AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2702440339
Éditeur : Le Masque (16/10/2013)

Note moyenne : 3.19/5 (sur 31 notes)
Résumé :
Tom Jefferson est tueur à gages, très reconnu dans la profession, charmeur, efficace, et irréprochable. Il est contacté par un proche de la CIA et de la mafia, qui lui demande d’étudier la faisabilité d’éliminer « le barbu », Fidel Castro.

Cet assassinat arrangerait tout le monde : le gouvernement, bien sûr, mais aussi la mafia, qui a dû renoncer à la mine d’or des casinos cubains. Sans la mafia, Kennedy n’aurait pas gagné cette élection.

>Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (4) Ajouter une critique
jeandubus
14 juillet 2014
Impact.
A la question, Kerr, mon cher romancier écossais peut-il être chiant ? La réponse est oui. En même temps le sujet de l'assassinat de JF Kennedy , voire de celui de Fidel Castro sont des options un peu casse gueule.
L'un est mort et l'autre s'accroche. Et si l'on a la confirmation que Jack K . était un obsédé de la quéquette et surtout un guignol mis en place par son père Joe aidé de la mafia, on en apprend très peu sur Fidel …ce qui est injuste quelque part. Non ?
Donc Kerr s'embarque pour plus de 500 pages sur la corde raide et c'est le lecteur qui décroche parce que l'action n'existe pas vraiment, bloquée qu'elle est par la réalité historique.
Il me semble que sur le sujet Stephen King s'en est mieux sorti. En fait j'aurais aimé une vérité iconoclaste qui bousculât les idées reçues. Mais là, Kerr, fait sa mijaurée, même s'il tente de nous entraîner dans le lit de Marilyn.
Exit l'humour habituel. Faut dire qu'un tueur professionnel américain est rarement drôle.
Passons.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
DominiqueTerrier
10 septembre 2014
Après lecture de ce récit malin on se dit que tous les assassinats politiques se ressemblent. Il n'y a que la cible qui change. La mythologie construite autour de la mort de JFK n'est que l'arbre qui cache la forêt, les services secrets américains et leur amis du crime organisé ont alimenté cette légende pour camoufler les nombreux coups d'états, enlévements et meurtres qu'ils ont commis dans les années soixante / soixante-dix. .Au fil du temps et des événements il était plus urgent de tuer JFK que de se débarasser de Castro. le roman de Kerr dévoile ce réalisme politique qui manque de romantisme, c'est sur, mais dons l'efficacité est incontestable.
Pour résumer Impact on pourrait dire : " Un tueur ne fait pas de politique."
Commenter  J’apprécie          110
Bigmammy
03 janvier 2016
En l’attente de la parution prochaine d’un nouvel épisode de la série des aventures de Bernie Gunther, je croyais me consoler avec ce roman paru en 1999 sous le titre original « The Shot ». Même si le style et l'humour de l'auteur sont là, je reste sur ma faim ...
L’intrigue se situe dans l’Amérique des années 60, juste après l’élection de Jack Kennedy et avant la cérémonie d’investiture. Le héros s’est donné pour pseudonyme Tom Jefferson, mais il en utilise d’autres, tous en lien avec la liste des anciens présidents des Etats-Unis. Ancien militaire multi-décoré, ex-prisonnier en Corée, c’est un excellent tireur, un sniper méthodique, organisé, un professionnel calme et pas démonstratif. Terriblement sympathique … sauf que c’est un tueur à gages, sans états d’âme. Efficace quelles que soient les circonstances et pour cela, grassement payé.
Services secrets, CIA, FBI, gangsters de la mafia, KGB, clique des cubains anticastristes grenouillent dans une atmosphère anti-communiste exacerbée par la récente prise de pouvoir à La Havane de Fidel Castro, la perspective imminente d‘une invasion de l’ile par des troupes stipendiée par les Américains, et avant la crise des fusées qui mettra le monde au bord d’un conflit nucléaire.
On a peine à suivre les fils emmêlés des organismes officiels et officieux tramant de terribles complots, et baignant dans une corruption générale. Après le projet d’abattre Castro, un contrat d'un genre étonnant est placé sur le jeune et fringuant Président, qui se joue des services de sécurité pour se livrer à des parties de jambes en l’air compulsives …
Le roman est long (plus de 500 pages), compliqué, foisonnant, plein de détails d’ambiance particulièrement réalistes avec la panoplie des voitures américaines et des bars à filles entre New York, Miami, Chicago, Boston … L’histoire comporte des rebondissements spectaculaires mais s’étire tout de même un peu trop …. Vivement un bon nouvel épisode impliquant notre Bernie préféré !

Lien : http://www.bigmammy.fr/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
MarianneRichard
16 août 2014
Décidément, je ne suis pas une fana de tous les livres de Phillip Kerr! En dehors de sa série avec Bernie Gunther, ses autres romans m'ont rarement plu. Celui ci ne fait pas exception. Il faut dire, à sa décharge, que l'époque du roman, les années 60, ne sont pas non plus une époque qui m'interpelle.
Donc, ont retrouve dans ce plus récent roman de Kerr, Tom Jefferson, un tueur à gages mandaté pour tuer Fidel Castro. Mais, après l'écoute d'une bande où Jack Kennedy couche avec une femme qui est nulle autre que la femme de Tom, celui ci déserte le Mexique et retrouve sa femme au États-Unis, morte. Il disparait. Mènera-t-il sa mission première à terme où il s'attaquera finalement au Président?
Mon manque de temps et d'intérêt m'ont fait mettre de coté ce roman rendue à la moitié, j'y reviendrai quand je serai plus motivée. Pour le moment, ce roman ne m'interpelle pas suffisamment!
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (2) Ajouter une citation
MarianneRichardMarianneRichard14 août 2014
Tom hocha la tête, bien qu'il eût des doutes sur l'efficacité d'un fusil de la dernière guerre laissé à la poussière sous un lit, dans un port comme La Havane.
Commenter  J’apprécie          10
swinn614swinn61429 mai 2017
recommended by Michel ronzetti about JFK
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Philip Kerr (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philip Kerr
L'auteur britannique de romans noirs, Philip Kerr, vient de publier "Le Mercato d'hiver" aux éditions du Masque. Il nous dévoile les raisons de son passage du roman noir au football.
En savoir plus sur le livre :http://www.myboox.fr/livre/le-mercato-dhiver-9782702441572
Musique : Bird Creek_Wihing Well
autres livres classés : cubaVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Bernie Gunther, un privé chez les nazis...

"Je ne suis pas un nazi. Je suis un Allemand. Ce n'est pas la même chose. Un Allemand est un homme qui arrive à surmonter ses pires préjugés. Un nazi, quelqu'un qui les change en lois" On m'a viré de la Kripo en 1934, et comme il faut bien vivre, je me suis retrouvé déguisé en privé dans l'établissement le plus select de Berlin :

Hôtel Savoy
Hôtel Berlin
Hôtel Regent
Hôtel Adlon
Hôtel Otto

10 questions
21 lecteurs ont répondu
Thème : Philip KerrCréer un quiz sur ce livre