AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Sabrinaaydora


Sabrinaaydora
  22 mars 2019
Colline a neuf ans. Elle apprend le divorce de ses parents et ne le supporte pas. Elle cesse doucement de manger, la nourriture ne lui donne pas envie, le monde qui l'entoure ne l'intéresse pas outre mesure car il souffre. le monde souffre et Colline le ressent en elle. Alors à quoi bon ? Clélie connaît la famille depuis plusieurs années et accepte d'accueillir la petite colline chez elle pendant les vacances d'été. Elle et tous les habitants de son immeuble vont l'aider à retrouver le goût des choses.

Je ne le dis pas de façon péjorative, mais ce livre fais un peu partie des "livres bonbons" : doux et sucré, on en attend pas moins que de passer un agréable moment entre ses pages et voir le fil des vies s'égrener doucement. Un livre sans prise de tête, oui et non. Car sous sa couverture douce et sucrée, il y a un bonbon plus fort en dessous, plus piquant et qui ressortir le goût de la lecture.
J'avais envie de partager avec vous cette vision "métaphorique" de la lecture ^^.

Quoiqu'il en soit, cette histoire regorge de bons mots, d'accompagnement et de bon sens. J'ai découvert Ondine Khayat avec "Écoute la petite musique du clos des Anges". Je retrouve ici tout la réflexion de sa pratique de psychologue : centrées autour de colline, les personnes qui vont interagir avec elle le feront à leur manière, parfois maladroite, mais efficaces. Ce qui saute aux yeux, c'est cette façon qu'ont les personnages de vouloir aider la petite fille comme pour soigner une part d'eux-mêmes. C'est ce que j'ai ressenti en lisant cette histoire. J'ai repensé à un livre que j'ai lu il y a quelques années : "Guérir son enfant intérieur" de Moussa Nabati. Aider l'autre, c'est aider une part de soi.

Les personnages sont attachants, même si j'ai du mal à imaginer l'existence d'un tel immeuble avec tellement de belles personnalités. Malgré ce doute, ils sont tous à leur façon complémentaires pour aider Colline. Et à la fin de l'histoire, Colline arrivera même à mettre en application certaines choses apprises auprès d'eux pour venir en aide à l'un des personnages, mais je ne vous dirais pas qui.

Ondine Khayat arrive à faire émerger les émotions des personnages par une écriture simple et précise. Il n'y a pas besoin de grands discours pour que le message passe. Oui, une enfant de 9 ans peut se sentir aussi mal. Lui prêter des "enfantillages" seraient l'assombrir davantage dans des sentiments dont elle a du mal à s'extirper. Nous ne sommes pas égaux face à la souffrance, la perte d'un proche, un divorce. Nous nous protégeons avec nos armes, ni plus, ni moins.

En bref :

Une lecture légère en apparence, mais qui aborde des émotions et sentiments importants, même chez une enfant de neuf ans. Une écriture agréable pour un moment de lecture qui fait du bien.
Lien : https://lecturedaydora.blogs..
Commenter  J’apprécie          80



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (8)voir plus