AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2844551017
Éditeur : Elan Vert (17/10/2007)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 12 notes)
Résumé :

Rien ne va plus sur la planète Tourneboule ! C'est la grande déglinguerie ! Le canacoincoin, les poissonvols et le canacri trouvent refuge chez la magissorcière. Mais comment guérir les bêtes toutes métamorphosées ? Et qui leur a fait du mal ?

Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Mladoria
  28 octobre 2015
Cette collection recèle vraiment des merveilles graphiques et textuelles.
Ici, on se retrouve non loin de la planète Tourbeboule, où la Magissorcière s'aperçoit que rien ne tourne plus rond. Elle recueille des animaux malmorphosés : canacoincoin, poissonvols, et essaie de les aide à coup d'air et d'eau pure. Mais la solution est d'empêcher le terrible Tamafumoir de semer la déglinguerie dans le monde et l'aider à y voir plus clair.
Niveau graphismes, cet ouvrage s'inspire de 'oeuvre de Miro et notamment de son Carnaval d'Arlequin, reproduit en fin de livre avec des éléments biographiques très intéressants et clairs. Coloré, étrange et audacieux, les graphismes sont un appel au rêve et un hommage à l'artiste.
Niveau texte, l'histoire regorge de personnages -valises, métamorphes, chimériques, le style est assez complexe et nécessite une certaine connaissance de la langue et des jeux de mots pour pouvoir être apprécié à sa juste valeur, notamment le détail du "fil à retordre".
L'intrigue est orientée, simple mais engagée. Elle traite de notre société actuelle, des questions de pollution, d'économie, de manipulation génétique.
Bref, un album très complet où la figure de la sorcière apparaît bienveillante, colorée et salvatrice ce qui change du traitement traditionnel que l'on en fait dans les albums.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
isabiblio
  30 janvier 2013
Sur la planète Tourneboule, un matin on frappe à la porte de la maison où vit la « magissorcière » et ses deux chamiaous « Chaminou et Chamatou ». A la porte se présente un canacoincoin bien mal en point. Puis s'ensuit la venue affolée de deux poissonvols tout « malmorphosés » eux aussi. La magissorcière se demande bien qui peut-être responsable de ce malheur. C'est alors qu'arrive un canacri qui hurle que sur Tourneboule c'est la grande déglinguerie ! Soucieuse la magissorcière scrute la planète Tourneboule avec son yieutatout et découvre effarée de grandes plaques noires annonçant que la pollution fait rage et que des millions d'êtres vont être contaminés. Usant de son bracadabra, elle trouve le détraqueur de cette horreur, c'est le tamafumoir qui est possédé par un cracheur de pollution dont il a fait son business. La magissorcière n'a plus qu'à éliminer le dragon de la boîte à pense du tamafumoir pour que Tourneboule et ses habitants retrouvent la santé et la sérénité. Conçu à partir du tableau du Carnaval d'Arlequin de Joan Miro, cet album de la collection Pont des arts donne une interprétation de cette oeuvre tout en soulignant les dégâts causés par le profit et la pollution qui en résulte. Cette fiction écologique permet aux plus jeunes d'entrer dans une oeuvre d'art permettant ainsi d'ouvrir le débat.
Lien : http://ma-bouquinerie.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
SednaX
  21 avril 2016
L'idée d'utiliser une oeuvre d'art pour réaliser un album est excellente ! Un auteur et un illustrateur travaillent ensemble pour utiliser tous les éléments d'un tableau et créer une histoire de toutes pièces. Et l'oeuvre est présentée en toute fin d'ouvrage, ainsi que quelques questions-réponses sur le peintre présenté.
Ici, "Le Carnaval d'Arlequin" peint par Joan Mirò. Un tableau surréaliste donc. Et une histoire qui l'est tout autant. J'ai beaucoup aimé l'utilisation de deux petites créatures difficiles à définir sur le tableau, pour en faire deux chats, Chaminou et Chamatou, compagnon de la Magissorcière, personnage principal de l'histoire, mais qui n'apparaît pas en tant que tel sur le tableau. Et l'utilisation de savants mélanges de mots pour créer un vocabulaire propre à l'univers surréaliste de ce tableau est bien menée.
Cependant, c'est avec regrets que je constate que cet album n'intéresse ni ne touche vraiment les élèves auxquels je le propose, en tant que professeur-documentaliste. C'est donc plutôt un album à destiner à des adultes, voire jeunes-adultes, qui s'intéressent à l'histoire des arts.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
CasaLaurette
  12 janvier 2016
Nous débarquons sur la planète Tourneboule où rien ne tourne rond ... une planète qui souffre de pollution, où l'eau et l'air se vendent en barils ou en ballons. L'album se déroule jusqu'à la dernière page en huis clos dans la maison de la Magissorcière et ses deux animaux de compagnie, Chaminou et Chamatou.
Une maison où, un petit matin, tour à tour, viennent chercher refuge de curieuses bestioles aux noms poétiques et fantaisistes ... un canacoincoin d'abord, à demi-mort, puis deux poissonvols, malmorphosés, et enfin, un canacri, qui tout hurlant explique le problème à la Magissorcière : la planète Tourneboule est contaminée par un dangereux microbe, le carboflor. C'est lui qui est responsable de toutes les malmorphoses. La magisorcière doit agir vite avant que ce microbe ne détruise l'univers ...

Je vous laisse découvrir comment elle rencontre le Tamafumoir, quel rôle il joue dans l'histoire, et par quel stratagème elle parviendra à sauver l'univers.... mais je peut vous dire que cette histoire est une véritable aventure, le texte est croustillant avec toutes ses trouvailles langagières amusantes qui font le bonheur des enfants, et les illustrations colorées pleines de peps.
L'album est, je trouve, un très bel hommage à l'artiste (Miro) qu'il aurait probablement aimé, fidèle à son univers onirique et poétique, enfantin, invitant petits et grands et observer et réinventer sans cesse le réel.
En bonus, s'ajoutent à cette aventure, une morale écologique intéressante ainsi qu'une belle leçon de vie qui invitera les enfants à réfléchir sur ce qui nous influence, qui nous tente d'un peu trop près, ce qui est essentiel ou plus superficiel, et l'importance de savoir faire les bons choix ...
suite et fin de la chronique sur ce lien :

Lien : http://casalaurette.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
abo2008
  25 mars 2013
Un matin, un canacoincoin et deux poissonvols se présentent chez la magisorcière. Ils sont tous les deux malformés. Mais que se passe t'il sur la planète Tourneboule ? Pour le savoir, la magisorcière utilise son zieutatou et découvre que la pollution fait rage sur la planète. Elle envoie alors son bracadabra trouver le coupable. Ce dernier est un tamafumoir possédé par un cracheur de pollution. Une fois débarrassé de ce gêneur, le tamafumoir et la magisorcière vont pouvoir profiter d'un monde non pollué.
Comme vous avez du le comprendre en lisant ce résumé, cet album nous entraîne dans un monde original et farfelu. L'auteur s'est inspiré du tableau de Joan Miro, le Carnaval d'Arlequin et, je trouve qu'elle retransmet bien l'atmosphère surréaliste qui se dégage de ce tableau. Sous le couvert d'un univers imaginaire, elle dénonce les dégâts causés par le profit, et notamment la pollution. Ce monde n'est pas si éloigné du notre.
Les illustrations sont très fidèles au tableau et au style de Miro.
Lien : http://hellody.canalblog.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
VilloteauVilloteau   23 décembre 2012
À peine la magissorcière a-t-elle fermé la porte qu’un canacri affolé arrive par la fenêtre.
— Hiii ! hurle-t-il. C’est la grande déglinguerie ! Hiii !
Le canacri tourne sur lui-même tandis que sa guitare émet des grincements stridents.
— Du calme ! dit la magissorcière. Ou je ne comprends rien à ce que tu racontes !
Le canacri est obligé de détendre les cordes de sa guitare pour qu’elle se taise enfin.
— Explique-toi, maintenant ! dit la magissorcière.
— Ils sont en pleine déglinguerie, sur la planète Tourneboule ! Ça va sûrement se propager jusqu’ici !
— J’ai peur que ce ne soit déjà fait… dit la magissorcière. Regarde le canacoincoin et les poissonvols !
Alors elle saisit son zieutatout et le pointe sur la planète Tourneboule.

Le zieutatout cligne deux ou trois fois de l’œil et fait la mise au point. Les premières images apparaissent, terrifiantes : la pollution fait rage. Du ciel se détachent des plaques noires prêtes à contaminer l’univers. Tous les êtres qui ont respiré cet air sont atteints : les malmorphosés se comptent par millions.
— C’est horrible ! s’écrie Chaminou.
— Il faut faire quelque chose ! s’exclame Chamatou.

La magissorcière saisit délicatement le canacoincoin et le dépose sous le micromateur. Sur l’écran, apparaissent les poumons de l’animal, envahis de taches noires.
— C’est tout encrabouillé, là dedans ! murmure la magissorcienne.
Elle force le grossissement et une drôle de fleur aux tentacules noirs apparaît. C’est un carboflor, le microbe responsable des malmorphoses.
— Si on ne fait rien, ces Tournebouliens vont détruire l’univers ! Chaminou ! Chamatou ! Au travail ! Préparez du bleuate d’air pur pour soigner les malades !
La magissorcière ouvre une grande armoire et prend un bocal où dort un bracadabra, une sorte de serpent à main enroulé sur lui-même. Elle dévisse le couvercle du bocal et dit au bracadabra :
— File jusqu’à Tourneboule. Ramène-moi le grand détraqueur qui est responsable de toutes ces horreurs !
Alors le serpent se déroule et s’allonge, s’allonge, s’allonge démesurément. Main grande ouverte, il bondit vers la planète Tourneboule, faisant trembler tout l’atelier.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SednaXSednaX   21 avril 2016
Le zieutatout cligne deux ou trois fois de l'oeil et fait la mise au point. Les premières images apparaissent, terrifiantes : la pollution fait rage ; du ciel se détachent des plaques noires prêtes à contaminer l'univers. Tous les êtres qui ont respiré cet air sont atteints : les malmorphosés se comptent par millions.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Hélène Kérillis (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hélène Kérillis
Les élèves de CE2/CM1 de l'école de Fontaine-Etpoupefour ont découvert l'univers littéraire d'Hélène Kérillis. Le moment est venu de la rencontrer, de la questionner sur son parcours, son travail d'auteur et de partager avec elle un moment privilégié.
autres livres classés : pollutionVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

L'extraordinaire voyage d'Ulysse

Comment s'appellent la femme et le fils d'Ulysse ?

Thétis et Enée
Philaée et Nicias
Pénélope et Télémaque
Fatima et Anthémion

6 questions
20 lecteurs ont répondu
Thème : L'Extraordinaire voyage d'Ulysse de Hélène KérillisCréer un quiz sur ce livre