AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 275782970X
Éditeur : Points (30/08/2012)

Note moyenne : 4.22/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Les années 1940 et 1941 ont été décisives dans l'histoire : en l'espace de dix-huit mois, non seulement la guerre devient mondiale, mais le XXC siècle tout entier bascule dans la violence et l'horreur. La cascade d'événements qui marque les débuts du conflit confronte les acteurs à des choix qui, pour fatidiques qu'ils aient été, n'étaient cependant pas inéluctables.. À Londres, Tokyo, Rome, Mosco.u, Berlin et Washington, politiques et militaires, qu'ils cherchent u... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Bigmammy
  04 janvier 2017
Ian KERSHAW est cet universitaire britannique qui a écrit, en 2000, un livre décisif sur Hitler. Il nous livre maintenant une analyse tout aussi passionnante de dix décisions qui ont marqué les deux premières années de la seconde Guerre mondiale (1940-1941). 
On y voit Winston Churchill, Hitler, Staline, Mussolini, Roosevelt, et les militaires japonais, mûrir, hésiter et trancher sur les points d'inflexion de la guerre.
Ian KERSHAW réussit à percer l'intimité des grands décideurs, comme il l'avait fait avec Hitler. Il décrit l'équipe de tranquilles et brillants « faucons » de Roosevelt, le Cabinet de guerre vraiment démocratique de Londres, la solitude de Hitler et de Staline, « Macbeths » entourés de familiers apeurés, incapables de la moindre nuance critique.
Il en vient donc à montrer des réalités pas toujours bien décrites par les livres d'histoire généralistes, donc simplificateurs : ainsi la relative clairvoyance des diplomates et des financiers japonais, qui, jusqu'au bout, ont essayé de retenir le fol aventurisme des Etats-majors de la Marine et de l'Armée, le scepticisme partagé par le Roi d'Italie et ses généraux, cependant trop couards pour contrer Mussolini. Et même, ce livre nous montre combien Hitler craignait les Etats-Unis, parce qu'il en admirait – au moins - la puissance économique.
Le plus émouvant de tous les chapitres est le dernier, qui montre comment a été arrêtée la décision de la « solution finale », en janvier 1942 : puisque l'espace sibérien ne s'ouvrait décidément pas au Reich pour y faire mourir les Juifs, il fallait les tuer en Pologne. A lire cette partie du livre, votre colère se rallumera contre les honteux «révisionnistes », qui nient ou traitent la Shoah de « détail ».
Donc un livre à lire pour mieux comprendre la folie de la seconde Guerre mondiale.
Lien : http://www.bigmammy.fr/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Vincent__
  13 février 2013
Il s'agit probablement d'une de mes lectures les plus intéressantes sur la seconde guerre mondiale depuis longtemps.
Sans être un livre sur la guerre à proprement parler, Ian Kershaw examine en détail le contexte, les alternatives et les conséquences de "quelques" décisions stratégiques.
L'Histoire "après coup", souvent écrite ou réécrite par ses propres protagonistes, nous laisse parfois devant des idées apparemment évidentes. C'est là que réside l'intérêt du livre : en nous démontrant qu'il n'était pas si évident que la Grande Bretagne poursuive - seule - la guerre ou qu'Hitler attaque en 1941 l'URSS...
Commenter  J’apprécie          30
SICCARD
  07 août 2018
Un livre très pointu sur la psychologie des acteurs décisifs de la Seconde Guerre Mondiale, et donc du XXème siècle. Chaque décision est précisément présentée et expliquée par son contexte, ce que l'on savait (ou pas)...
Où l'on découvre au passage les alcôves du pouvoir, avec des personnages beaucoup moins connus que ceux traditionnellement mis en lumière.
Commenter  J’apprécie          40
le_lecteur
  30 janvier 2012
Ian Kershaw s'interroge dans ce texte singulier sur comment les dirigeants politiques ont été amenés à prendre certaines des décisions fondamentales de la 2GM. En filigrane, il pose la question de la liberté des acteurs, semblant conclure que les circonstances, les croyances idéologiques ancrées dans les individus et le poids des choix passés ôtent quasiment toute liberté de faire autrement que ce qui s'est effectivement produit.
Lien : http://www.mapiledelivres.or..
Commenter  J’apprécie          01
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
PJNPJN   28 juillet 2019
Reste qu'une stratégie méditerranéenne, si elle avait été suivie, aurait probablement conduit, à un moment ou à un autre, à la guerre des continents qu'envisageait Hitler. Très probablement celle-ci se serait produite non pas plus tard, mais plus tôt, avec une Allemagne qui n'avait guère que la force brute et la tyrannie pour conserver ses immenses conquêtes impériales, et qui était encore incapable de se mesurer à longue échéance avec l'immensité des ressources américaines.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
PJNPJN   16 août 2019
Garder les Etats Unis à l'écart de la guerre, le temps pour l'Allemagne d'asseoir son hégémonie sur l'Europe. La grande Bretagne se trouvant forcée de s'asseoir à la table des négociations après que l'Allemagne eut écrasé l'Union soviétique, l'Amérique serait contrainte de rester dans son hémisphère. Le moment venu, un ultime affrontement opposerait une Europe sous domination allemande et les États-Unis, mais après Hitler. Mais en décembre 1941, il avait perdu son pari pour asseoir sa puissance mondiale. Son plan de campagne à l'est avait échoué, la guerre avec les Etats Unis était inévitable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
PJNPJN   28 juillet 2019
on peut imaginer qu'un engagement allemand sans réserve dans la guerre en Méditerranée et en Afrique du Nord aux dépens de la préparation d'une guerre à l'est aurait pu produire des dividendes du moins à court et à moyen terme, aurait donné à la guerre générale une autre physionomie, voire une autre issue, et aurait pu éviter la calamité qui s'est abattue sur l'Allemagne.121
Commenter  J’apprécie          20
SICCARDSICCARD   07 août 2018
Avec le recul, ce qui s'est produit paraît inexorable. (...) Le propos de ce livre est précisément de montrer que ce ne fut pas le cas. Dans chaque chapitre, la guerre est abordée comme vue depuis le bureau d'un dirigeant ne disposant que de vagues notions des plans ennemis, dans avenir ouvert, avec des options à envisager et des décisions à prendre.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Ian Kershaw (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ian Kershaw
Entretien avec l'historien Ian Kershaw à la librairie Millepages le 12 octobre 2016.
autres livres classés : seconde guerre mondialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1722 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre