AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070403459
Éditeur : Gallimard (23/10/1997)

Note moyenne : 3.78/5 (sur 29 notes)
Résumé :

Vent de sable a été écrit à la suite du voyage que fit Kessel avec Émile Lécrivain sur la ligne Toulouse-Casablanca Dakar. Lécrivain était le plus ancien pilote de cette ligne qu'il avait ouverte officiellement le juin 1925. Casablanca et ses boîtes de nuit, Agadir et son quartier réservé, le fort Juby et le pénitencier militaire, Villa Cisneros et sa garnison espagnole sont les différentes ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
gill
  27 juin 2013
Le titre est prometteur. le sujet ne l'était pas moins. Pourtant "Vent de sable" n'est pas un grand récit épique ou un reportage époustouflant comme ceux dont Joseph Kessel avait l'habitude de nous régaler.
L'auteur ne raconte pas, dans ce livre, la grande aventure de l'aéropostale.
Il ne fait que l'évoquer.
Et l'ouvrage, s'il reste un bon livre, en souffre néanmoins.
L'aéropostale est née de la vaillance, de la foi et de la passion d'une poignée de pilotes qui se groupèrent autour d'un homme d'affaires avisé.
En effet, Pierre-Georges Latécoère présenta, plusieurs mois avant l'armistice de 1918, le premier projet de ligne commerciale européenne qui reliait Paris à Buenos-Aires.
Face au refus du gouvernement, il décida de prouver, seul, étape par étape, le réalisme de son projet et mit un an pour établir la ligne Toulouse-Casablanca qui ne fut qu'une première étape avant d'atteindre le Sénégal puis le Brésil...
Joseph Kessel, lui-même pilote d'escadrille durant la première guerre mondiale, part à la rencontre de ces héros "volants" pour qui le courrier est une chose sacrée.
Et il nous présente, avec talent, ces hommes, ces machines, ces paysages et ces dangers qui firent la grande aventure de l'aéropostale, dans un ouvrage qui, s'il n'est pas un de ses plus prestigieux, n'en reste pas moins un excellent livre d'aventure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
penotpascal
  01 septembre 2013
Ce livre n'est pas un roman, c'est un récit du temps où les journalistes avaient le temps, du temps où internet et les autoroutes de l'information n'existaient pas, du temps où les journalistes vivaient leurs articles, du temps où ils partageaient les peines, les joies et les déboires de leurs sujets.
Ce livre raconte non pas l'histoire de l'aéropostale, mais une histoire, un vécu de ses hommes. Un très beau livre.
Commenter  J’apprécie          60
liberliger
  28 octobre 2012
L'épopée de l'aéropostale en Afrique en un court récit. Des personnages, des paysages. le style de Kessel et sa passion pour ces pilotes.
Commenter  J’apprécie          30
Madimado
  10 novembre 2010
Une histoire qui promettait d'être passionnante, au coeur de l'aéropostale et une écriture fade qui la gache totalement.
Lien : http://madimado.com/2010/11/..
Commenter  J’apprécie          20
Madimado
  06 mars 2011
Une écriture vieillie et qui rend une histoire qui aurait pu être captivante d'un ennui mortel.
Lien : http://madimado.com/2010/11/..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
gillgill   28 mai 2013
Peu d'images font lever autant que celle-là le désir de départ, de l'aventure. Combien son action est plus puissante que celle des affiches où l'on voit des paquebots voguer sur les flots sans nom et à qui jusque-là était réservé le pouvoir de troubler le coeur des hommes sensibles aux prestiges terribles de l'espace !
Ici, le magnétisme de l'avion, l'odeur du danger attirent ceux qui aiment, sur des sables ou des fleuves inconnus, le jeu éternel de la vie et de la mort.
Tout cela force le passant, même s'il ne s'en rend pas compte, à suivre des yeux, un peu plus longuement qu'il ne le fait pour les autres, l'enseigne lumineuse de l'Aéropostale, sceau de la hardiesse et de l'inquiétude humaines dans la plus tranquille des avenues.....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
CornelioCornelio   20 mars 2019
Là, en une demi-heure, tandis que j'attendais mon ami Édouard Serre, je fus étourdi. Devant les cartes où s'étalaient les noms les plus prestigieux, les plus chargés de lointain et de secret, devant ces diagrammes et ses courbes qui transposaient en graphiques l'effort des machines et des hommes, les kilomètres, les sables, et les mers, en écoutant Serre donner au téléphone des ordres pour établir des postes électriques sur les côtes de la Méditerranée, dans le Sahara, en Mauritanie, à Santiago du Chili, à bord des avisos, je compris soudain que cette compagnie était un organisme gigantesque, avec ses chefs, ses disciplines, ses ingénieurs, ses navires, sa flotte aérienne, ses bâtisseurs dans le désert, ses aventuriers, ses mystiques, — bref, que c'était une des plus belles cellules humaines qui se puisse rencontrer car elle poursuit une œuvre de risque et d'amour, qu'elle est en plein élan, en pleine jeunesse, et que la réussite définitive — c'est-à-dire la mécanisation et la mort — sont encore loin d'elle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
CornelioCornelio   20 mars 2019
D'ici très peu d'années on ne comprendra guère ce récit. Les machines volantes seront si rapides et si sûres, les instruments de bord et leur usage si perfectionnés que le vol deviendra une navigation paisible. J'espère cependant qu'on n'oubliera pas tout à fait les premiers courriers du désert.
Ceux qui mirent les premières voiles sur des coques creuses n'avaient pas plus de cœur ni d'audace.
Commenter  J’apprécie          10
liberligerliberliger   02 novembre 2012
Un homme qui a eu sa vie déformée par la lecture et le besoin d'écrire ne peut jamais rêver, hélas ! sans mêler à ses rêveries des éléments tirés des livres.
Commenter  J’apprécie          30
MadimadoMadimado   10 novembre 2010
Gourp avait repris de la valeur. On lui donnait à boire et on le soignait… avec du crottin de chameau. Qu’on se figure ce trajet affreux d’un homme percé de balles et de coups de poignard, ballotté au gré de la marche d’un dromadaire, terriblement fatigante même pour un voyageur valide, sous le soleil du Sahara espagnol et avec la gangrène qui commence à ronger ses plaies !

Commenter  J’apprécie          00
Videos de Joseph Kessel (42) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joseph Kessel
Payot - Marque Page - Olivier Weber - Dictionnaire amoureux de Joseph Kessel
autres livres classés : agadirVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Mais si, vous connaissez Joseph Kessel !

Avec son neveu, il est l'auteur des paroles d'un hymne à la révolte et à la résistance écrit à Londres dans les années 40 :

L'affiche rouge
Potemkine
Le chant des partisans

10 questions
132 lecteurs ont répondu
Thème : Joseph KesselCréer un quiz sur ce livre