AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Mermoz (13)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
pdemweb1
  14 octobre 2014
Joseph Kessel était un ami de Jean Mermoz. Ce témoignage d'un ami a pourtant assez de recul . Il ne montre pas que les épopées victorieuses du pilote mais aussi ses journées sans gloire. le contraste met en valeur la force virile de Mermoz.
Le témoignage est très bien documenté et précis.
Joseph Kessel, n'a pas pu s'empêcher , avec à propos, de laisser son talent de romancier s'exprimer afin de compléter le portrait de Jean Mermoz pour ceux qui ne l'ont pas connu.
Commenter  J’apprécie          510
Erveine
  29 janvier 2014
Merci Joseph KESSEL et merci Jean MERMOZ. Pour ainsi dire, je ne suis pas descendue de l'avion. le désert, la cordillère des Andes... Cachée comme un passager clandestin, j'ai tout entendu, j'ai tout vu. Des éléments, des hommes et des machines. le chaud, le froid, le vide, le merveilleux. Et, si je n'ai rien senti en mon enveloppe charnelle, c'est une énorme tristesse qui m'habite maintenant que je tourne la dernière page. Un chagrin et une sorte de hargne contre tous ceux qui contrarièrent les élans d'un tel homme. Que de cupidité, de déraison et de manquements qui furent opposés aux desseins de grandeur. La grandeur pour son pays et pour lui la simplicité. La jeunesse mais l'engagement. le respect mais ce sens inné des responsabilités et cette reconnaissance envers ses semblables. Ce don d'amitié et ce don tout court. Aimer la vie à tel point qu'on la vit sans compter. Cette passion et cette grande humanité qui constituèrent tout à la fois l'homme que fut Jean MERMOZ. On en viendrait à renier l'amour avec ses concessions, ses sacrifices qui condamnent dès leurs acceptations tout élan de spontanéité et donc de vérité. Cette amitié qui ne contient pas de nuance et de faux semblants, accessible à ceux qui cessent de jouer un rôle. Celui qu'on joue et dont on se joue du matin jusqu'au soir quand il en va de notre sociabilité, de nos automatismes. Mais si nous ne pouvons égaler de tels hommes et de telles passions. Si de tels défis ne se présentent pas ? Est-ce que nous ne pouvons pas aspirer vers un état qui lui ressemble ? Ne pouvons-nous égaler quelque héros chéri de nos livres juste pour nous sentir plus vrai que nature !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          424
thisou08
  09 septembre 2017
Hélas, je viens de terminer cette biographie magnifique.
J'ai pris mon temps. C'est ma façon de lire Kessel dont j'admire tant l'écriture.
Cette biographie, Kessel avait projeté de l'écrire avec son ami Mermoz. Hélas, le destin en a décidé autrement.
C'est donc seul que l'auteur retrace la vie de son ami, qu'il aima démesurément.
Il y a mis tout son coeur, tout son talent, il a fait des recherches, interrogé des proches, lu des écrits de Mermoz, il n'a rien laissé au hasard.
Vous souvenez-vous de ce film de 1965 « Ces merveilleux fous volants dans leurs drôles de machines » ?
Certes, la vie de Mermoz ne ressemble pas à ça...mais Mermoz était « un merveilleux fou volant » prêt à tout pour assouvir sa passion : l'aviation !
... Mais à l'époque, les avions étaient « de drôles de machines » rescapées de la guerre 14-18, tombant en panne, sans aucun moyen de communication, avec le pilote à la merci des éléments : le froid, le chaud, la tempête, les vents de sable etc.
Sa vie est une épopée dont l'auteur ne nous cache rien, le bon comme le moins bon. Mermoz était ivre de vie. C'était un explorateur, un génie de l'aviation, un passionné d'aventure, un homme qui croyait à l'amitié plus qu'à l'amour ( me semble-t-il ).
La naissance de l'Aéropostale fait partie de sa vie. Tous les grands aviateurs de l'époque font partie de sa vie. Le courrier passe avant tout, même si des hommes doivent y laisser leur vie.
Aujourd'hui, seulement 84,9 % des lettres prioritaires sont distribuées J+1 par La Poste. Qu'en penserait Mermoz ?
Certes, l'époque n'est plus la même me direz-vous. Certes. Et bien, je regrette celle qu'a connue Mermoz !
Je vous invite à participer à ce grand combat que fut l'ouverture des lignes postales aériennes à travers le monde, combat mené pour beaucoup par Mermoz.
Il y a laissé sa vie. Mais c'est ainsi qu'il voulait mourir...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
JCLDLGR
  12 octobre 2018
La plume de Kessel pour raconter l'aeropostale et l'un de ses célèbres serviteurs, un roman d'aventure, du suspens, avec des hommes qu'on aurait aimé connaître. L'admiration pour Mermoz par l'auteur est très présente, mais on connaît leur amitié.
J'ai particulièrement aimé les récits des moments les plus forts où l'aviateur était en grand danger (dans les andes en particulier) et ou avec du bricolage et un instinct de survie maximum il s'en sortait.
Lafin est dramatique, mais quel mort revée pour un tel homme !
Commenter  J’apprécie          120
tagos25
  18 novembre 2016
Deuxième ouvrage de Kessel que je lis et encore une leçon magistrale de style, récit et émotions (Les Cavaliers est tout simplement un chef d'oeuvre). Dès la première page j'ai été porté par les péripéties de Mermoz. Ce livre nous fait voyager dans les airs mais aussi sur la terre et à travers les hommes. de Palmyre au Sahara, des Andes au Brésil, les émotions sont fortes, la survie de ces pionniers de l'aviation ne cesse de nous étonner. J'ai d'ailleurs commencé ce livre pendant un vol transatlantique et je ne pouvais qu'admirer d'autant plus Mermoz et ses compagnons. A notre époque il semblerait qu'aucun défi d'aventure de cette envergure ne reste à accomplir. le style de Kessel est beau, épuré, énergique et sobre. le seul petit hic et l'admiration parfois excessive pour Mermoz (les compliments sont parfois un peu répétifis) et surement une partie est fantasmée.A lire absolument
Commenter  J’apprécie          100
pointcom2001
  11 décembre 2013
cet hommage à Mermoz est une très belle fresque, une histoire d'Hommes... c'est presque .. animal..! j'ai vraiment aimé...
Commenter  J’apprécie          70
Arthur409
  20 décembre 2016
Un des grands livres de ma jeunesse ! Je l'ai lu et relu jusqu'à ce qu'il soit complètement usé !

J'aimerais bien le retrouver maintenant.
Commenter  J’apprécie          56
montalba
  07 janvier 2013
Mermoz... Pour le plus grand nombre aujourd'hui c'est juste un nom de rue. Il y a 80 ans, ce nom faisait vibrer le monde entier.
Kessel propose d'entrer dans l'intimité d'un vrai conquérant de l'absolu. Un homme forgé par les épreuves. Un homme habitué à dominer les éléments... Jusqu'à l'accident qui le fauche, lui et ses camarades.
C'est puissant, c'est violent. cela sonne vrai. Loin de ces pseudos héros de pacotille pour télé réalité!!!
Mermoz est un claissque, à lire, au même titre que les livres de Saint Exupéry.
Commenter  J’apprécie          50
Chasto
  05 novembre 2018
Superbes lignes pleines d'enthousiasme et d'aventures.

Au détour de chaque page, un rebondissement, la découverte d'un trait de caractère, d'une attente.

Style clair, bref, rapide donnant tout son rythme à son oeuvre.
Commenter  J’apprécie          40
biblivore56
  29 mars 2013
Quel bonhomme !!! Quel courage !!! Vivre, vibrer et se doper à l'adrénaline !! Que ce genre de personnages haut en couleur manquent à la France d'aujourd'hui.
Commenter  J’apprécie          40


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (394) Voir plus




Quiz Voir plus

Mais si, vous connaissez Joseph Kessel !

Avec son neveu, il est l'auteur des paroles d'un hymne à la révolte et à la résistance écrit à Londres dans les années 40 :

L'affiche rouge
Potemkine
Le chant des partisans

10 questions
135 lecteurs ont répondu
Thème : Joseph KesselCréer un quiz sur ce livre