AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Benoît Domis (Traducteur)
ISBN : 2352942683
Éditeur : Bragelonne (15/02/2009)

Note moyenne : 3.94/5 (sur 54 notes)
Résumé :
Lydia Danse croit avoir enfin trouvé le bonheur du foyer. Son mari semble le meilleur des hommes. Leur jeune fils est merveilleux. Pourtant le Mal se cache sous son propre toit.

Les années passant, la façade s'effrite, et son mari, sûr de sa toute-puissance, resserre son emprise sur sa famille. Tous les moyens de coercition sont bons, pourvu qu'ils lui procurent l'ivresse du pouvoir.

Prête à tous les sacrifices et à se mettre elle-mêm... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
diablotin0
  26 janvier 2019
Encore une histoire qui montre que le système judiciaire est défaillant et parfois même corrompu . Cela en devient presque malheureusement banal du fait de sa récurrence… Cela n'enlève en rien bien sûr le côté bouleversant de ce livre , je dirais même au contraire puisque l'incompréhension , la sidération se transforment en révolte.
A chaque fois dans ce genre de livre, je voudrais pouvoir lire beaucoup plus vite pour connaitre l'issue, je m'interroge et surtout m'énerve contre le système poussif, incompétent et corrompu.
Tout au long de ce roman , tiré d'une histoire vraie d'après l'auteur, une mère se bat pour protéger son fils des violences physiques et psychologiques de son père.
C'est un livre qui ne se lit pas tranquillement sur son canapé mais qui se lit avec une boule au ventre, un sentiment de dégoût, proche de la nausée. C'est un livre qui est classé dans les thrillers avec l'étiquette sérial killer mais c'est surtout un livre sur la non humanité, l'aspect le plus vil de l'humain.
La fin coupe le souffle …
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          489
Foxfire
  03 mars 2014
Il y a, à mon sens, deux façons d'écrire un récit centré sur l'ultra violence : faire un divertissement en donnant à la violence une intention récréative comme le ferait un film d'horreur ou bien faire un récit ultra-réaliste, ancré dans le quotidien avec un versant psychologique. Jack Ketchum a déjà oeuvré dans les deux : le divertissement avec le réussi Morte saison et le réaliste avec l'excellent Une fille comme les autres.
Fils unique se place dans seconde catégorie, il est donc inévitable de faire la comparaison avec Une fille comme les autres. Mais là où Une fille... faisait surgir des réflexions (sur le laisser-faire, sur le voyeurisme), Fils unique ne soulève aucun questionnement. Là où Une fille... parvenait à être subtil même dans l'horreur absolue, Fils unique se contente de n'être qu'un étalage gratuit et complaisant d'atrocités.
Les personnages sont sans épaisseur, creux. Ils ne se définissent que par rapport à l'affaire. Ils n'évoluent pas, ils n'ont aucun arc transformationnel. Ils sont enfermés dans leur fonctions stéréotypées, l'accusé, la victime... Ils ne sont que ce qu'ils sont dans le cadre de l'affaire, ils n'existent pas en dehors.
Par ailleurs, le récit use et abuse de facilités, de ficelles dans le seul but de provoquer l'indignation mais pas de faire réfléchir.
Je l'ai lu jusqu'au bout, par fascination malsaine sans doute, mais aussi dans l'attente d'un embryon de réflexion (qui n'est jamais venu). Un roman dont je suis sortie avec le désagréable sentiment d'avoir été prise pour une imbécile.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          184
lisalor
  10 octobre 2014
Mon avis : Je suis une grande fan de Jack Ketchum, c'est un auteur qui s'inspire de faits divers réels et qui nous propose souvent des histoires assez sordides. Après une grosse déception avec "Cache cache effroyable", je retrouve l'auteur de "Morte saison" et de "Une fille comme les autres".
Lydia rencontre Arthur au mariage de sa soeur, charmant, charmeur, leur relation évolue assez rapidement avec un mariage et un enfant. Dommage pour elle car elle vient de pactiser avec le diable.
Au bout de quelques mois Arthur montre son vrai visage et là commence les atrocités, c'est un pervers sexuel qui n'hésite pas à s'en prendre à son propre enfant. Lydia le quitte et il s'en suit un procès hallucinant qui vous laissera les bras ballants.
Alors là attention ! le monde de Ketchum est fait d'ultra violence, de pédophilie, d'abus sexuel, de maltraitance. Il est judicieux de passer votre chemin si vous n'avais pas le coeur bien accroché pour rentrer dans son univers fait de meurtres, de viols, de torture d'enfants.
Lien : http://lisalor.loulou.over-b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          151
La_Bibliotheque_de_Juju
  10 avril 2017
Un livre choc!!!
Je craignais surtout le "gore" dans cet ouvrage et c'est finalement la violence psychologique et l'horreur du système judiciaire qui m'a laissé pantelant en finissant ce livre!
Un livre dur, qui fait réfléchir quelques temps après sa lecture.
Commenter  J’apprécie          152
Lizouzou
  09 novembre 2014
Lydia Danse est marié à Arthur et ils ont eu ensemble un petit garçon Robert. Tout semble parfait mais le Mal est présent au sein de leur foyer. Son mari ne semble pas être l'homme parfait qu'elle imaginait. Petit à petit, la vie de Lydia et celle de Robert, vont devenir un véritable enfer. Lydia va donc prendre le taureau par les cornes et se battre pour être enfin libre !
Après avoir adoré "Une fille comme les autres" du même auteur, il me tardait de découvrir ses autres romans. Malheureusement, il n'est pas beaucoup traduit en français (3 romans à ma connaissance) et c'est vraiment dommage ! Une de mes collègues m'a prêté ce titre et il est restait dans ma PAL trop longtemps à mon goût !
Avec Jack Ketchum, il est de bon ton de s'accrocher pendant sa lecture. Cet auteur a la particularité de faire monter la pression crescendo, de laisser une belle part de suspense et de nous livrer des moments chocs dont on se souvient longtemps après avoir refermé le livre.
Ici, l'auteur nous plonge au sein d'un foyer tout ce qu'il y a de plus ordinaire mais qui en réalité cache beaucoup de choses. Lydia va accuser son mari Arthur d'agressions sexuelles sur leur fils Robert. le lecteur apprendra à connaitre Lydia et Arthur, bien avant qu'ils forment un couple. Certains épisodes de leur vie commune nous sont alors livrés pour nous donner une image bien précise des personnages. Petit à petit, le lecteur se fait sa propre opinion : on va s'attacher à certains personnages et en haïr d'autres.
L'auteur s'attaque également au domaine de la justice. Les juges, les avocats, le système judiciaire américain entier en prend pour son grade, notamment lorsque nous sommes derrière le livre et que nous suivons l'affaire du début jusqu'à la fin.
Ici, pas de scènes ultra choquantes comme j'ai pu lire dans "une fille comme les autres", mais néanmoins l'auteur arrive par quelques mots ou passages à nous glacer d'effroi. Mais impossible pour autant de lâcher le livre, avant de savoir le fin mot de l'histoire, avant de comprendre le pourquoi du comment.
C'est mon deuxième livre de Jack Ketchum et je dois dire qu'il se place dans mon classement des auteurs préférés en polar. C'est aussi parce qu'il s'inspire de faits réels que ses livres me touchent véritablement. D'ailleurs, l'auteur nous explique à la fin ses recherches dans une postface.
Bref, si vous n'êtes pas une âme sensible et que vous aimez le suspense, ce livre devrait vous plaire ! ;)

Lien : http://lespetitslivresdelizo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
JoyceGJoyceG   21 janvier 2018
Il n’éprouvait pas de haine particulière à l’égard des ivrognes. Après tout, les alcooliques étaient des gens comme les autres. Des gens vulnérables. Voilà ce qu’il détestait. La vulnérabilité insouciante, presque désinvolte, de certaines personnes, capables de se fourrer dans les situations les plus invraisemblables avec de parfaits inconnus et de s’étonner après si les choses tournaient mal. A croire qu’ils pensaient que leur innocence suffirait à les protéger, comme si l’innocence et la vertu pouvaient protéger de quoi que ce soit en ce bas monde. Il était bien placé pour savoir qu’il n’en était rien. Il se savait né pour accomplir bon nombre de choses, mais une de ses missions consistait à leur faire prendre conscience de la vérité. A leur apprendre que le monde était un endroit sombre. Où il fallait échapper aux conséquences de ses actes. Tout le monde agissait ainsi toujours. Celui qui l’oubliait le faisait à ses risques et périls. Et devenait une victime.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
KhiadKhiad   18 octobre 2015
Qu'est-ce qu'il pouvait répondre ?
Il savait qu'il devait dire quelque chose pour les aider. Ils faisaient ça uniquement pour lui, pour obliger son père à arrêter. Il voulait que son père arrête plus que tout au monde, mais il ne voulait pas qu'il fasse du mal à sa maman et il le ferait. Il connaissait son père mieux que personne. Il lui ferait très mal.
Et c'était à lui de la protéger.
Commenter  J’apprécie          10
Amnezik666Amnezik666   30 mai 2014
D’ailleurs, personne ne mettait en doute son intelligence, mais dans la personnalité des gens – un peu comme dans les bureaucraties – la merde semblait toujours venir flotter à la surface.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Jack Ketchum (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jack Ketchum
The Girl Next Door (2007) - Trailer
autres livres classés : pédophilieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
530 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre
.. ..