AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Anne-Lise Nalin (Autre)Dominique Kugler (Traducteur)
EAN : 9782747088282
272 pages
Éditeur : Bayard Jeunesse (19/02/2020)
3/5   2 notes
Résumé :
A son entrée au collège, Amina se voit confrontée à de nombreuses difficultés. Sa meilleure amie la rend jalouse en devenant copine avec Emily et son oncle, venu du Pakistan, questionne sans cesse sa passion pour le chant.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
PetiteNoisette
  16 juin 2021
Encore un petit roman pour collégiens (ou même pour les plus jeunes) que j'ai acheté pour le CDI après l'avoir repéré sur Instagram. Ce roman propose plusieurs personnages racisés au coeur du récit, et ce n'est pas si courant. Je pense qu'il est important de proposer de la diversité au CDI afin que tous les élèves/lecteurs puissent se retrouver dans les livres proposés. Et comme ce n'est pas si facile de trouver des personnages pakistanais et coréens comme ici, j'ai sauté sur l'occasion.
Amina est l'héroïne du récit, c'est une jeune américaine de 12 ans, d'origine Pakistanaise. Elle va au collège et on suit ses histoires avec Soojin, sa meilleure amie d'origine coréenne, et Emily, une jeune fille qu'Amina détestait et qui se rapproche petit-à-petit de leur duo. L'amitié est au centre de l'histoire. Amina est jalouse d'Emily et ne comprend pas trop ce qui arrive à leur binôme car Soojin semble très intéressée par Emily alors que cette dernière les insultait il y a encore peu.
Les questions de communautés sont également très présentes. Amina est d'origine Pakistanaise, elle est musulmane. Avec son frère, ils vont à "l'école du dimanche", c'est-à-dire les cours de religion, chaque dimanche. La religion est au coeur de toute leur vie, ainsi que les traditions pakistanaises. Avec un regard extérieur de Français, on peut trouver que la religion est vraiment ce qui dirige leur vie. Mais quand l'oncle d'Amina, Pakistanais, débarque chez eux pour quelques mois, on se rend compte que pour lui ils n'en font pas assez. Plusieurs idées s'affrontent donc autour de la religion.
Soojin est le deuxième personnage important de l'histoire. Elle est coréenne et, avec sa famille, ils vont enfin participer à la cérémonie de naturalisation américaine. C'est une grande étape dans leur vie, et Soojin a décidé de choisir un prénom américain, comme tous les membres de sa famille. Mais Amina ne comprend pas ce choix et se dit qu'elle aura beaucoup de mal à l'appeler autrement.
Il est donc beaucoup questions de religions, mais également de nourriture et d'autres traditions culturelles. La question au centre du récit, hormis celle de l'amitié adolescente qui prend beaucoup de place, est celle de l'intégration des différentes communautés. Alors que dans leur vie quotidienne du quartier les parents trouvent que tout le monde est bien accepté, on peut dire qu'au collège c'est une autre histoire. Les insultes racistes fusent régulièrement. Cela dit, tout cela est très américain et les jeunes lecteurs français auront peut-être du mal à s'y retrouver. Ici la religion est omniprésente, y compris à l'école, mais chaque religion respecte beaucoup l'autre et ils font des kermesses interculturelles, organisées par les différentes Eglises et le Centre islamique ensemble.
La musique est également très importante dans le récit. Amina prend des cours de piano et chante dans sa chambre. Elle a une voix magnifique, et a l'oreille absolue. Elle rêverait de chanter aux concerts organisés par l'école mais elle est extrêmement timide et n'ose pas se lancer alors que tout le monde l'y encourage. L'arrivée de l'oncle pakistanais va lui faire se poser beaucoup de question car il affirme que la musique est interdite par la religion. Il sera donc question des différentes interprétations des textes religieux.
Amina est un récit très intéressant sur bien des aspects. Même s'il y a beaucoup de choses d'expliquées sur les différentes cultures, le fait que l'héroïne soit une jeune fille de 12 ans rend les choses assez simples à comprendre. Cela dit, j'ai trouvé qu'il y avait quelques défauts à ce livre, des pistes lancées jamais terminées, des personnages non aboutis, des détails pas importants et d'autres qui nous manquent.
Dans l'ensemble j'ai bien aimé l'histoire mais sans plus. Il m'a beaucoup fait penser à Wadja, car certaines scènes se font écho (le concours de récitation du Coran notamment).
Lien : http://blogonoisettes.canalb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
FabtheFab
  05 avril 2021
Amina Khokar vit à Milwaukhee avec son grand frère Moustafa et ses parents originaires du Pakistan. Sa meilleure amie, Soo-Jin est d'origine coréenne et elles vont au collège à Greendale. Tout d'abord, Amina est extrêmement timide et elle renonce à se présenter au concert d'hiver du collège où elle pourrait chanter et jouer au piano. Ensuite, Soo-Jin devient amie avec Émily que Amina n'aime pas car Émily était auparavant amie avec Julie, une peste et elle tient aussi à ce que son amitié avec Soo-Jin soit exclusive. Enfin, son quotidien est bouleversé par l'arrivée de son oncle paternel, Thaya Jaan, du Pakistan et celui-ci a un point de vue extrêmement traditionaliste de l'Islam. Néanmoins, quand la mosquée et le centre communautaire musulman sont vandalisés, la solidarité va permettre à Amina de s'affirmer.
C'est le premier roman de Hena Khan. La construction est classique, une petite fille qui pense que sa meilleure amie la délaisse au profit d'une nouvelle camarade. Cependant, l'histoire est quelque peu fastidieuse notamment en raison des traductions des spécificités de la vie pakistanaise et de la vie coréenne avec une volonté pédagogique, chaque explication des us et coutumes s'intègre difficilement au récit. Par ailleurs, certains éléments du récit sont abandonnés au fur et à mesure de la narration, nous ne saurons jamais ce que devient le concert d'hiver du collège, ce que l'enquête sur les actes de vandalisme de la mosquée permettra de découvrir et même ce que devient le grand-oncle pakistanais en visite aux Etats-Unis. Il s'agit donc d'un roman avec beaucoup de bons sentiments qui reste néanmoins à notre sens inabouti.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


autres livres classés : IslamophobieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Et s'il faut commencer par les coups de pied au cul

Dans un film de Jim Jarmush, un tout jeune couple d'adolescents se demande : Y a-t-il encore des anarchistes à -------- à part nous ? Peu de chances. Où çà exactement ?

Paterson
Livingston
Harrison
New York

10 questions
18 lecteurs ont répondu
Thèmes : anarchie , éducation , cinéma americain , histoireCréer un quiz sur ce livre