scénariste, Benjamin Richard, et des dessinateurs (sous le nom Kerascoët se cache en réalité le couple de dessinateurs Marie Pommepuy et Sébastien Cornet). Ces derniers ont d'ailleurs ces mots :
"La littérature pour les tout-petits (...) doit intéresser à chaque page, permettre de jouer l'histoire plutôt que de la lire."
Et c'est bien cet aspect qui prévaut ici ! Autre aspect intéressant, ce sont ces premières bulles que rencontrent les jeunes lecteurs. de quoi les initier petit à petit à l'univers de la bédé...
Lien : http://lacoupeetleslevres.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Nadael
30 mai 2014
La joyeuse bande des Tchouks ; Tchougrak, Tchoukrik, Patatchouck, Pitchouk, Tchoukinette et les autres (ils sont vingt!) ont trouvé quelque chose à faire en cette jolie journée d'été ensoleillée : ils vont construire une cabane ! Alors, comme ils sont fort nombreux, chacun y va de son commentaire sur la construction de cette cabane. Difficile de se mettre d'accord sur la forme et la taille... Patatchouck, le râleur de service veut qu'elle soit petite pour que les grands ne puissent pas y entrer, Tchougris entreprend de faire un plan mais il met tellement de temps que les autres s'impatientent et passent à l'action. Et heureusement qu'ils n'ont pas attendu le plan de leur copain car un orage éclate. Les Tchouks sont bien à l'abri dans leur cabane.
Les petits personnages sont craquants mais trop nombreux à mon sens. L'enfant a besoin de repère, là il ne sait pas trop où donner de la tête... Quant à histoire, très convenue, on ne peut pas dire qu'elle tienne en haleine. Les situations se succèdent sans vraiment être approfondies et il n'y a aucun suspense. D'ailleurs, le titre annonce déjà la fin de l'histoire : on a fait une cabane... On ne sent pas vraiment de progresssion et donc l'histoire tombe à plat. Dommage.

Lien : http://lesmotsdelafin.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          53
ignatus-reilly
12 juin 2014
Bof...........
J'ai été plutôt déçue par ce livre. La couverture est pas mal, gaie et colorée. Les dessins m'ont un peu fait penser à Mouk de Marc Boutavant (excellent livre pour enfants).
Par contre l'histoire manque de rythme et il y a bien trop de personnages. On s'y perd.
J'ai lu cette histoire à mon fils de 6 ans. Et il ne cessait de me demander "et lui, c'est qui??". Cela dit tout.
En fait, on ne peut pas suivre l'histoire --pourtant basique-- parce que l'on retourne sans arrêt à la page de présentation des héros de cette mini bande dessinée.
Un livre sans grand intérêt et même pas drôle!!!
Commenter  J’apprécie          10
lectiole
01 juin 2014
Chaque soir, depuis une semaine, ma fille (qui va avoir 4 ans) me réclame l'histoire de Tchoukrik le lapin qui décide, avec ses copains, de construire une cabane. le style me rappelle le petit Nicolas. On a essayé de comprendre quel Tchouk raconte l'histoire : impossible. Mais ça n'empêche pas la compréhension. Sur la première double page, les vingt Tchouks sont dessinés et ma fille a une préférence pour Tchoukidou, qui n'apparaît pourtant pas dans l'histoire.
Trois personnages ont plus d'importance que les autres : Tchoukrik, Tchougris (qui veut être ingénieur quand il sera grand et dessine les plans de la cabane...a posteriori) et Patatchouk, le râleur, qui passe son temps à rouspéter. Les personnages sont dessinés de façon assez simplistes, avec de bonnes bouilles sympathiques. En revanche, les éléments du décor sont plus élaborés, qu'il s'agisse de l'arbre, des différentes habitations (on peut expliquer ce qu'est un tipi, un château, un immeuble...), de la grande bâtisse que quittent les Tchouks au début de l'histoire ou du petit pont qu'ils traversent. C'est frais, coloré, sympathique.
Je ne connaissais pas la maison d'édition "Rue de Sèvres" mais c'est une extension de l'Ecole des Loisirs, sa section "Bande dessinée". Pourtant, il n'y a pas aucune bulle dans les Tchouks. Je ne trouve pas que ce soit une bande dessinée, mais un album avec un Tchouk-narrateur et un univers strictement enfantin, aucun personnage d'adulte n'étant présent.
Lien : http://lectiole.canalblog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Les critiques presse (1)
BulledEncre23 février 2015
Des albums courts, faciles à lire, intégrant de nombreux personnages et pas ingrats en rebondissements, voilà qui va ravir les jeunes lecteurs.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Videos de Kerascoët (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Kerascoët
Anita O'Day - Best Of Jazz Story [BD Music]
autres livres classés : à partir de 4 ansVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
2681 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre