AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226238549
Éditeur : Albin Michel (05/10/2011)

Note moyenne : 3.69/5 (sur 52 notes)
Résumé :
Être surdoué est une richesse formidable pour réussir sa vie. Alors pourquoi y a-t-il tant d'adultes surdoués malheureux ? Pourquoi tant d'anciens enfants précoces sont-ils en situation d'échec social, professionnel et sentimental ? Pourquoi les femmes et les hommes à fort potentiel vivent-ils si mal leur différence ?Nourri de son expérience de clinicienne et des dernières recherches sur le sujet, le nouveau livre de Monique de Kermadec constitue un guide indispensa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
verobleue
  19 décembre 2014
Les HP, c'est un sujet qui me passionne. Les hauts potentiels sont des personnages souvent utilisés dans la littérature. On en rencontre dans la science-fiction, le fantastique, les dystopies, genres que j'apprécie dans mes lectures mais aussi dans la vie réelle. On les dépiste mieux, on s'y intéresse, on les aide à se reconnaître, à s'accepter, à s'intégrer…
Mais ceux de ma génération ? Beaucoup ne savent même pas qu'ils sont zèbres. Comment ont-ils fait pour survivre ? Parce que la différence isole. Certains le vivent mal, érigent des protections, taisent les singularités dès l'enfance en tuant leur génie. Souvent en échec social, professionnel ou sentimental, ils ont beaucoup de mal à percevoir que malgré une vie qui leur semble médiocre, ils pourraient être surdoués. Mr Tout le monde considère que quelqu'un est exceptionnel s'il a fait de belles études, a brillamment réussi, si on en entend parler dans les médias…
Ce livre, je l'avais repéré dans la formidable bibliothèque de Babelio. Et joie, bonheur, je l'ai trouvé chez Pêle-Mêle.
« L'adulte surdoué - Comment faire simple quand on est compliqué » est un ouvrage de la spécialiste de la surdouance, Monique de Kermedec, psychanalyste française qui accompagne depuis des années ces personnes hors normes.
L'auteur dépeint quasiment un portrait-robot du surdoué adulte non diagnostiqué. Elle évoque sa personnalité et son fonctionnement avec des descriptions précises de ce qui peut créer un malaise. Elle propose des pistes pour que l'adulte surdoué puisse se reconnaître, mieux se comprendre, mieux cerner sa différence et parvenir à s'épanouir. Elle encourage à se diagnostiquer tout en expliquant l'appréhension que cela engendre. Elle permet à celui qui se reconnaît de déculpabiliser et d'envisager une vie harmonieuse. Elle aborde le thème de la thérapie.
Voici un excellent livre, empreint de respect pour le caractère unique de chacun. Il apporte un esprit de dialogue pour ramener la réconciliation avec soi-même, accepter et dépasser sa différence avec ses bons et ses moins bons côtés. Et surtout, il prône la redécouverte des dons de l'enfant en nous. Il n'apporte pas the solution mais ouvre la porte au devenir d'adultes moins brimés, moins anxieux et sûrement des parents plus à l'écoute des frustrations de leurs enfants. Car là aussi il est important que les parents soient attentifs. Pas pour créer des génies, mais pour aider les enfants à prendre conscience que leur différence est un atout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Myriam3
  14 juin 2017
Ecrit par l'une des porte-paroles actuels de la surdouance, cet essai au titre un peu "mode d'emploi" n'en est pas vraiment un. En réalité, il est plus profond qu'il en a l'air et s'attarde avec délicatesse et détails sur les caractéristiques propres aux "surdoués / hpi / zèbres" comme vous voudrez.
Non, les surdoués ne sont pas une espèce à part, mais en l'occurrence, ils vivent, ressentent, pensent comme tout le monde mais avec une plus grande acuité, sensibilité, vitesse, bref on dit en général qu'ils sont "trop".
Ce qui ne leur facilité pas la vie en société, mais tout cela bien employé, peut représenter des atouts.
Ce que j'ai apprécié dans ce livre, c'est que Monique de Kermadec y décrit certains comportements assimilés par les hpi, la raison, et les conséquences négatives qu'ils peuvent engendrer, le tout généralement lié aux rapports sociaux. Elle donne également quelques pistes de réflexion et d'analyse, la plus importante étant d'aller chez un spécialiste si nécessaire.
Pas autant que Jeanne Siaud-Facchin mais à un certain degré quand même, l'auteure a cependant tendance à décrire les hpi comme des personnes en proie à la dépression, inadaptés sociaux, souffrant de traumatismes scolaires et perdus dans un faux-self. J'ose espérer, et j'en suis en fait certaine que ce profil n'est pas absolu et qu'on peut être hpi et s'accomplir, qu'on n'est pas forcément dépressif et que comme tout un chacun, on a des hauts et des bas qu'on peut combattre sans forcément l'aide d'un spécialiste.
Je conseillerais plutôt ce livre à ceux qui éprouvent des difficultés relationnelles, un malaise général, un sentiment d'échec et se soupçonnent - ou se savent - hpi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Moglug
  21 février 2016
Si vous aimez raisonner, avez un sens de l'humour compris de vous seul, êtes curieux, aimez lire (de façon vorace !), êtes introverti et hypersensible, avez quelques soucis avec vos supérieurs hiérarchiques, êtes solitaire et potentiellement inventif, avez des difficultés à trouver un emploi ou à vous sentir à l'aise sur votre lieu de travail, avez les idées tordues, avez un large vocabulaire et une certaine facilité d'élocution (tout en ayant des tendance au bégaiement), êtes peu sensibles aux récompenses décernées par la société, ne supportez pas l'injustice, avez appris à lire avant tout le monde, aimez passionnément, êtes contemplatifs (tout en étant aussi hyperactif !), et n'avez pas confiance en vous, alors ne cherchez plus, vous êtes surdoués !… Et dame Kermadec solutionnera tous vos problèmes…
Je caricature évidemment, les propos de Monique de Kermadec sur la surdouance de l'adulte sont un peu plus nuancés, les caractéristiques du surdoué potentiel nettement plus nombreuses (sans être nécessairement obligatoires). A vrai dire, ce livre m'a laissé plutôt pantoise. Si je m'en tiens stricto sensus à ce que je lis, les trois quarts de mes amis sont des surdoués qui s'ignorent (et la moitié de la blogosphère littéraire aussi). le meilleur moyen d'en avoir le coeur net étant de réaliser un bilan psychologique chez un professionnel – comptez plus ou moins 300 euros – et vous saurez à qui profite l'hypothèse. Il est confortable pour une âme solitaire quelque peu marginalisée de s'improviser subitement surdouée sur les conseils de Monique de Kermadec. Toutefois, l'auteur soulève un point important : que sont devenus les « enfants précoces » si généreusement diagnostiqués au cours des années 1990 et 2000 ? Rares sont ceux devenus des génies à la réussite sociale et professionnelle fulgurante. Leur situation est quelque peu plus compliquée et c'est bien là ce qu'elle tente de nous démontrer. Les « surdoués » identifiés notamment par leurs résultats hors normes au fameux tests de QI ne concerneraient en réalité que 2% de la population, ce chiffre est à la fois important et très faible au regard du nombre de personnes semblant correspondre à priori au portrait qui nous en est dressé ici.
Pour tout vous avouer, si le livre de Monique de Kermadec ne répond pas à son objectif fixé en sous-titre « apprendre à faire simple quand on est compliqué », il a au moins le mérite de soulever de nombreuses questions dont j'aimerais maintenant connaître les réponses. Si vous avez quelques éléments supplémentaires, d'autres lectures à conseiller, pour alimenter le débat, je suis preneuse… A vos claviers !
Lien : https://synchroniciteetseren..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
musaraneus
  15 octobre 2014
Allez, j'ajoute ma contribution, histoire de mettre une critique positive !
Je donne raison aux précédentes critiques pour le coté "liste de caractéristiques", à défaut de réels conseils pour apprendre "à faire simple, quand on est compliqués" ! promesse pas vraiment tenue, il est vrai...
Ceci dit, j'ai pour ma part préféré ce livre au Tipeh de J sciaud facchin. C'est une question de sensibilité je pense, car les deux se valent en terme de "vulgarisation".
J'ai cette préférence en partie parceque mme de Kermadec s'attarde plus longuement et plus en profondeur, sur la question du hpi au féminin, et cet aspect du sujet est moins représenté dans la littérature sur la douance. Je pense donc que ce livre à ce mérite là.
(mais je le conseille aussi aux messieurs !!)
Commenter  J’apprécie          130
Bruno_Cm
  06 juin 2013
Je ne sais pas si c'est parce que j'ai lu d'abord celui de Jeanne Siaud-Facchin : "Trop intelligent pour être heureux?", mais je suis déçu. Je le trouve beaucoup moins fort émotionnellement, j'ai pas ressenti grand chose hormis de l'inquiétude, pas de joie. J'ai peu appris également. Comme j'ai la chance d'avoir déjà (ou enfin) trouvé ma voie et un sacré moteur d'investissement -en mon travail- et comme je lis pas mal de livres "thérapeutiques-communicationnels etc." forcément je grandis dans les différentes intelligence et je progresse bien.
Ceci dit, à titre très personnel, ce livre m'a pas mal déprimé, parce que niveau amour et amis c'est vraiment vraiment dur. Je m'y retrouve quasi complètement, dans les petits exemples. "Ces messieurs, quand ils sont célibataires, sont des célibataires endurcis."
Et comme c'est ça le plus important...
Je ne trouve donc pas que les pistes suggérées pour progresser soient claires, bien exprimées et suffisantes. L'auteur l'accepte et le revendique, donc dans un sens on n'est pas non plus trompé sur la marchandise.
Pas mal de pub pour Mensa aussi...
A choisir, lisez donc de préférence le livre cité plus haut de Jeanne Siaud-Facchin, plus touchant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (36) Voir plus Ajouter une citation
petitsoleilpetitsoleil   20 février 2015
Il faut reconnaître que l'insertion professionnelle est particulièrement épineuse pour le surdoué. Il n'existe pas de profession idéale pour lui, mais un très grand nombre sont incompatibles avec sa différence !

Les grosses sociétés très hiérarchisées où sa créativité sera étouffée par exemple. La fonction publique où il ne peut qu'être malheureux.

La recherche de petites structures, où il pourra exploiter son indépendance de vues et sa liberté de pensée sont à préférer.
Une profession qui lui lance un défi permanent, qui stimule son intelligence, sa soif de connaissance, sera idéale. Et s'il en a les moyens et le désir, pourquoi pas créer sa propre entreprise ? Seul, ou avec d'autres surdoués ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
petitsoleilpetitsoleil   20 février 2015
Est-ce que je me connais vraiment ? Est-ce que je m'aime ?
Est-ce que je m'accepte, et sinon, pourquoi ?
Dans mon travail, ai-je des difficultés à agir et pourquoi ?
Pourquoi suis-je toujours en train de critiquer ce que j'entreprends ?

C'est à partir de ces questions, et surtout des réponses qu'il devra y apporter, dans la plus grande honnêteté avec lui-même, que le surdoué pourra comprendre ses fragilités et leurs raisons.

Comme pour les étapes précédentes, il ne lui suffira pas de dresser le tableau de ses carences. Il faudra encore qu'il apprenne à s'accepter dans sa vérité, et alors commencer, étape après étape, avec l'aide et les conseils de sa famille, à s'affirmer.

Les réseaux sociaux, les organisations humanitaires, des associations d'aide caritative - cours aux enfants en échec scolaire, cours de langue aux immigrés, collecte et distribution de vêtements, etc. - offrent de très bons encadrements pour conforter sa propre estime.

Donner, sans être dans la compétition qu'impose souvent le monde de l'entreprise, épanouit. Enfin, ces activités offrent l'opportunité de tisser un réseau de relations qui enrichit celui du monde du travail, où l'adulte surdoué, en déficit d'estime de soi, reporte en général sa peur de l'échec et du ridicule
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Bruno_CmBruno_Cm   06 juin 2013
Les individus dotés d’entéléchie sont des exemples, des modèles qui fondent l’attente d’une société meilleur. Ils teintent les relations sociales de couleurs chaleureuses, d’intimité, de complicité. Prompts à exprimer la profondeur de leurs sentiments, ils encouragent les autres à ouvrir leur cœur, à accorder spontanément leur confiance. Leur capacité à surmonter les obstacles, à ne jamais renoncer, insuffle une formidable énergie aux autres. Ils créent des relations idéales et leurs amitiés traversent des « âges d’or » au cours desquels règne un échange profond, sincère et généreux. Cette entéléchie est la source d’intimités précieuses, de partages fructueux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
rkhettaouirkhettaoui   12 février 2013
Si, dans un moment de désespoir, ils en viennent à envier « les autres », c’est pour leur simplicité d’esprit, leur cécité et la tranquillité d’âme qui s’ensuit. Mais ils ne sont pas dupes et jamais ne voudraient changer de place. Dans un monde imparfait, dont ils perçoivent les failles, les manques, ils savent instinctivement que la satisfaction ne saurait se trouver dans la simple possession de l’objet à la mode, pour ne pas dire du « must », que la publicité lance en pâture à nos désirs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
rkhettaouirkhettaoui   12 février 2013
Chaque individu tend à la différence et défend sa singularité, que ce soit par sa manière d’être, de vivre ou de s’habiller. Chacun marche, comme un funambule, en équilibre sur cette ligne qui distingue la peur de perdre son moi, de se fondre, de se confondre avec la foule anonyme, et celle d’être exclu, rejeté, voire banni par la communauté des êtres humains qui l’entourent. Pour les adultes surdoués, le fil est ténu. Leur tentation est grande de confondre « différent » et « anormal ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Video de Monique de Kermadec (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Monique de Kermadec
Monique de Kermadec : L'adulte surdoué : bien vivre sa douance. Mensa Île-de-France a organisé le 27 octobre 2012 une journée de conférences sur le thème de l'adulte surdoué.
autres livres classés : psychologieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
276 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre
. .