AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Agatha Christie, le chapitre disparu (27)

manU17
manU17   21 février 2016
Un jour, quand les rides feront de moi un parchemin, je détruirai ce texte.
Commenter  J’apprécie          150
manU17
manU17   23 février 2016
Je ne craignais ni de quitter cette vie ni de souffrir en me noyant avec ma voiture pour linceul.
Commenter  J’apprécie          130
Bridgetf
Bridgetf   26 avril 2016
Il y a quelque chose de l'ordre du contrôle dans le suicide. Nous sommes le tueur à gages qui va officier sans aucun état d'âme. Un tueur à gages. Notre propre assassin.
Commenter  J’apprécie          100
ced30
ced30   24 janvier 2016
J'ai lu ce roman après avoir lu une bonne critique. j'ai lu beaucoup des livres d'Agatha Christie et aussi son autobiographie que j'ai adoré. Effectivement, il manque un chapitre. celui de sa disparition en 1926. J'ai retrouvé ici le ton d'Agatha Christie mais en plus moderne dans sa conception. Je trouve que ce chapitre correspond à ce qui aurait pu se trouver entre les chapitres 6 et 7 de l'Autobiographie. C'est un roman bien-sûr mais tous les éléments donnés ont été émis à l'époque si je me souviens bien car j'avais travaillé pour mes études sur ce sujet. Ce roman est une réussite dans le genre car il est dans la veine de l'écriture (modernisée) de l'humour d'Agatha Christie. je l'ai beaucoup aimé aussi pour ses mini scènes de théâtre. Elles apparaissent tout au long du livre. Autant dire que je j'ai dévoré ce roman sans pouvoir m'arrêter. Et je le répète, que d'humour servi par une belle écritiue.
Commenter  J’apprécie          80
ced30
ced30   24 janvier 2016
J'ai lu ce roman après avoir lu une bonne critique. j'ai lu beaucoup des livres d'Agatha Christie et aussi son autobiographie que j'ai adoré. Effectivement, il manque un chapitre. celui de sa disparition en 1926. J'ai retrouvé ici le ton d'Agatha Christie mais en plus moderne dans sa conception. Je trouve que ce chapitre correspond à ce qui aurait pu se trouver entre les chapitres 6 et 7 de l'Autobiographie. C'est un roman bien-sûr mais tous les éléments donnés ont été émis à l'époque si je me souviens bien car j'avais travaillé pour mes études sur ce sujet. Ce roman est une réussite dans le genre car il est dans la veine de l'écriture (modernisée) de l'humour d'Agatha Christie. je l'ai beaucoup aimé aussi pour ses mini scènes de théâtre. Elles apparaissent tout au long du livre. Autant dire que je j'ai dévoré ce roman sans pouvoir m'arrêter. Et je le répète, que d'humour servi par une belle écritiue.
Commenter  J’apprécie          70
cecilit
cecilit   10 septembre 2017
Faut-il pardonner à son mari quand il vous trompe ?
Au début, j'aurais juré que oui. D'autant qu'Archie m'avait promis, yeux de cocker et menton tremblant : Ça ne se reproduira plus, plus jamais ma chère, je vous le jure sur la tête de ma mère.
- C'est ridicule, mon ami, votre mère est morte depuis longtemps.
- Sur la tête de votre mère alors, Agatha.
- La mienne est partie aussi, il y a peu de temps, êtes-vous devenu amnésique, Archie ?
- Sur la tête de nos chiens !
- D'abord, ce sont mes chiens ! Et ensuite, je ne vous permets pas de les mettre en danger.
- Alors, sur quelle tête, mais chérie ?
- Sur la vôtre, Archibald !
- Très bien, je jure sur ma propre tête que c'en est fini de Nancy !
Ce fut à peu près notre échange.
Commenter  J’apprécie          61
Montana
Montana   28 septembre 2016
La douleur est un mur. On ne peut ni le franchir, ni le contourner, ni le percer; il faut réussir à en prendre la forme, se couler dans l'acceptation et croire en l'éloignement, déchirer les photos, jeter les cadeaux, les lettres, les symboles, pleurer la nuit et hurler le matin, réussir à sentir à nouveau la douceur de la brise sur la peau, à aimer le pourpre et le rose de certains couchers de soleil, laisser son enfant vous prendre dans ses bras, mais l'empêcher de vous bercer pour qu'il grandisse serein, apprécier la nostalgie, mais ne pas y sombrer. Et puis, il y a l'amitié, la vraie, la grande, l'indéfectible. Et les chiens. Je vais chaque jour parler à leur tombe. Ce n'est pas triste. Nous avons de belles conversations et d'immenses fous rires.
Commenter  J’apprécie          60
Colibrille
Colibrille   20 mars 2016
- Mr et Mes Neele, bonsoir, lança-t-il courtoisement. Et il tendit le menu. Souhaitez-vous quelque chose de particulier avant le dîner? susurra-t-il.
- La paix, grinça Archie. [...]
- Je suis désolé, pouvez-vous répéter, Mr Neele, je n'ai pas entendu ce que vous disiez.
- Du pain, s'il vous plaît, se reprit Archie un peu honteux de son emportement.
Commenter  J’apprécie          60
Lireparelora
Lireparelora   14 juin 2017
C'est le privilège des grandes amitiés que de pouvoir se montrer dans n'importe quel état.
Commenter  J’apprécie          40
Squirelito
Squirelito   17 août 2018
La douleur est un mur. On ne peut ni le franchir, ni le contourner, ni le percer ; il faut réussir à en prendre la forme, se couler dans l’acceptation et croire en l’éloignement, déchirer les photos, jeter les cadeaux, les lettres, les symboles, pleurer la nuit et hurler le matin, réussir à sentir à nouveau la douceur de la brise sur la peau, à aimer le pourpre et le rose de certains couchers de soleil.
Commenter  J’apprécie          30




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





    Quiz Voir plus

    Les écrivains et le suicide

    En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

    Virginia Woolf
    Marguerite Duras
    Sylvia Plath
    Victoria Ocampo

    8 questions
    752 lecteurs ont répondu
    Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre