AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070379051
Éditeur : Gallimard (05/01/1988)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 32 notes)
Résumé :
Trois nouvelles composent ce recueil. La première se déroule dans l'Irlande déchirée par la guerre : Mary de Cork arme la main de son fils et l'engage, pour raison politique, à commettre un parricide. La deuxième se passe en Russie : on prête à Nestor Ivanovitch Makhno toutes les audaces, toutes les cruautés, mais, un jour, une jeune fille juive lui tient tête. Dans le dernier récit, nous sommes à Paris, l'hiver : Sogoub a froid, il entre chez des émigrés russes - c... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
raton-liseur
  07 mai 2012
Les coeurs purs contient trois nouvelles qui décrivent trois personnages purs non par leurs vies, mais purs de par l'entièreté de leurs sentiments et par l'adéquation de leurs actes avec ces sentiments. Intéressant prémisse, qui correspond bien à ce que j'imagine du tempérament de Kessel. Hélas, j'ai finalement été assez déçue par l'ensemble, en particulier par la violence de la seconde nouvelle, qui m'a écoeurée sans que je comprenne l'intention de l'auteur.
Il faut véritablement être un inconditionnel de Kessel pour trouver un intérêt à ce livre, me semble-t-il. Sinon, mieux vaut passer son chemin et s'attarder sur d'autres oeuvres qui me paraissent meilleures. Parmi ses nouvelles, notamment, je me souviens des très courts Contes et de la Steppe Rouge, qui m'avaient bien plus plus et qui rendent meilleure justice au conteur Kessel.
Commenter  J’apprécie          90
allard95
  31 décembre 2018
Ce petit livre rassemble 3 courtes nouvelles. Si le "Thé du capitaine Sogoub" est plein d'un poésie douloureuse (le couple vieillissant qui l'accueille est décrit avec un réalisme attendrissant), si Makhno, présenté comme un révolutionnaire cruel, antisémite et sans pitié, faiblira face à une jeune juive, c'est "Mary de Cork" qui représente le véritable morceau de bravoure de ce recueil. En un court récit, Kessel nous fait vivre le dilemme d'un couple que les engagements politiques séparent: l'une est pour l'Irlande libre, l'autre pour les arrangements avec L'Angleterre. L'amour est bien là dans ce couple, mais le devoir, la fidélité à ses camarades de lutte et à son idéal politique auront le dessus, jusqu'au drame assumé. On est bouleversé par ce drame intimiste, et porté par le style parfait de l'auteur, on a du mal à comprendre comment, avec si peu de moyens - 40 pages ! - .Kessel a été capable de nous imposer ses deux personnages et leur malheur obligé, avec la même force qu'ailleurs, il a fallu aux meilleurs romanciers 4 ou 600 pages, ou parfois beaucoup plus, pour laisser un pareil souvenir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Marialucas
  10 novembre 2018
Un livre rafraîchissant, court et qui donne le sourire derrière la dureté des récits. Une lecture où nous accompagne tout du long la chanson éponyme de Roger Causimon...
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
RenodRenod   17 décembre 2017
Les journaux nous ont si bien habitués aux catastrophes, aux émeutes, aux drames où tout un peuple est engagé que – pareils aux fossoyeurs qu’un cercueil n’émeut plus – nous vivons insensibles au milieu du sang et de la détresse.(...) Pour être vivants, notre tendresse ou notre effroi exigent un exemple singulier. Nous sommes ainsi faits que le visage d’un enfant qui pleure nous touche plus que d’apprendre la mort par la faim de toute une province.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
raton-liseurraton-liseur   07 mai 2012
Malgré ses craintes, elle aimait la triste douceur de leurs promenades. Ils allaient sans but, parlant peu. Et qu’auraient-ils eu à se dire après une si longue vie et si mêlée ? Clairs tous les deux, sans réticence ni secret, ils n’étaient que le prolongement l’un de l’autre. Mais tout leur amour, loyal, profond, jamais discuté, marchait à côté d’eux, de ses pieds invisibles, sur le gazon des jardins qu’ils préféraient. (p. 148, “Le thé du comte Sogoub”, Chapitre 1).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
candlemascandlemas   24 décembre 2017
Les coeurs instinctifs sont purs sans qu'intervienne aucune notion morale, purs à la manière d'un vin, d'une pierre ou d'un poison, purs par leur violence et leur intégrité.
Commenter  J’apprécie          20
M4ryM4ry   18 août 2019
Tous les miracles sont possibles, toutes les audaces, toutes les évasions.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Joseph Kessel (42) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joseph Kessel
Payot - Marque Page - Olivier Weber - Dictionnaire amoureux de Joseph Kessel
autres livres classés : irlandeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Mais si, vous connaissez Joseph Kessel !

Avec son neveu, il est l'auteur des paroles d'un hymne à la révolte et à la résistance écrit à Londres dans les années 40 :

L'affiche rouge
Potemkine
Le chant des partisans

10 questions
133 lecteurs ont répondu
Thème : Joseph KesselCréer un quiz sur ce livre