AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782847346466
283 pages
Tallandier (11/02/2010)
4.35/5   30 notes
Résumé :

Joseph Kessel tut l'un des premiers grands reporters français, l'un des meilleurs aussi. L'aventure, l'inconnu, le danger toujours proche, mais aussi le goût du récit et la soif de découverte, on retrouve dans ses premiers textes tous les ingrédients nécessaires, indispensables, aux grands reportages. Des Champs-Elysées, où défile une armée française victorieuse, aux rivages de Palestine, où Isra... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
christinebeausson
  16 décembre 2020
Les carnets d'un journaliste qui nous raconte ses rencontres entre 1919 et 1929.
Ce n'est jamais la reprise de chroniques écrites durant ce temps là, c'est plutôt années après années la réécriture de ce que fut l'actualité de ce temps là.
Après l''insurrection de Pâques 1916, parfois appelée les « Pâques sanglantes » (1),le journaliste Joseph Kessel a été envoyé en Irlande par le journal des débats (journal français publié de 1789 à 1944). Nous suivons les pérégrinations des révoltés en particulier le combat de Terence MacSwiney (2).
Son parcours l'entraîne entre 1922 et 1925 vers ce qui reste de l'empire russe et de ce que l'Occident retient de ces années au travers de rencontres avec des personnages illustres.
La rencontre avec Kerensky (3) ou plutôt la description de ce que fut la conférence qu'il donna à Paris en 1919 est la narration de ce que fut ce moment où un homme a essayé de faire comprendre ses motivations.
La rencontre avec les descendants de Tolstoï, rencontre littéraire où sont recherchés tous les lieux et les personnages qui flirtent à travers de simple récit de souvenir de ce que fut ce grand écrivain.
La rencontre avec celui qui tua Raspoutine celui dont le nom ne parle qu'à quelques érudits, le prince Félix Youssoupoff, non pas pour décrire l'assassinat mais décrire le processus qui permis de réaliser ce crime.
Sa découverte du monde l'entraîne enfin vers un état naissant, comment la Palestine allait devenir Israël après l'échec du projet Ouganda (4).
Constat du départ de juifs de toutes l'Europe vers ce qui sera peut être une terre hospitalière ou qu'ils réussiront à rendre hospitalière.
La suite des aventures de notre journaliste les années suivantes est plus liée à des faits divers qui nous entraînent de Paris vers les traces d'une ligne aéropostale de légende.
Un récit qui nous permet de replonger dans des faits dont nous avons peut être oublié l'existence ... enfin surtout de ma part.
(1)
L'insurrection de Pâques 1916 est un chapitre marquant de l'histoire irlandaise. Les faits sont cantonnés aux villes de Dublin et d'Enniscorthy. Malgré tout, cet événement fait partie de la mémoire collective des Irlandais. L'insurrection est entreprise par les mouvements républicains mais, mal organisée et avec des effectifs trop peu nombreux, les insurgés comptent sur un soutien populaire qui ne se manifestera pas. Son résultat est donc un retentissant échec militaire, mais, à la faveur de la féroce répression des Britanniques, il devient un immense succès politique pour les nationalistes irlandais les plus radicaux, face aux nationalistes pacifiques et modérés.
...
L'évènement a été largement commémoré à Pâques 2016, comme le centenaire des fondements de la création de l'État irlandais.
(2)
Terence MacSwiney, auteur dramatique, poète et homme politique irlandais, élu maire de Coro par le Sinn Féin au début de la guerre d'indépendance irlandaise en 1920. Arrêté par le gouvernement britannique pour sédition et incarcéré à la prison de Brixton, sa mort en octobre 1920, après 74 jours de grève de la faim, a attiré l'attention internationale sur lui et sur la campagne républicaine irlandaise.
(3)
Alexandre Fiodorovitch Kerenski, avocat et homme politique russe membre du Parti socialiste révolutionnaire. Après la révolution de février, il occupa différents postes ministériels dans les deux premiers gouvernements du prince Gueorgui Lvov, puis prit lui-même la tête du gouvernement provisoire, avant d'être chassé du pouvoir par les bolcheviks lors de la révolution d'octobre.
(4)
Le projet Ouganda est un projet d'implantation juive au Kenya, alors sous l'autorité de l'empire britannique. Il est présenté en 1903 par Theodor Herzl, et sur proposition britannique, lors du sixième congrès sioniste, comme solution temporaire pour le peuple juif. du fait du refus du pouvoir turc d'accorder l'autorisation aux Juifs de s'installer en Palestine, et le désarroi des communautés d'Europe orientale grandissant, Herzl envisage l'idée d'une potentielle acceptation du projet. Nombreux dans le mouvement sioniste sont ceux qui redoutent ce projet, même comme solution temporaire. Herzl lui-même insiste, dans son discours lors du sixième Congrès, sur le fait que « l'Ouganda n'est pas Sion, et elle ne sera jamais Sion ». 292 voix pour, contre 177 contre et 132 abstentions amènent le Congrès à désigner trois représentants afin qu'ils étudient sur le terrain les possibilités d'implantation. À leur retour, deux des trois émissaires repoussent toute éventualité d'installation en Ouganda, et le septième Congrès Sioniste, qui se réunit en 1905, rejette le projet dans son ensemble, à une forte majorité, se référant au fait que « toute tentative d'implantation en dehors de la terre d'israël va à l'encontre des principes décidés à Bâle ».
Le projet Ouganda soulève une vive et amère opposition au sein du mouvement sioniste. Nombreux sont ceux qui le considèrent comme une trahison envers la terre d'Israël, unique patrie du peuple juif. L'« affaire Ouganda » provoque une scission au sein du mouvement sioniste. Certains des adeptes du projet quittent le Congrès et l'organisation sioniste mondiale et fondent le mouvement territorialiste.
Une poignée de familles venues de Pologne et de Russie s'installèrent tout de même au Kenya. En 2015, la communauté juive compte 150 membres, venus d'Europe, d'Afrique ou d'Asie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
gill
  08 mars 2012
Joseph Kessel a écrit 6 tomes d'une série intitulée ''témoin parmi les hommes'' où il revient sur les grands moments du siècle et sur les grands reportages qui émaillèrent une carrière qui le mena à l'académie française.
Dans un style éblouissant et efficace il raconte les évènements du 20ème siècle qu'il vécut et qui furent tragiques.
Ces six ouvrages superbes - à mi-chemin entre le journalisme et la littérature - nous emmènent de l'Irlande à Israël naissante, en passant par le golf d'Aden et nous fait rencontrer nombre d'aventuriers et de personnages historiques dont le plus emblématique est Henri de Monfreid.
Commenter  J’apprécie          70
zembla
  14 mai 2011
Ce livre est le premier tome d'une série qui en compte six où sont rassemblé ses nombreux reportages journalistiques.
Kessel a eu une vie bien rempli , il s'est engagé dans l'artillerie puis dans l'aviation durant la guerre 14-18. de cette expérience il en tirera "l'équipage". Après la guerre, Joseph Kessel devient reporter et parcourt la terre entière pour écrire ses reportages. Dans ce tome, deux thèmes principaux : la rebellion des irlandais contre l'occupation anglaise et la construction de l'état d'Israël en Palestine.
Pour le premier thème, il rencontre les principaux acteurs du Sinn Fenn qui est la branche politique et ceux de l'IRA qui est la branche armée de l'armée revolutionnaire irlandaise. Il nous fait vivre de manière vivante la vie clandestine de ces militants qui sont recherchés par l'armée anglaise et qui risquent en cas de capture la mort. Ce qui est troublant c'est la modernité de ce texte car il ne faut pas oublié que le processus de paix en Irlande est récent et fragile. Il y a encore peu de temps, l'IRA revendiquait encore des attentats.
Pour le deuxième thème, il nous fait découvrir ces premiers colons sionistes qui sont en train de créer Israël. Car même si Israël a été crée en 1947 par une résolution de l'ONU, les juifs ont commencé dès la fin de la première guerre mondiale a venir s'installer en Palestine.
Ses reportages nous plongent dans ce monde d'après guerre où l'on pense que tous les espoirs de paix sont possibles. On est loin de penser que moins trente ans plus tard la seconde guerre mondiale va éclater avec ses atrocités. Avec ce recueil on apprend beaucoup de choses et on prend beaucoup de plaisir avec cette écriture riche et vivante.
Lien : http://desgoutsetdeslivres.o..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
urbanbike
  10 mars 2010
On devrait mettre un avertissement dans les librairies…! Comme il n'y en a pas, je me force à ne ressortir qu'avec trois bouquins à chaque fois sous peine d'acquérir le fonds. En allant chercher un bouquin pour mon fiston, je suis tombé sur la réédition en poche de textes de Kessel.
Ce premier tome rassemble les premiers textes de ce jeune correcteur engagé au Journal des Débats, rue des Prêtres-Saint-Germain-l'Auxerrois (le gaillard n'a alors que 17 ans, licence de lettres en poche). Dont son premier reportage, celui du 14 juillet 1919 avec ce défilé de la Victoire de la grande guerre et un portrait de Pétain alors, le rappelle-il, pareil à un triomphateur de l'antiquité. Ensuite, c'est son premier reportage à l'étranger auprès des membres du Sinn Fein…
Lien : http://www.urbanbike.com/ind..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
gillgill   09 mars 2012
Depuis son adolescence, il a couru en journaliste les grands chemins de l'univers. Il a joué son existence sur un avion archaïque, dans le vent de sable africain, avec les premiers pilotes de ligne. Il l'a jouée dans les tempêtes de la mer rouge, sous la "fortune carrée", pour dépister les derniers marchands d'esclaves. Il a entendu siffler les balles des guerres civiles et des insurrections nationales.
Grand reporter il l'est vraiment par vocation.
Et peut-être par prédestination.
Naître dans la pampa argentine de parents russes, grandir sur les rives de l'Oural, au seuil de la steppe d'Asie, acquérir sa langue, sa culture et sa patrie en France, s'engager dans une escadrille, enfin faire le tour du monde à vingt ans, au lendemain de l'armistice de 1918, comme officier aviateur d'une armée victorieuse, tout cela n'est-il pas de nature à vouer une vie entière au voyage et à l'aventure - cette aventure que, ces derniers mois encore, Kessel allait chercher au coeur de l'Afrique noire, chez les Mau-Mau insurgés et dans la haute jungle birmane, chez les mineurs de rubis...
(extrait de l'avertissement de l'éditeur inséré en début de l'édition parue chez "Presses Pocket" en 1973)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
christinebeaussonchristinebeausson   12 décembre 2020
(Les enfants de Palestine)
Ces enfants n'auront connu ni les ghettos, ni les humiliations, ni les massacres, ni même ce soupçon indistinct qui, dans les pays où ils sont traités d'égal à égal, a pesé sur leurs parents.
Nés sur un sol qui leur appartient, ne seront ils pas les premiers citoyens véritables d'une patrie juive, la première depuis deux mille ans ?
Commenter  J’apprécie          40
SepoSepo   26 avril 2014
Portrait de Terence Mac Swiney:

Par son obstination farouche, par son suicide lent et délibéré, Terence Mac Swiney, lord-maire de Cork, était devenu un symbole. Faible à défaillir, inerte et sans voix, il criait du fond de sa cellule dont il était décidé à faire son sépulcre, il criait la passion de l'Irlande tout entière. Cette Irlande en rébellion à laquelle il avait consacré son existence.
Né à Cork en 1880, il avait dans le sang ce besoin sacré de l'indépendance que trois siècles de domination anglaise, avec son cortège de répressions, de massacres, des famines, de spoliations n'avaient pas réduit.Dès qu'il eut atteint l'âge de l'adolescence, Mac Swiney fut au premier rang du combat. Il abandonna les études de sciences philosophiques et morales qu'il avait entreprises pour ne plus s'occuper que du mouvement libérateur de l'Irlande. p.28
(...)
Fervent du langage gaélique, il profita de ses moments de loisir forcé pour l'étudier davantage et pour écrire cet idiome.Comme la plupart des Irlandais militants, Terence Mac Swiney est poète. Son regard bleu s'illumine souvent de rêve et la passion ne lui enlève pas la douceur mystique si étrange chez ses révolutionnaires farouches. p.29
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
christinebeaussonchristinebeausson   12 décembre 2020
Les premiers émigrants juifs arrivaient en Palestine avec le sentiment que cette terre leur était dévolue pour y fonder un ordre nouveau. Ils étaient une poignée. Ils trouvaient, installés et méfiants, six cent mille Arabes. N'étaient ce point les prémisses d'une tragédie ?
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Joseph Kessel (53) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joseph Kessel
L'oeuvre de Patrick Deville s'étale à l'échelle du monde, parcourt tous les sentiers, toutes les mers ; dialogue avec des êtres aux identités plurielles, inspirés et formés par les espaces qu'ils occupent. Ce travail d'une vie a été récompensé par le Grand Prix de littérature de l'Académie française 2021 pour l'ensemble de son oeuvre et plus récemment encore, par le prix Joseph-Kessel du festival Étonnants Voyageurs 2022. Pour lui, "le moteur de tout cela c'est la curiosité insatiable". Rencontre.
#Litterature #EtonnantsVoyageurs #voyage
________________ Prenez place à La Grande Table pour rencontrer d'autres personnalités qui font l'actualité de la culture https://www.youtube.com/playlist?list=PLKpTasoeXDrpsBVAaqJ_sANguhpPukaiT ou sur le site https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-1ere-partie
Suivez France Culture sur : Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite
autres livres classés : reportageVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Mais si, vous connaissez Joseph Kessel !

Avec son neveu, il est l'auteur des paroles d'un hymne à la révolte et à la résistance écrit à Londres dans les années 40 :

L'affiche rouge
Potemkine
Le chant des partisans

10 questions
162 lecteurs ont répondu
Thème : Joseph KesselCréer un quiz sur ce livre