AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Christian Bex (Collaborateur)
EAN : 9782080665591
202 pages
Flammarion (10/04/1997)
3.95/5   19 notes
Résumé :
Parce que j'ai toujours eu la conviction que la vie était précaire, j'ai toujours cherché à avoir une vie qui me ferait battre le cœur... Le 28 décembre 1988, Olivier de Kersauson embarque sur un multicoque de vingt-trois mètres pour un tour du monde en solitaire.
Le rêve de chaque navigateur... Cent vingt-cinq jours durant, il vivra seul, coupé du monde des hommes. De Brest à Brest, il affrontera tout : les ennuis mécaniques, les nuages de poussière rouge du... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
RChris
  29 octobre 2018
A voir Kersauson impuissant et humilié dans les quarantièmes rugissants et se mettre à prier, on se dit que cette épreuve est bien le summum de ce qu'on peut vivre sur un bateau. Il a conscience que la mort peut être au rendez-vous de ce tour du monde en solitaire; pensant "jamais deux sans trois", il serait alors dans la liste après Dominique Guillet et Guy Roux.
Outre l'aventure, Olivier sait nous faire partager son indéfectible amour de la mer et sa réflexion sur la vie. Ce taiseux au caractère rugueux fera corps avec son trimaran de 23 mètres en 1988.
Son écriture est franche, directe, sans enluminures ...comme du Kersauson.
Commenter  J’apprécie          260
MELANYA
  13 décembre 2021
"Vieil océan".
Encore un grand voyageur qu'il est inutile de présenter : qui ne connait pas Olivier de Kersauson, ce navigateur passionné, qui nous livre à chaque ouvrage de belles sensations et pour qui on peut dire que sa vie a été consacrée à la mer : une carrière couronnée de tant de succès…
Je pourrais citer, entre autres, « Mémoires salées » - « Homme libre,...toujours tu chériras la mer » - « Ocean's Songs » qu'il me semble avoir chroniqués – mais il existe encore bien d'autres ouvrages que j'ai lus toujours avec passion, celle de Olivier de Kersauson : la mer, les défis…
Le 28 décembre 1988, ce navigateur intrépide appareille à bord d'un magnifique coursier des mers pour un Tour du monde en solitaire : jamais peur de la solitude, au contraire. On le suit pendant cent vingt-jours, départ de Brest, retour à Brest en passant par plusieurs caps : le Cap de Bonne Espérance – le Cap Lewin et le fameux Cap Horn.
C'est donc tout seul qu'il affronte les éléments souvent déchaînés, car il a fallu franchir les redoutables Quarantièmes rugissants : des vents terribles, glacés.
Ainsi que l'on connaît Olivier de Kersauson, il surmonte ses craintes – il doit faire face au froid et comme il est seul, évidemment il y a l'épuisement. Mais n'est pas Olivier de Kersauson ("Kersau") qui veut : il représente une légende vivante lui qui a connu bien d'autres navigateurs célèbres.
Son récit est empreint de sagesse – l'humour est là et ici, il dialogue souvent avec l'océan et nous enchante, comme d'habitude.
Taiseux ? C'est ce que l'on dit de lui mais par chance il sait nous offrir de beaux moments de lecture et de passion avec ses aventures.

Lien : https://www.babelio.com/monp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Houbbabzh
  17 novembre 2017
Pour une fois que Kersau se livre, il ne faut pas rater ça !!! C'est qu'il est poète à ses heures, le bougre, il sait observer, goûter la magnificence d'un coucher de soleil et en faire profiter le lecteur. Voilà un livre qu'il faut lire tellement il est loin de l'image donnée par notre compre dans les médias .
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
MELANYAMELANYA   13 décembre 2021
Parce que j’ai toujours eu la conviction que la vie était précaire, j’ai toujours cherché à avoir une vie qui me ferait battre le cœur.
Commenter  J’apprécie          90
DanieljeanDanieljean   01 septembre 2021
Pour n'importe quel bateau, le Tour du monde c'est l'équivalent du Prix d'Amérique pour un trotteur : l'épreuve reine au sortir de laquelle ceux qui ont réussi ont les plus grandes chances d'avoir une descendance.
Commenter  J’apprécie          10
MELANYAMELANYA   13 décembre 2021
Pour n'importe quel bateau, le Tour du monde c'est l'équivalent du Prix d'Amérique pour un trotteur.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Olivier de Kersauson (27) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier de Kersauson
Olivier de Kersauson : Le monde comme il me parle
autres livres classés : Voyages autour du mondeVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1300 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre