AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782330073305
112 pages
Éditeur : Jacqueline Chambon (01/02/2017)

Note moyenne : 2.95/5 (sur 20 notes)
Résumé :
« Et puis un soir, l’oncle ne vint pas à l’endroit convenu.
Elle attendit, comme il le lui avait ordonné. Elle mit ses mains dans les moufles, enfonça le bonnet sur ses oreilles et croisa les bras. Elle rentra la tête parce qu’un bout de son cou dépassait du col. Elle tourna le dos au vent. Des gens passèrent près d’elle mais personne ne dit rien. Elle n’avait pas l’air d’être perdue. Elle avait l’air d’attendre. Et c’est ce qu’elle faisait. Elle voyait les s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Bookycooky
  11 mai 2017
Comment écrire toute en douceur sur un sujet infiniment délicat et triste ? Une toute petite fille seule en plein hiver perdue dans une ville d'Europe, où ? on n'en sait rien. C'est la plume magique de Köhlmeier. Troisième livre que je lis de lui, et chaque fois un sujet totalement différent avec une prose déroutante aussi bien dans le fond que la forme.
Une histoire toute simple. Une petite fille abandonnée, déchue dans un foyer, croise le chemin de deux garçons dont l'ainé, âgé de quatorze ans, la prend sous sa protection. "Trois enfants, c'était comme une famille", dit Schamhan l''aînée, à Yiza la petite fille et à Arian le plus jeune.
Un road movie à travers un pays sans nom, de gamins qui ne parlent pas la langue du pays, ni ne parlent la même langue entre eux, où seul l'aîné parle celles des deux autres. Ils vivent de la débrouille, croisent des bons et des méchants, dont ils peinent à évaluer les véritables intentions.
Un conte cruel sur une enfance perdue, sans toit, ni loi, où la réalité rattrape ces enfants qui se réfugient dans le rêve, s'inventent un monde imaginaire pour survivre à la cruauté et la souffrance de l'abandon et de la misère.
Une langue épurée et concise fait la force de ce beau texte émotionnellement dur à lire. Ce n'est pas mon préféré de lui, mais que dire, j'aime ce qu'il écrit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          651
traversay
  08 février 2017
L'autrichien Michael Köhlmeier est un artiste tous terrains : comédien, musicien, animateur radio et ... écrivain. En France, on le connait notamment pour Deux messieurs sur la plage, récit fictif et néanmoins inspirée par la réalité des rencontres de deux grands dépressifs : Charlie Chaplin et Winston Churchill. La petite fille au dé à coudre n'est pas du tout fait de la même matière : le livre est très court et ressemble à un conte moderne qui se lirait comme un écrit des frères Grimm. Relisons une partie de la quatrième de couverture : "Une petite étrangère de six ans perdue dans une ville inconnue et deux garçons égarés comme elle vont apprendre à survivre dans un monde où ils n'ont pas leur place." Tout est dit ou presque. Qui est ce petite fille ? D'où vient-elle ? Qui est l'oncle qui l'a abandonnée ? Quelle langue parle t-elle ? Quelle est la ville dans laquelle elle à l'abandon (Berlin, Vienne) ? Tout est vu à hauteur de fillette, entre faim et peur. Seul élément lumineux dans ce sombre roman : la solidarité entre des gosses qui se retrouvent pour fuir un environnement hostile avec pour seule ressource de chaparder et de s'installer pour un temps dans des maisons vides. Symbolique évidente : celle des réfugiés de la pauvreté et de la guerre jetés de les rues de nos sociétés d'abondance. Thème poignant mais qui reste peu développé dans un livre trop bref, trop énigmatique et trop répétitif. Dommage.
Lien : http://cin-phile-m-----tait-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          132
tantquilyauradeslivres
  29 novembre 2020
Un livre un peu étrange que ce livre-là... L'histoire, l'écriture, la manière dont se déroulent les événements... tout paraît simple dans ce livre-là, et pourtant rien ne l'est car c'est une histoire particulièrement triste, histoire qui arrive pourtant encore et encore, dans tous les pays, à toutes les époques. L'histoire d'une petite fille, seule, perdue, abandonnée probablement, qui survit comme elle le peut.
Un livre qui, de mon point de vue, commençait très bien et dont les premières pages m'ont captivé. C'était émouvant, intriguant, j'avais envie de connaître la suite. Sauf que... plus rien : pas vraiment de suite, en fait, juste quelques événements qui s'enchaînent, très rapidement car le livre est court, et dont en réalité on ne sait rien. Qui est cette petite fille ? Que lui est-il arrivé au juste ? D'où vient-elle ? Que devient-elle ? de tout cela, nous ne saurons rien car nulle réponse ne nous ai livré.
La cruauté, la tristesse et la perte sont là, le livre prend parfois des allures de conte sans que l'on sache exactement si cela est dû à l'histoire en elle-même ou à l'imagination des enfants mais de toutes les questions qu'il soulève, non, décidément, nous ne saurons rien. Pour tout dire, malgré un côté qui a su m'émouvoir, je suis restée sur ma faim. Trop énigmatique peut-être, trop court, j'aurais aimé plus de détails, un développement plus poussé mais je suppose que l'effet était voulu. Tant pis, il ne me reste plus qu'à imaginer ma propre suite!
Lien : http://tantquilyauradeslivre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          22
AnneClaire29
  26 mai 2017
Une petite fille de six ans, abandonnée par son oncle, va devoir survivre pendant la période d'hiver par un froid glacial. Elle va être conduite par la police dans un couvent, pour s'en échapper avec deux garçons, Schamhan et Arian, et rejoindre une maison perdue dans la forêt que ses habitants laisse inoccupée l'hiver.
J'ai été déçu par ce roman qui ne répond a aucune des questions que l'on se pose sur les personnages (qui est cette petite fille ? quelle langue parle t-elle ? pourquoi son oncle l'abandonne ? Est-ce vraiment son oncle ? que devient Schamhan ?...). J'ai eu l'impression d'avoir une bribe d'histoire extrait d'un roman plus long auquel on avait enlevé tout les détails intéressant.
Une déception !
Commenter  J’apprécie          42
Fleuryne
  16 septembre 2018
La misère à l'état pur. Comment une fillette abandonnée survit parce qu'il le faut. Un seul objectif, satisfaire ses besoins élémentaires: boire, manger, résister au froid vigoureux d'un hiver glacial. Quels adultes pourraient bien naître d'un tel parcours? Quelle est la part de réalisme et de fiction? Ce livre m'a interpellée.
Commenter  J’apprécie          51


critiques presse (1)
LeFigaro   16 mars 2017
Un conte d'une beauté incantatoire dont l'héroïne est une petite fille errante.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
AttrapeRevesAttrapeReves   08 mars 2018
Quand on sait pas comment on s'appelle, c'est qu'on a pas de père et pas de mère. La mère et le père, ils disent le nom. Ils disent toujours le nom parce qu'ils aiment bien le dire et l'entendre. Yiza, elle a personne. Elle peut pas être expulsée. Où est-ce qu'on pourrait l'expulser. Quand quelqu'un n'a pas de nom, il a pas non plus de famille. Personne l'attendra. Personne l'accueillera.
Commenter  J’apprécie          50
SZRAMOWOSZRAMOWO   26 février 2017
Il passa à l’homme son café au lait au-dessus du comptoir, puis une assiette avec du pain, du saucisson, du fromage et du houmous. Quand il eut fini de boire et de manger, il demanda: Tu veux dire quoi par-là? Et il demanda à l’enfant : Qui es-tu? Comment t’appelles-tu? Elle ne parle pas, dit Bogdan. On va venir la chercher. On va sûrement venir la chercher bientôt. Ça veut dire quoi : arrivée comme ça? demanda l’homme. Je pense que quelqu’un l’a mise à l’abri ici, dit Bogdan. Peut-être son père, ou peut-être qu’elle a un frère aîné. Parce qu’il fait froid dehors et qu’elle gêne, va savoir. Il a quelque chose à faire et il sait pas quoi faire d’elle. C’est une bonne idée, je trouve. Il faudrait pas que ça s’ébruite. Je suis pas doué pour m’occuper d’un jardin d’enfants. Mais elle est mignonne, tu trouves pas? Regarde-la! L’homme mâcha en la regardant. Il lui mit la tartine de houmous devant la bouche. Elle n’avait plus faim.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   25 octobre 2017
Elle avait observé comment on repousse le couvercle pour ouvrir le container. C’était très facile. Elle n’avait qu’une chose en tête, c’était que dans tous les containers du monde étaient conservées de bonnes choses. Les bonnes choses étaient cachées sous les mauvaises, mais elle, elle savait distinguer les bonnes des mauvaises.
La faim était grande, et la fatigue plus grande encore. Jamais elle n’avait connu une fatigue pareille, elle avait l’impression que sa poitrine allait lui tomber sur les genoux, que sa tête se décrochait de son cou.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   25 octobre 2017
Elle avait compris que l’oncle devait veiller sur elle et qu’il ne le faisait pas de bon cœur. Les autres non plus. Mais ils le faisaient. On lui avait donné le matelas le moins dur, la couverture la plus épaisse et des bananes. Les hommes ne parlaient pas avec elle. Seul l’oncle parlait avec elle. Les hommes hochaient la tête en la regardant. Elle pensait que cela voulait dire qu’elle faisait tout bien. Ce qui lui faisait plaisir. Elle n’avait besoin de rien faire et faisait quand même tout bien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   25 octobre 2017
Elle savait ce qu’était un métro et savait que le suivant n’allait pas tarder. Et elle ne doutait pas que le grand et l’ami seraient assis dans le suivant. Elle regarda le dé à coudre, l’enleva de son pouce, le remit. L’enleva de nouveau et l’essaya à tous les doigts. Sur tous les autres, il était trop grand, il n’allait que sur ce pauvre doigt. À cause du sparadrap.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Michael Köhlmeier (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michael Köhlmeier
La Petite Librairie, c'est tous les mois ! Votre libraire Gérard Collard vous présente ses dernières pépites littéraires. Un programme qui vous réservera des surprises et des rencontres exclusives ! A NE PAS MANQUER !!!!!!! • • Aria de Nazanine Hozar aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/1051744-romans--aria.html • Churchill de Andrew Roberts et Antoine Capet aux éditions Perrin https://www.lagriffenoire.com/1050358-encyclopedie-churchill.html • Deux messieurs sur la plage de Michael Köhlmeier et Stéphanie Lux aux éditions Babel https://www.lagriffenoire.com/98156-divers-litterature-deux-messieurs-sur-la-plage.html • La Goûteuse d'Hitler de Dominique Vittoz et Rosella Postorino aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1039871&id_rubrique=368 • Erika Sattler de Hervé Bel aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/1053915-divers-litterature-erika-sattler.html • L'Été des quatre rois de Camille Pascal aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/1010668-romans-historiques-l-ete-des-quatre-rois.html • La chambre des dupes de Camille Pascal aux éditions Plon https://www.lagriffenoire.com/1050357-romans-historiques-la-chambre-des-dupes.html • KGB de Bernard Lecomte aux éditions Perrin https://www.lagriffenoire.com/1049576-livres-preparation-ecole-public-kgb-----la-veritable-histoire-des-services-secrets-sovietiques.html • Roy Cohn: L'avocat du diable de Philippe Corbé aux éditions Grasset https://www.lagriffenoire.com/1052877-livres-de-droits-roy-cohn---l-avocat-du-diable.html • Ce lien entre nous de David Joy et Fabrice Pointeau aux éditions Sonatine https://www.lagriffenoire.com/1051872-divers-litterature-ce-lien-entre-nous.html • Histoire de ma vie de Casanova et Jean-Michel Gardair aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/58459-poche-histoire-de-ma-vie.html • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=n... • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #lapetitelibrairie #conseillecture #editionsstock #editionsperrin #editionsbabel #editionslivredepoche #editionspocket #editionsplon #editionsgrasset #éditionsfolio #editionssonatine
+ Lire la suite
autres livres classés : immigrantsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

auteurs allemands ou autrichiens

D'abord un des phares de la littérature européenne : Johann Wolfgang von Goethe

allemand
autrichien

12 questions
43 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature allemande , littérature autrichienneCréer un quiz sur ce livre