AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782749149349
216 pages
Éditeur : Le Cherche midi (14/11/2019)

Note moyenne : 3.45/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Tour à tour poète, critique, humoriste, moraliste, il passe au crible notre époque et ses mœurs, son enfance, ses désirs et ses rêves, en essayiste et en conteur.
Ses propos inédits sur un monde disparu forment ensemble un portrait et dessinent la philosophie d’un aventurier, libre dans tous les sens du terme.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Popotte
  29 août 2020
Ce livre reprend à l'instar d'un dictionnaire les mots qui inspire et motive ou questionne l'auteur. On y retrouve une grande liberté de ton avec des mots tendres, cassante et drôles comme on peut entrevoir l'Amiral au fil de ses interventions. J'ai aimé ces mots, sa prose poétique et sa facilité à trouver ses bons mots. Il évoque sa vie, sa philosophie et ses contradictions, je ne partage pas tout c'est certain mais peu importe de toute façon ce livre n'est en rien un réquisitoire mais un abécédaire de sa vie et de ses pensées.
Commenter  J’apprécie          120
baleine37
  26 décembre 2019
Au moment ou j'écris ces lignes, passe , à la radio, dans le bistrot du 93 , la chanson de France Gall: "Résiste" ...Cela correspond très bien à la fois , à mon état d'esprit du jour et à mon sentiment après la lecture de ce livre...Sûr que ce n'est pas de la rigolade de vivre dans ce Monde présent, après avoir traversé toutes les mers depuis des dizaines d'années! ..
Je garde l'impression heureuse d'avoir lu une belle "gueulante" ...parfois paradoxale...correspondant si bien au personnage qu'il veut , parfois , accepter de montrer...De jolis aphorismes se glissent entre des nostalgies et des coups de poings verbaux ...pour les moins, l' Amiral m' a fait peur ...Tahiti n'est pas une sinécure...L'appel du danger pour "progresser" , j'y crois moins ...à condition qu'il redéfinisse le verbe...Mais ODK a oublié une définition , au travers de son hymne à l'égotisme ...le mot partage...J'aurais vraiment souhaité un paragraphe là- dessus! 😉
Commenter  J’apprécie          20
Valentine62
  28 décembre 2019
Le dernier livre d'Olivier de Kersauson « De l'urgent, du presque rien et du rien du tout » est une lecture du monde, de la vie, de sa vie, par alphabet, qui reste ouvert car nous n'allons que du A au V compris.
Nous y retrouvons le personnage connu, critique, ironique, humoristique, analyste au franc parler qui pousse à la réflexion. Il montre combien l'éducation forge un tempérament, un homme, combien la culture éveille au goût des belles et bonnes choses offertes par la vie quand on sait la contempler, prendre le temps de la déguster, combien l'amour des mots et de la langue permet de préciser pensées et émotions.
J'ai apprécié lire ce livre, rempli de noblesse, de tendresse derrière un côté bougon parfois, mais il ne m'a pas transportée autant que « Ocean's songs » par exemple, dont je garde un souvenir ému.
Commenter  J’apprécie          20
MiddleMan
  19 avril 2020
Le livre nous plonge dans une sorte d'avécédaire regroupant les mots qui viennent à l'esprit de l'auteur au moment où il soihaite rédiger son livre.
Reflet de la complexité et des contradictions de l'esprit humain, les mots choisis nous révèlent tour à tour un homme qui nous dit :" je ne suis pas un donneur de leçons" mais qui n'a de cesse d'en donner, ou encore un homme qui parlent souvent de la médiocrité, la vulgarité et la faiblesse de ceux qui ne sont pas comme lui, tout en ayant pris bien soin de laisser appartenir aux autres cette immonde chose qu'est le mépris: "on voit bien ceux qui se construisent sur le mépris de l'autre; ils ne bâtissent que de la médiocrité." .
J'ai donc perçu ce livre comme les divagations mégalomanes d'une personne qui me semblait respectable.
Commenter  J’apprécie          10
Marech20
  25 mai 2020
J'avais aimé les poétiques promenades du bord de mer et l'homme des étonnements heureux.
J'ai moins apprécié de retrouver ici le marin bougon que peut être OdK.
J'ai trop eu l'impression, à la lecture de cet abécédaire, qu'il avait surtout été écrit pour gagner de l'argent que pour nous partager quelque chose : il sent plus l'obligation que l'envie...
Malgré quelques belles citations...
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
ithaqueithaque   06 mars 2020
Emerveillable.
C'est ma grande aptitude. Comme on disait "apte au service militaire", je suis apte à l'émerveillement. En quête. Je me fabrique des étonnements heureux. Je veux toujours voir apparaître le soleil à travers les arbres.

Je suis sans cesse en recherche de lieux, d'instants qui vont déclencher ma capacité d'enchantement. C'est mon savoir-vivre. Je jubile fréquemment.

Ma capacité jubilatoire peut naître sur un coup de vent, sur le ronflement particulier de la mer.
Certaines lumières m'enflamment. Alors je vibre. Mais ça peut être aussi bien le chant d'une alouette.

Pour un guetteur de ma sorte, il peut y avoir beaucoup de moments pleins de perfection absolue. J'ai l'œil. Je me le suis fait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          123
mimo26mimo26   16 octobre 2019
Amitié
Je suis quelqu’un d’exigeant. Selon moi, l’amitié fut toujours un plaisir et non un besoin. Jamais. J’assume d’être seul.

Il y a une parité dans l’amitié. Et un jugement de valeur. C’est soupesé, ça n’arrive pas comme ça, la reconnaissance de l’autre, de son talent.

Ce qui fait le prix de l’amitié, pour moi, c’est une chose indépendante de la couleur, de la religion, etc. C’est justement quand on va percer à jour, chez l’autre, un sens de l’éthique qui est partageable.

L’amitié, c’est une affaire d’éthique.

Nous sommes essentiellement définissables par notre sens de l’éthique. Ce qui compte, ce sont les choix que nous faisons sur l’amour, la grâce et la vertu – lesquels nous définissent en profondeur. C’est là que ça se passe, si j’ose dire. Et quand ça se passe là, en amitié, alors ça peut le faire et ça le fait !

Tabarly n’était pas un ami mais un patron. On n’est pas ami avec les gens qui vont sont supérieurs puisqu’il n’y a pas parité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ithaqueithaque   06 mars 2020
Comme tout ce qui est magnifique, il ne peut y avoir dans l'amour ni possession ni jalousie pour la simple et bonne raison que nous parlons là de moments que la vie nous prête. Comme un lever de soleil.
Commenter  J’apprécie          80
mimo26mimo26   16 octobre 2019
Un « ailleurs », c’est un monde dont on rêve. Un « ici », c’est un monde où il y a toujours quelqu’un pour vous expliquer qu’on est ici ! Avec une histoire.

C’est l’une des raisons pour lesquelles le pôle Sud me fascine car il n’y a pas un animal pour vous en expliquer l’histoire. Il n’y a eu là que de la vie mais personne n’a pu la noter, la rapporter. Pas de témoin capable de transmettre.
Commenter  J’apprécie          20
Tom_OtiumTom_Otium   12 décembre 2019
Peur
La peur, c'est la négation de la beauté de l'humanité. Notre monde est basé sur la peur - de vieillir, de mourir, de ne pas être aimé, peur d'être pauvre. Dans l'argumentaire social d'aujourd'hui, il y a davantage de mouvements déclenchés par la peur que par le courage. C'est un comble. Or, la beauté de notre humanité, c'est son courage, en rien sa peur.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Olivier de Kersauson (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier de Kersauson
Entretien avec Olivier de Kersauson.
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1102 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre