AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Rosie Pinhas-Delpuech (Traducteur)
ISBN : 2742782982
Éditeur : Actes Sud (06/04/2009)

Note moyenne : 3.25/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Tout enfant, dès lors qu'il devient adulte, est-il condamné à se transformer en "un homme sans tête", à l'instar des personnages qui peuplent ce recueil et habitent un monde où dire "je", mener une modeste vie de sujet libre, est apparemment de plus en plus difficile, voire impossible ?
Jeunes hommes ou jeunes femmes, les uns comme les autres semblent ici saisis d'un étrange vertige quand ils se découvrent eux-même voués à prendre leur place parmi les vivants... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Luniver
  20 juin 2018
Recueil de nouvelles assez éprouvant. Les nouvelles commencent de manière anodine, mais petit à petit, on se rend compte qu'il y a quelque chose qui cloche dans l'histoire, sans parvenir toujours à mettre exactement le doigt sur le problème. Cette gêne indéfinie installe cependant un réel sentiment de malaise.
Si on se fie à la puissance des sentiments que ses textes génèrent, on doit bien reconnaître à l'auteur un talent certain. Ceci dit, je n'en conseillerais la lecture qu'aux personnes qui aiment se faire du mal de temps en temps.
Commenter  J’apprécie          100
pve735
  07 décembre 2018
Dans Un homme sans tête et autres nouvelles, l'auteur joue à fond le jeu du What if... Et si une hôtesse de l'air me demandait de me lancer en parachute en plein milieu d'un vol ? Et si ma copine se transformait en nabot poilu et trapu la nuit ? ce ne sont pas des nouvelles à proprement parler. Ce sont des mises en situation loufoques et traitées avec un humour pétillant. Si l'histoire se poursuivait, ça ressemblerait à du Boris Vian. Malgré tout, c'est très léger et j'apprécie. J'ai lu les 200 pages sans m'en apercevoir.
Commenter  J’apprécie          10
Sarah_DD
  25 mai 2012
Oh mes petits avis ne concernent que moi bien sûr, mais on est là pour partager nos expériences de lecture. Pas pour casser les oeuvres évidemment, même si celle-ci ... c'était bizarre. le ton et les histoires sont bizarres et pas dans le bon sens du terme. Dérangeant mais aussi déprimant, ça ne donne pas trop envie d'en lire un autre.
Mais ce n'est pas grave monsieur Keret, on ne peut pas plaire à tout le monde.
Commenter  J’apprécie          20
letitbe
  10 avril 2011
C'est le mot absurdité qui résume le sens de la plupart des nouvelles. La seule que j'ai vraiment appréciée est "Pensée en forme d'histoire".
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
pve735pve735   04 décembre 2018
Pendant qu'ils parlent arrive un ivrogne qu'ils ne connaissent pas, il a une queue de cheval et propose à l'étudiant de parier cent shekels qu'il pourra faire entrer dans une bouteille son copain le musicien. L'étudiant accepte ce pari plutôt imbécile, et en un clin d'oeil, la queue de cheval fait entrer le musicien dans une bouteille de bière vide.
Commenter  J’apprécie          00
pve735pve735   04 décembre 2018
Casse-toi m'a chuchoté le poisson sans ouvrir les yeux, prend un taxi pour l'aéroport, saute dans le premier avion qui décolle, peu importe pour où.
Commenter  J’apprécie          00
pve735pve735   04 décembre 2018
Mais ce qui compte vraiment ce n'est pas ce que vous disent les gens face à face. Ce qui compte, c'est ce qu'ils disent dans votre dos.
Commenter  J’apprécie          00
LuniverLuniver   20 juin 2018
Chriki est exactement – et c'est ce qui suscite la jalousie – comme vous et moi. On se demande même comment il a pu aller si loin. Et ceux qui émettent des hypothèses d'opportunité ou de probabilité nous bassinent. Le secret de Chriki est autrement plus simple : il a réussi parce qu'il est allé au bout de sa personnalité ordinaire. Au lieu de la nier ou d'en avoir honte, il a dit : C'est moi, et voilà. Il ne s'est ni sous-évalué, ni surévalué, il s'est simplement maintenu à la surface tel quel, nature. Il est l'auteur d'inventions ordinaires, j'insiste, ordinaires. Pas brillantes, ordinaires, et c'est exactement ce dont l'humanité a besoin. Les inventions géniales sont peut-être profitables aux génies, mais les génies ne courent pas les rues. Alors que les inventions ordinaires sont bonnes pour tout un chacun.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
letitbeletitbe   10 avril 2011
La tranquillité ? La tranquillité c'est le calme, ce sont des bulles dans la baignoire, une pelouse qui pousse bien, c'est ce qui se passe dans votre réfrigérateur une fois la porte refermée et la petite loupiote éteinte. Bref, la tranquillité c'est le rien. Et de ce rien, après notre mort, nous en aurons pour sûr en quantité.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Etgar Keret (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Etgar Keret
Tatia Rosenthal et Etgar Keret - Interview en images
Dans la catégorie : Littérature hébraïqueVoir plus
>Littérature des autres langues>Littératures afro-asiatiques>Littérature hébraïque (66)
autres livres classés : littérature israélienneVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Connaissez-vous les dix petits nègres?

Qui sont les deux premières victimes?

Vera et Blore
Rogers et Mrs Rogers
Armstrong et Anthony
Anthony et Mrs Rogers

10 questions
350 lecteurs ont répondu
Thème : Dix petits nègres de Agatha ChristieCréer un quiz sur ce livre