AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782374370491
200 pages
Éditeur : Macha (18/05/2019)

Note moyenne : 3/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Ce polar haletant revient sur une affaire qui, dans les années 1970, a déchaîné les passions. En partant d'un détail négligé au moment de l'enquête, l'auteur utilise sa plume et son sens du rebondissement pour écrire une autre version de l'histoire et nous immerger dans une France bouleversée par la disparition d'une petite fille, une France habitée par un débat sur l'une des résolutions les plus fortes de la Ve République : l'abolition de la peine de mort.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
PrettyYoungCat
  24 mars 2020
L'affaire Codréanis c'est l'affaire Christian Ranucci à peine maquillée, sur laquelle vient se greffer une intrigue à tiroirs peu convaincante.
Je suis bien désolée de me montrer très sévère envers ce livre, d'autant qu'il m'a été offert dans le cadre d'une opération masse critique - j'en profite donc au passage pour livrer mes chaleureux remerciements à Babelio et aux éditions Macha Publishing - ce qui me donne l'impression de cracher dans la soupe...
Je n'ai pas apprécié le fond comme vous avez pu le comprendre, mais la forme n'arrange rien. le style n'est ni littéraire, ni élégant. L'argot est sans cesse utilisé, c'est même la caractéristique du style s'il faut en trouver un, et personnellement ça ne me plait pas du tout. Je trouve cela même très lourd à force. Mais ce qui m'a également fortement dérangée, non hérissée même, ce sont les trop nombreux passages méprisants pour les femmes. La misogynie ordinaire pourrait-on dire ou sexisme de bas étage, au choix. Certes l'histoire se déroule en 1984, donc bien avant la prise de conscience récente de ces propos qui aujourd'hui ne passent plus. Mais c'est purement et absolument gratuit puisque cela n'apporte rien au contexte de l'histoire.
A propos de l'affaire Ranucci, "Le pull-over rouge" de Gilles Perrault est autrement plus passionnant. Tout est vrai et pourtant il se lit comme un véritable polar, comme une enquête à rebondissements totalement addictive si ce n'était l'issue malheureuse d'un probable innocent qui a fini décapité.
Quant à l'affaire Codréanis, à vous de voir bien-sûr. On dit qu'il y a autant d'histoires que de lecteurs...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
AlouquaLecture
  20 juin 2019
Je dois bien avouer que je ne connaissais absolument pas l'affaire dont ce livre parle, l'affaire Christian Ranucci. Je suis donc allée faire un tour sur le net et j'ai demandé plus d'infos à mon ami Google. Je vous donne le lien Wikipédia si jamais comme moi vous voulez quelques infos : Affaire Christian Ranucci
Avant de me lancer dans cette lecture, j'ai donc fais mes quelques recherches, histoire de ne pas être dans le flou totale sans savoir de quoi il est question. Si cette affaire m'a bouleversée, comme toujours lorsqu'il est question d'enfant, je ne savais pas trop à quoi m'attendre du livre en lui-même, c'était donc une double découverte pour moi. Allait-elle être bonne en ce qui concerne le livre ? C'était le grand point d'interrogation, mais j'avais hâte de le découvrir.
Sans trop en révéler car je trouve que ce n'est pas le genre de livre sur lequel il faut en dire beaucoup, je peux cependant vous certifier qu'il est à la hauteur de ce que j'en attendais après avoir eu mes infos sur l'affaire d'origine. Je peux également vous dire que si vous aimez être totalement pris par votre lecture, ce fut mon cas avec celle-ci, impossible pour moi de passer à autre chose avant d'avoir lu le dernier mot. Eh oui, il y a des livres ainsi qui vous retiennent jusqu'au dernier moment ! C'est le genre de livre qui vous donne la chaire de poule et le souffle court jusqu'au dernier mot, et quel dernier mot !
Finalement, pour moi, ce fut une triple découverte. Un éditeur, un auteur, une affaire ayant réellement eu lieu. Honnêtement, j'en frissonne encore… Je ne pense pas que je me serais dirigée vers ce livre si on ne me l'avais pas proposé, tout simplement parce que, comme je le dis plus haut, je ne connaissais absolument rien de cette fameuse affaire. Alors que franchement, j'aurais fais une erreur de ne pas oser aller plus loin ! Comme quoi il ne faut pas avoir peur de se lancer dans l'inconnu !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
loeildeluciole
  19 juin 2019
Ce roman reprend l'affaire Ranucci qui a conduit à une des dernières condamnations à mort en France, en 1976. L'auteur, notaire de profession, s'est librement insipré des failles de l'affaire pour créer cette fiction prenante.
Le roman est divisé en plusieurs partie. Franck Ker, clerc de notaire, se rend chez un éditeur pour lui présenter son manuscrit. le manuscrit est retranscrit pendant le lecture de l'éditeur. Dans le manuscrit du roman, figure une lettre également retranscrite. D'où le roman à tiroirs avec la lettre dans le manuscrit dans le roman. Mais on ne s'y perd pas. J'ai trouvé ce passage un peu longuet. Mais la fin m'a montré que ces deux retranscriptions dans le roman de François Kerestedjian sont essentielles pour le final, la troisième partie du roman qui tient en haleine jusqu'à la fin !
Je n'ai pu m'empêcher de noter la très forte ressemblance entre l'auteur et son protagoniste principal. Une ressemblance qui est un élément clef dans le roman entre la vie de Monsieur Ker et son manuscrit. Essentielle dans la manipulation finale !
Lien : https://www.loeildeluciole.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
lapapiv0re
  10 mars 2020
C'est un livre drôle que j'ai eu entre les mains ! La plume de l'auteur est truculente genre Audiard dans les Tontons flingueurs, donc beaucoup de gros mots et d'argot, pour mon plus grand plaisir.
Par contre, il faut s'accrocher pour comprendre parce que c'est un roman à tiroirs. Il y a donc trois moments de narration imbriqués les uns dans les autres ; on s'en sort quand même grâce à la mise en page puisque chaque moment de narration a une police de caractères différentes. Mais quand vient la solution de l'intrigue, on peut se sentir perdu…
Évidemment, toute similarité avec l'affaire Ranucci, dite du « pull over rouge », est volontaire, sauf que Ranucci devient Codréanis, que la victime n'est pas une petite fille mais un petit garçon et que le pull over rouge devient…. un K-way vert ! Pour moi qui aime les faits divers et qui a toujours été passionnée par cette affaire, les parallèles sont irrésistibles.
En un mot
Accrochez vous pour cette lecture, et attendez vous à être manipulé du début à la fin. L'histoire est un écheveau difficile à démêler, et lorsque vous aurez fini le livre, vous vous direz « punaise, il m'a bien eu(e) ! »
Lien : https://lapapivore.com/2020/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
PrettyYoungCatPrettyYoungCat   24 mars 2020
- La salope ! soupiré-je en me reculant dans mon fauteuil.
- Eh oui ! Toutes des salopes sauf maman, comme on dit (...)
Commenter  J’apprécie          50
PrettyYoungCatPrettyYoungCat   24 mars 2020
Une femme d'environ trente-cinq ans, très grande, brune et les yeux clairs, donc ravissante, nous attend debout.
(...) il s'agit de la fameuse Alice (...) Elle va s'occuper de moi. Je pouvais difficilement mieux tomber. Je me dis "Quel engin !" (...)
Je fais un effort surhumain pour ne pas la reluquer de la tête aux pieds. Je ne veux pas passer pour un goujat en me faisant griller à faire le tour du propriétaire. (...) son visage plein de charme et son châssis qui envoûteraient n'importe quel bipède normalement constitué ne doivent pas me détourner de l'attention que je suis bien décidé à prêter à sa mise au point générale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
PrettyYoungCatPrettyYoungCat   24 mars 2020
- Evelyne Ranou, dis-tu ? L'interrogeais-je à voix basse avec un regard lubrique.
(...)
- Je suis sûre qu'elle fait toujours partie du personnel (...). Quant au reste, je vais l'enfumer bien comme il faut. Fais moi confiance, les gonzesses, c'est mon truc, quelle que soit la catégorie.
(...)
- Bon, alors dans ce cas, il me vient une idée. J'appelle la grosse Ranou lundi, je lui dis que je passerai chercher le dossier le vendredi suivant. Ca lui laissera quatre jours de plus pour bouger son cul (...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
PrettyYoungCatPrettyYoungCat   24 mars 2020
C'était une vieille fille. Le fait était marqué sur sa figure, et son caractère parfois épouvantable ne faisait que me conforter dans cette idée. Son frère lui-même disait "qu'elle avait besoin d'un mec".
Commenter  J’apprécie          10
PrettyYoungCatPrettyYoungCat   24 mars 2020
Mireille, cinquante-cinq ans, n'était pas trop mal balancée pour son âge.
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : peine de mortVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenMomoxLeslibraires.fr