AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Un couple presque parfait (12)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
iris29
  09 mai 2019
Mais que ça fait du bien de retrouver Marian Keyes !
Dans les années 1990/2000, elle fut ( avec Helen Fielding , Sophie Kinsella ..) ,une des premières à écrire pour nous les ( jeunes) femmes, des histoires qui faisaient écho, à ce qu'on vivait. de jeunes trentenaires , souvent citadines, qui se lançaient dans la vie professionnelle et amoureuse. Des héroïnes qui n'étaient pas héroïques et avaient leurs faiblesses et leurs dépendances (aux fringues, aux soirées, à l'amour, aux gaffes , etc... )
Mais les jeunes trentenaires ont vieilli [ Si, si… ]. Et désormais, elles ont un mari, une famille, un job prenant et des problèmes [ a lot of problems... ].
Marian Keyes étant Irlandaise, cap sur Dublin et la famille d'Amy .

Après avoir perdu son père, Hugh, le mari d 'Amy, [ jusqu'ici , une crème d'homme... ] , veut faire un break .
Un break dans sa vie, dans son couple, avec ses filles, avec son pays aussi , puisqu'il envisage un séjour de 6 mois en Asie du Sud- Est.
Mais , c'est juré, il va revenir car il aime toujours Amy, mais entre temps , tout peut arriver : open bar !
Pendant ce temps , Amy est sensée s'occuper de tout … des filles (une d'un premier mariage , leur fille commune et sa nièce de seize ans, qu'ils élèvent depuis qu'elle est petite). Elle est sensée survivre aussi à son boulot (2 jours à Londres et le reste de la semaine à Dublin), survivre au ménage, aux courses et à son père qui a la maladie d'Alzeimer… Si Amy était fatiguée avant, que va t'elle devenir pendant son absence ? Et si lui a le droit d'aller voir ailleurs, pourquoi pas elle ?
Comment seront-ils après ce break et de quoi auront- ils envie ? Continuer ou se séparer ?

Prise dans l'ouragan qu'est la vie d'Amy, je me suis sentie bien et en refermant mon livre , j'avais l'impression de quitter des gens que je connaissais depuis un bail… Marian Keyes excelle à décortiquer les relations de couple, les relations mères/filles , et la vie qui passe , pas toujours tendre.
Les situations que vivent ses personnages sont observées avec une acuité, une finesse qui m'a fait croire qu'elle connaissait tout ce petit monde...
Les héroïnes de chick- lit ont bien changé ! Désormais, elle ne se demandent plus si elle vont rencontrer le prince charmant, elles se demandent comment le garder, comment rester amoureuse de leur mari, entre un boulot de dingue, le ménage, les fins de mois difficiles, les gosses à gérer et les parents malades à baby sitter… Désormais , ce ne sont plus elles , les filles stylées , c'est leurs filles ! (qui vloguent ou qui animent une chaine You tube).
Heureusement , l'honneur est sauf, Amy a un métier très en vogue, dans la chick-lit : attachée de presse, que Marian Keyes décrit à la perfection,( je me suis régalée… )
Mais sinon, les héroïnes , tout comme les écrivaines, ont muri, changé , vieilli, et leurs combats sont différents; Marian Keyes soulève le problème de l'avortement en Irlande, de la crise financière qui empêche les classes moyennes et les jeunes d'acheter un logement, et la maladie d'un proche , pas suffisamment prise en charge par la société.
Mais elle le place en arrière fond, sans lourdeur, avec le sourire, et la légèreté que l'on peut attendre d'une bonne comédie .
Le cru 2019 Marian Keyes est excellent , elle a bien fait de prendre son temps.
J'ai vu que les éditions françaises n'avaient pas traduit tous ses livres, mais qu'est ce qu'ils f...ont !
En anglais, le titre , c'est: The break : pas besoin de traduire, on avait toutes compris…

Le mot de la fin au journal Times : " Jubilatoire "!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          465
kateginger63
  01 juillet 2020
Madame et Monsieur en détresse
*
Vous croyez que c'est encore de la énième chick-lit ? Vous aurez à demi-raison. L'auteure est connue pour ce genre de littérature. Elle a eu quelques succès depuis une quinzaine d'années. Je n'ai pas vraiment été attirée par ses précédents romans, trouvant toujours la couverture et le pitch trop mièvre. Alors pourquoi ce choix aujourd'hui? Peut-être parce que comme l'héroïne je suis une quarantenaire, que son histoire de couple résonne un peu par ci-par là...
*
Le début fût un peu poussif, lu une cinquantaine de pages, laissé de côté, revenu quelques fois et il y a eu un déclic, puis je l'ai dévoré jusqu'au bout.
*
Une quadra irlandaise avec une vie assez plan-plan, chargée de com, mariée 2X , trois filles (dont l'une est sa nièce), un petit pavillon de banlieue en Irlande. Voilà rien de bien folichon. Et pourtant,c'est la tempête dans son couple. Ça y est, j'ai lâché les deux mots fatidiques : Problème et Couple.
*
Entre le mari qui fait sa crise de la quarantaine et veut faire un break de 6 mois en Thaïlande et elle qui lorgne une aventure extra-conjugale, rien de plus moderne et malheureusement banal, me direz-vous.
Eh bien justement, cette situation interpelle. Autant les hommes que les femmes. La routine, les soucis financiers, les enfants devenus grands, la tentation paraît grande de "voir ailleurs" .

Marian Keyes a mis le doigt dessus et ça fait mal. Par l'entremise de ce couple, elle décortique les différentes étapes de la rupture (déni, négociation, colère dans le chagrin, dépression, acceptation). On peut aussi parler de deuil d'ailleurs.
Avec humour, bienveillance et juste ce qu'il faut de dérision, elle a proposé une histoire moderne d'un couple aux abois.
J'ai surligné beaucoup de passages qui sonnaient juste. La fin apporte un surcroît de tendresse bienvenue (sortez les mouchoirs)
*
Une lecture légère mais pas tarte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          363
Melisende
  22 avril 2019
Marian Keyes semble être une autrice très appréciée, en Irlande et dans tous les pays où elle a été traduite. Je la découvre ici grâce à ce Couple presque parfait et je suis largement convaincue. Je pensais – à tort – que je lirais un énième titre de « chick-lit », une énième romance un peu niaise qui me ferait lever les yeux au ciel… mais non. Définitivement non. J'ai trouvé dans ce roman, des questionnements intéressants au sujet de l'amour, des personnages touchants et de belles émotions. Une très belle découverte donc !

Alors qu'ils s'aiment depuis 17 ans, Hugh et Amy font un break. Enfin, surtout Hugh. Après la mort d'un de ses proches amis et de son père bien-aimé, le quarantenaire ne sait plus où il en est, il sait qu'il aime toujours sa femme mais il ne peut plus continuer ainsi, il a besoin de partir loin pour se reconstruire, pour vivre de nouvelles aventures. Mise devant le fait accompli, Amy n'a d'autres choix que de serrer les dents et de continuer à vivre son quotidien, coûte que coûte.
Le boulot est toujours aussi épuisant, ses trois filles – adolescentes et jeunes adultes – ont toujours autant besoin d'elle, ses parents de plus en plus depuis qu'Alzheimer est entré dans leur vie, son ex (père de sa première fille) revient en force et les amis/voisins ne cessent de la harceler pour savoir ce qui se passe. Entre la colère, la tristesse, la jalousie, la fatigue et la culpabilité, Amy trouve malgré tout la force d'avancer, un pas après l'autre. Et les semaines, les mois passent.

La narration n'est pas tout à fait linéaire car, disséminés entre les chapitres présents (qui racontent le départ d'Hugh et tous les événements qui en découlent), le lecteur découvre quelques bribes du passé d'Amy. Son premier mariage, l'abandon subit à cause du père de sa première fille, la difficulté à remonter la pente en tant que très jeune mère célibataire, la rencontre avec le merveilleux Hugh… et des années plus tard, son attirance pour un journaliste londonien. Parce qu'on le découvre, Amy n'est peut-être pas si innocente que ça. Et si elle, n'a jamais franchi le pas, ne s'est jamais enfuie aux bras d'un autre homme, elle y a malgré tout déjà pensé.

Marian Keyes nous offre des personnages qui ont du relief et assez de complexité pour en faire des figures tangibles, presque réelles et donc particulièrement touchantes. A commencer par Amy évidemment, qui m'a touchée plus d'une fois, qui m'a parfois un peu déçue, parfois impressionnée et que j'ai toujours trouvée très humaine.
Même s'il est absent de la plus grande partie du roman, sa présence plane pourtant sur l'ensemble et même si on peut avoir un avis tranché sur son comportement, je n'ai jamais réussi à en vouloir à Hugh. Je crois même que j'ai compris ses choix, ses peines, ses forces et ses faiblesses. Lui aussi est presque devenu un être de chair et de sang sous mes yeux.

Et que dire de tous les personnages secondaires ! Secondaires peut-être mais indispensables à l'intrigue et certainement pas moins bien traités que les principaux, au contraire même ! Qu'il s'agisse des filles du couple, des parents, des collègues ou des amis, tous ont un petit quelque chose, une petite étincelle de vie qui les rendent palpables.
J'ai adoré la mère d'Amy, une grand-mère 2.0 à mourir de rire ; j'ai été émue par la dernière fille (adoptive) du couple qui se bat avec plusieurs problèmes (anorexie, avortement…) ; j'ai souri lorsqu'une des amies d'Amy décrit le cauchemar qu'elle vit à cause de ses deux petites jumelles hyperactives ; j'ai réfléchi à la relation que notre héroïne commence à entretenir avec un autre homme que son mari…

L'autrice revient sur la question de l'amour qui dure (ou pas). Comment faire durer les relations ? Comment traverser les épreuves du quotidien et se relever sans se perdre et perdre l'autre dans la bataille ? Comment contourner la routine ? Faut-il d'ailleurs absolument la fuir ? Peut-on céder aux tentations extérieures ?
Je ne sais pas si j'ai trouvé des réponses à toutes ces questions mais j'ai pu avoir quelques pistes de réflexions, quelques tentatives de compréhension, grâce au vécu des personnages. Et je crois que j'ai tout de même appris quelques petites choses grâce à eux.

J'ai apprécié la plume de Marian Keyes. J'y ai trouvé juste ce qu'il faut d'humour, d'émotions et de sensibilité. Je n'ai pas eu de mal à me laisser transporter dans cette famille de la classe moyenne de la banlieue de Dublin et j'ai rapidement réussi à visualiser les scènes de leur quotidien.
Le seul petit bémol que j'ai pu relever pendant cette lecture est lié à un souci de dates. Les chapitres « flash-back » sont annotés en ouverture d'une phrase qui rappelle la chronologie : « 16 mois auparavant » par exemple. Sauf qu'à plusieurs reprises, les « 16 mois » se transforment en « 6 mois » ce qui ne correspond a priori pas du tout à l'intrigue. Alors problème de traduction ou erreur dans le texte d'origine ? Dans tous les cas rien de grave, vous ferez vite la correction par vous-mêmes.

Bref, j'ai été touchée. J'ai été traversée par tout un tas de sentiments, d'émotions et de réflexions face aux scènes de la vie quotidienne décrites par Marian Keyes. L'autrice nous offre un zoom sur la vie d'une famille et de ses proches, tout un tas de personnages qui vivent des situations parfois drôles, parfois tristes, parfois légères, parfois difficiles… Des figures qui vivent et évoluent sous nos yeux.
Lien : http://bazardelalitterature...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Songedunenuitdete
  25 mars 2019
Le résumé de ce livre était plutôt prometteur, un couple au bord du précipice qui tente de sauver ce qu'il reste à sauver en faisant un break. L'idée était bonne, mais je m'attendais à autre chose.

Amy est une quadragénaire heureuse dans son couple, malgré quelques moments difficiles que vit chaque couple. Son mari Hugh lui apprend un beau jour qu'il veut partir pour six mois pour se retrouver et profiter de sa vie après deux deuils qui l'ont beaucoup affecté. Amy fait tout pour faire changer d'avis son mari, comment pourrait-elle vivre sans lui pendant six mois alors qu'elle l'aime encore ? Hugh est formel rien ne pourra l'empêcher de partir à l'autre bout du monde pour retrouver sa jeunesse et ainsi ne pas avoir l'impression que sa vie lui file entre les doigts.

Plus sur notre site ;)
Lien : https://songedunenuitdete.co..
Commenter  J’apprécie          60
MAGALI08
  27 juillet 2020
Une lecture mitigé où j'ai eu du mal à comprendre les personnages, leur actions et réactions. Mais j'ai quand même apprécié certains passages qui m'ont fait sourire. J'ai aimé que ce soit un "style" de journal, on voit évoluer les différents personnages aux fils des pages.
La plume de l'auteure est fluide sans fioritures.
Commenter  J’apprécie          20
ElodieLaLectrice
  20 mars 2019
Marian Keyes, fondatrice du style chick-lit, est l'auteur de 12 livres traduits en 36 langues. Toujours curieuse de nouvelles découvertes, j'ai voulu m'essayer à l'un de ces livres au style que je ne connaissais pas jusqu'alors. Pour ceux qui ne le savent pas, Qu'est-ce que le chick-lit ? C'est un style écrit pour les jeunes femmes et qui parle des sujets d'actualité avec un point de vue féministe et encourageant.

Dans cette histoire nous retrouvons Amy et Hugh, un couple de quadragénaire au bord du précipice. Hugh a décidé de faire un break et s'en va pour six mois à l'étranger afin de vivre et de s'évader pour se retrouver. Amy n'a pas d'autre choix que de l'accepter, de subir et surtout de continuer à porter sa famille à bout de bras. C'est l'histoire d'un couple en détresse en prise avec leur quotidien.

Amy va finalement devoir faire face la tête haute, seule, car rien ne pourra faire changer Hugh d'avis... Un flot de sentiments contradictoires va se bousculer en elle. Elle est dévastée, elle est malade, elle est en colère, mais surtout ce sentiment de trahison ne la lâchera pas. C'est l'histoire d'une prise de conscience commune.

Comment pourront-ils survivre à cela sans conséquence ?

Sur un ton réaliste, Marian Keyes aborde les relations humaines et aléas de la vie de couple. Elle joue sur les émotions mais toujours sans illusions et nous apporte aussi de l'humour et des situations cocasses. Elle nous entraîne également sur le chemin du questionnement et de la remise en question avec toujours une dose de sourire.

Nous faisons nous engloutir dans notre quotidien ? Que pourrions-nous changer si nous le pouvions ? Peut-on avoir droit à une nouvelle chance, un nouveau départ ?

Malgré le sujet difficile portant à la réflexion, je ne suis pas du tout arrivé à entrer dans cette lecture que j'ai eu l'impression de survoler pendant la majeure partie du livre. Tenaillée par un sentiment étrange au fil de la lecture, j'ai été partagée entre le noeud de l'histoire et la légèreté des personnages et me suis perdue dans un style que je n'arrivais pas à définir. J'ai trouvé que les 700 pages n'étaient pas vraiment justifiées et me suis souvent ennuyée. Me manquait-il peut-être une intrigue à suspense ?
Lien : https://www.facebook.com/Blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
VirtuellementVotre
  22 février 2019
La routine, le stress, les soucis financiers et familiaux sont autant de facteurs qui touchent nos existences et apportent une monotonie spécialement chez les couples de longues durées. Est-il alors surprenant que certains d'entre nous essaient de s'évader, se cherchent et tentent par tous les moyens de retenir le temps et de se l'approprier ?

C'est avec beaucoup de recul et de justesse que Marian Keyes aborde le thème difficile de l'amour avant, pendant et après cette prise de conscience. Avec « Un couple presque parfait », elle interpelle autant les hommes que les femmes et remet en perspective des comportements qui peuvent nous sembler inadmissibles sur le moment, mais qui finalement font rapidement écho à certaines pensées que nous avons tous pu avoir un jour.

J'ai immédiatement été apostrophée par la détresse de ces deux personnes en prises avec leur quotidien qui malgré la profondeur du lien qui les unit, attendent plus de leur vie. Et si je me suis naturellement identifiée à Amy, j'ai malgré tout eu un gros pincement au coeur pour Hugh, car son attitude et sa décision ne sont pas moins douloureuses. Alors oui, je vois déjà les « puristes » dire que personne au grand jamais ne leur jouera ce tour, que si c'est pour s'éloigner de la sorte, autant se séparer pour de bon et qu'il est impossible de pardonner….. Et si j'avais lu ce roman il y a quelques années peut-être aurais-je tenu ce même discours. Seulement voilà, à l'aube de mes quarante ans, j'ai au contraire parfaitement compris les deux parties et n'ai pu prendre position pour aucune d'entre elles.

Ce livre a eu le mérite de m'apporter une bonne dose de sourire et si j'ai trouvé particulièrement attachants ces personnages, c'est surtout la tristesse qui a pris le pas sur ma lecture. Je ne dis pas que ce texte est déprimant, bien au contraire, l'autrice apporte de l'humour et des situations cocasses qui le rendent très agréable, mais je pense que je me suis tellement mise à la place de couple et surtout de son héroïne que je me suis sentie dépassée par mes émotions.

Car malgré l'humiliation, l'incompréhension, la colère et la confusion, Amy doit continuer, se lever, aller travailler, rester forte et assumer ses responsabilités. Elle se retrouve propulsée au centre de l'attention et ne sait plus sur quels sentiments s'appuyer. Il y a une réelle difficulté à faire la part des choses dans ce genre de situation. Un besoin de comprendre, un questionnement sur notre aptitude à savourer tous les instants de notre vie et la nécessité de trouver un coupable à notre douleur. Marian Keyes exprime parfaitement cet ouragan qui dévaste Amy et démontre qu'on ne peut pas remonter le temps et que chacune de nos décisions a un impact sur nos existences.

« Un couple presque parfait » est un livre qui m'a émue parce que je me suis sentie totalement investie dans cette histoire. Si ma chronique peut sembler à contre-courant de ce que vous pourrez lire dans d'autres avis, je tiens tout de même à préciser que c'est avec un immense sourire que j'ai mis fin à cette lecture. N'oubliez pas, nous avons beau savoir la chance que nous avons, nous commettons tous des erreurs malgré tout l'amour et la bienveillance du monde.
Lien : http://www.virtuellementvotr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Mamyfran
  28 décembre 2020
Le monde d'Amy vient de s'écrouler : son mari, Hugh, si aimant, fidèle, compréhensif, serviable… vient de lui annoncer qu'il veut faire un break ! En bref, il part seul, pour une période de six mois dans le sud-est asiatique. Bien sûr qu'Amy comprend la décision de Hugh : la mort de son père l'a beaucoup marqué, et puis il s'est tant investi dans l'éducation des filles : Neeve, la fille issue du 1er mariage d'Amy, Kiara leur enfant, et Sofie, la fille qu'ils ont recueillie…
Leur couple, c'est « Un couple presque parfait ».
Mais dès qu'elle se retrouve réellement seule, Amy va traverser des périodes de profond désespoir, de colère, d'introspection aussi. Confrontée aux photos de son mari avec une belle inconnue sur FB, Amy commence à craindre que son mari ne lui revienne plus. Il est temps pour elle de se reconstruire, et pourquoi pas renouer avec cette amourette débutée un an plus tôt avec ce séduisant journaliste ?
Marian Keyes, l'auteure, tente de nous mettre dans la peau d'Amy dès le début. J'ai eu un peu de mal, ne comprenant pas toutes les références vestimentaires et stylistiques pour représenter Amy (elle est sponsorisée ou quoi ?).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
InhiF
  20 octobre 2020
Une lecture légère et agréable, bien rythmée, avec des mots choisis et assemblés de façon judicieuse. Marian Keyes nous offre une histoire bien ficelée et des personnages attachants, et on n'en demande pas beaucoup plus à ce genre de littérature. J'ai personnellement été déçue par la fin de l'histoire mais, enfin, elle n'est pas insensée...
Commenter  J’apprécie          00
Lesplumesensorceleuses
  06 octobre 2020
Je remercie la maison d'édition pour l'envoi de ce Service Presse.

Ce fut une découverte pour moi, mais j'aime les comédies romantiques publiées chez eux, le résumé était intriguant et la couverture me plaisait beaucoup alors j'ai tenté l'expérience avec grand plaisir.

Avant de commencer, je ne m'attendais pas à un poche de cette taille. C'est un gros bébé que j'avais dans les mains. Sachant en plus que lorsqu'on changeait de chapitre, on ne changeait pas forcément de pages. J'ai particulièrement aimé cet aspect qui nous permet d'être réellement et complètement dans notre lecture. Il n'y a aucune cassure, c'est fluide et intense. Rien qu'avec ce système, c'est un supplice de poser son livre.

Le résumé dit ce que vous devez savoir. Hugh ne sait plus où en est sa vie depuis la mort de son père et de son meilleur ami. Il se remet en question et malgré tout l'amour qu'il porte à sa famille, il veut faire un break de six mois. Amy n'a pas d'autres choix que d'accepter son départ et le regard des autres. Pour elle, ce n'est qu'un break, ils profiteront de leurs vies chacun de leurs côtés pendant six mois, puis leur famille sera de nouveau réunie pour le meilleur et pour le pire. Mais est-ce vraiment réalisable ?

Si vous êtes dans la trentaine, vous connaissez ce sentiment. Soit personnellement, soit dans votre entourage. Un couple parfait, qui durait depuis des années et qui pourtant va rencontrer des hauts et des bas et qui décideront de se laisser respirer. Et c'est par ce choix et toutes les conséquences qui en découleront que cette histoire est belle, juste et réaliste. C'est une expérience humaine à part entière.

J'ai eu le coeur serré pour chaque membre de cette famille au moins une fois dans ma lecture mais vraiment mon affection se tourne vers Amy. Une femme d'exception, une mère de famille exemplaire et un personnage fort. Nous sommes obligés de tomber sous son charme et d'aimer sa force.

Hugh est touchant. On comprend sa décision finalement même si j'ai vraiment eu envie de le tuer pour le mal qu'il infligeait à sa famille. Il est attachant mais aussi égoïste par certains aspects. Pourtant, à la fin de ma lecture, j'ai eu de l'affection pour lui.

Chaque personnage a aussi une très grande importance et vous le savez j'adore ça. Je suis familière du : plus y'en a, mieux c'est. Et pourtant à aucun moment, nous sommes perdus. L'auteure a très bien travaillé et décris son sujet. C'est une grande famille unie, avec ses défauts et ses qualités.

Le contexte de l'Irlande a aussi très bien été choisis. J'ai beaucoup aimé cet aspect et il était primordiale pour un sujet traité qui montre encore la différence entre les différents pays.

L'intrigue est vite vue, elle est connue dès qu'on lit le résumé et début très rapidement. Elle se découpe en 3 parties. Au départ, on alterne entre le présent et le passé. Pour comprendre les choix et les décisions de Hugh mais aussi ce que peut ressentir Amy aux vues de son passé. Puis le pendant, c'est le départ. Essayer d'avancer au jour le jour, faire des découvertes qui nous briseront le coeur, assumer pour sa famille. Continuer à vivre. Puis l'après. le retour, les conséquences de ce break.

J'ai aimé chaque partie. Tout était juste et à sa place. On lit à travers Amy et on a l'impression d'être réellement à sa place.

J'ai encore à la fois le sourire et le coeur serré en écrivant cette chronique, c'est en cette phrase que réside la beauté de cette histoire. Rien n'est prévisible et pourtant on ne s'attend pas à tout cela.

Une lecture addictive, forte que j'ai tout simplement adoré et que je vous recommande fortement.
Lien : https://lesplumesensorceleus..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz de la Saint-Patrick

Qui est Saint-Patrick?

Le saint patron de l’Irlande
Le saint-patron des brasseurs

8 questions
156 lecteurs ont répondu
Thèmes : fêtes , irlandais , irlande , bière , barCréer un quiz sur ce livre